15/05/2016

les chroniques courtes (N°95) : Mes cops T6, La guerre de 100 ans.

mes cops t5.jpgMes cop’s - Tome 5 - Les cop's partent en live.
Scénario : Christophe Cazenove
Dessin : Philippe Fenech.
Éditeur : Bamboo.
Sortie : 13 avril 2016.
48 pages.
Genre : humour, jeunesse.

Copine marrante, râleuse ou fofolle… Quelle Cop’s êtes- vous ?!

Des cop’s, Jessica en a des tas. De toutes les tailles et de toutes les formes. Des chochottes, des allumées, des cop’s d’enfance, de lycée, de drague, de coiffeur. Des cop’s auxquelles elle confie tous ses secrets et d’autres auxquelles elle ne prêterait même pas son chat ! Et avoir des cop’s, c’est un boulot à plein temps !
Un avis qui sera assez court car comme dirait Gaëlle (10 ans) ma lectrice de référence « il n’y a pas grand-chose à dire ». L’humour passe souvent à la trappe malgré un dessin très "girly ", stylé et chatoyant.

a06-3e788fc.gifGlobal 

Gaëlle +Samba
Inscrivez-vous à la newsletter.
---------------------------------------
LA GUERRE DE CENT ANS 1337-1453

la guierre de cent ans.jpgScénario : CAZENOVE et RICHEZ
Dessin : PERAL
Couleurs : Alexandre AMOURIQ et MIRABELLE
Éditeur : Bamboo.
Parution : 30 mars 2016
50 pages

 

Voici un bon petit album d'humour qui remet notre histoire à la portée des jeunes sans les "barber" ! Chaque planche se compose d'un gag sur le thème d'un événement marquant d'une année de la guerre : la rançon demandée par l'Angleterre pour le roi Jean II Le Bon, la création du franc, Du Guesclin, Jeanne d'Arc, etc. En bas de chaque planche, une petite phrase explicative sur l'événement en question, et à la fin de l'album un cahier de six planches nous fait un résumé de cette guerre qui vit beaucoup de défaites françaises ! (qui a dit comme d'habitude ?)
Des gags hilarants, d'autres cocasses et certains insipides, mais un tout bien agréable qui nous laisse en attente de la suite.

la guerre de 100 ans.jpg

 

a06-3e788fc.gifMa note globale

JR
---------------------------------------

13/05/2016

Survivants - Anomalies quantiques - Épisode 4.

les survivants , anomalies quantiques.jpgles survivants , anomalies quantiques t4.jpgAuteur : Leo.
Éditeur : Dargaud.
48 pages.
Sortie : 29 avril 2016

Genre : science-fiction.

 

 

 

Le résumé.

Les choses se compliquent sérieusement pour Manon et ses compagnons : les sauts temporels qu'ils subissent sont de plus en plus fréquents et se comptent parfois en années. Ainsi, grâce à l'extraterrestre Antac, ils apprennent avec stupéfaction que leur dernière expérience leur a fait franchir... ( on va arrêter là le résumé, je ne voudrais pas gâcher votre plaisir).


« Alors, arrête de parler et au lit ! Avant que je ne change d’avis… »

Mon avis.

Quand vous achetez un album de Léo, vous tombez en terre connue (ce qui est un paradoxe pour un récit de SF). Pas d’anacoluthe ou de rupture de style, c’est du classique mais un classique qu’on apprécie. Alors comme ingrédients, de l’aventure, pas mal d’action surtout dans ce tome 4, de la faune et de la flore exotiques, des belles nanas (de préférence en petite culotte) et des beaux mecs (il en faut pour tout le monde d’Aldébaran) et aussi de la romance . En plus ce tome 4 est une belle synthèse du premier cycle d’Aldébaran, d’ailleurs on peut judicieusement se poser la question si dans le dernier tome 5, les deux mondes ne vont pas se rencontrer. Une confrontation intergalactique va peut être se produire entre Kim et Manon, à coté de ça, Star Wars peut aller se coucher ! Je suis ta mère ????
En tout cas, je me fais chaque fois avoir, je suis happé par ses histoires de Léo.

Et puis vous savez ce qu’on dit : « personne ne résiste à l’appel de Léo ».

les survivants , anomalies quantiques t.jpg

 

a07-3e78901.gifScénario 

a08-3e78906.gifDessin 

a08-3e78906.gifGlobal.

Samba.

Inscrivez-vous à la newsletter.

