20/06/2014

The sixth Gun

the sixth gun.JPGthe sixth gunAuteurs : Cullen Bunn et Brian Hurtt

Editeur : Urban comics.

Sortie : 20 juin 2014.

 

L’homme au pistolet maléfique.

Alors que le continent américain se remet difficilement des blessures de la Guerre Civile, d’inquiétants individus sillonnent le Grand Ouest à la recherche de six pistolets maudits détenant à eux seuls assez de puissance pour mettre fin à l’humanité. Parmi eux, le général confédéré Oleander Hume, créature suspendue entre la vie et la mort, attend dans son cercueil le jour où il pourra enfin remettre la main sur l’un de ces artefacts. Pour l’heure, son épouse et quatre de ses cavaliers les plus fidèles ont retrouvé la trace de l’une de ces armes entre les mains de Becky Montcrief, jeune femme cherchant à venger la mort d’un de ses proches. 

sixth gun.JPG

Un crescendo des forces du mal

C’est tellement too much que cette BD m’a bien fait marrer. Je vais essayer  de vous résumer l’affaire  mais attention c’est du lourd. Un ancien général confédéré doté de terribles pouvoirs maléfiques est sorti de son cercueil aidé par ses fidèles lieutenants munis de pistolets diaboliques aux caractéristiques propres. Le général veut aussi retrouver son propre pistolet mais hélas il est dans les mains d’une jolie jeune fille fatalement innocente. Elle sera sauvée par un ancien collaborateur du général devenu « renégat », le troublant Drake Sinclair. Bon, je vous passe les entités diaboliques et les nombreux morts vivants pour vous dire que c’est un joyeux bordel maléfique à la sauce western qu’on a là.

Si vous aimez ce genre de série Z comme Zombies ou z’ont fumé de l’herbe, ce comics  vous comblera  au delà de vos rêves les plus tordus surtout que le dessin est de bonne facture et assez déjanté lui aussi. 

Pour les cartésiens par contre, ça  passera plus difficilement.

a05-3e788c9.gifScénario

a07-3e78901.gifDessin 

a06-3e788fc.gif Global.

 

Samba.

sixth gun 1.JPG

Mermaid Project Episode 3

mermaid projectmermaid project.jpgAuteurs : Léo-Jamar et Simon.

Editeur :Dargaud.

Sortie :06/2014

Le style léonesque.

Connaissez-vous Romane Pennac ? Non ?

La blondinette avec un caractère de cochon  qui se trimbale toujours avec un grand noir des services secrets. Toujours pas ?

mermaid.JPGMais si, celle dont le frère travaille pour ces salauds d’Algomachin  qui tentent de bidouiller les codes génétiques.

Tu sais celle qui a  de beaux yeux bleus et un  joli p’tit cul !mermaid 1.JPG

Ah voilà, tu vois maintenant de qui je parle.

Il faut dire que Simon a du talent pour rendre ses personnages très vivants dans un décorum très détaillé.

Tu l’as rencontré à bord d’une ambulance ?

Décidément, elle sait tout faire. Elle est parfaite…génétiquement  ma Romane….tiens, voilà que je l’appelle par son prénom !

Pour en revenir au tome 3 de ses aventures, un album parfois un peu bavard vu toutes les ramifications avec la famille de notre héroïne qu’il faut placer. C’est loin d’être déplaisant mais j’avoue qu’avec cette série j’attends l’extase à chaque page.

 

a07-3e78901.gifScénario 

a09-3e78912.gifDessin 

a08-3e78906.gif Global.

 

Samba

On en parle sur le forum.

mermaid 3.JPG

Inscrivez-vous à la newsletter.

Mermaid Project Episode 3

mermaid projectmermaid project.jpgAuteurs : Léo-Jamar et Simon.

Editeur :Dargaud.

Sortie :06/2014

Le style léonesque.

Connaissez-vous Romane Pennac ? Non ?

La blondinette avec un caractère de cochon  qui se trimbale toujours avec un grand noir des services secrets. Toujours pas ?

mermaid.JPGMais si, celle dont le frère travaille pour ces salauds d’Algomachin  qui tentent de bidouiller les codes génétiques.

