27/05/2016

Un homme de joie

Un hommede joie, La ville monstre.2, François, Hautière, Casterman, 06 avril 2016, récit réalisteUn hommede joie, La ville monstre.2, François, Hautière, Casterman, 06 avril 2016, récit réalisteLa ville monstre, Tome 2

Scénario : Régis Hautière

Dessin : David François

Editeur : Casterman

56 pages – cartonné

Récit graphique réaliste

 

Présentation de l’éditeur :

Le second volet du diptyque retraçant le parcours d'un immigré dans le New-York des années 30.

New York, 1932 - Chassé d'Ukraine par la Grande Famine orchestrée par Staline, Sacha Stasevytch Bujak débarque aux États-Unis. Il espère trouver rapidement un toit et de l'argent mais va très vite comprendre que l'Amérique n'est pas l'El Dorado qu'on lui avait décrit. Le pays peine à se remettre de la crise de 1929 et le travail manque. Deux rencontres providentielles feront bientôt basculer sa vie...

un hommede joie,la ville monstre.2,françois,hautière,casterman,06 avril 2016,récit réaliste



« Les monstres, ça tombe pas amoureux.

C'est même pour ça que ce sont des monstres. »

 

Mon avis :

Récit nuancé sur des hommes qui ont construit l’Amérique et le New-York des années 30, histoire d’un amour aussi étrange qu’impossible, intrigue mêlant prohibition, extorsion, chantage, prostitution, exploitation et magouilles, La ville monstre est une fresque originale tant pour la richesse du scénario que pour l’élégance graphique.

un hommede joie,la ville monstre.2,françois,hautière,casterman,06 avril 2016,récit réaliste

Dans cet album à la colorisation acrylique sombre et dépressive, au dessin au pinceau brosse qui donne aux cases un aspect feutré et pictural instantanément identifiable, le lecteur doit se laisser prendre par la fascination d’une ambiance qui s’alourdit de planche en planche jusqu’à l’oppression finale.

un hommede joie,la ville monstre.2,françois,hautière,casterman,06 avril 2016,récit réaliste

Avec ce diptyque bien documenté et à la réalisation maîtrisée, avec des personnages fluides évoluant dans un univers de constructions géométriques à la limite de l’humanité, les auteurs nous livrent une version somptueuse de leur Il était une fois en Amérique.

un hommede joie,la ville monstre.2,françois,hautière,casterman,06 avril 2016,récit réaliste

 

a08-3e78906.gif Dessin

a08-3e78906.gif Scénario

a08-3e78906.gif Moyenne

 

Le site internet de Casterman : ICI

 

Skippy.

 

 

 

 

25/05/2016

Le sang des Lâches

001.jpg1.jpgTome 3 – La conjuration

Dessin et scénario : Jean-Yves Delitte

Editeur : Casterman

48 pages – cartonné

Sortie : 25 mai 2016

Aventure – thriller – historique

 

Présentation de l'éditeur :

Quel complot se trame derrière le grand incendie de Londres de 1666 ?

 1666, malgré la restauration de la royauté, l'Angleterre connaît des heures sombres. L'impétueuse République batave des sept Provinces-Unies dispute à la Royal Navy son hégémonie sur les mers et les océans. Dans les campagnes, la famine et le désarroi poussent plus d'un brave homme au brigandage. À la Cour, les complots se font jour pour renverser Charles II. Même les rues de la capitale, qui gardent encore les traces d'une effroyable épidémie de peste, ne sont pas épargnées par le trouble. Un terrifiant individu, caché sous les habits d'un médecin de la peste, éventre les femmes de petite vertu. Le major Arthur J. Joyce Byron Pike, pour avoir porté secours à une favorite du roi, a été invité à la Cour. Mais ce qu'ignore alors l'officier supérieur, enquêteur principal dans la police du roi, c'est qu'il vient de mettre le pied dans un nid de frelons où tous les coups sont permis.

le sang des lâches,tome 3,la cojuration,delitte,casterman,25 mai 2016,aventures

Mon avis :

Le major Arthur J. Joyce Byron Pike reprend du service pour une intrigue au cœur de l'Angleterre du XVIIème siècle. Son côté froid, lucide et implacable anime un scénario basé sur une reconstitution historique documentée mais qui est d’abord la narration d’une passionnante enquête policière. Le rythme est soutenu, le découpage rapide, les scènes d’action alternent avec celles plus dialoguées de mise en place du contexte, il n’y a pas de temps morts !

