12/04/2016

Le chant des stryges - Tome 17 - Réalités

le chant des tryges.jpgle chant des tryges t17.jpgDessinateur : Richard Guérineau.
Scénariste : Corbeyran.
Editeur : Delcourt (collection machination).
56 pages.
Sortie : 23 mars 2016

Genre : Science-fiction.

 

 

Le résumé.
Alors que Debrah met en place son plan pour soumettre les Stryges, Nivek tente de ramener le bébé parmi ses semblables. Une course-poursuite est engagée entre deux conceptions sur l'avenir des relations entre les deux communautés... L'ensemble des enjeux des récits de l'univers des Stryges, principaux ou dérivés, sont sur le point de trouver leurs réponses... Et elles vont en surprendre plus d'un.


« J
espère quil y a des toilettes en bas ! ».



Mon avis.
Dans cet avant-dernier épisode de la série principale consacrée aux Stryges, les auteurs amorcent une résolution qui promet d'être détonante. On se demande dailleurs ce qu'ils vont inventer pour conclure cette histoire vu la fin proposée dans ce tome 17. Il nempêche quil était temps que tout cela se termine car on sent clairement quon tire sur lélastique depuis un petit temps. On essaye même dy insérer de lhumour, vous imaginez de lhumour dans le chant des stryges, cest un peu comme si Cyril Hanouna présentait le JT. On croit rêver, par contre le cauchemar des séances de torture de Sinner, je commence à saturer. Je suis une âme sensible moi ! Je préfère les femmes en  un seul morceau et pas en pièces détachées. Il nempêche certaines scènes valent toujours le détour.

Sinon on sent  que Guérnieau s’est fait plaisir en illustrant cette presque conclusion. On remarquera aussi une colorisation plus lumineuse et un trait aussi plus lisse. A noter aussi, l’apparition assez brève d’Asphodèle, tout se relie visiblement pour Corbeyran dans sa grande toile d’araignée.


Allez, plus qu’un, ce sera difficile de contenter tout le monde, c’est une évidence  mais on arrive au bout, parole de Sinner !

icono07.jpg


a07-3e78901.gif Dessin

a06-3e788fc.gif scénario

a06-3e788fc.gifGlobal.

Samba.

Inscrivez-vous à la newsletter .

 

06/04/2016

La poussière du plomb

la poussière du plomb.jpgpoussière du plomb.jpgScénaristes : Henri Labbé et Dominique Heinry
Dessinateur : Alexis Robin.
Editeur : Delcourt (collection Engrenages).
Sortie : 16 mars 2016.
224 pages.
Genre : chronique sociétale.

Le résumé.
Librement inspiré de « l'affaire » Battisti, ce récit retrace la vie de ces « seconds couteaux » de la lutte armée. Inséparables contre une Italie qu'ils refusent, ils seront vite pris dans le tourbillon de l'Histoire et verront basculer leur destin. Trahisons, désillusions, prison ou cavale : il restera le goût amer des combats perdus, des rires, des pleurs, des rêves jamais réalisés.

« Aujourd’hui, il en pousse de partout des rouges. »

Mon avis.
Cette histoire avait été écrite initialement pour un long métrage. Un récit sur des jeunes idéalistes italiens pris par le tourbillon de l’Histoire. Trahisons, désillusions, prison ou cavale les attendent en cours de route.
Une période assez nébuleuse et peu connue de la lutte armée des années 70 en Italie. Un sujet de prime abord intéressant mais la construction de cette brique m’a désarçonné dès le début et il m’a fallu de nombreuses pages pour que je retrouve mes jeunes (surtout que les protagonistes sont nombreux).
J’ai aussi tiqué sur les transitions (ou plutôt les non-transitions) en pleine page. Une deuxième lecture sera donc fortement recommandée pour mettre toutes les pièces du puzzle en bonne place. Le ton est résolument réaliste et n’épargne aucun des principaux personnages.
En feuilletant l’album, j’ai tout de suite apprécié la colorisation qui varie en fonction de l’époque. Alexis Robin (demain est un autre jour, si j’ai bonne mémoire) réalise avec cet album une belle immersion, son trait réaliste est très plaisant à suivre. Dommage, cette construction peu attractive qui ne facilite pas la compréhension de l’ensemble. La fin reste pour moi un grand point d’interrogation.

 

Verso_273726.jpg

a07-3e78901.gifDessin

a04-3e788e4.gifScénario 


a05-3e788c9.gifGlobal 

Inscrivez-vous à la newsletter.