Tu sais celle qui a  de beaux yeux bleus et un  joli p’tit cul !mermaid 1.JPG

Ah voilà, tu vois maintenant de qui je parle.

Il faut dire que Simon a du talent pour rendre ses personnages très vivants dans un décorum très détaillé.

Tu l’as rencontré à bord d’une ambulance ?

Décidément, elle sait tout faire. Elle est parfaite…génétiquement  ma Romane….tiens, voilà que je l’appelle par son prénom !

Pour en revenir au tome 3 de ses aventures, un album parfois un peu bavard vu toutes les ramifications avec la famille de notre héroïne qu’il faut placer. C’est loin d’être déplaisant mais j’avoue qu’avec cette série j’attends l’extase à chaque page.

 

a07-3e78901.gifScénario 

a09-3e78912.gifDessin 

a08-3e78906.gif Global.

 

Samba

On en parle sur le forum.

mermaid 3.JPG

Inscrivez-vous à la newsletter.

19/06/2014

Celui qui n’existait plus.

celui qui n'existait pas.jpgdsq.jpgAuteurs : Rodolphe et G.Van Linthout.

Éditeur : Vents d’Ouest.

Sortie : 03/2014.

Une nouvelle vie.

 

Norman Jones, américain de 40 ans, a une femme, deux enfants et un job qui rapporte. Oui mais voilà, Norman s'ennuie ferme. Arrivé à la moitié de son existence, il a l'impression d'avoir raté quelque chose, de ne pas avoir mené la vie qu'il s'imaginait. Il rêve d'une nouvelle chance, d'un nouveau départ. Le matin du 11 septembre 2001, il ne se rend pas au bureau, préférant paresser au lit avec sa maîtresse, et échappe ainsi à une mort certaine dans l'attentat du World Trade Center. Pour tous, il est mort. Alors pourquoi ne pas en profiter pour disparaître pour de bon, tout lâcher, partir à l'aventure et commencer cette nouvelle vie dont il rêve ? 

celui-qui-nexistait-plus-une-720x320.jpg

On the road again.

 

Après Mojo, Rodolphe et Georges Van Linthout nous emmènent une nouvelle fois sur les routes américaines dans un road movie existentiel (doublé d'un thriller !) alors que les plaies du 11 septembre viennent juste de s'ouvrir.

Voilà bien un titre que je n’ai pas vu passer malgré que j’apprécie Rodolphe et le bon Georges Van Linthout mais il n’est jamais trop tard pour rattraper cet oubli.

 L’histoire commence par une question que tout bon quadra s’est déjà au moins poser une fois dans sa vie « n’ai-je pas raté ma vie ? »

Et pourquoi ne pas partir loin à l’aventure ? Vivre enfin sa vie !

Avec le drame du 11 septembre, Norman à l’occasion d’effacer son nom des registres, le voilà parti sur les routes pour un road movie de folie selon lui. Ce sera l’occasion de visiter la mythique route 66 et de rencontrer des gens du coin. Cette balade à travers les USA est admirablement bien rendu par le dessin en noir et blanc du bon Georges Van Linthout. Ses aquarelles nous plongent vite dans le coté sombre de cette expédition. On en vient vite à bien réfléchir avant de tout quitter car c’est un peu à une descente en enfer que nous conte ce roman graphique. Décidément, la fuite semble impossible. 

Un petit regret néanmoins, la fin tragique est malheureusement bien trop évidente vu l’ouverture.

Voilà au final, une belle immersion dans la misère quotidienne ponctuée de solidarité mais aussi de coups bas. 

Ca m’a donné le cafard cette histoire. Moralité, pour tout laisser tomber, il vaut mieux bien le préparer !

 

a08-3e78906.gifDessin 

a06-3e788fc.gifscénario 

a07-3e78901.gif Global.

 

Samba.

Celui-qui-n_existait-plus-p.jpg

 

Inscrivez-vous à la newsletter.