28/05/2015

Ab Irato T3 : L’enfant prodigue.

ab irato.jpgPlancheA_243008.jpgAuteur : Thierry Labrosse.

Editeur : Vent d’ouest.

Sortie : 13 mai 2015.

Genre : SF de 56 pages.

 

Le résumé.

Les affrontements entre rebelles et forces de l’ordre sont de plus en plus fréquents. De plus en plus violents. C’est dans ce monde sinistré, au bord de l’implosion, que le destin du jeune Riel Beauregard, monté à la ville pour fuir sa campagne natale, se retrouve bouleversé...

 

 

« J’espère seulement que dieu comprendra sinon, qu’il aille au diable. »

Mon avis.

Suite et fin de cette série futuriste sous fond de colère sociétale réalisée par le dessinateur  canadien de Moréa, Thierry Labrosse.   Dans les années 90, il a travaillé dans le milieu du dessin animé, ce qui explique certainement sa maestria pour le rendu des scènes d’action. C’est la  grande force d’Ab Irato, ce dynamisme et cette fluidité quand « ça bouge » et ça déménage quasiment à chaque page.

Dans ce tome 3, vous allez en savoir nettement plus sur la mystérieuse Gana . On n’est pas loin du film de Luc Besson « Lucie » pour le pouvoir de la madame. Une autre comparaison nettement moins amusante, c’est les exécutions qui font échos à celles de daesh .Le reste du temps, ça pétarade ou ça bataille à un rythme d’enfer.

Vous l’avez compris, cette BD met surtout l’accent sur l’action et le divertissement sans prise de tête, J’ai néanmoins regretté le manque d’ambivalence des personnages, c’est assez basique comme traitement psychologique, comme un bon film hollywoodien en somme.

a05-3e788c9.gifScénario 

a07-3e78901.gifDessin 

a06-3e788fc.gifGlobal 

ab_irato_image2.jpg

Samba.

Inscrivez-vous à la newsletter.

 

25/05/2015

Les esclaves oubliés de Tromelin.

Couv_243088.jpgles esclaves oubliés de Trombelin.jpgAuteurs : Savoia

Editeur : Dupuis (Aire Libre).

Sortie : 24 avril 2015.

Genre : récit historique (120 pages).

 

 

 

Le résumé.

L'île des Sables, un îlot perdu au milieu de l'océan Indien dont la terre la plus proche est à 500 kilomètres de là... À la fin du XVIIIe siècle, un navire y fait naufrage avec à son bord une "cargaison" d'esclaves malgaches. Les survivants construisent alors une embarcation de fortune. Seul l'équipage blanc peut y trouver place, abandonnant derrière lui une soixantaine d'esclaves.

Max Guérout, ancien officier de marine, créateur du Groupe de recherche en archéologie navale (GRAN), a monté plusieurs expéditions sous le patronage de l'UNESCO pour retrouver les traces du séjour des naufragés. Ses découvertes démontrent une fois de plus la capacité humaine à s'adapter et à survivre, en dépit de tout.

 

L'archéologue a invité le dessinateur à les rejoindre lors d'une expédition d'un mois sur Tromelin. De là est né ce livre : une bande dessinée qui entremêle le récit "à hauteur humaine" (on "voit" l'histoire du point de vue d'une jeune esclave, l'une des survivantes sauvées par le chevalier de Tromelin) avec le journal de bord d'une mission archéologique sur un îlot perdu de l'océan Indien.

« La vie est misérable ici, mais c’est quand même la vie ».

Tromelin_800.jpg

Mon avis.

Ce récit a de quoi interpeller et susciter pas mal d’intérêt pour en savoir plus. L’auteur nous propose de le suivre via une bande dessinée scindée en 2 époques : la survie « des esclaves malgaches » via le destin d’une jeune femme et les fouilles archéologiques contemporaines pour retrouver des traces de ce passage sur cette petite ile désolée.

Bien vite, je me rends compte que cette BD est copieuse et on est vraiment proche d’un documentaire surtout pour les fouilles. Le ton est aussi très narratif et j’en suis même venu à me demander où étaient les bulles par moment. Cette narration exigeante s’attaque aussi aux états d’âme des protagonistes passés ou présents mais sans jamais vraiment y réussir. C’est sans passion que j’ai tourné les pages. Il m’a manqué cette petite dose d’émotion qui aurait rendu cette BD aussi indispensable qu’un Lepage par exemple (Lune Blanche).

Le dessin fait penser à un carnet de voyage pour les recherches archéologiques et aux passagers du vent de François Bourgeon pour la partie « Koh Lanta ». On y ressent sans difficulté le caractère hostile de cette ile et son immense isolement. Un bon point donc.

Néanmoins, c’est avec un sentiment mitigé que je suis arrivé au carnet complémentaire qui explique cet interminable « sauvetage ». Je me suis dit qu’on aurait encore pu faire mieux vu le sujet assez incroyable qu’on avait là, quitte à extrapoler sur certaines situations.

A noter qu’une exposition partira de Nantes en octobre 2015 sur ce sujet.

 

 

a05-3e788c9.gifScénario 

a07-3e78901.gifDessin 

a06-3e788fc.gifGlobal 

Samba.

Inscrivez-vous à la newsletter.

