23/07/2006

Double Masque, l' archifou

Double masque nous plonge dans les affaires non pas du collier mais du masque de Napoléon sous le premier empire .Ce tome est en quelque sorte le prolongement des 2 premiers tomes. La torpille est chargée de récupérer des lettres compromettantes accusant tante turlurette alias le citoyen consul Cambacérès d’homosexualité. Pour accomplir sa mission, la torpille sera aidée ou plutôt manipulée par l’écureuil. D’ailleurs dans cet album on apprend pourquoi l’écureuil est au service de l’ignoble Fauché. La grande histoire côtoie ici la petite histoire et c’est le charme de cette série. Les dialogues sont savoureux  et plein d’intelligence comme l’étaient ceux de Giacomo .C . Et comme Giacomo, on va avoir du mal  à ne pas être accro à ce petit monde de fourmis et d’abeilles. Ce tome 3 est synonyme d’envol pour cette saga. Le dessin de Martin Jamar qui avait déjà travaillé avec Jean Dufaux sur «  les voleurs d’empires »  confirme son talent pour croquer la vie de cette époque .15/20

Sinon une torpille au temps de Napoléon, c’était quoi ?

 

PS : En lien sur la photo , une interview de Jamar et Dufaux

Écrit par Samba dans SAMBAVIS | Commentaires (0) | Tags : dufaux, dargaud |  Facebook | |

21/07/2006

Murena , la déesse noire

Enfin un Dufaux me diriez vous. Il suffisait d’attendre que cet album soit de retour de prêt de ma plus fidèle lectrice, Isa. Et comme Isa, j’ai vraiment bien aimé ce nouveau cycle de Murena. Les superlatifs ne peuvent qu’être à l’honneur. Le dessin de Philippe Delaby est toujours aussi sublimissime. Les couleurs sont remarquables. Un récit très intéressant plein d’intrigues et de caractères forts comme le personnage de Pompée qui est assez savoureux. On commence à voir les démons ou plutôt la démone qui habitent l’esprit de Néron. C’est une lecture très recommandée pour ceux qui ne connaissent pas mais ils doivent être peu nombreux ou alors ils étaient partis faire un voyage en Amazonie.19/20Sinon un grand merci à Belgacom pour ma ligne adsl qui fonctionne de minuit à 8 h du mat. Ils viennent le 31 juillet pour essayer de résoudre le problème. On n’est pas sorti de l’auberge là.GRRRRRRR

 

PS: Je viens de découvrir grace à N18 que l' interface est différente selon Firefox ou Explorer. Enfin , je peux changer la taille des caractères comme quoi il ne fallait pas desespérer.N' empeche que le blog est plus beau sous Firefox .Na

 

Écrit par Samba dans SAMBAVIS | Commentaires (0) | Tags : dufaux, dargaud, murena, delaby |  Facebook | |

20/07/2006

Miss pas touche,la vierge du bordel

On suit ici les aventures de Blanche, la bien nommée car elle est vierge. Blanche est à la recherche des assassins de sa sœur et pour cela elle doit se faire engager dans un bordel de luxe. Et elle y réussit. Comment, la je vous laisse la surprise. Holà ça sent le truc vulgaire ou scabreux. Et bien non, c’est même assez rigolo et loin des égarements que l’on pourrait craindre avec un thème pareil. L’ambiance de la belle époque, le caractère de Blanche et de ces « collègues », une narration fluide font de cette BD un amusant moment à lire. Le dessin du couple Marie et Sébastien alias Keroscoet est loin d’être ma tasse de thé mais bon il faut savoir un peu élargir ses horizons. La fraîcheur de Miss pas touche est son plus grand atout et vu l’actuelle canicule, elle est la bien venue.15/20

Écrit par Samba dans SAMBAVIS | Commentaires (0) | Tags : dargaud, miss pas touche |  Facebook | |

18/07/2006

Universal war One

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Voila,la lecture des 5 tomes précédents et du nouvel opus est en boite (crânienne) .Et le sentiment est bon, les histoires de SF sont plutôt rares donc ne boudons pas notre plaisir. Certes les concepts d’espaces temps ne sont pas toujours évidents à comprendre mais si on lit les 6 tomes d’affiler c’est nettement plus digeste à assimiler. Et puis, ce qui m’avais complètement échappé, c’est le message de cette BD, Essayons que l’économique ne prenne pas la place de la politique et évitons que des Adolf Hitler de l’économie ne viennent massacrer notre humanité si fragile.Sinon, j’ai bien aimé la fin qui donne quand même un bel espoir. Sur les photos des albums , il y plein de liens sur les différents projets de Denis Bajram que j’ avais personnellement découvert lors de mon premier achat chez Delcourt avec Cryozone ( très conseillé pour les fan de SF) .Une petite anecdote, j’ ai découvert cette bd en l’ offrant à Ralph ( qui lui a une première édition lui , moi une deuxième :-() et par finir c’ est moi qui a été séduit par le dessin et surtout par les couleurs et les théories misent en avant dans cette série.16/20

Écrit par Samba dans SAMBAVIS | Commentaires (0) | Tags : bajram, soleil, uw1 |  Facebook | |