le sang des lâches,tome 3,la cojuration,delitte,casterman,25 mai 2016,aventures

Le dessin de Delitte est extraordinaire, en ce qui concerne les paysages, les décors et surtout les bateaux, avec des doubles pages dont il a le secret. Son usage des fonds de page noirs ou blancs en alternance vient souligner le cadre narratif, ce qui permet au lecteur de bien se situer dans l'histoire.

le sang des lâches,tome 3,la cojuration,delitte,casterman,25 mai 2016,aventures

Le peintre officiel de la Marine belge signe ici le début d’une nouvelle aventure en deux épisodes, dont on attendra la suite et la fin avec impatience.

le sang des lâches,tome 3,la cojuration,delitte,casterman,25 mai 2016,aventures

 

a08-3e78906.gif Dessin

a08-3e78906.gif Scénario

a08-3e78906.gif Moyenne

 

Le site internet de Casterman : ICI

 

Skippy.

 

21/05/2016

Barney et la note bleue

Barney et la note bleue, loustal, paringaux, casterman, 27 avril 2016, roman graphiqueBarney et la note bleue, loustal, paringaux, casterman, 27 avril 2016, roman graphiqueScénario : Philippe Paringaux

Dessin :  Loustal

Editeur : Casterman

Sortie : 27 avril 2016

104 pages – cartonné – CD

Edition anniversaire – 3000 exemplaires

Roman graphique et musical

 

Présentation de l’éditeur :

Vibrant hommage à l'un des plus grands saxophonistes de jazz, 20 ans après sa disparition.

 Barney ? L’un de ces astres que la musique ne nous offre qu’avec parcimonie – un ou deux par génération, pas davantage.
Lui est un météore, une étoile filante : saxophoniste génial, jazzman plus qu’inspiré, Barney sidère tout ceux qui croisent sa route, tant il possède à l’excès cette forme de grâce innée qui n’appartient qu’aux très grands. Mais la vie est cruelle. Barney, le sorcier de la note bleue, est aussi un instable, un insatisfait, qui traverse le monde et les événements comme si sa propre existence ne le concernait pas.
Sa trajectoire sera aussi fugace qu’éblouissante : de l’Afrique jusqu’à l’Amérique en passant par Paris, le quotidien de Barney se consume dans la drogue et les amours sans issue. Salut l’artiste, plus dure sera la chute...

Barney et la note bleue, loustal, paringaux, casterman, 27 avril 2016, roman graphique

Initialement publié au milieu des années 80 et désormais proposé dans une nouvelle édition, Barney et la Note Bleue est l’une des plus brillantes créations du tandem Loustal – Paringaux. Poignant comme un thème de Charlie Mingus, scintillant comme un chorus de Miles Davis. Impérissable, à l’instar de tous les vrais classiques.

 

Mon avis :

A la bonne heure ! Voilà qu’on remet « Barney et sa note bleue » en route !

L’effet que ça nous fait, vous ne pouvez même pas imaginer.

On s’appelle.

On s’appelle la nuit.

Il s’est passé tant de choses depuis 1987.

C’est avec ces accents céliniens que Francis Marmande ouvre le dossier de fin d’album consacré à cette très belle réédition de ce mariage réussi entre BD et jazz, entre variation fictionnelle et biographie factuelle. Pour la première fois, la bande sonore est jointe au livre, ce qui permet d’écouter et de (re)lire en parfaite synchronie et harmonie une œuvre graphique majeure avec une musique d’ambiance époustouflante.

Barney et la note bleue, loustal, paringaux, casterman, 27 avril 2016, roman graphique

Alliance de simplicité, de subtilité et d'élégance, les grandes cases stylées sans bulle de Loustal accompagnent la voix-off de Paringaux pour le récit d’une errance perçue d’un angle cinémato-graphique.

Barney et la note bleue, loustal, paringaux, casterman, 27 avril 2016, roman graphique

Textes et images collent parfaitement à la musique pour la chronique sensible d’une vie mouvementée.

 

a08-3e78906.gif Dessin

a08-3e78906.gif Scénario

a08-3e78906.gif Moyenne

 

L'interview de Loustal sur le site internet des Editions Casterman : ICI

 

Skippy.

