22/08/2016

La déconfiture tome ½.

la déconfiture.PNGla déconfiture t1.PNGScénario : Pascal Rabaté.
Dessin : Pascal Rabaté.
Editeur : Futuropolis.
95 pages.
Sortie : 25 aout 2016.
Genre : guerre.


Le résumé.

Juin 1940. La débâcle de l’armée française et l’exode pour des millions de civils. Les repères quotidiens ont éclaté. C’est le grand chaos. À travers le destin d’un simple bidasse, Pascal Rabaté raconte cet été de désordres et de bouleversements extraordinaires.

 

« Neuf mois de guerre et je n’aurai pas tiré un seul coup de feu ».

 

la déconfiture e.PNG

 

Mon avis.
Un peu à l’instar d’un Tardi (Stalag IIb) ou d’un Olivier Speltens (l’armée de l’ombre), Pascal Rabaté base son récit sur le destin d’un simple soldat en pleine débandade de 1940. Les journées ensoleillées tranchent avec l’apprêté de la déroute française. L’auteur arrive à bien rendre l’impuissance de l’armée française face aux « boches ». On y voit aussi tout son retard « d’une guerre » avec la scène où une mule tire la voiture d’un colonel « bleu blanc rouge ». La dégelée est inévitable pour nos 2 soldats à la recherche de leur unité. Un certain fatalisme s’installe, la débrouille est de mise, on assiste aussi à des situations assez absurdes ou pathétiques et même à une scène « cochonne » (un clin d’œil à crève saucisse ?).
Son trait en bichromie (noir et blanc) se veut simple mais efficace .Ne vous attendez pas à la rigueur d’un Romain Hugault pour les véhicules militaires mais plutôt à une atmosphère pesante se focalisant sur les hommes. J’ai trouvé cette façon de faire assez réussie car l’auteur cible le principal, l’absurdité de la situation.
Un début de diptyque que les amateurs du genre vont apprécier, en tout cas, je suis partant pour connaitre la suite de cette bérézina.

le deco.PNG

 

a07-3e78901.gifScénario.

a06-3e788fc.gifDessin.

a07-3e78901.gifGlobal.

Colonel Samba.

 

19/08/2016

Nuit noire sur Brest.

13567256_10154259...113864_n-500f40c.jpgnuit noire à Brest.jpgScénario : Kris et Bertrand Galic. 
Dessin : Damien Cuvillier.
Editeur : Futuropolis.
Sortie : 15 septembre 2016.
80 pages.
Genre : espionnage, historique.
D’après l’essai de l’historien Patrick Gourlay : nuit franquiste sur Brest.


Résumé
Dimanche 29 août 1937, à Brest. Un sous-marin républicain espagnol fait surface au milieu des eaux brumeuses, en rade du port militaire. Des réparations sur l’engin sont nécessaires. Sous la houlette de l’affreux Troncoso, un commando franquiste s’organise à toute allure dans le but de conquérir le navire. Proches des phalangistes, ils savent pouvoir s’appuyer sur les fascistes locaux. La belle Mingua leur est associée. Collaboratrice de charme, elle est prête à tout pour optimiser la réussite de l’entreprise nationaliste. Mais les forces de gauche, communistes et anarchistes en tête, sont décidées à faire front et résister. « No pasaràn ! Mort au fascisme ! »

« Que voulez-vous : quelqu’un à la conversation rare, autant qu’elle ait de la gueule ».

Mon avis.
Ce roman graphique d’espionnage s’inspire d’un fait réel assez méconnu qui a vu la guerre d’Espagne s’inviter en Bretagne avec l’apparition d’un mystérieux sous-marin dans le port de Brest.
L’immersion au niveau documentaire est une réelle réussite. Le lâché des ballasts pour coller au plus près de la vérité est digne d’une plongée rapide. Le sonar, lui, nous fait entendre des dialogues fleuris, intelligents et bien sentis. Mais ce qui est digne d’un bon Schnorchel, c’est la baignade dans le Brest des années 30 avec ses trams, ses bistrots, son port et ses habitants.
La vision périscopique confirme tout le talent de Damien Cuvillier (Les souliers rouges), une aquarelle délicate rehaussée par une colorisation qui m’a enchantée.
Si je devais lancer une torpille, je dirais que le récit manque un peu de passion, c’est avant tout une œuvre dont le cap est basé sur la vérité historique, fatalement on y joue moins des sentiments (seule Mingua arrive un peu à nous émouvoir).
Une BD qu’on trouvera donc dans tous les bons kiosques et dont la bordée touchera les lecteurs férus d’histoire(s) étonnante(s).
Tonnerre de Brest !

nuit noir à Brest t.PNG

 

a07-3e78901.gifScénario

a07-3e78901.gif Dessin

 a07-3e78901.gifGlobal.

