08/07/2016

Chimère(s) 1887 - Tome 5 - L'Ami Oscar

chimères 1887 t5.jpgchimeres.jpgScénariste : Melanÿn-Christophe Pelinq
Dessinateur : Vincent
Éditeur : Glénat.
48 pages.
Genres : Aventure,Thriller-Policier,Histoire
Collection : Grafica

Le résumé.

Chimère et Gisèle sont dans l’embarras : Apollonie, la nouvelle recrue de la Perle Pourpre, a découvert dans la cave de l’établissement le cadavre de Burke ! Elles apprennent très vite que cette dernière a été envoyée en tant qu’espionne par des banquiers d’affaire à New York.
« Maintenant, je vous souhaite le bonsoir,monsieur. J'ai quelques cons soyeux à honorer. »

chimeres 1887 t.jpg

 

Mon avis.
Au fil des albums, je me suis attaché aux personnages de ce bordel de luxe mais aussi à l’atmosphère si particulière de cette BD. C’est donc avec plaisir que j’ai suivi les aventures de la froide et déterminée Chimère. On est loin de l’héroïne stéréotypée sans peur et sans reproche. On peut clairement dire qu’elle est même « borderline » surtout qu’elle subit les effets néfastes d’un surdosage médicamenteux (tiens, ça me rappelle quelque chose, les habitués du forum comprendront). Heureusement qu’il y a le brave Oscar pour veiller sur elle, comme c’est mignon !
Le même effet de sympathie agit aussi sur le dessin de Vincent. On pourrait parfois lui reprocher de la variabilité pour un même personnage mais au final, j’y ai prêté peu d’importance tellement son trait colle parfaitement à l’univers proposé.
Au final, un bon scénario de Melanÿn et Pelinq alias Arleston qui oscille allégrement entre le léger et le sérieux accompagné d’un dessin particulier et caractéristique pour une lecture des plus agréables.
Vivement le dernier tome 6.

chimeres 1887.jpg


a08-3e78906.gifScénario

a08-3e78906.gifDessin 

 a08-3e78906.gifGlobal

Sambanqueroute.

Inscrivez-vous à la newsletter.

05/07/2016

Online the comic - Tome 2

online the comics t2.jpgonlineTheComicT.jpgAuteurs : Midori Amagaeru et Tsukasa Kyoka
Éditeur : Delcourt.
Sortie : 15 juin 2016.
192 pages.
Genre : Shonen.


Le résumé.
Mai Yashiro est une jeune fille qui mène une vie tout à fait ordinaire. Mais son existence bascule le jour où elle reçoit un mystérieux jeu vidéo dans sa boîte aux lettres. Elle va alors être obligée d'affronter en duel des adversaires de plus en plus forts ! Quand l'un des deux joueurs perd une partie, il est condamné à être mutilé ou voir un de ses proches mourir


« Asagi ne parle que de flan ! »

Mon avis.
Clairement, ce tome 2 m’a déçu, déçu, déçu …
L’intérêt de ce manga, c’est l’immersion dans ce mystérieux jeu vidéo et ici, à part un petit Online-the-Comic-3.jpgcombat de bas niveau, rien, nada. On va y retourner dans le tome 3 mais je comprends qu’on arrive dans le monde des mangas à des tomes 42 avec des albums de remplissage par le vide pareils !
Rien de mieux pour remplir par le creux que de faire un virage vers le style Shôjo.
« Ah, Asagi se fait du sushi pour moi » oh, comme il est chou !
« Je suis content pour toi »… Moi aussi, tu ne peux pas savoir.
« Ça me fait plaisir aussi »… Ça dégouline de bon sentiment.
« C’est moi qui te remercie »… C’est bien la politesse.
« Oui tu as raison »... J’ai TOUJOURS raison !
Putain, c’est d’un mièvre rarement atteint !
En plus les émotions sont clairement exagérées notamment la détermination.
« J’y participe absolument »… C’est bien mon gars, il faut se fixer des objectif dans la vie.
« Je fais le faire » …  Oui, tu peux le faire !
« Donc je vais y participer »… On commence à le savoir.
«  Tu veux aller manger » … La détermination ça donne faim.

Bref, zappons et rentrons dans le vif du sujet, c'est à dire le jeu avec le prochain tome 3 et j’espère qu’on en a fini avec ces simagrées.

 

online-02.jpg


a07-3e78901.gifDessin 

a02-3e788b1.gifScénario

a04-3e788e4.gifGlobal 


Sambafâché.
Inscrivez-vous à la newsletter.

 

01/07/2016

Ogres-Dieux - Demi-Sang

demi sang.jpgogres-dieux.jpgScénario : Hubert
Dessin : Bertrand Gatignol.
Éditeur : Soleil (Métamorphose).
152 pages.
Sortie : 15 juin 2016.
Genre : Fantastique médiéval.

