24/08/2006

Légende, La Grande Battue+++

La grande battue, tome3 de Légende, porte bien son nom puisque Swolfs nous retrace la chasse à l’homme du Maître Shaggan pour retrouver Tristan. Voilà en gros pour l’histoire. J’ai acheté que récemment cette BD que j’avais laissée en suspens en prévision du creux des nouveautés BD pendant les vacances. Donc j’ai profité que les enquêtes de Goirid et Leodhas ne soient toujours pas arrivées au Fil d’ Ariane (na !) après 4 semaines d’attende pour acheter ce tome. Je suis rarement motivé à lire un récit qui se déroule au Moyen-Âge, époque rustique, violente et cruelle. Heureusement que le talent de Swolfs pour le dessin, la découpe, le récit est un gage de qualité. Il n’y a rien à redire sur le dessin toujours aussi sublime, sur la découpe très dynamique , sur les pochettes très stylisées mais pour le coté négatif, c’ est loin d’ être original , ce genre d’ intrigue a été mainte fois conté. En plus, je trouve que l’histoire devrait mettre le turbo car on n’avance pas et les redites sont nombreuses.13/20

Pour les clips  des années 80, je vous propose deux groupes déjà plus « select » comme Cocteau Twins (ah, la voix envoûtante de Liz Frazer) et Propaganda. Au sujet de Propaganda, en faisant des recherches sur Dailymotion, on peut trouver un autre titre de ce groupe allemand, Dr mabuse. Mais en le visionnant, je me suis souvenu d’une autre vidéo pour ce même titre .On peut trouver celui-ci sur YouTube, la vidéo est nettement plus sombre et inquiétante et en bonus en fin du clip, une petite présentation du groupe.( cliquez sur Dr Mabuse pour voir cette vidéo)  C’est toujours aussi bon .Bonne écoute à tous.

 

Écrit par Samba dans SAMBAVIS | Commentaires (1) | Tags : propaganda, soleil, swolfs, legende |  Facebook | |

03/08/2006

Girls,Conception

Ethan Daniels traîne son ennui jours après jours dans un bled de l’Amérique profonde, Pennystown. On peut facilement dire qu' Ethan ne porte pas spécialement les femmes dans son cœur. Pourtant sa vie va basculer comme celle de Pennystown d’ ailleurs après qu' Ethan recueille une femme entièrement nue et quasi muette. Pour lui c’est presque un fantasme qui se réalise et il ne tarde pas à lui faire l’amour. C’est là que les ennuis débutent et d’étranges phénomènes commencent à se produire. (Je n’en dis pas plus car ce serait dommage de vous gâcher la surprise).

On pourrait croire à une histoire du genre scabreux et bien NON. Ca ressemble vachement à un bon Stephen King .La lecture de ce tome est presque jubilatoire malgré quelques incohérences dans la construction des bulles et des dialogues parfois bizarres et aussi une vulgarité assez présente .Mais ces défauts sont vite oubliés vu le suspense qui transpire de l’œuvre de Joshua Luna. La société et ces bonnes mœurs y sont admirablement bien rendues .Le dessin joue souvent avec des effets de flou pour renforcer les acteurs en premier plan. Et plus il renforce le sentiment de malaise par des couleurs plutôt froides et sombres.

Une BD fantastique de très bonne facture que j’ai dévorée comme mon désert favori, une coupe amarena. 17/20

En cliquant sur la photo de l’album, vous verrez les premières pages du tomes 2.Et ça redémarre très fort.

 

 

PS : Pour bien commencer la journée, une vidéo de Shakira…….euh …. enfin presque.

 

Écrit par Samba dans SAMBAVIS | Commentaires (0) | Tags : delcourt, luna, shakira, girls |  Facebook | |

02/08/2006

Cross Fire, au service secret de sa sainteté

Une héroïne super sexy accompagnée d’ un macho sicilien, un dessin flirtant avec le manga , une histoire d’ une évangile perdue, des scènes d’ action digne de James Bond, voila le cocktail de Cross Fire .Formidable me diriez vous ? Si l’on veut car un récit parlant d’une évangile secrète me fait penser au triangle secret ou au troisième testament ou voir au Da Vinci Code et tout le tralala qui va avec. C’est vraiment l’overdose actuellement des histoires de «  Jésus et Co ».Le coté original, il faut le chercher du coté du dessin qui est un mélange de manga et de la BD franco-belge. Les scènes d’action sont légions dans ce tome et elles vous donneront le sourire car on n’est jamais loin des performances de  007 .D’ailleurs le troll Hébus, lanfeust et Debrah (le chant des stryges) ont du soucis à se faire avec Angelo qui pourrait leur prendre la place de champion  intergalactique de la castagne .Un superman, cet Angelo mais attention quand même à la kryptonite. Donc en résumé une BD pour le grand public amateur de James Bond ou un public d’ados, les autres trouveront certainement mieux ailleurs.13/20

 

Une petite vidéo pour bien commencer la journée.

Écrit par Samba dans SAMBAVIS | Commentaires (0) | Tags : cross fire, sala, chan, soleil |  Facebook | |

29/07/2006

La Lande Des Aviateurs, Ceux qui restent

Voila bien une BD qui me fait penser à un rêve .Des îles flottantes dans les airs, des raz de ciel, des aviateurs prenant l’air comme s’ils prenaient un paquebot pour traverser l’atlantique, une gardienne de phare, des cannibales et une poète jetant des bouteilles volantes au ciel  font de ce premier tome une œuvre très onirique. Mais pour rentrer dans un rêve qui n’est pas le sien, il faut un certain temps d’adaptation. D’ailleurs le début de l’album m’a paru très obscur. La fin est plus classique puisqu' on s’achemine vers une histoire de vengeance. Pour le dessin, je l’ai trouvé tantôt très poétique comme la scène avec le sculpteur de nuages, tantôt très dur avec ces visages taillés dans la roche. Donc une BD a conseiller pour les personnes aimant les univers décalés et en dehors du temps mais pour les esprits plus cartésiens il vaut mieux passer son chemin. 13/20

Écrit par Samba dans SAMBAVIS | Commentaires (0) | Tags : humanos, bilotta, di giandomenico |  Facebook | |