 

05/04/2016

Online the comic - Tome 1

online the comic.jpgonline the comic t01.jpgAuteures : Midori Amagaeru et Tsukasa Kyoka
Editeur : Delcourt.
Sortie : 16 mars 2016.
192 pages.
Genre : Shonen

 

 

Le résumé.
Mai Yashiro est une jeune fille qui mène une vie tout à fait ordinaire. Mais son existence bascule le jour où elle reçoit un mystérieux jeu vidéo dans sa boîte aux lettres. Elle va alors être obligée d'affronter en duel des adversaires de plus en plus forts ! Quand l'un des deux joueurs perd une partie, il est condamné à être mutilé ou voir un de ses proches mourir...


« Les faucheuses sont des monstres rares de rang 55 ! »

Mon avis.
Ce manga est une adaptation d’un roman japonais publié en ligne qui a atteint le score appréciable de 40 millions de connexions. Je vous l’accorde, le pitch n’a rien d’original. Un jeu vidéo « qui tue », c’est presque un classique dans la littérature japonaise.
Mais j’ai trouvé cette lecture bien addictive. On se prend vite au jeu et on n’a qu’une seule envie, booster son héroïne pour démolir le boss final (4 tomes pour le moment au Japon). Les gamers d’un Final Fantasy par exemple devraient franchement apprécier surtout que l’empathie est réelle pour l’intelligente (mais aussi très mignonne) Mai.
Surtout que j’ai trouvé le dessin de très bonne qualité. Les cases sont souvent très chargées en information incluses dans un découpage très incisif. Les décors soignés sont aussi au menu avec des personnages élégants.
Vous remarquerez aussi un petit air de Shojo surtout quand on évoque les relations humaines. Une partie à prendre résolument avec le sourire.

Vivement la suite car le suspense est de mise.

Online-the-Comic-2.jpg


a08-3e78906.gifDessin 

a06-3e788fc.gifScénario 

a08-3e78906.gifGlobal 

SAMBA.

Inscrivez-vous à la newsletter.

 

03/04/2016

Les chroniques courtes (N°90) : Galkiddek T3 - Triple galop T11

Galkiddek - Tome 3 - Le transfert

triple galop, galkiddek,du peloux, cazenove, bamboo,giroud, grella, delcourt, médiéval, humour, chevaux, jeunesse,triple galop, galkiddek,du peloux, cazenove, bamboo,giroud, grella, delcourt, médiéval, humour, chevaux, jeunesse,Scénariste : Frank Giroud.
Dessinateur : Paolo Grella.
Éditeur : Delcourt.
Sortie : 3 février 2016.
Genre : Médiéval.

 

 

 

Le fiasco apparent du dernier transfert, tenté par le mage Alcantor pour redonner vie à la première épouse de Galohan, condamne irrémédiablement l'indomptable Lillewyn.
Branag, fidèle lieutenant du comte, reçoit l'ordre de l'exécuter. Mais Alcantor est passé maître dans l'art des faux-semblants.
Il y a parfois des séries qui vous passent sous le nez sans qu’on y fasse attention. Pour une fois, c’est une bonne chose car ce triptyque n’est guère passionnant ni original (encore une grosse  vengeance).
Il plaira peut-être à un lecteur classique  qui se serait arrêté aux BD des années 80-90. Il faudra aussi passer le cap du dessin très obscur et glauque de l’Italien Grella.


a04-3e788e4.gif

 

Samba.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 Triple galop - Tome 11

triple galop,galkiddek,du peloux,cazenove,bamboo,giroud,grella,delcourt,médiéval,humour,chevaux,jeunessetriple galop,galkiddek,du peloux,cazenove,bamboo,giroud,grella,delcourt,médiéval,humour,chevaux,jeunesseScénario : Cazenove
Dessin : Du Peloux
Éditeur : Bamboo
48 pages
Sortie : février 2016
Genre : humour équestre

 

 

Chez Bamboo il y en a pour tous les goûts ! Donc là, si vous êtes, ou plutôt si vos enfants ou ados sont dans leur période "J'aime les chevaux", c'est une série pour vous. Cazenove vous propose un gag par page, avec, comme fil conducteur dans ce tome, la naissance d'un poulain. L'humour de cet auteur ne réveille pas du tout mes zygomatiques, mais ça doit marcher avec d'autres, vu la prolifération de ses albums ! Il y a un dossier didactique à la fin.
En revanche, j'ai trouvé rafraîchissants les décors de Du Pelloux, fils d'agriculteur au goût prononcé pour les paysages bucoliques et les animaux, qui a appris le dessin tout seul. Ils m'ont renvoyée dans mon enfance, quand j'observais au jardin les feuilles, les herbes, les fleurs, les insectes, les gouttes de rosée scintillant au soleil du matin...

 

a05-3e788c9.gif

 

Virgule