24/06/2016

Le poids des nuages - Tome 2/2 - Crash final

le poids des nuages.jpgle poids des nuages t2.jpgScénario : Jack Manini
Dessin : Michel Chevereau
Editeur : Grand Angle.
48 pages
Sortie : 1 juin 2016
Genre : Aviation.

Le chant des sirènes va provoquer une explosion en plein ciel.
 
Après l’accident d’avion qui a grièvement blessé son fils, Jean Vatine tente de découvrir qui a commandité le sabotage de son prototype. Malgré les risques d’un second attentat, il arrive à négocier avec le gouvernement argentin la mise en chantier d’un nouveau prototype. Mais le temps est compté, car une firme allemande planche sur un projet similaire. Jean Vatine est désormais persuadé que ses concurrents, anciens nazis ou espions américains, sont les vrais responsables du premier sabotage.

« Je vois, Eva Peron redistribue aux pauvres une infime partie de l'argent que le président se met dans les poches, sa femme, c'est son alibi de charme ! »


Mon avis.

Le poids des nuages, voilà bien une question que je me pose après 4 jours de pluie non-stop. On peut clairement dire que ce printemps 2016 est bien pourri !
Loin de moi de faire un parallèle avec cette BD.
Certes le sujet n'est guère novateur (un complot entre constructeurs d'avions avec une bonne dose de romance) mais ce diptyque est avant tout une réussite pour son côté «lecture détente» grâce notamment à des personnages bien campés et crédibles.
Le dessin de l'assez rare Michel Chevereau est de facture classique avec une très bonne lisibilité. La mise en page est assurément le point fort de cet ouvrage, je serais moins enthousiaste sur la colorisation.
Pas de grandes perturbations donc en passant les nuages pour le prototype français «Chimango», un vol tranquille en somme.

le poids des nuages t.jpg

 

a06-3e788fc.gifDessin

a06-3e788fc.gifScenario


a06-3e788fc.gifGlobal.

Sambaenl'air.

Inscrivez-vous à la newsletter.

 

21/06/2016

Alice Matheson - Tome 4 - Qui est Morgan Skinner?

alice matheson t4.jpgalice matheson.jpgScénario : Stéphane Betbeder.
Dessin : Federico Pietrobon.
Éditeur : Soleil.
Sortie : 8 juin 2016.
Genre : Fantastique.


Le résumé.
Alice tente de percer le secret de son directeur, le docteur Skinner, pour protéger ses arrières.
Et quand Alice a quelque chose en tête…

« Tu n’es rien d’autre qu’un petit rat sans cervelle ».

Petit jeu, mais de quoi parle-t-elle ?

Mon avis.
On aime son cynisme, sa froideur, son esprit calculateur mais aussi son physique d’une beauté inaccessible, Alice Matheson en impose mais comme dirait Marc Lavoine : elle a les yeux revolver, elle a tiré la première, m’a touché, c’est foutu, elle a le regard qui tue.
J’ai consulté son dossier médical pour vous car on trouve tout ce qu’il faut savoir dans ce genre de dossier, on devine des histoires défendues, c’est comme ça, tellement si belle quand elle sort chasser le zombie.
Mais globalement, un album un peu moins jouissif mais certainement essentiel pour entrevoir la clé du mystère. La trame proposée par Betbeder est en fait assez prévisible, on est trop vite aiguillé sur la bonne voie dans cet album.
Sinon, pour garder l’uniformité de cette série, la colorisation des studios Digikore joue un rôle essentiel.
Allez, plus que 2 tomes pour clôturer cette première saison pour voir si Alice sera à la hauteur de sa réputation et surtout des attentes des lecteurs.

 

alice matheson1.jpg

a07-3e78901.gifDessin 

a05-3e788c9.gifScénario 

a06-3e788fc.gifGlobal 

Sambainfecté
Inscrivez-vous à la newsletter.

