07/03/2007

Wayne Shelton,L'otage.

wayneshelton06wayneshelton06_pla

" Honesty, la belle prestidigitatrice s’inquiète du sort d’un de ses « ex », détenu par des putschistes en Afrique. Très affectée, elle demande à Wayne Shelton de l’aider. Celui-ci, ne pouvant rien refuser à sa belle, décide un peu à contrecœur de libérer l’otage.
Grâce à l’habileté d’un copain aviateur, il atteint le repaire caché en pleine jungle, échappe aux tirs des rebelles, puis réussit à bluffer les soldats français, appelés à restaurer l’ordre. Mais des obstacles très inattendus vont compliquer son opération de sauvetage…"

 

Bon si vous êtes au tome 6, c’est que vous aimez le genre .Et effectivement on y trouve le cocktail habituel d’actions, de scènes dynamiques, de rebondissements , de l’humour. Mais si on regarde d’un peu plus prêt, cet album de papy Largo Winch est rempli d’invraisemblances et de clichés sur un coup d’état en Afrique. Au point tel que le putschiste qui n’est qu’un vulgaire voleur a les traits d’un Mobutu. Fatalement le marabout est un escroc. Fatalement il y a l’armée Française pour réguler le conflit. Et puis que dire de l’intrigue qui fait que John Wayne accoure dans ce pays africain. « OHHHHH Wayne, sauves mon ex que je n’aime plus, mais toi  que j' aime, vas vite te faire tuer pour lui ». Pathétique et faussement larmoyant, je n’y ai pas cru une seule seconde. Mais bon, si votre cerveau tourne au ralenti, pourquoi pas passer un moment de divertissement à la RTL TVI .Au moins le dessin de Denayer sauve un peu le naufrage. C’est du bon boulot.

En résumé à vous de voir si le programme de ce soir sera RTL (ou TF1 pour la version française) ou Arte.

surprises.smileysmiley.com.5

 

Pour le lien sur la pochette, une interview du dessinateur à l’occasion de la sortie de cette album.

Pour le lien vidéo, Mr Manatane en Afrique.

 

waynes06_pla

 

Écrit par Samba dans SAMBAVIS | Commentaires (0) | Tags : wayne, shelton, l otage, dargaud, denayer, cailleteau |  Facebook | |

05/03/2007

Les hydres d'Ares,L'afridienne.

hydres1littlecouve spayne

Un monstre sanguinaire rôde à la surface de la planète Rouge, dispersant dans la poussière martienne les restes de ses victimes démembrées. Faute de moyens humains et financiers, les militaires enrôlent de force David Soho, ex-commando reconverti, pour se débarrasser du fléau qui sévit sur le territoire des redoutables Afridiens, peuple créé génétiquement par l’Homme…

 

Voilà bien un album où je ne sais pas trop quoi en penser. Il faut dire que la lecture ne fut guère passionnante. Un album cousu de fil blanc pour moi sans grande originalité. L’héros principal est une caricature sans relief des habituels  héros exubérants « sans peur »qu’on trouve à foison dans la BD. Et puis où est le rapport avec l’univers des stryges ? S’il faut encore attendre 3 tomes pour en évoquer l’existence, j’abandonne. Cet album aurait eu sa place dans la série B de chez Delcourt mais les fans des Stryges risquent d’avaler difficilement ce gros lézard.

Comme c’est la première oeuvre d’ Alexis Sentanac , le résultat est très honnête. Ok tout n’est pas top mais c’est quand même du beau travail .Par contre les couleurs, bof. D’accord on est sur la planète rouge, mais cette overdose de rouge m’a foutu la migraine.

Vous l’aurez compris, cette BD est loin de m’avoir emballé. On est plus proche d’une petite misère (Whist).

surprises.smileysmiley.com.4

 

Pour le lien sur la couverture, un interview de Marc Moreno, le strory-bordeur.

Pour le lien vidéo,un printemps sur mars. 

 

356_photo2

 

01/03/2007

Tatanka Mutation.

Tatanka3_14022007353_photo4

L’épidémie éclate au grand jour. La presse diffuse sur toutes les chaînes les images d’un mystérieux parasite. Dans le secret des laboratoires, scientifiques et militaires unissent leurs compétences pour tenter de circonscrire la menace. Au même moment, les activistes écologistes de Tatanka trouvent auprès de Jake, militant de la cause animale, un allié de poids…

 

Comme d’habitude, un album 5 étoiles pour cette série Tatanka. Le scénario réalisé par Callède est très intelligent et vraiment bien ficelé. Il arrive aussi à nous faire réfléchir sur plusieurs thèmes comme la vivisection, l’homosexualité, et ici dans ce tome, sur l’euthanasie. En plus, du point vu des sentiments, ça sonne juste. Et puis comment ne pas parler de la dernière page, une page digne du premier Alien, une page qui vous retournera l’estomac, un vrai cauchemar. Magnifique.

Rien à redire sur le dessin  réaliste de Séjourné et les couleurs de Verney, c’est du tout bon.

Une série que je conseille vivement, à lire d’urgence. (Bon peut être pas à offrir à une personne qui est à l’hôpital).

surprises.smileysmiley.com.8

 

Pour le lien sur la pochette, la bio de Joël Callède.

Pour le lien vidéo, Alien légèrement revu et corrigé.

 

353_photo5

 

Écrit par Samba dans SAMBAVIS | Commentaires (0) | Tags : tatanka, mutation, sejourne, verney, delcourt, callede |  Facebook | |

27/02/2007

Weëna,Bataille

Weena5_23022007weena_bd5_pl1

Weëna et Opéra, toujours traquées par Morckoor, projettent de rejoindre Nym-Bruyn. De son côté, Gwylm connaît les désillusions de la vie de guerrier. Pour avoir refusé le massacre d’innocents, il est laissé pour mort par ses propres hommes. Murieal apprend la triste nouvelle et part à la recherche de sa dépouille. En chemin, elle reconnaît Morckoor. La confrontation est brutale et les souvenirs remontent…

 

J’adore les résumés des éditeurs, on se demande si l’auteur de celui ci a lu la BD car ce n’est pas en allant chercher la dépouille de Gwylym (avec un Y SVP) que Miureal (et pas Murieal SVP) retrouve Moorckoor (enfin un nom juste) .Enfin bref.

Donc dans ce tome 5 de Weëna, Corbeyran continue à nous conter une histoire d’héroïc fantasy très atypique pour lui. Et le résultat est plutôt bon voir excellent. Les personnages sont très attachants et l’univers est très riche. Le petit reproche que je pourrais trouver, c’est que c’est souvent un peu trop gentil. Heureusement que Morkoor et surtout Haggral font preuve de caractère sinon on serait proche d’un conte de fée.

Mais le plus de cette BD, c’est le resplendissant dessin d’ Alice Picard. Un dessin où on ne lésine pas sur les détails. Les villes, les tenues vestimentaires sont d’une rare complexité. Et quand Alice joue au Léo (Aldébaran) en dessinant des dauphins ailés, on reste pantois. C’est vraiment magnifique à voir. Un grand bravo aussi à Elsa Brants pour les sublimes couleurs.

Voilà, un très honnête divertissement que cette bataille de Weëna.

surprises.smileysmiley.com.8

 

Le lien sur la pochette, le bocal Studio.

Oula , mais il y a beaucoup mieux ICI

Pour le lien vidéo, la bande annonce des lettres Iwo Jima. Un film que j’irais voir certainement. Du Clint, c’est souvent du très bon.

 

weena_bd5_c1