29/06/2015

PRETTY DEADLY

 

pretty deadly,deconnick,rios,glénat comics,western fantastique,09 juin 2015pretty deadly,deconnick,rios,glénat comics,western fantastique,09 juin 2015Scénario : Kelly Sue DeConnick

Dessin : Emma Rios

Sortie : 9 juin 2015 

Glénat Comics

160 pages - carton

Western fantastique

 

 

sumé-présentation (de l’éditeur ) :

Un récit sauvage qui combine habilement le western et l’horreur

Oyez le chant de Ginny Face de Mort : “Toi qui exiges réparation, invoque son nom, entonne sa chanson, Sonne le glas qu’elle entendra depuis les enfers. Ginny chevauche le vent pour toi, mon enfant... Le vent souffle pour la Mort !”

Ginny est la fille de la Mort, au visage marqué des stigmates de son père. Elle chevauche son destrier de fumée à travers un Ouest sauvage et sans concessions où magie et poudre ne font pas forcément bon ménage.  Dans la cruauté d’une Amérique qui se cherche et se construit dans le sang et la violence, Ginny traque les pêcheurs, les coupables. Mais au terme de sa quête de vengeance, saura-t-elle aller jusqu’au bout pour affronter son propre destin .

pretty deadly,deconnick,rios,glénat comics,western fantastique,09 juin 2015

Mon avis :

Conte de fée lyrique et fantastique planté dans l’ouest américain et sauvage du 19ème siècle, fortement enraciné dans l’univers du folklore et des fables, Pretty deadly affiche sans complexe son ambition artistique. Le lecteur est, dès les premières pages, déstabilisé par un récit hypnotique et confus au premier abord. La narration progresse lentement et tous ses éléments qui paraissent disparates finissent par converger vers une histoire d’amour, de perte et de mort. Ce qui parait trivial et incompréhensible au début prend une signification au fil de la progression du récit. Le lecteur est pris dans un jeu continuel de résolutions d’énigmes. Il va sans dire qu’une seule lecture est loin d’être suffisante pour apprécier ce travail atypique et d’une grande originalité. Voici donc un excellent exemple de  roman graphique où les illustrations collent parfaitement aux textes pour créer cet ouvrage unique en son genre que nous offrent un trio de créatrices.

pretty deadly,deconnick,rios,glénat comics,western fantastique,09 juin 2015

Le lecteur tient en mains un livre d’art construit autour d’un scénario solide et accrocheur.  Kelly Sue DeConnick a travaillé sur les thèmes et les codes du western et du fantastique. On sent qu’elle y a beaucoup réfléchi pour arriver à mettre en scène des personnages féminins aux caractères forts dans une ambiance morbide et violente, mais teintée de poésie grandiloquente. Mères, filles, épouses et amantes font face avec détermination à leurs destins tragiques. Elle a établi une structure narrative complexe, jouant sur la mise en abyme de récits entrelacés, pour nous livrer des histoires d’esprits vengeurs.

pretty deadly,deconnick,rios,glénat comics,western fantastique,09 juin 2015

Le dessin joue ici un rôle essentiel. Le trait fin et artistique d’Emma Rios  et les couleurs judicieuses de Jordie Bellaire , très agréables à l’œil, donnent un style idéal à l’histoire racontée. Poursuites impitoyables, paysages désolés, duels aux pistolets ou à l’arme blanche, incendies ravageurs, aubes rougeâtres, couchers de soleil aux couleurs de giclées de sang, orages de poussière, tout est là pour entrainer le lecteur dans une sarabande mouvementée dont il ne peut sortir indifférent. Cette intéressante alchimie créative défie les conventions des genres abordés, parie sur une structure narrative alambiquée et, à mon avis, parvient à captiver les lecteurs exigeants. 

pretty deadly,deconnick,rios,glénat comics,western fantastique,09 juin 2015

 

 

Bravo les filles !

 

a08-3e78906.gifDessin

 

a07-3e78901.gifScénario

 

a08-3e78906.gifMoyenne

 

 Le site internet de Glénat Comics: ICI

 

 

Skippy.

26/06/2015

Les petits mythos - tome 5: Détente aux enfers.

les petits mythos,cazenove,larbier,bamboo,710,humour,jeunesse,042015les petits mythos,cazenove,larbier,bamboo,710,humour,jeunesse,042015Scénario : Christophe Cazenove

Dessins : Philippe Larbier

Sortie : 29 avril 2015

Bamboo Edition

56 pages – cartonné

Humour - jeunesse

 

 

 

Présentation de l'éditeur:

La mythologie grecque revisitée par un humour légendaire.

