27/08/2014

En visite chez Regis Penet.

C’est un peu l'album surprise de cette rentré , Koba de Jean Dufaux et Regis Penet chez Delcourt.

koba.jpg


Fin des années 40, Sibérie. Staline revient en zone 0049, celle où précisément il avait été déporté à l'époque où il se faisait appeler Koba. Il doit y éclaircir un mystère lié à une toile le représentant avec ses compagnons de lutte devenus depuis des membres importants du régime. Or, ces derniers disparaissent progressivement du tableau sans qu'une main humaine, apparemment, en soit la cause...

80658789_o.jpg


C'est l'occasion d'aller sur le blog de Regis Penet pour en savoir plus, les infos datent un peu (2012 comme quoi réaliser un album est un marathon) mais ça donne une idée sur ce tome qui sort aujourd'hui.Cliquez sur l'image.

penet.jpg

 

Écrit par Samba dans SAMBAVIS | Commentaires (0) | Tags : koba, penet, dufaux, delcourt |  Facebook | |

26/08/2014

Sortilèges Livre 3.

sortilèges.jpgsortilèges t3.jpgScénariste (s) : DUFAUX JEAN

Dessinateur (s) : MUNUERA JOSE LUIS

Éditeur : Dargaud.

Sortie : 29 août.

Le résumé.

 De nouvelles alliances se forment pour le futur grand combat entre le monde d'En-Haut et le monde d'En-Bas. Maldoror ira jusqu'à réveiller une armée de zombies, tandis que Blanche, coupable de matricide, peine à rassembler son peuple... Et lorsqu'une cohorte de dégénérés s'allie avec le plus fourbe d'Entremonde, cela donne des scènes extrêmement savoureuses avec le bien nommé cousin Saumure !

sortileges t3.JPG

On oscille !

J’ai du subir un sortilège d’oubli car impossible pour moi de me souvenir d’un iota de l’histoire de cette série. Et cette constatation fait mal car elle prouve que « sortilèges » n’a pas captivé mes neurones. 

Le problème vient surtout qu’on ne sait pas trop sur quel pied danser. On oscille sans cesse entre  la tragédie et la comédie. Je dois dire que les moments humoristiques sont assez réussis mais ils ne sont pas si nombreux au final. On sent bien que Jean Dufaux veut tordre le cou aux contes classiques  en jouant du contre-pied. La gentille princesse n’est pas si gentille, le grand méchant loup n’est pas si méchant, il n’y a que la félonie qui tient son rang.

Le dessin de l’espagnol Munuera doit vous être familier maintenant. Pour ceux qui ne connaissent pas, je le qualifierais, attention roulement de tambour, de Walt Disney pour ses personnages avec des bouilles pas possibles.

La colorisation joue plutôt dans les teintes sombres et fait basculer irrémédiablement « Sortilèges » dans le domaine de la tragédie.

Bon maintenant vous pouvez aussi oublier au plus vite cette chronique, c’est de bonne guerre !

a08-3e78906.gifDessin 

a06-3e788fc.gifScénario 

a06-3e788fc.gif Global.

Samba

 

sort.JPG

 

On en parle sur le forum.

Inscrivez-vous à la newsletter.

 

22/08/2014

Paci T2 : Calais

paci t2.jpgpaci t2 v.JPGAuteurs: Perriot et Merlet.

Éditeur : Dargaud

Sortie : 22 août 2014.

 

Des mois ont passé. 

Paci et Miguy sont à Calais. Elle a un boulot qu'elle déteste, avec un patron trop collant et raciste. Elle s'est mise à boire un peu trop. Elle aime Paci, mais ses retours tardifs et ses absences la font souffrir. Il travaille dans une boîte de nuit. Enfin, c'est ce qu'il dit. En vérité, il est de retour dans le business de la drogue, sous les ordres d'Ashram, son ancien patron. Il a un but, mais il ne peut en parler à personne. Pas même à l'amour de sa vie. Trop dangereux.

 

Fucking Nigger.

