29/01/2016

Dilemma

dilemma.jpgdilemma va.jpgAuteur : Clarke

Editeur : Le Lombard

Sortie : 15 janvier 2016

Genre : Polar, uchronie, historique, roman graphique.

 

 
Le résumé.

Grèce, 1934. Un jeune archéologue allemand découvre des manuscrits anciens au fond d'une grotte. Ils ont été rédigés par de grands philosophes tels que Platon ou Aristote, sur le thème du déterminisme. Par jeu, ces penseurs ont tenté de prévoir l'avenir du monde en se basant sur les éléments qu'ils en connaissaient. Et ils semblent avoir réussi. Que faire quand on a dans les mains toutes les clés pour faire perdre ou gagner une terrible guerre à venir ? Peut-on rester un patriote dans un pays dirigé par les nazis ?


« Or, ce qui semblait n’être qu’une chimère est soudain devenu réalité ».

Mon avis.

Né à Liège, Clarke a baigné dans la BD dès son enfance notamment grâce à son oncle, Pierre Seron, l’auteur des petits Hommes. En 1990, il débarque chez Spirou avant de créer Mélusine que tout le monde connaît. Avec Nocturnes (dans la collection Signé) et Réalités Obliques chez Glénat, il nous propose une autre facette de son talent avec des récits plus sombres. Aujourd’hui, il nous revient avec un ambitieux projet : Dilemma .
Socrate aurait pu dire de son évolution : « Ce qui fait l’homme, c’est sa grande faculté d’adaptation ».

Dilemma, c’est surtout un travail de 3 ans pour Clarke. En somme, il nous offre ici 3 albums en un avec au total 134 pages. Mais la caractéristique majeure de ce titre, c’est qu’il est proposé en 2 versions alternatives selon la fin (7 pages différentes au total).
Il suit à la lettre le précepte d’Aristote :  « En toute chose, c’est la fin qui est essentielle. »
J’entends déjà les grincheux  : « Ah mais non, il va falloir acheter 2 albums pour connaitre les 2 fins possibles ! »
Minute papillon, en fin d’album, on te propose une adresse mail qui te conduit aux deux conclusions possibles. Libre à toi de les imprimer sur papier après.

dilemma.jpg

dilemma vb.jpg
Le début de l’intrigue m’a un peu dérouté, c’est très mystérieux mais assez vite le puzzle se met en place et on comprend mieux ce que viennent faire les philosophes grecs dans l’affaire.
Ce que l’on peut dire, c’est que le postulat de base est original et intéressant. La seconde guerre mondiale était planifiée depuis des siècle… interpellant non ?
Mais bon, Platon n’avait il pas prédit que « la plupart des hommes au pouvoir deviennent des méchants » ?
L’histoire se lit avec envie et là je placerais volontiers une citation d’Epicure pour vous inciter à cette lecture : « Hâtons-nous de succomber à la tentation avant qu’elle ne s’éloigne ».
Il avait aussi dit : « Il est évident que le discours long et le discours bref aboutissent au même ».
Car oui, elle commence à être longue cette chronique.

Quand c’est bon, c’est bon, pas besoin d’en faire des tonnes.


Un petit mot sur le dessin, hormis quelques personnages qui se ressemblent un peu par moment, c’est de la belle ouvrage que vous aurez en main.
Et pour finir sur cet avis, Platon a dit : « L’opinion est quelque chose d’intermédiaire entre la connaissance et l’ignorance. »

Pour ma part, je dirais un mélange entre la raison et le cœur, un fameux dilemme au final !

dilemma t1.jpg

 

a07-3e78901.gifDessin 

a08-3e78906.gifScénario


a08-3e78906.gifGlobal 

Samba

PS : dans mes recherches de citations de philosophes grecs, je suis tombé sur une savoureuse de Démocrite : « Les avares subissent le sort des abeilles, ils travaillent comme s’ils devaient vivre éternellement. » ... j’adore !


Inscrivez-vous à la newsletter.

 

Écrit par Samba dans SAMBAVIS | Commentaires (0) | Tags : dilemma, clarke, le lombard, 810, 012016, polar |  Facebook | |

27/01/2016

Enfin ensemble ! - Tome 1

enfin ensemble !.jpgenfin ensemble.jpgAuteure : Komomo Yamada
Editeur : Delcourt manga
Sortie : 20 janvier 2016.
Genre : Shojo

 

 

 

Résumé.


Kaede est une étudiante en archéologie qui vient de perdre ses parents. Pour subvenir aux besoins de son frère et de sa soeur, qui sont jumeaux, elle travaille dans une société de service. Un jour, alors qu'elle est au restaurant, elle renverse sa soupe sur le costume de son directeur. Elle s'attend à s'attirer les foudres de celui-ci qui bien au contraire lui propose de devenir sa petite amie. Comment va-t-elle réagir à cette étrange proposition ?

« Les sucreries, c’est une fois par jour ».

 

Mon avis.


