07/11/2006

Djinn,La Perle Noire

agenda1046FILE-660cf5b3d742fbb5e67daa0ae27af8cc

Si vous êtes fans, j’espère que vous avez acheté le porte folio avec les 6 aquarelles. Il y a aussi l’intégrale du premier cycle qui est sorti. Un joli cadeau à faire pour les fêtes de fin d’année.

Dans ce tome 6, on retrouve avec un grand plaisir Kim Nelson. Comme dans le premier cycle, elle suit les traces de sa grand mère Jade  sur le sol africain après un périple en Indes (ce sera le thème du prochain cycle).Son but est de retrouver la perle noire  de la déesse des Orushi pour soigner une princesse indienne.

Une série très envoûtante malgré que le mystère est toujours très épais autour du destin de Jade et de la famille Nelson .C’est à nous d’être patient car comme à son habitude Jean Dufaux tisse sa toile pour capturer le lecteur. Ce qui donne souvent une relecture de tomes précédents très instructive car on comprend mieux les détails qui nous avaient échappés à la première lecture. Les dialogues sont toujours très savoureux (page 32) et puis il y a l’Afrique, l’Afrique qui jaillit à chaque page comme une lionne, forte, impressionnante, pure et sensuelle aussi. Et puis, il y a le dessin d’Ana Miralès. Pour moi, c’est tout simplement sublime. La force qui jaillit à travers un simple regard en dit long sur le talent de la dessinatrice espagnole.

Un récit passionnant mais la boite de Pandore garde pour l’instant ses secrets .Une fin tragique est à envisager mais seuls les auteurs le savent.

Ah au fait avez-vous remarqué que les tatouages de Jade sont les mêmes que les motifs de la robe de Kim sur les 2 dernières pochettes ?

surprises.smileysmiley.com.9

 

Sur la pochette, la bio d’Ana Mirallès.

Pour le lien vidéo, une «  perle » noire.

Écrit par Samba dans SAMBAVIS | Commentaires (0) | Tags : bd, dufaux, miralles, dargaud, perle noire, afrique, djinn |  Facebook | |

06/11/2006

Rapaces, Je Reviendrai

rapaceshs01
rap18

 

J’espère qu’elle ne remarquera rien. Mais si je veux rester en vie, j’ai intérêt à faire ce post le plus discrètement possible. Derrière l’écran de mon PC, il y a un grand poster de Camilla habillée en cuir rouge. Déjà elle marche sur moi, il ne me reste plus que quelques minutes avant qu’elle me trouve, faible, tellement humain, insignifiant. Je reviendrai qu’elle a dit. Car elle n’avait pas tout dit, il y avait beaucoup trop d’ombres autour des collectionneurs et fans des Rapaces .On apprend un mystérieux voyage d’Aznar Akeba et Eléonore en Indes. Et la bête est là, elle attend impatiemment son heure car elle sait que son règne arrive. Il m’arrive de regretter la mort de Marini tué par un Scorpion. J’ai vu Spiaggi, hier, je l’ai toujours trouvé très sympathique cet inspecteur. Il n’a plus rien à craindre  des chiens car c’est un chien battu .Et puis, il peut se fier à son flair, à son instinct. Parfois il s’agenouille mais il ne baissera jamais les yeux .Un homme remarquable ce Spiaggi. Mais même lui ne pourra arrêter Camilla qui est là, de plus en plus proche. Je pense relire l’excellent livre de Jean Du faux, les Rapaces, pour  essayer de comprendre les Molina .Peut être sera elle indulgente avec moi. J’en doute car on n’est pas du même monde. Adieu.

Sur la pochette, Rapaces.net .Mais  attention, c’est un aller simple pas de retour possible.

Pour le lien vidéo, Capitaiiiiiiiiinne Caaaaaveeeerrrrrrrnnnnne fait face à un redoutable rapace. Souvenir souvenir.

 

31/10/2006

Un Homme Est Mort

UnHommeEstMort_10102006UnHommeEstMort_1016

Camarades, voilà bien une Bd d’exception. Une Bd dont l’émotion est présente à chaque page. Un homme est mort, c’est d’abord, la mort d’Edouard Mazé, un militant syndical qui se battait pour une vie plus juste et abattu par les représentants de l’ordre. Mais  un homme est mort est surtout l’histoire d’un court métrage montrant le combat des ouvriers en 1950 à Brest réalisé par René Vautier.

Je  peux que vous recommander vivement cette BD qui un petit bijou. C’est intelligent, bien écrit, attachant et très bien dessiné avec des couleurs très judicieuses choisies par un Etienne Davodeau au sommet de son art. En plus à la fin de l’album , on a droit à un dossier très documenté sur l’histoire de cette période, des récits de témoins , la rencontre avec René Vautier et les aléas rencontré par Kris , le scénariste, pour réaliser cette œuvre. Cette dernière partie mériterait bien à elle seule une illustration en BD tellement qu’elle est semé d’embûches, peut être dans 56 ans .On remarquera que Futuropolis nous offre comme à son habitude , une BD très riche et interpellant .Bravo à eux.

surprises.smileysmiley.com.9

 

Sur la pochette, le site d’Etienne Davodeau.

Pour lien vidéo, j’ai trouvé une vidéo de Kris un peu embourbé avec son quad mais est ce vraiment lui ?

Ah oui , j'oubliais , il y a deux préview interessantes à voir chez BD gest ,Thorgal T29 ICI et les enchainés T4 ICI

Écrit par Samba dans SAMBAVIS | Commentaires (1) | Tags : un homme est mort, davodeau, kris, futuropolis |  Facebook | |

28/10/2006

La loi des 12 tables,Volume Cinquième

LoiDes12TablesLa5_17102006defali_loi1_hfLes amis d’Asphodèle ont repéré le lieu où elle est détenue par l’ignoble Bowman. Reste à pouvoir y pénétrer. Pas évident car l’endroit est hyper sécurisé.

Voilà  pour le début du tome 5 de «  la loi de 12 tables » qui ressemble fort à un album de transition vers le final tant attendu. Ici, Corbeyran nous montre tout son talent pour faire  monter le suspense qui va grandissant tout le long de l’album. Heureusement que l’on devra qu’attendre 2 mois pour savoir la suite et la fin de cette histoire. Sinon, on peut noter un petit changement .Le coloriste a changé. Un certain Max les a sorti de la merde (Texto).Eh bien Max, bravo car les couleurs sont une réussite. Je crois que celui qui voit arriver le dernier tome avec impatience, c’est Defali .Un bravo à lui aussi pour avoir relevé le défit de dessiner 6 tomes en un an. En plus la qualité  du dessin du tome 5 est toujours excellente, par moment je la trouve même meilleure qu’avant (peut être la couleur ?). Ou alors il a eu l’aide de Lynn, la seule à mon avis à pouvoir nous sauver des projets de Bowman. On verra ça dans le dernier tome. J’ai trouvé néanmoins, cet album trop bavard par moment mais ça à le mérite de mettre l’intrigue bien en place dans la tête du lecteur.

surprises.smileysmiley.com.7

 

En cliquant sur la pochette , comme avec  defali.org on n’arrive nulle part, , la très impressionnante bio de Corbeyran presque complète.

Pour le lien vidéo,une chute de table. 

PS:Un grand bonjour à la Suède, un bien beau pays, mais comment etes vous tombé sur mon blog?