Les Petits Mythos se rendent très souvent dans les Enfers. Pour emprunter le barbecue d’Hadès, le Dieu des morts, ou pour jouer à la baballe avec Cerbère le chien à trois têtes. Mais cette fois-ci, il s’agit d’aller libérer la jeune Eurydice qui y est retenue prisonnière ! Totor le Minotaure et ses amis futurs Dieux seront-ils à la hauteur de la tâche ? Sinon, ils pourront toujours en profiter pour emprunter une fois encore le barbecue d’Hadès…

 

Les Petits Mythos est une BD où l'on suit les aventures des dieux, déesses, héros, héroïnes et créatures fantastiques de la mythologie grecque lorsqu'ils étaient enfants. Ces petits Mythos sont des gamins n’en font qu’à leur tête Leurs pouvoirs latents provoquent bien souvent des catastrophes et Zeus, le seul qui soit adulte, a fort à faire notamment avec Totor (le minotaure).

 

les petits mythos,cazenove,larbier,bamboo,710,humour,jeunesse,042015

 

 

 Mon avis:

 

Cette BD, permet à un jeune public de se familiariser avec le panthéon de la mythologie grecque.

L’angle d’approche fait fi des conventions, mais prétend tout de même faire un petit pas vers la culture en débroussaillant le terrain. Cet humour qui laisse une place à l’impertinence et qui détourne habilement les mythes les plus célèbres tout en conservant leurs grandes caractéristiques fera aussi sourire le lecteur adulte. Le connaisseur pourra y discerner et apprécier les références à la culture antique.

 

Au niveau du scénario, l’idée de ce détournement parodique destiné à la jeunesse est intéressante. Des exploits inspirés par la mythologie grecque permettent de découvrir les divinités antiques au temps de leur enfance sous une forme divertissante. L’humour fonctionne sur deux niveaux : le gag en soi et  la mythologie traitée au second degré. Si certains de ces gags ont parfois des chutes assez lourdes et prévisibles, d’autres sont très drôles.

 

Les petits Mythos reviennent déjà pour la cinquième fois. En accord avec les épisodes précédents, on retrouve des personnages récurrents comme Totor le minotaure (manifestement le préféré), Atlas le futur Titan, Midas et son pouvoir de transformer tout ce qu'il touche en or, Artémis, Hercule, Méduse… Par ailleurs, on en découvre des nouveaux venus comme Orphée (le futur époux d’Eurydice), Charon le passeur du fleuve Styx ou Thésée (l’adversaire du minotaure). Misant sur une documentation sérieuse, le prolifique Christophe Cazenove garde le rythme et renouvelle  son inspiration en exploitant les possibilités de développement scénaristique offertes par le Royaume des morts (les Enfers).

 

 

les petits mythos,cazenove,larbier,bamboo,710,humour,jeunesse,042015

 

 

Au dessin, Larbier anime des personnages drôles, caricaturaux, aux traits enfantins et expressifs. Le découpage repose sur des planches de deux à quatre bandes comprenant de une à trois cases et  quelques dessins en pleine page. L’alternance de plans rapprochés et plans larges veille à bien situer les protagonistes dans leur contexte et  exprimer leurs émotions. L’aspect un peu Cartoon de la série en renforce l’humour avec l’efficacité, mais aussi le calibrage, du Journal de Mickey. Les décors simples, formatés et répétitifs mériteraient cependant, aux yeux de lecteurs plus matures, d’être mieux exploités.

 

les petits mythos,cazenove,larbier,bamboo,710,humour,jeunesse,042015

 

 

Afin de mieux comprendre les enjeux mythologiques et trier le vrai du faux mythe (sic !), le livre comprend un dossier pédagogique de huit pages. Ce supplément du musée gallo-romain de Saint-Romain-en-Gal-Vienne veille à promouvoir une exposition temporaire de planches et dessins originaux de la série avec des mosaïques de sa collection permanente. A l’heure où, en France, la place de la culture antique dans les programmes scolaires fait débat, les créateurs de bandes dessinées continuent d’exploiter un filon qui ne semble pas se tarir. Cette sympathique initiative qui vise à initier les jeunes lecteurs aux arcanes de la mythologie tout en combinant BD et culture muséale  mérite d’être encouragée. En marge de cette exposition prévue du 30 mai au 1er novembre 2015, un livret "découverte de l’univers mythologique" de la BD sera remis aux jeunes visiteurs.