 

 

 

 

 

 

20/05/2016

Bitch Planet

bitch planet,extraordinary machine,kelly sue deconnick,valentine de landro,glénat comics,04 mai 2016,anticipationbitch planet,extraordinary machine,kelly sue deconnick,valentine de landro,glénat comics,04 mai 2016,anticipationTome 1, Extraordinary machine

Scénario : Kelly Sue Deconnick

Dessin : Valentine De Landro

Glénat Comics

176 pages – cartonné

Parution : 04 mai 2016

Anticipation

 

Présentation de l’éditeur :

Seule une vraie femme peut survivre à... Bitch Planet !

Le futur. Le monde est gouverné par le diktat des hommes. Les femmes qui ne se plient pas aveuglément à leur volonté doivent être « rééduquées ». À l’issue d’un discours évangélisateur psalmodié en boucle dans leur sommeil, elles sont expédiées dans l’établissement auxiliaire de conformité, une prison pour femmes en orbite au-dessus de la Terre. Ces rebelles qui rejettent les règles masculines vont ainsi découvrir les joies de la vie carcérale dans cette boîte de métal que l’on appelle « Bitch Planet. »

bitch planet,extraordinary machine,kelly sue deconnick,valentine de landro,glénat comics,04 mai 2016,anticipation

En bonus à cette édition Glénat Comics : une couverture inédite, un appareil critique sur le féminisme et la culture populaire rédigé par Pia-Victoria Jacqmart, des interviews exclusives des auteurs, des fausses-pubs, et plein d’autres surprises !

bitch planet,extraordinary machine,kelly sue deconnick,valentine de landro,glénat comics,04 mai 2016,anticipation

Mon avis :

Présenté comme un pamphlet social et féministe, phénomène éditorial aux États-Unis, Bitch Planet vaut la peine d’une lecture attentive.

Dans un monde dystopique, être trop grosse ou trop noire par exemple, est un crime. Les femmes « non conformes », qui ne correspondent pas aux canons de la société, sont envoyées dans une prison dans l'espace, à l'Établissement Autoritaire de Conformité (EAC) ou plutôt sur Bitch Planet.

bitch planet,extraordinary machine,kelly sue deconnick,valentine de landro,glénat comics,04 mai 2016,anticipation

Le scénario de Kelly Sue Deconnick allie les ingrédients du huis-clos carcéral et violent avec ceux du discours social et politique engagé, le tout baignant dans une atmosphère SF très particulière. D’une galerie de personnages émergent les personnalités de Kamau Kogo, immédiatement identifiable à sa coupe afro, et de Penelope, une femme au caractère irréductible, super-héroïne noire et obèse (impossible de ne pas penser à la série Orange is the new black ou aux films Grindhouse). Ces détenues sont bien décidées à bousculer les règles d’un sport extrêmement violent, le Megaton, sorte de Rollerball, auquel elles vont participer. Les dialogues sont tirés au cordeau et habilement répartis dans les cases, les qualités d’écriture évidentes.

bitch planet,extraordinary machine,kelly sue deconnick,valentine de landro,glénat comics,04 mai 2016,anticipation

Le dessin de Valentine De Landro (qui est un garçon) a la particularité de se focaliser sur les visages et les corps en laissant les fonds des cases souvent sans décors et monochromes. L’encrage est gras et l’usage de points de trame colorés rappelle curieusement le travail de Hergé et de Roy Lichtenstein. L’effet est intriguant, mais pas toujours facile à décoder.

bitch planet,extraordinary machine,kelly sue deconnick,valentine de landro,glénat comics,04 mai 2016,anticipation

Avec l’espoir que le projet tienne ses promesses, la lecture de ce premier opus, récemment nommé aux Eisner Awards 2016 dans la catégorie "meilleure nouvelle série", offre un excellent moment de divertissement combiné à un intéressante réflexion féministe. Le récit s’avère passionnant et la suite est attendue avec impatience.

 

bitch planet,extraordinary machine,kelly sue deconnick,valentine de landro,glénat comics,04 mai 2016,anticipation

 

a08-3e78906.gif Dessin

a08-3e78906.gif Scénario

a08-3e78906.gif Moyenne

 

Le site internet de Glénat comics : ICI

 

Skippy.