 

10/05/2016

Breizhskin

breizskin.jpgbreizhskin.jpgAuteurs : Dav Guedin et Craoman.
Editeur : Ankama.
Sortie : 8 janvier 2016.
96 pages.
Genre : Société.

 

 

Le résumé.
Yannick est un ado de 16 ans, un peu paumé dans sa Bretagne natale. Avec deux amis, il s’est mis à adopter le look et les manières des skins, les nationalistes fiers de leurs racines. Mais le jour où ils rencontrent un « vrai » skin breton afin de se faire admettre dans ce groupe, ils se rendent compte d’un aspect du mouvement auquel ils n’avaient pas forcément pensé…


« Je suis un vrai skinhead, breton, fier d’être blanc et celte »

Mon avis.

Saint milliard ! En voilà bien une horrible couverture. J’ouvre et je tombe sur un dessin « punk » en noir en blanc avec des grosses têtes disproportionnées  dans le style underground américain.
Les gladiateurs de la chronique vous saluent et j’entame donc ma lecture avec peu d’espoir de survie.
Et puis, on tombe sur l’intro qui explique le sujet. Une sorte de « very bad trip » pour un dépucelage (dans le sens baptême)  de deux skinheads chez une sorte de maitre du mouvement.
D’un coup, on se dit que le trait colle assez bien au récit qui se veut nerveux et sauvage. Pour nos deux jeunes bleus, c’est bienvenue en démence. Pour vous donner un exemple, les chiens du fou furieux s’appellent « Bougnoul-Goebels et Jean-Marie », une belle logique d’anacoluthe.
On ne suit pas vraiment le chemin de la radicalisation d’un individu mais plutôt une tranche de vie avec  option grosse connerie.

Un peu comme les films de guerre  qui montrent la bêtise de ces conflits, Breizhskin  joue sur le même tableau de la démonstration par l’absurde de ces idées infectes.
Un récit percutant et original mais pas transcendant non plus.

breishskin t1.jpg


a05-3e788c9.gifDessin 

a06-3e788fc.gifScénario 

a06-3e788fc.gifGlobal 

SAMBA.

Inscrivez-vous à la newsletter.

 

Écrit par Samba dans SAMBAVIS | Commentaires (5) | Tags : guedin, craoman, breizhskin, ankama, société, 012016, 610 |  Facebook | |

05/05/2016

Draw - Tome 1

draw.jpgDraw-Majo-no-Nemuru-Umi-De-manga-extrait-005.jpgScénario : Saki Okuse
Dessin : Chako Abeno
Editeur : Delcourt (shonen).
Sortie : 20 avril 2016.
224 pages.
Genre : Seinen.

 

Le résumé.
Kai est amoureux (un bien grand mot, je dirais plus intrigué) d’une jeune fille de sa classe qui ne parle à personne et ne le regarde même pas (un peu quand même). C’est une sorcière blanche qui apaise l’âme de ceux qui sont au bord de la mort. Puis arrive une autre sorcière, une sorcière noire qui se nourrit de la force vitale des humains et qui cherche à séduire Kai façon camionneuse… Le triangle amoureux est posé et la vie de Kai va basculer dans une autre dimension...oulala, ça fait peur !

« Où t’es passée, la nouvelle sans soutif ? »


Mon avis.
Comme souvent dans le genre Manga, on rentre très vite dans le vif du sujet. Pour les présentations, il faudra attendre un peu. Par contre, accrochez-vous car les cases « horreurs » arrivent souvent sans prévenir, à l’improviste pour un double effet kiss cool. Les auteurs, deux mangakas réputés (Flowers, Blood Sucker), jouent la carte « ambiance » à fond la caisse. Pour une meilleure immersion gothique, n’hésitez pas à agrémenter votre lecture d’une bande son à la musique inquiétante, ça devrait le faire !
Ça compensera un peu la pauvreté des dialogues et des explications, là clairement on est au régime pain sec et artichaut.
En plus, ce draw est aussi assez morbide et pervers avec option sado-maso. Mais bon, si vous aimez les filles sans soutifs, ce sera à vos risques et périls.
Bref, ce manga m’a un peu refroidi par moment car il mélange des sentiments ou des comportements très antagonistes.
Le tome 2 est déjà programmé pour le 6 juillet et cette série sera clôturée en 4 tomes.

draw m.jpg


a07-3e78901.gifDessin 

a04-3e788e4.gifScénario 

a05-3e788c9.gifGlobal 

Samba.
Inscrivez-vous à la newsletter.