Le résumé.
Son histoire commence avant celle de Petit et se termine au même moment.
Les Nobles-Nés dominent le royaume au pied du château des Ogres-Dieux et gouvernent en leur nom. Bien que né parmi eux, la place de Yori n’est pas évidente : si son père – le roi – l’aime, il n’en reste pas moins un bâtard, le fils de la favorite, hétaïre de haut vol.
Sa grâce et son intelligence ne cessant d’attiser la haine de ses demi-frères légitimes, Yori et sa mère finissent dans les bas-fonds de la capitale. 


« Mais ce ne sera jamais assez cher, parce que moi, je paie toujours » 


Mon avis.
Après « Petit », premier opus de l’univers des Ogres-Dieux, voilà un très bel objet qui nous arrive en cette fin de printemps pourri. De quoi remettre du soleil dans nos lectures tellement l’univers proposé est original et propice à l’évasion. Cet album qui prendra certainement une place à part dans votre bibliothèque (pour son format, sa finition, son coté « précieux », son ambiance si particulière) mélange allègrement les genres tels que les contes pour enfants, les références historiques, des séries TV comme Games of Thrones et j’en passe.
Clairement une histoire qui peut être lue sur plusieurs niveaux et sujette à interprétation.
Pour illustrer cette ascension sociale avec option « vengeance », Bertrand Gatignol ose un pari graphique audacieux et bien singulier, je vous laisse la surprise. Dès le début, j’ai rapproché à son style, une sorte d’hybride entre le dessin de Griffo et celui de Barbucci. Il essaye d’impliquer le lecteur dans l’émotion et il y réussit parfaitement en nous faisant vivre les sentiments de ses personnages.
Si vous aimez être surpris, tenter une nouvelle expérience, cet album « hors norme » n’attend plus que vous.
Bravo aussi à Soleil pour oser sortir des sentiers battus. Je ne peux qu’encourager ce genre d’initiative !

 

demi sang t2.jpg

a08-3e78906.gifDessin 

a08-3e78906.gifScénario 

a08-3e78906.gifGlobal 

Sambabien.
Inscrivez-vous à la newsletter.

 

27/06/2016

Androïdes - Tome 1 - Résurrection.

androides.jpgandroides t1.jpgScénario : Jean-Luc Istin
Dessin : Jesus Hervas.
Éditeur : Soleil ( anticipation).
Sortie : 15 juin 2016.
64 pages.
Genre : SF

 

Le résumé.
En 2545, l’humanité est frappée de stérilité. Plus personne sur terre n’a engendré d’enfants depuis 500 ans. Si la société Microcorp n’avait pas inventé le mélange « la pilule bleue », la Terre  serait aujourd’hui inhabitée. Grâce au « mélange », la jeunesse éternelle est garantie. Plus de maladies, plus de vieillesse.
C’est dans ce contexte que Liv Anderson, flic au caractère bien trempé, enquête sur le meurtre d’un directeur de musée, retrouvé chez lui criblé de balles.

 

«  Nous étions tous immortels et stériles. Oui stériles. Pas d'enfants depuis plusieurs siècles. »

 

Mon avis.
Je préviens tout de suite, je n'étais pas du tout inspiré quand j'ai réalisé cette chronique (certains diront comme d’habitude ! ) et à ne pas lire si vous voulez éviter un spoiler.
Une nouvelle série concept ! Ravissement (ironie), oui mais réalisée par l'omniprésent Jean-Luc Istin. Ah là, je fais moins le fanfaron car quand il est aux manettes d'Alice Matheson, des elfes ou des maîtres inquisiteurs, on a affaire à de la qualité .
Donc voilà les Androïdes, 4 tomes de prévus avec des sorties rapprochées. Environ 3 mois entre les différents tomes. On retrouvera pour les prochains tomes, Peru, Geyser, Cordurié, Nhieu, Gaudin et Viska et l'excellent studio Digikore pour les couleurs.
Pour ce primo arrivant, déjà la maquette attire (sauf peut-être l'arme complètement démesurée). L'univers ravira les fans de science-fiction, le décorum est convaincant et vous fera penser à Blade Runner ou à du Azimov par exemple.
Le seul hic, c’est que j'ai tout de suite compris la machination. Avec un peu de jugeote, vous la trouverez aussi sauf si vous pensez qu'un androïde est un système d'exploitation pour smartphone.
Bref, comme ça avait fait « tilt » assez vite, plus de surprise, plus que des pages à tourner pour connaître certains détails.
En plus je n'ai pas ressenti beaucoup d'empathie pour les personnages (que des nanas, bien dans l'air du temps) mais ça, c’est logique vu leur nature.
Voilà, il s'agit en somme d'une mise en bouche, on jugera sur la globalité du repas.

androides t.PNG

 

a05-3e788c9.gifScénario

a07-3e78901.gifDessin

a06-3e788fc.gif Global.

Sambatterievide.

Inscrivez-vous à la newsletter.

 

 

 

Écrit par Samba dans SAMBAVIS | Commentaires (3) | Tags : androides, hervas, istin, sf, soleil, science fiction, 062016, 610 |  Facebook | |