23/04/2014

Les vieux fourneaux T1 :ceux qui restent.

vieux-fourneaux-tome-1-ceux-qui-restent.jpgVieux fourneaux (Les)1f.jpgAuteurs : Lupano et Cauuet.

Editeur : Dargaud.

Sortie : 04/2014.

 

Une virée rétroactive.

 

Pierrot, Mimile et Antoine, trois septuagénaires, amis d'enfance, ont bien compris que vieillir est le seul moyen connu de ne pas mourir. Quitte à traîner encore un peu ici-bas, ils sont bien déterminés à le faire avec style : un œil tourné vers un passé qui fout le camp, l'autre qui scrute un avenir de plus en plus incertain, un pied dans la tombe et la main sur le cœur. Une comédie sociale aux parfums de lutte des classes et de choc des générations, qui commence sur les chapeaux de roues par un road-movie vers la Toscane, au cours duquel Antoine va tenter de montrer qu'il n'y a pas d'âge pour commettre un crime passionnel.

 

Camarades syndiqués,

Le patronat vous ment quand il dénigre cette BD « les vieux Fourneaux ».

Heureusement les camarades Bellefroid (Thierry de son prénom) et l’inestimable Dgege ont sauvé quelques exemplaires pour nous en dire le plus grand bien. Le message qu’on y trouve n’est pas comme l’aime le rappeler le FN que la vieillesse est un fléau mondial mais bien que l’ultralibéralisme est un grand danger  pour les générations futures de travailleurs. Un autre danger public, c’est le saboteur Pierre Mayou avec son bolide automobile, mais que fait la police mes amis ?

Remercions aussi le camarade Lupano pour ses dialogues savoureux et souvent fleuris « à la Audiard »mais aussi terriblement humains. Si vous aimez les scènes cocasses et drôles, vous serez servi surtout que le dessin de Cauuet est très expressif et vif. Dommage cette pochette jaune incontinent.

La moralité de ce tome 1 mes amis, et bien quand tu jettes ton fusil, regardes bien avant où il va retomber !

 

a07-3e78901.gifDessin

a08-3e78906.gifScénario 

a08-3e78906.gif

Global  

 

Samba.

Vieux fourneaux (Les)1s.jpg

 

Inscrivez-vous à la newsletter.

 

21/04/2014

La malédiction des sept boules vertes T1 :le voyageur imprudent.

album-cover-large-22881.jpgm7bv1-int-hd-1.jpgAuteurs :Parcelier et Epié

Editeur : Paquet

Sortie : 03/2014

 

Chemin faisant.

Une très ancienne légende raconte que si quelqu’un parvenait à rassembler trois des sept boules vertes créées par Hori, il hériterait de tous les pouvoirs... Dans un royaume étrange, où se trouve une immense foret au beau milieu d’une clairière perdue, vit Guilio. Ce dernier ne cesse de rêver de voyages, de terres inconnues et d’aventures. Un jour, son faucon Izard lui ramène un étrange objet, dont Guilio ne connait ni la provenance, ni la matière. Prenant cet objet pour une preuve de l’existence d’un monde par-delà̀ l’immense foret, Guilio décide de partir à l’aventure. Un soir, dans une auberge, il apprend l’existence d’un immense chemin, le seul à partir de la clairière, un chemin qui ne semble pas avoir de fin, mais qui est là depuis bien longtemps, un chemin dont personne n’est jamais revenu. Guilio voit là sa chance. Son premier but sera de se trouver un compagnon de voyage, car on ne part pas seul à l’aventure...

 

A mi-chemin

Voilà bien un service de presse qui a trouvé son chemin tout seul pour arriver à la rédaction de SambaBD alors qu’on n’avait rien demandé. Lâchement, tous mes autres chroniqueurs ont passé leur chemin pour cet album mais ne reculant devant aucune foret même immense, j’ai pris mon bâton de pèlerin pour décortiquer cette série sortie initialement chez Casterman de 1988 à 1991 en 5 tomes. 

Il faudra demander aux éditions Paquet pourquoi ils  ont voulu dépoussiérer cette série en réalisant une nouvelle colorisation faite par Samuel Epié ?

C’est avec un peu de nostalgie qu’on redécouvre donc un style de dessin presque désuet (celui  de Laurent Parcelier se consacrant maintenant uniquement à la peinture). De la ligne claire pour certains, pour moi du  Willy Vandersteen , le papa de « Bob et Bobette ».

L’univers s’avère être très original et décalé baignant dans une atmosphère très étrange et parfois onirique. Je ne vais pas y aller par 4 chemins, c’est étonnant voir spécial comme album surtout que la finalité de l’affaire nous échappe complètement pour le moment. Chemin faisant, on tourne les pages car comme notre héros, on a envie de savoir ce qu’il y a au bout du chemin. La lecture est donc assez entraînante. Je pense bien poursuivre mon chemin par curiosité. L’avenir nous dira si j’aurais dû passer mon chemin ou pas.

 

a06-3e788fc.gifDessin 

a06-3e788fc.gifScénario 

 a06-3e788fc.gifGlobal.

 

Samba.

m7bv1-int-hd-2.jpg

 

Inscrivez-vous à la newsletter.

