03/01/2016

Les chroniques courtes (81) : La cité des esclaves - Tome 6

La cité des esclaves - Tome 6
cité des esclaves.jpgla cité de escalves t6.jpgAuteur : Shinichi Okada
Editeur: Casterman.
Sortie: octobre 2015.
Genre: fantastique.

 

 

 

Le résumé.


Ennui, soif de vengeance, volonté de domination ? Le SCM est fait pour vous ! Rejoignez la communauté des porteurs de ce nouvel appareil révolutionnaire. Défiez ses membres et faites-en des esclaves qui obéiront aveuglément, même au plus inavouable de vos désirs. Mais soyez sûr de votre coup, ou c'est vous qui deviendrez la chose de votre adversaire !

 

« Tu as un truc derrière la tête ? »

 

Heureusement qu’il y a un tableau des protagonistes au début de chaque tome car ils deviennent de plus en plus nombreux ces « gamers ». C’est toujours aussi machiavélique, voire délicieusement tordu comme scénario mais c’est ce que j’apprécie, dans ce manga, ce coté « no limit ».
Au final, un tome 6 toujours aussi passionnant à lire.


a07-3e78901.gifDessin 

a08-3e78906.gifScénario 

a08-3e78906.gifGlobal 

Samba

Verso_259345.jpg


Inscrivez-vous à la newsletter.

27/12/2015

Les chroniques courtes (80).Pathfinder T2,Vertical T11,Le grand mort T6,

Pathinder Tome 2 . Le Tombeau des Gueux

pathfinder t2.jpgpathfinder t2 r.jpgScénario : Jim Zub
Dessin : Andrew Huerta
Couleurs : Campbell, Ross
Dépot légal : 09/2015
Editeur : Glénat

Pathfinder ces aventuriers qui doivent affronter les dangers et les créatures de la forêt de Mosswood, pour poursuivre les gobelins qui menacent le petit village côtier de Pointe-Sable.
L’ambiance sombre du tome, du aux lieux où se déroule l’action, la nuit le marécage la forêt, ne ternis pas le dessin fouillé des personnages présenté aux lecteurs au fil de la BD.
La mise en page avec des biais qui déterminent le contour des scénettes, sont du plus bel effet et choisis à la perfection pour donner encore plus de mouvement à l’action décrite.
La seule petite critique les elfes sont dans le même thème graphique que les autres personnages alors que la luminosité entoure normalement de type de personnage.
Amateurs de médiéval et fantastique, jetez-vous sur cette BD elle vous ravira.

Les fiches techniques de la fin du tome sont à destinations plus spécifiques des amateurs de jeux de rôle, ça donne envie de pratiquer ces jeux de rôle, mais les fans de BD peuvent alors appréciez le style du dessin splendide au demeurant.

Note globale

a09-3e78912.gif


Patounet & Tigrevolant


--------------------------------------
Vertical tome 11
vertical t11.jpgvertical t11 f.jpgAuteur : Shinichi Ishizuka.
Editeur :Glénat manga.
Seinen de 220 pages.
Sortie : Novembre 2015.


Voici que sort le tome 11 de la série Vertical qui raconte la vie de Sampo Shimazaki qui a conquis les plus hauts sommets du monde. Il connait bien la montagne, les techniques d’alpinisme mais aussi les tragédies qui s’y produisent.
De retour dans ses alpes japonaises, il travaille pour les services de secours en montagne .Il nous raconte ses petites histoires mais aussi d’horribles accidents…
Très bonne série qui continue à me plaire malgré que nous sommes au tome 11 ? Et le 12 est déjà annoncé.
Excellent !
a08-3e78906.gif

Capitol.
--------------------------------------------
Le grand mort T6- Brèche.
le grand mort.jpgle grand mort t.jpgDessinateur : Mallié
Scénaristes : Loisel et JB Djian.
Editeur : vents d’Ouest
Sortie : Novembre 2015.
Genre : Aventure de 58 pages


Pauline et Gaëlle font du vélo (c’est bon pour la santé). Erwan trait une vache (le lait, c’est bon pour la santé mais certain le conteste).Blanche accroit le nombre de victimes des catastrophes (ça, c’est nettement moins bon pour la santé). Et pendant ce temps là, dans l’autre monde, on a retrouvé Macare( ça , c’est pas trop bon pour sa santé).
Cette série reste très attachante malgré que le sujet devienne de plus en plus effrayant. Le dessin enchanteur de Mallié y est pour beaucoup.
Sinon l’historie avance piano, quelques révélations mais comme on dit chez moi « a’s naise ».
20 min de lecture à tout casser.
a08-3e78906.gifDessin 

a06-3e788fc.gifScénario 

a07-3e78901.gifGlobal 

Samba.
Inscrivez-vous à la newsletter.
---------------------------------

23/12/2015

Le château des étoiles. La conquête de l’espace Vol I et II

le chateau des étoiles.jpgle chateau des étoiles T2.jpgchateau.jpgAuteur : Alex Alice.
Éditeur : Rue de Sèvres.
Sortie : 9/2014 et 9/2015.
Genre :Fantastique rétro.