Samba.

Inscrivez-vous à la newsletter .

15/08/2016

L'aviateur T1 L'envol.

l'avaiteur.jpgl'avaiteur t1.jpgDessinateurs : Erik Arnoux et Chrys Millien.
Scénariste : Jean-Charles Kraehn.
Éditeur : Dargaud.
Sortie;20/5/2016
64 pages.
Genre:Aventure.


Le résumé.
Le sud-est de l'Afrique, durant la Première Guerre mondiale. Josef vit avec son père, un pasteur allemand, dans une région dominée par l'Allemagne. Lorsqu'il rend visite aux autres colons disséminés dans l'immensité de ces terres, le pasteur se déplace en avion. À ces occasions, il initie son fils au pilotage. Un jour, à la suite d'une violente dispute, Josef s'enfuit à bord de cet avion, sans réaliser que la guerre fait également rage dans cette région d'Afrique ! Cet album sera précédé d'un prologue qui fait le lien entre Tanguy-la-Vie-Dure, qui apparaît dans Tramp, et Josef.

« C'est l'exaltation meurtrière qui s'empare de moi lorsque je plongeai vers mon objectif »

Mon avis.

On retrouve ici un personnage brièvement entraperçu dans le la série Tram, Tanguy-la-vie-dure ( les chevaliers du ciel !) . On retrouve d'ailleurs au début d'album notre bon commandant Yann Calec  se plongeant dans les mémoires de Josef le baroudeur .
Je pense qu'en suivant ses aventures, on pourra passer en revue  tous les grands événements du 20 e siècle .On commence donc par la 1er guerre mondiale mais avec un pan assez oublié, celui de la guerre des colonies africaines.
Ce qui frappe tout de suite , c'est le dessin élégant et soigné de cet ouvrage. Si j'ai bien compris , Erik Arnoux s'est occupé du storyboard et Chrys Millien du dessin proprement dit .Les superbes couleurs sont réalisées par Patricia Jambers .Un très beau travail d 'équipe au final.Bravo !
Cet album, c'est surtout un magnifique dépaysement en Afrique des savanes . C’est réellement une invitation à l’aventure romanesque et héroïque avec un charme un rien « antédiluvien » .
C’est très agréable comme lecture , le seul petit reproche que j'aurais à formuler, c’est le manque de surprise dans la trame du scénario , un peu trop cousu de fil blanc pour ma part.
Si vous aimez l’aventure , les grands espaces, les coups de panaches, je pense qu'avec l’aviateur , on va être servi .
A suivre assurément .

l'avaiteur t.jpg


a07-3e78901.gifScénario 

a09-3e78912.gifDessin 

a08-3e78906.gifGlobal 

Samba.

Inscrivez-vous à la newsletter.

12/08/2016

Draw T2

draw t2.jpgdraw t.jpgScénario : Saki Okuse 
Dessin : Chako Abeno
Editeur : Tonkam-Delcourt (shonen).
Sortie : 6 juillet 2016.
224 pages.
Genre : Seinen.


Résumé
Le monde des hommes n’est peut-être pas régi par les lois de la nature. Ou bien la nature n’est pas celle que l’on croit... Parfois des êtres obscurs peuvent s’y trouver.
« Ceux ramenés de la mort par la magie sont des marionnettes de boue ».

Mon avis.

Le tome 1 ne m’avait pas spécialement emballé. Voyons voir si ce tome 2 relève le niveau ou sombre corps et âme dans les mangas à oublier au plus vite.
Déjà je tique sur la couverture, dans le style « mauvais goût » et sexiste, difficile de faire pire.
Et puis je constate que le contenu est toujours aussi violent (âme sensible s’abstenir), c’est presque une marque de fabrique dans ce style de manga mais que tout ça est aussi très brouillon.
Ce titre manque clairement d’explications et de clarté, c’est bien joli de cultiver le mystère mais à un moment, il faut donner aux lecteurs une bouée de sauvetage car là on coule !
J’adore (ironie) quand un personnage qui déboule de nulle part rend l’histoire encore plus incompréhensible. Ajoutez-y un dessin à la morphologie variable et un découpage parfois « surprenant » . Les auteurs auraient mieux fait de soigner leur narration au lieu de jouer des poses « sexy »sans aucune subtilité, .
Draw cumule vraiment tous les poussifs du genre … Fuyons !

draw verso.jpg


a02-3e788b1.gif Scénario .

a04-3e788e4.gif Dessin

a03-3e788b8.gifGlobal.

Sambatirtousazimut.

Inscrivez-vous à la newsletter .