28/04/2007

Le Janitor,l'ange de Malte.

JanitorLe1_24032007janitor01_pla

Le résumé.

À Malte où il a rendez-vous avec les commanditaires de sa dernière mission, Vince doit assurer la sécurité des archéologues et acheteurs d’art oeuvrant pour le Vatican. Son audace et son efficacité lui ayant valu plusieurs pleins succès, il se voit maintenant offrir une promotion. Désormais, il fera partie du Corps des Janitors, une cellule spéciale nouvellement créée par les services secrets de l’État pontifical. Le nouveau Janitor est ainsi envoyé à Davos où se déroule chaque année un Forum réunissant les dirigeants les plus importants des mondes politique et économique pour débattre des grandes questions qui concernent la planète. Cette année, deux cardinaux en charge des finances du Vatican y participeront. Sous le nom de code de Trias, Vince y surveillera très discrètement les agissements de ces deux prélats. Mais il ne sera pas le seul à s’intéresser à eux.

Mon Avis.

Un concert de louanges ont salué la sortie du Janitor de Sente (Vengeance du comte de Skarbek) et Boucq (le bouncer). C’est vrai que c’est bien écrit, bien dessiné, d’une belle fluidité narrative, voilà une BD très bien ficelée me diriez vous. Mais vous me connaissez, je vains un peu tempérer cet engouement général. D’abords, question originalité, je me pose des questions. Personne n’a lu Crossfire ? Là aussi, on parle d’un service spécial du Vatican. Je vous accorde que le Janitor est traité d’un façon nettement plus sérieuse. Et puis j’ai lu plusieurs  fois  qu’il ne s’agissait nullement d’un James Bond en soutane. Alors là, tout est fait pour qu’on y pense.1 : Des cascades burlesques à gogo sur l’île de Malte. 2 : Il tombe les dames d’un simple regard 3 : Il est très flegmatique. Si ça vous fait pas penser au célèbre agent secret de sa majesté, moi en tout cas oui. Un triller ésotérique ? Plutôt un thriller financier, moi je dirais. Rien de bien original donc pour moi. Il n’empêche que le personnage de la petite fille pourrait nous faire basculer dans le fantastique. Ce qui ne me déplairait vraiment pas.

Je crois qu’on en saura nettement plus avec le tome 2 qui clôturera ainsi ce diptyque.

Comme j’ai souvent des goûts qui vont à contre courant de la majorité, un album qui devrait vous plaire.

surprises.smileysmiley.com.7

 

Le lien sur la pochette, l’interview des auteurs pour la sortie du Janitor, l’ange de Malte.

Pour le lien vidéo, le Janitor vu par Momiefolie.

 

Janitor2

Écrit par Samba dans SAMBAVIS | Commentaires (0) | Tags : l ange, de, malte, boucq, sente, dargaud, janitor, le |  Facebook | |

25/04/2007

Nicolas Eymerich,Le corps et le sang.

nicolaseymerich04v383_photo4

Le résumé.
1358. Castres. Nicolas Eymerich prépare un autodafé pour purifier Castres sous la domination d’une secte aux rites impies et sanglants. Devant l’inquisiteur se dresse le spectre de la “Mort Rouge”. Six siècles plus tard, les États-Unis sont touchés par une vague d’épidémies – véhiculées par le sang – ciblant exclusivement les gens de couleur. L’Amérique est au bord d’une catastrophe génétique.

Mon avis.
Les auteurs auraient pu mettre en sous titre, Nicolas Eymerich, le seul inquisiteur qui vous fera aimer les bûchers. Il fallait l’oser, un inquisiteur comme héros. Et on est loin de Sean Connery dans le nom de la rose, notre Nicolas est aussi sympathique qu’une armoire à glace, chaleureux comme une pierre tombale, bref un personnage super antipathique. Mais voilà, ça me plait ce genre de personnage, il y a une force qui jaillit de lui, une rage, une conviction et fatalement vous vous mettez de son coté, brûlons tous ses impies, ses hérétiques, torturons ses adeptes de lupanar, vive les autodafés. Le scénario de Zetner tiré du roman de Valério Evangelisti est plus évident que les 2 premier tomes mais il faut néanmoins une lecture attentive pour bien suivre le fil de l’histoire. Un récit bien particulier en somme mais qui a le mérite de surprendre un lecteur averti dans un contexte moyen ageux bien retranscrit.

Et pour le dessin ? Ah je crois qu’on pourrait en discuter longtemps. C’est vrai que les visages façonnés à coups de burin style Schwarzenegger ne sont pas très jolis à voir. Parfois aussi, on est plus proche de la peinture que du dessin. D’ailleurs on n’y recherchera pas trop des détails aidant à la compréhension de l’histoire. Mais je trouve que ce coté dur du dessin de David Sala renforce l’ambiance de cette BD. Plus dur, plus étrange, plus inquiétant.