Milliard ! Même pas 10 pages et on assiste déjà à un baiser, volé certes mais un baiser quand même. Pire, on a droit à des palpations 5 pages après. Mais, on va nous raconter quoi après ce début en fanfare ?
Eh bien le jeu classique de l’amour–haine avec fatalement un basculement vers le grand AMOUR .
Bref, rien de bien surprenant pour ce shojo prévu en 3 tomes. Entre les crises d’hystérie et d’incompréhension, nous avons un autre grand classique : la bouffe.
En somme, on aurait pu intituler ce manga : Bisous, crises et nouilles.
Voilà, une histoire très (trop) classique accompagnée d’un dessin élégant mais manquant parfois de clarté et jouant souvent du zoom sur le joli minois de l’héroïne.

enfin-ensemble-visual-2.jpg


a06-3e788fc.gifScénario 

a06-3e788fc.gifDessin 


a05-3e788c9.gif global.

Sambette.
Inscrivez-vous à la newsletter.

 

Kiss him, not me ! - Tome 1

kiss him not me.jpgkiss-him-not-me-ext-1.jpgAuteure: Junko
Editeur: Tonkam
Sortie: 20 janvier 2016
Genre : Shojo.

 

 

 


Le résumé.


Kae est à la fois une Otaku et une Fujoshi, très enrobée et presque inexistante. Un jour, elle est choquée par la mort de son héros de dessin animé préféré et, déprimée, elle s’enferme dans sa chambre plusieurs jousr durant. Après une perte de poids assez violente, elle revient au lycée et découvre qu’elle a dorénavant un physique de rêve, qui pourrait s’avérer ravageur...


« Tes bourrelets ont amorti ma chute »

 

Mon avis.
Salut les filles ! C’est Sambette , votre spécialiste Shojo.
Alors aujourd’hui, interro surprise.
Qui peut me dire ce qu’est une otaku ?
Oui Virgule, c’est une fan « ultra » de mangas ou d’animés, une activité d’intérieur très japonaise.
Nickel ma chère Virgule.

HKNM_top.jpeg


Alors plus dur, une fujoshi ?
Non, ce n’est pas un fongicide, Dgege !
Un irradié de Fukushima, non plus Loubrun.
Ah, je vous ai collés sur ce coup là (ils sont nuls les garçons !). Une fujochi est une fille qui aime voir les hommes ensemble.
Une dérive un peu bizarre mais pour la nana, c’est synonyme de bonheur absolu.
Le problème pour elle, c’est que suite à un jeûne « magique », la voilà transformée en top biche.
Alors, les garçons lui courent après… et vous n’imaginez pas la galère surtout dans la culture japonaise pour ne froisser personne.
Bref, on s’amuse assez vite de tout ce petit monde qui s'agite pour conquérir le cœur de Kae. Une douce folie plane sur ce shojo , on y joue même au foot féminin, c’est vous dire comme c’est débridé .
Tellement fou que ce manga a atteint le million d’exemplaire au Japon, 6 titres parus actuellement... ça promet !
Ah oui pour le dessin, l’héroïne est assez mimi avec des grands yeux et pour les garçons, il y en a pour tous les goûts : 2 blonds, 2 bruns, des attentionnés, des plus « bad boys », des charmeurs, des sympas, des plus timides… bref, on a l’embarras du choix là les filles !

kiss him.jpg

 

a06-3e788fc.gifScénario 

a07-3e78901.gifDessin 

a07-3e78901.gifGlobal.

Sambette.

 

25/01/2016

Orphelins - Tome 3 - Le revenant

9782344010372-L.jpgorpelins t3.JPGAuteurs : Roberto Recchioni et Emiliano Mammucari
Editeur :Glénat Comics.
Sortie : 20 janvier 2016.
Genre : Science-fiction.

 

 

 


Le résumé.


Le passé : alors qu’un mouvement de révolte se fait de plus en plus préoccupant, le temps est venu pour les Orphelins d'être testés sur le terrain contre des adversaires humains... De son côté, Ringo, plus que jamais en conflit avec le pouvoir et l’autorité, commence à comprendre que derrière ces apparences se cache probablement autre chose...
Le présent : le Dr Juric a enfin révélé toute la vérité ! Et les choses se précisent : seule l'intervention des Orphelins, en proie à leurs démons et à leurs blessures intérieures, peut être en mesure d'endiguer le chaos qui s’annonce...


« La guerre l’exige »



Mon avis.


Sous des airs assez basiques du point vue du scénario, Orphelins se révèle être une série efficace. Elle arrive, à chaque tome, à relancer l’intrigue (attention, une grosse machination arrive !).  Comme ce sont des militaires qui tirent les ficelles, fatalement ça fonce dans le tas et ça réfléchit ensuite. C’est aussi l’assurance de nombreuses scènes d’action bien viriles avec option « testostérone ». Le tout fait clairement penser à Starship troopers pour la partie « présent ».
Rien de bien révolutionnaire mais les auteurs ont su rendre cette histoire passionnante. Des personnages bien campés facilement reconnaissables, une construction claire, des cases fluides et un dessin accrocheur donnent à l’ensemble une cohérence certaine et méritent que le lecteur lambda s’y attarde.
C’est aussi une lecture sans prise de tête, c’est essentiellement une lecture détente qui vous attend.
Donc, je conseille clairement ce titre si vous aimez ce genre d’histoire bien burnée.

orphelins t3.JPG


a08-3e78906.gifDessin 

a06-3e788fc.gifScénario 

a07-3e78901.gifGlobal 
Samba.