 

10/06/2016

L’héritage du diable - Tome 4 - L’apocalypse

l'héritage du diable t4.jpgl'héritage du diable tome 4.jpgDessin : GASTINE.
Scénario : FELIX .
Éditeur : Grand angle.
Sortie : 1 juin 2016.
56 pages.
Genre : Pseudo-ésotérique.

Le mystère de Rennes-le-Château enfin dévoilé...
 
1938. Constant part sur la piste d’une toile de Poussin peinte en 1638, sur laquelle est peinte la jeune fille qu’il aime, disparue depuis 7 ans. Un tableau qui intéresse aussi les nazis, convaincus qu’elle pourrait leur offrir le pouvoir du Diable. Un mystérieux pentacle vient d’être mis au jour dans lequel le pape Clément V a invoqué le Diable en 1306. Tout indique que l’invocation a été interrompue par des hommes en armes, qui auraient emporté le Diable en eux !

« Mais dans tout ça, j’avais appris qu’un mensonge bâti sur des bases tangibles peut convaincre les plus sceptiques »

paul-gastine-itineraire-dun-enfant-de-la-bulle.jpg



Mon avis.
L’air de rien, les auteurs ont bien mené leur barque pour berner tout le monde et moi le premier (surtout quand je relis ma chronique du tome 3).
Il faut l’avouer, c’est habilement pensé et le fait de retomber sur des événements historiques bien réels est un beau tour de force. Dire que j’ai tout gobé comme une grenouille, ce serait un peu fort de café (surtout la page 44) mais c’est une belle machination qui a été brainstormée par Jérôme Félix.
A côté de ça, c’est toujours un plaisir de retrouver le dessin de Paul Gastine. 7 ans après le tome 1, le voilà qui boucle avec talent son pentacle avec ce dernier tome 4. Je suis même un peu déçu qu’il n’ait pas joué un peu plus la carte du glamour avec ses héroïnes, elles sont vraiment trop classe même avec une balafre. Mais il y avait la conclusion à faire et aussi un zeppelin à faire disparaître, ça prend de la place tout ça.
Maintenant allez savoir si cette chronique positive ne cache pas une manigance ou un complot international avec un but moins louable ? SambaBD serait-il infiltré ?

HDD3.jpg

 

a08-3e78906.gifDessin 

a07-3e78901.gifScénario 

a07-3e78901.gif Global.


Sambadiabolique.

 

 

08/06/2016

Killer Instinct - Tome 2

killer instinct t2.jpg20160316111156_t1.jpgScénariste : Michio Yazu
Dessinateur : Keito Aida

Éditeur : Tonkam/Delcourt
Sortie : 25 mai 2016
192 pages
Genre : seinen

 

Le résumé.
Un groupe de gens très différents mais avec en commun un mauvais fond se réveille dans une école en ruine totalement close. Autour d'eux ? Un écran affichant un compte à rebours de 7 jours, de l'eau, des caméras, une cocotte en terre cuite et un couteau. Le but : tenir sept jours en ne buvant que de l'eau. Ou devenir cannibale pour survivre. Coup d'envoi d'un jeu cauchemardesque.


« Je ne lui pardonnerai jamais »


Mon avis.
Un tome 2 encore plus retors et pervers que le tome initial. Ça part en vrille très rapidement et la frontière de la folie meurtrière est franchie allègrement. Oh putain, ça va saigner mes amis.
On est clairement dans les bas-fonds de la déchéance humaine avec ce Killer Instinct. Mais étonnamment, on dévore presque ce tome. C’est grave docteur ?
Cette lubricité assumée bénéficie d’un bon dessin qui se caractérise par une très bonne dynamique de cadrage et de mise en page. Les décors sont fatalement assez minimalistes puisqu’ on se trouve en huis clos dans une école désaffectée.
Plus que 4 jours et 4 heures avant la fin du compte à rebours, j’en frémis d’avance d’effroi et de plaisir … malsain.

killer instinct t3.jpg

a07-3e78901.gifDessin 


a07-3e78901.gifScénario 

a07-3e78901.gifGlobal :

Sambapasbiendutout.
Inscrivez-vous à la newsletter.