 

a07-3e78901.gifDessin

 

a07-3e78901.gifScénario

 

a07-3e78901.gifMoyenne

 

 

 

Le site internet de Bamboo Edition : ICI

Le site internet de musée gallo-romain- de Saint-Romain-en-Gal-Vienne: ICI

 

Skippy. 

 

les petits mythos,cazenove,larbier,bamboo,710,humour,jeunesse,042015

 

09/06/2015

MILLE TEMPÊTES.

Mille tempête,Sandoval, Paquet, 8/10, fantastique, 06/2015Mille tempête,Sandoval, Paquet, 8/10, fantastique, 06/2015Scénario et dessin : Tony Sandoval

Sortie : 3 juin 2015 - one shot

Editions Paquet

144 pages – cartonné

Fantastique

 

 

Résumé-présentation (de l’éditeur ) :

Je suis une âme qui erre depuis l’aube des temps.

Mon peuple t’a confondue avec moi.

Rentre chez toi, maintenant, pour accomplir ton destin.

Je te salue Lisa ! Ange et démon …

 

 

Mille tempête,Sandoval, Paquet, 8/10, fantastique, 06/2015

 

 

Mon avis :  

Tony Sandoval continue ici d’enrichir une œuvre sans équivalent. Ce qui ravira ses inconditionnels. Son public que l’on croise en festival est très varié, de l’ado à la mère de famille, mais plutôt féminin. Ses fans sont très fidèles et achètent systématiquement tout ce qu’il produit. Les albums de ce dessinateur mexicain restent d’approche certes difficile, mais ils ne laissent jamais le lecteur insensible.  Remarqué depuis la publication du Cadavre et le sofa (chez le même éditeur), il a depuis affirmé son sens très personnel du découpage.  Petite précision : Il pense et écrit ses histoires en espagnol, puis les traduit lui-même en français. Sa maîtrise de la langue de Voltaire n’étant pas parfaite, la correction se fait à l’aide de l’équipe éditoriale et avec lui avant publication. Ce qui explique l’absence de mention d’un traducteur.

 

Au niveau du dessin, à l’aise dans différentes techniques (le noir et blanc, la couleur directe, l’aquarelle, la bichromie, le crayonné), l’auteur n’hésite pas à les mélanger avec  maîtrise. La couverture est à cet égard une subtile utilisation du brillant et du mat. Cet aspect formel en adéquation avec une histoire complexe donne parfois l’impression que l’album s’apparente  plus à un produit destiné à la jeunesse. Mais au-delà du coté naïf des illustrations, les apparences sont trompeuses et c’est un récit sombre et violent qui nous est livré.

Mille tempête,Sandoval, Paquet, 8/10, fantastique, 06/2015

 

Affranchi des convenances et des conventions, Tony Sandoval  pratique donc un graphisme en parfaite harmonie avec un scénario sensible qui génère une angoisse diffuse.

Il plonge le lecteur dans un univers déroutant, mélange de rêve, d’imaginaire et de réel. Dans cette originalité déstabilisante, on retrouve tous ses thèmes de prédilection. Une nature étrange, inquiétante,  peuplée d’êtres fantastiques. Un réel oppressant, mais rempli de poésie. Des enfants blessés par la vie et qui trouvent des passages entre rêve et réalité. L’auteur nous fait partager sa fascination pour les miroirs avec cette couverture d’anthologie.

 

Lorsque je me suis retrouvé avec le livre en mains, l’impression de toucher un objet de qualité s’est directement imposée. Passer les doigts sur cette magnifique couverture, sentir le poids de l’ouvrage, le feuilleter avec respect, tout cela m’a procuré un sentiment ambigu qui ne m’a pas quitté pendant une lecture plus attentive et plus critique. Il s’agit d’une bande dessinée, bien sûr, mais aussi d’un livre d’illustrations artistiques. Les strates narratives se déploient en nous faisant passer d’une histoire d’enfants à un récit complexe, elliptique et fascinant. L’émotion esthétique du regard importe autant que le plaisir de la lecture de ce conte noir.

 

a08-3e78906.gifDessin

 

a07-3e78901.gifScénario

 

a08-3e78906.gifMoyenne

 

 

Le site internet des Editions Paquet : ICI

Le blog de Tony Sandoval : ICI

 

Skippy.

 

Mille tempête,Sandoval, Paquet, 8/10, fantastique, 06/2015