 

Le résumé.
À la fin du XIXe siècle, la communauté scientifique pense l'espace fait d'éther, qui, utilisée comme énergie, permettrait d'explorer le ciel. 1868, Marie Dulac, scientifique qui a consacré sa vie à la recherche de l'éther, s'élève en montgolfière pour ce qui doit être le vol du succès : elle atteindra l'éther... mais personne ne pourra en attester, elle ne survivra pas au vol. Seuls son mari, également professeur, et son fils Séraphin, restent détenteurs de ses recherches et de son savoir. Un an plus tard, Séraphin et son père reçoivent une mystérieuse lettre faisant allusion au carnet de la mère de Séraphin les invitant au château du roi de Bavière. Celui-ci, fou ou visionnaire, financera les recherches sur l'éther. En parallèle, Bismark, prince de la Prusse voisine, fera tout pour placer le royaume de Bavière sous sa tutelle. Dans ce 1er tome, Séraphin, son père et leurs alliés construiront l'éthernef et commenceront à percevoir les plans de Bismark.

le-chateau-des-etoiles-t.1-extrait.jpg

 

Mon Avis.
Rue de Sèvres a eu la bonne idée de sortir en format classique ce château des étoiles initialement sorti sous forme de journal. Un format innovant (et que j’encourage) mais immensément casse-gueule tant le lecteur de BD semble traditionnaliste .Ce format cartonné permettra aux retardataires comme moi de découvrir un univers qui m’a fait penser aux œuvres de Jules Vernes. D’ailleurs les couvertures sont incontestablement un hommage aux récits d’aventures de Jules Vernes qui ont accompagnés de nombreux rêves quand on était plus petit. C’est en somme un peu un retour en enfance ce « château des étoiles », une époque où tout était encore possible, où la science n’avait pas encore réponse à tout .Une époque où l’imaginaire n’avait pas de limite.
C’est donc une lecture avec pas mal de nostalgie qui nous est offert, une histoire qui fait la part belle aux voyages, aux aventures incroyables accompagnées d’un esprit assez candide qui devrait ravir les plus petits mais aussi les plus grands qui ont gardés un âme d’enfant .

chateaudesetoiles.jpg

 

Le dessin d’Alex Alice (le 3e testament) est pour beaucoup dans le coté féérique de cette histoire. On en reçoit littéralement plein les yeux, ses aquarelles en couleur directe sont tout simplement magiques.
Sur la lecture des 2 tomes, j’ai une nette préférence pour la première partie. Le château de NEUSCHWANSTEIN est d’ailleurs très propice à ce souffle épique et chevaleresque qui caractérise cette œuvre. Je dirais que la 2e partie sur la lune est nettement plus « éthérique ».
Au final, une bon moment de lecture remplie de nostalgie et d’enchantement qui fait du bien à notre imaginaire.
Si vous voulez achetez ces albums à votre petite tête blonde, je vous conseille néanmoins une lecture accompagnée car il lui faudra soit de l’aide dans sa lecture (bcp de textes) ou soit des explications pour qu’ils comprennent correctement tous les thèmes abordés.

Prévoyez aussi quelques bretzels pour être complètement dans l’ambiance.

 

chateau des etoiles.jpg

a09-3e78912.gifDessin 

a07-3e78901.gifScénario 

a08-3e78906.gifGlobal.

Samba.
Inscrivez-vous à la newsletter nomdijûûû.

 

 

 

10/12/2015

Sortilèges Livre 4

sortilèges,dufaux,munuera,112015,710,conte,fantastiquesortilèges,dufaux,munuera,112015,710,conte,fantastiqueAuteurs : Dufaux et Munuera
Éditeur : Dargaud

54 pages

Sortie : novembre 2015.
Genre : conte fantastique

 

 

 

Le résumé

La joie règne sans partage dans le royaume d’Entremonde ! Les habitants ont tout pour être heureux : leur reine Blanche est de retour, l’envahisseur est en déroute et la paix est revenue. Mais ce tableau idyllique va bientôt s’assombrir. Le pouvoir, ce poison qui ne dit pas son nom, corrompt peu à peu l’esprit de Blanche.

Et ses tendres sentiments pour Maldoror, l’ancien Seigneur du monde d’En-Bas, vont céder la place à la haine. Car l’amour n’a plus cours face à l’ivresse du pouvoir…

Sois le bienvenu à Entremonde, ami lecteur, mais prends cependant garde à toi !

 

« Le cœur s’arrête là où l’ambition commande »

 

Mon avis

Voilà bien une série qui désarçonne le lecteur lambda, alpha, gamma et béta vu qu’elle s’amuse à tordre le cou aux codes habituels des contes et légendes. On ne sait jamais vraiment sur quel pied danser. Parfois humoristique, drôlatique, amusante ou bouffonne mais aussi parfois déloyale, perfide et traitresse, sans parler de son coté amer, désabusé, déroutant et saumâtre.

Jean Dufaux aime visiblement jouer avec les conventions pour retravailler les contes à sa manière. Au final, un drôle de mélange, un peu comme si on malaxait, entortillait, combinait Game of Thrones avec Astérix et Obélix. Là, ça passe ou ça casse. J’aurais la même expression pour le dessin semi réaliste de Munuera. C’est typiquement le genre de dessin qui aura ses aficionados, supporters, groupies ou ses détracteurs, mécréants ou négativistes.

J’ai terminé ces 4 tomes néanmoins avec une bonne impression car on sent que les auteurs savaient où ils allaient, on a employé quelques chemins de traverse mais l’ensemble parait plus que cohérent.

Une BD que je recommande aux visionnaires, aux anarchistes, aux hurluberlus, aux fracassés du cerveau et spécialement à notre roi de la thalasso, Philippe de Belgique surtout au niveau 4 de l’état d’urgence, personne ne pourra lui reprocher une saine lecture.

 

Dessin

a07-3e78901.gif

 

 

Scénario

a07-3e78901.gif

 

 

Global

a07-3e78901.gif

 


Samba

Inscrivez-vous à la newsletter.

 

 

Écrit par Samba dans SAMBAVIS | Commentaires (1) | Tags : sortilèges, dufaux, munuera, 112015, 710, conte, fantastique |  Facebook | |