 

21/05/2015

Dent d’ours T3 : Werner

Couv_244390.jpgPlancheA_244390.jpgAuteurs : Henriet et Yann

Editeur : Dupuis.

Sortie : 7 mai 2015.

Genre : Aviation de guerre.

Le résumé.

25 avril 1945, un avion militaire allemand de reconnaissance arrive à se poser miraculeusement au coeur de Berlin, ville assiégée par les troupes russes. En émergent un haut gradé blessé et un pilote qui demandent à être conduits d'urgence au bunker d'Hitler. Ils en ressortent avec une mission aussi secrète que capitale pour le destin du IIIe Reich.

 

« Jawohl !le führer a donné l’ordre de déclencher la projekt A ».

Mon avis.

Verso_244390.jpgCe qui charme tout de suite avec dent d’ours, c’est la qualité du dessin d’Henriet. Rajoutez-y une colorisation réussie d’Usagi et on obtient là une BD qui sait attirer les regards.

Pour parfaire l’histoire, on a fait appel à un routinier des aventures humaines sur fond de tumultes guerriers : Yann. Il est d’ailleurs dans la même veine que ses dernières réalisations avec Romain Hugault tel que le pilote à L’Edelweiss, pin up wings  ou le grand duc.

 

Ce tome trois apporte l’essentiel des réponses à nos questions sauf que la fin reste bien ouverte et sujette à de nombreuses spéculations. On y flirte aussi par moment avec l’uchronie bien que de nombreux faits ou projets ont bel et bien existé.

La nouveauté vient qu’initialement prévue en 3 tomes, cette série va jouer les prolongations avec un nouveau cycle de 3 albums.

Cette extension est assez révélatrice que Dent ours a trouvé son public (20.000 Ex pour le T1 et 17.000 ex pour le T2).

Maintenant libre à vous de continuer ou pas l’aventure.

 

Pour ma part, j’ai apprécié cette lecture mais je commence à connaitre un peu trop les astuces de Yann et c’est sans grande surprise que j’ai découvert les ressorts de ce tome 3.

Une bonne BD mais je n’irais pas jusqu’ à crier au chef d’œuvre.

 

a06-3e788fc.gifScénario 

a08-3e78906.gifDessin 

a07-3e78901.gifGlobal 

Samba.

 

Attention, ce tome 3 est à gagner sur SambaBD, voir encart en haut à droite.

Inscrivez-vous à la newsletter.

 

Écrit par Samba dans SAMBAVIS | Commentaires (3) | Tags : dent d'ours, henriet, yann, dupuis, aviation, guerre, 710, 052015 |  Facebook | |

19/05/2015

Le guide sublime

guide sublime.JPGle guide sublime.JPGAuteur : Fabrice Erre

Editeur: Dargaud.

Sortie : 29 mai 2015.

Genre: Humour

 

Il se nomme Guide Sublime et règne avec une autorité déconcertante (à défaut d'être incontestée) sur Sublimeland. Névrosé et parano, misogyne et sadique – un psychopathe, quoi ! –, ce leader, qui ferait passer Hitler ou Staline pour des enfants de choeur, avait deux choix : devenir dictateur ou finir dans un hôpital psychiatrique !

 

« Donc : Exécutez les uns, déportez les autres, organisez un pogrom de Petashenoks et trouvez un vétérinaire ».

Droit de réponse des dictateurs anonymes.

guide.JPGNous sommes outrés, scandalisés de voir un tel ouvrage  ridiculiser ainsi notre profession de dictateur. Croyez-vous que nous sommes dictateur par plaisir ? Nous le faisons avant tout pour votre bien ! Et si nous exécutons, c’est que vous l’aviez bien mérité et notamment les pétashnoks ! Non, nous ne pouvons tolérer un tel pastiche « à la con » ternir notre image ! Et puis ce Fabrice Erre avec son dessin tout moche (Z comme Don Diego), il a fait quoi à part se moquer des minorités? Rien de bien constructif en tout cas à l’inverse de nos bienfaitrices  œuvres sociétales. Il est grand temps de refaire un autodafé salutaire pour le bien du peuple !

 

Droit de réponse des vaches héliportées.guide2.JPG

Mais meuhhhhhh quoi !

Droit de réponse des moustachus.

Nous tenons à signaler à cette honorable assemblée que tous les moustachus ne sont pas tous des meurtriers en puissance. Halte là à cette discrimination scandaleuse sur quelques bouts de poils !

Droit de réponse des femmes à poil !

(Censuré) 

Droit de réponse des terroristes réunis.

Nous faisons un métier comme les autres. Suite à la lecture du guide sublime et la mise en évidence de notre précarité, nous réclamons la pension à 50 ans pour métier dangereux et une couverture sociale à cause du nombre de conflits en augmentation dans le monde.

Notre peuple vaincra !

Et surtout mort aux pétashnoks !

 

 

a07-3e78901.gifScénario 

a03-3e788b8.gifDessin 

a06-3e788fc.gifGlobal 

Samba

Inscrivez-vous à la newsletter.

 

Écrit par Samba dans SAMBAVIS | Commentaires (4) | Tags : le guide sublime, erre, dargaud, humour, 052015, 610 |  Facebook | |