Seulement 5 mois après la sortie du tome 1, revoilà déjà notre pacificateur de retour aux affaires. Le trait de Vincent Pierrot est toujours aussi particulier, je le qualifierais (attention roulement de tambour car emploi d’un nouveau terme) de dessin « chewing gum ». Tout est flasque, même les voitures, ce qui est un avantage pour donner de la vie ou de la vitesse aux bolides que conduit notre chevalier blanc.. mais qui est noir (vous suivez ?).

Le récit se rapproche fort d’un polar « à la française » assez moderne qui se déroule dans le milieu de la drogue.

Les scènes d’action sont nerveuses et directes (à la « Besson »), sans fioriture  et donnent pas mal de rythme à la lecture. Le Paci , c’est un peu de tendresse dans ce monde de pourris , un peu d’Afrique  avec sa violence sauvage mais aussi une dose d’exotisme avec son paternel . 

Sinon, ce « film » est enfant non admis vu la scène hot  qui fait son apparition vers la fin de ce tome 2. Le sexe est rappelons le, nettement plus subversif que la violence pour notre  jeunesse. 

Une réflexion qui m’est venue en regardant le Bouddha des chiottes (vous comprendrez en lisant ce tome).

La lutte de Paci semble disproportionnée et va certainement mal se terminer mais qui sait ce que nous réserve le tome 3.

Comme fond sonore, Nigger de Clawfinger me semble plus qu’approprié.

 

 

a06-3e788fc.gifDessin 

a07-3e78901.gifScénario 

a07-3e78901.gif Global 

Samba

paci t2 f.JPG

Inscrivez-vous à la newsletter.

 

Écrit par Samba dans SAMBAVIS | Commentaires (7) | Tags : paci, perriot, dargaud, merlet, polar, 710, 082014 |  Facebook | |

Mort au Tsar T1 :Le gouverneur.

mort au tsar.jpgmort au tsar tome 1.jpgAuteurs ;Nury etRobin

Éditeur :Dargaud.

Date de parution : 22 août 2014

Genre : Historique, Polar / Thriller

Prix : 13.99€

 

Moscou, 17 septembre 1904. 

Sur le parvis du palais du gouverneur général de Moscou, une foule révoltée par la misère brandit bâtons, pierres et légumes pourris. Au balcon, le gouverneur Sergueï Alexandrovitch lâche son mouchoir... Geste prémédité ou mouvement involontaire ? Peu importe, c'est le signal : les soldats tirent dans la foule. Dans un contexte politique explosif, où le peuple s'organise pour lutter contre le régime autocratique, cet épisode signe l'arrêt de mort du grand-duc.

 

Une idée d’avenir.

Oui votre excellence, une chronique simple et directe car vous êtes un peu pressé.

Que je parle plus fort ! BIEN ENTENDU VOTRE EXCELLENCE.

 Ce blog est tout de travers et il y a de la poussière  et des toiles d’araignée partout.

On va faire le ménage mais par pitié ne laissez pas tomber votre mouchoir !

Un peu de silence ou je tire sur la foule remplie de scélérats 

Euh donc, on retrouve les talentueux auteurs impérieux de la mort de Staline. Le merveilleux scénariste Fabien Nury et le cosaque du dessin Thierry Robin.

Mort au tsar et pas mort du tsar (un titre astucieux l’air de rien)  nous conte une sorte de journal d’une mort annoncée. Comme il n’y avait plus de juifs comme bouc émissaire, son excellence a choisi le panache pour quitter la grande scène de la vie. Autant sortir avec le bon rôle et profiter du menu Goliath avant la fin inéluctable.

Pour illustrer cette fresque assez méconnue, c’est le routinier Thierry Robin qui nous plonge dans cette période historique en pleine mutation avec son trait semi réaliste très expressif.

 

Voilà votre excellence, courte et directe comme promis pour ce début de diptyque !

En toute discrétion bien évidemment.

a07-3e78901.gifdessin

a07-3e78901.gif scénario

a07-3e78901.gif global.

Samba

mort au tsar t.JPG

 

Inscrivez-vous à la newsletter.

 

Écrit par Samba dans SAMBAVIS | Commentaires (2) | Tags : mort au tsar, nury, robin, historique, dargaud, 710, 082014 |  Facebook | |