Une série assurément très atypique et que je suis heureux de posséder surtout grâce au coffret regroupant 2 albums.

surprises.smileysmiley.com.7

Le lien sur la pochette, les romans de Valerio Evangelisti.

Pour le lien vidéo, au bûcher.

 

o1


 

23/04/2007

Girls,Survie.

Girls3_21032007Girls24-0large

Le résumé.

Les ennuis d’Ethan ont tendance à se multiplier… Les clones, fruits de sa nuit passée avec une merveilleuse créature trouvée sur le bord de la route, traquent les femmes de Pennystown, emmenant leur dépouille jusqu’au vaisseau-matrice en forme de spermatozoïde géant. Afin d’échapper à ce cauchemar, les survivants doivent rester unis. Mais peut-on encore faire confiance aux hommes ?

Mon Avis.

Dans ce tome, on est au bord de la crise de nerfs pour de nombreux villageois de Pennystown. La tension monte monte monte comme le taux d’adrénaline et de testostérone pour certains d’entre eux. .Un véritable régal. J’ai adoré. Ce tome 3 de ce comics est propice aux retournements de situations et les relations entre les deux sexes sont de plus en plus conflictuelles pour notre plus grand plaisir.

Le dessin des frère Luna est très agréable à voir, ils utilisent souvent des flous en arrière plan pour faire ressortir le sujet en avant plan. Ca donne à l’ensemble un style bien particulier se rapprochant par sa dynamique du cinéma.

Cette BD est éditée par Delcourt sous un format assez atypique de 136 pages. Le résultat est une BD assez sélect qu’on apprécie d’avoir en main. Maintenant le plus dur, ce sera de la trouver. En effet, moi, j’ai obtenu le dernier exemplaire dans une librairie spécialisé en BD. Mais je conseille vivement ce comics pour tous les fans de fantastique, la lecture est trop jubilatoire pour laisser passer « Girls » (surtout quand elles sont mignonnes).Vivement le dernier tome.

surprises.smileysmiley.com.9

 

Le lien sur la pochette, le site des frères Luna.

Pour le lien vidéo, ah les blondes.

girls03_pla

 

Écrit par Samba dans SAMBAVIS | Commentaires (2) | Tags : delcourt, girls, luna, jonathan, joshua, survie, comics |  Facebook | |

21/04/2007

Antares,Episode 1.

antares1antares01_pla

Le résumé.

Cette fois Kim retourne dans un premier temps sur Terre, à Paris, où elle tente de décompresser. Mais sa notoriété grandissante, en tant que leader du groupe de la Mantrisse dont on connaît désormais le secret, ne lui laisse guère le temps de se reposer. Kim intéresse par exemple de très près une mystérieuse et mysthique organisation qui projette de coloniser la planète Antarès. En attendant un groupe de trois éclaireurs vivent sur cette planète afin d’observer le milieu dans lequel vivront les futurs colons. Et, évidemment, des phénomènes étranges inquiètent les responsables qui font appel à Kim et à son expérience due à son passage sur Aldébaran et Bételgeuse.
Mais, ce que personne ne sait, c’est que Kim cache sans le savoir un secret qui va tout changer

Mon Avis.

Ah, voilà bien une BD très attendue. Le premier épisode du 3 ème cycle des mondes d’Aldébaran commence fort. Vous aurez droit à pas mal de révélations dont une (chuuuttt, je ne dirais pas quoi, rassurez vous) qui va conditionner la suite très certainement de cette aventure cosmique .Sinon, quelle joie de retrouver Marc, Alexa, Maï lan, monsieur Pad et plein d’autres. Et puis il y a les petites bébêtes imaginées par Edouardo di Oliveira alias Léo qui s’est donné à cœur joie dans cet album. Vous y verrez un Lucius des plaines, le cauchemar volant, l’horreur rampante, et encore d’autres bestioles qualifiées de truc pour l’instant.

Pour l’histoire, au début du tome, Kim se retrouve sur Terre. Et bien, notre bonne vieille terre est devenue bien triste en 2196. La pollution, le climat, la disparition presque totale des animaux montrent notre planète à l’agonie. Une vision assez pessimiste de Léo donc sur notre avenir. Comme pour le film d’Al Gore, une BD qu’il faudrait donner aux dirigeants du monde qui ont pour la plupart pas encore compris l’urgence des problèmes liés au climat. (Coucou Georges.)

Coté dessin, c’est toujours du bel ouvrage. J’adore.

Allez vite acheter Antarès ou Aldébaran si vous débutez la série. Vous aurez droit à un récit fantastique très humain sous fond d’écologie.

Vivement la suite.

surprises.smileysmiley.com.10

 

Le lien sur la pochette, les mondes d’Aldébaran.

Pour le lien vidéo, une pub pour Antarès.

1_pla

 

Écrit par Samba dans SAMBAVIS | Commentaires (8) | Tags : antares, leo, episode, 1, aldebara, betelgeuse, kim, dargaud, ecologie |  Facebook | |