 

16/04/2014

La faute au midi.

la faute au midi.jpgla faute au midiScénariste : Jean-Yves LE NAOUR

Dessinateur : A.DAN

Paru le 02 Avril 2014 chez Grand Angle.

 

L’histoire vraie de deux innocents sacrifiés par la nation.

 

Le 21 août 1914, les soldats provençaux du XVe corps sont lancés dans la bataille de Lorraine, sans appui d’artillerie. C’est un massacre. 10 000 soldats sont fauchés par les obus et la mitraille avant même de voir un seul casque à pointe. Pour Joffre, généralissime des armées françaises, cette défaite est catastrophique, car elle ruine ses plans. Afin de se dédouaner, il rejette la faute sur les soldats du Midi, à la mauvaise réputation. Humble combattant provençal, Auguste Odde, comme trois autres soldats, participe à cette affreuse bataille. Blessé au bras, il est soupçonné de lâcheté et risque la peine de mort...

 

Morts pour rien !

Voilà bien un album que j'avais pointé depuis un bon moment .Depuis l'excellent "pour un peu de bonheur" , je ne manquerais pour rien au monde un album signé de A.Dan. 

Au coté du dessinateur français, on retrouve Jean-Yves Le Naour , historien et scénariste , de quoi apporter le sérieux indispensable pour évoquer cet épisode malheureux. Je dois avouer que je ne connaissais pas du tout ce traquenard que les méridionaux ont du subir au début de la guerre de 1914 . 

Bref "ils sont partis fleuris comme un grand cimetière" , ensuite on leur a crié " si les allemands sont en nombre , la bataille n'en sera que plus intéressante et surtout décisive" . Au final, ils se sont fait massacrés par les canons teutons . Mais ce n'était certainement pas la faute aux généraux ( qui se croyaient encore à l'époque napoléonienne) , du coup , on a accablé les soldats du sud . Un peu comme le fait maintenant  nos amis flamands de la NVA  ou de la ligue du nord en Italie par exemple . Des fainéants et des bons à rien. Et tant qu'on y est, fusillons aussi pour l'exemple ! 

Il vous sera très dur de ne pas être révolté devant autant de mépris de la vie humaine et de conneries ! « Putain, mais quels enfoirés » sera certainement votre phrase en fin de lecture . 

A.Dan apporte une puissance visuelle incroyable pour illustrer ce fait bien réel ( incroyable !) qui est aussi complété par un cahier pédagogique de 8 pages. 

Un album à lire assurément pour la commémoration des 100 ans du début de cette belle boucherie de 14-18. L’ennemi ne se trouvait parfois pas en face !

 

a08-3e78906.gifScénario 

a08-3e78906.gifDessin 

 a08-3e78906.gifGlobal.

 

Samba.

 

On en parle sur le forum.

faute.jpg

 

Inscrivez-vous à la newsletter.

 

Alcyon T1 : le collier d’Harmonie.

alcyon-tome-1-collier-d-harmonie.jpgalcyon.JPGAuteurs : Marazano et Ferreira.

Editeur : Dargaud.

Sortie : 04/2014.

Intrigue politique en pleine mythologie grecque.

 

En des temps lointains, bien avant que Sparte et Athènes ne se livrent une guerre impitoyable, Alcyon et Phoebe partent à l'aventure pour retrouver un collier légendaire, pensant pouvoir ainsi réparer une injustice faite à leur tribu, commandée par leurs pères respectifs. Aidé de Kirilos, un jeune Sparte, les deux amis traverseront la mer Égée, l'Asie Mineure et des endroits où vivent encore nymphes et monstres marins, harpies et griffons, et tant d'autres créatures mythiques...

1er tome de cette trilogie mythologique, le Collier d'Harmonie nous entraîne en Grèce pré-antique à la suite de deux jeunes héros, Alcyon et Phoebe.

 

Education spartiate.

Comme je venais de lire le tome 1 d’Orcacle chez Soleil, je suis rentré comme dans du beurre dans cette nouvelle série puisqu’on y parle du même cercle mythologique. La pythie, Delphe, les spartiates sont maintenant passés en « terre connue » pour moi. 

alcyon 1.JPG

 

Mais attention, la comparaison s’arrête là car à la place de vengeance et de guerre, on est plutôt dans l’aventure et dans l’humour. Le duo formé par l’intrépide Phoebe et le rêveur Alcyon fonctionne à merveille, on s’amuse bien en suivant leurs joutes verbales. Et pour pimenter encore l’affaire, on rajoute un 3e élément (pour parfaire leur éducation spartiate peut-être ?) . Sans oublier, les assassins à leur poursuite et leur père plus souvent emprisonné qu’autre chose. Bref, on fait dans la comédie mythologique et franchement, c’est divertissant à lire. 

En plus comme le dessin de Christophe Ferreira a des petits airs de David Ratte (le voyage des pères), j’ai bien apprécié ce premier tome. Reste à voir maintenant vers où la balance va tomber pour les tomes futurs, vers le récit homérique ou vers l’aventure légère ? 

Allez une bonne cote pour commencer pour cette histoire entraînante et sympathique.

 

a08-3e78906.gifDessin 

a07-3e78901.gifScénario 

a08-3e78906.gif

Global  

 

Samba.

On en parle sur le forum.

alcyon 1 2.JPG

 

Inscrivez-vous à la newsletter.