19/08/2017

Le vol du concorde

le vol du concorde,gilles durance,tome 3,paquet,cockpit,07 juin 2017,aventures,aviationle vol du concorde,gilles durance,tome 3,paquet,cockpit,07 juin 2017,aventures,aviationGilles Durance - Tome 3

Scénario et dessin : Callixte
Editeur : Paquet
Collection : Cockpit
48 pages – cartonné
Parution : 07 juin 2017
Aventures - aviation

Présentation de l'éditeur :

Le SDECE a découvert que des agents Russes ont infiltré l'usine toulousaine du constructeur Sud-Aviation depuis plusieurs années. S'engage alors une véritable course au premier vol et à la désinformation.
Se faisant passer pour des ingénieurs en aéronautique, Gilles Durance et son équipe infiltrent le centre d'essais de Zhukovsky, près de Moscou. Détournant les soupçons de l'agent du GRU (service de renseignement de l'armée rouge) Tania Swarova chargée de le surveiller, Gilles convainc les Russes d'utiliser les plans d'une version abandonnée de l'aile du Concorde...

le vol du concorde,gilles durance,tome 3,paquet,cockpit,07 juin 2017,aventures,aviation

Mon avis :

A la lecture du résumé apéritif de l'éditeur, vous aurez compris que cette nouvelle aventure de Gilles Durance et ses comparses va vous plonger dans les plus alambiquées intrigues d'espionnage de la Guerre Froide. Malgré les efforts de l'auteur pour nous fournir toutes les clés de compréhension du contexte historique, on finit par s'y perdre un peu. Quoiqu'il en soit, c'est à un rythme trépidant que les péripéties de cette aventure se déroulent. Et ce n'est pas fini car l'album suivant, Ailes de sang, augure d'une suite plus violente et plus sombre. 

le vol du concorde,gilles durance,tome 3,paquet,cockpit,07 juin 2017,aventures,aviation

Avec sa ligne claire au charme suranné bien maîtrisé, sa documentation exceptionnelle, son souci méticuleux du détail, Callixte va séduire les amateurs de BD d'aviation à coup sûr. Il se dégage une forme d'attraction quasi-magique de ces scènes aériennes époustoufflantes et de ces décors soignés. A condition d'accepter de lire un récit qui revisite ses classiques avec bonheur tout en fournissant un travail graphique minutieux, vous ne pouvez que vous laisser entrainer que par le plaisir de l'oeil et de la lecture.

le vol du concorde,gilles durance,tome 3,paquet,cockpit,07 juin 2017,aventures,aviation

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

jour j,yana,kordey,duval,pécau,delcourt,510,historique,032017

 

 le couvent des damnées,minoru takeyoshi,glénat,seinen,historique,intrigues,sorcellerie,religion

 

le couvent des damnées,minoru takeyoshi,glénat,seinen,historique,intrigues,sorcellerie,religion

 

Skippy

05/08/2017

Pandora #3

cov.jpgcov2.jpg36 histoires courtes originales (dont 9 histoires en noir et blanc supplémentaires)

Une quarantaine d’auteurs : dessinateurs et scénaristes de tous les horizons culturels et géographiques

Des noms prestigieux, des débutants, des moins connus

Éditeur : Casterman

264 pages – broché

Parution : 07 juin 2017

 

Présentation :

Un cocktail de genres et de styles

La nouvelle revue 100% bande dessinée, 100% fiction, 100% inédit.

La revue Pandora présente des récits autonomes, des "short stories", et des nouvelles sous forme de bandes dessinées mais aussi de quelques textes littéraires illustrés.
Ouvrir Pandora est une expérience de lecture incomparable : la preuve par l’exemple que la bande dessinée conserve un immense potentiel de séduction et que l’imagination peut apporter une autre vision du monde.
Tous les sujets peuvent être abordés, tous les genres revisités, tous les styles inventés sans aucune thématique imposée. La créativité et le plaisir sont prioritaires.
Pandora s’adresse à tous les lecteurs, qu’ils soient des lecteurs de romans et de bande dessinée ou des spectateurs de films et de séries télé.
La diversité des talents publiés dans Pandora – diversité géographique, narrative et artistique – donne à la revue la dimension d’un panorama extrêmement complet du meilleur de la créativité de la bande dessinée en 2017 !

1.jpg

Mon avis :

Cette troisième livraison de la revue Pandora se présente sous la forme tête-bêche à deux couvertures avec une partie consacrée au strict noir et blanc.

 

Question menu, c’est copieux et tout bon !

En guise d’ouverture, quatre pages de Corto Maltese, signées Canales et Pellejero. Tout en aquarelles, ce mini-récit ultra-condensé, tout comme la couverture très plaisante à l'oeil, donne un bel aperçu de l’ambiance de l’album à paraître en septembre, Equatoria.

4.jpg

Pour la suite, on retrouve des habitués des deux numéros précédents (Jean-Christophe Menu, Killofer, Alfred, Jean-Claude Götting, Johan De Moor, Art Spiegelman, …) et quelques nouveaux (Migueanxo Prado, Tom Tirabosco, Julien Neel, Xavier Mussat, …). Tous font preuve d’un talent remarquable qui laisse place à la découverte, à la surprise et à la virtuosité graphique.

2.jpg

Il y en a pour tous les goûts et tous les styles, ce qui est parfois déroutant pour le lecteur. Le choix étant très large, la revue n’a pas d’identité précise si ce n’est celle de l’éclectisme et de la qualité narrative. Le contenu, très varié, donne un bel aperçu des tendances contemporaines et artistiques de la BD, ce qui en soi relève d’un travail éditorial exigeant et heureux dans le contexte actuel.

 

 

       

Album_R_sf_txt_65px.jpg

       

le couvent des damnées,minoru takeyoshi,glénat,seinen,historique,intrigues,sorcellerie,religion

 

Skippy

 

04/08/2017

ALEX+ADA

cov.jpg7.jpgTome 2/3

Scénario : Sarah Vaughn

Dessin : Jonathan Luna

Editeur : Delcourt

128 pages – cartonné

Parution : 05 juillet 2017

Science-fiction

Présentation :

Après avoir accueilli Ada chez lui, Alex se rend compte que l’androïde prend une place qu’il n’imaginait pas… Il choisit de la « déverrouiller » afin qu’elle développe au mieux le potentiel qu’il perçoit en elle. Plus Alex et Ada passent de temps ensemble, plus ils se rapprochent, même si des questions les taraudent tous les deux quant à leur place dans ce monde.

1.jpg

Mon avis :

Entre le Blade Runner (Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques ?) de Philip K. Dick, la série TV Real Humans, ou encore les histoires de robots d’Isaac Asimov, cette trilogie de science-fiction affiche une certaine sensibilité à la question : que signifie être Humain ?

2.jpg

Le graphisme, épuré et informatisé, joue sur la redondance et le virtuel. Cela peut déconcerter, avec son côté figé, en tout cas pour certaines scènes, mais l’histoire se dévoile progressivement tout au long d’un récit sans temps morts. L’ensemble reste donc cohérent et agréable à la lecture. Le sujet est sensible et bien dans le ton de nos angoisses contemporaines. Ce comics, bien pensé et bien réalisé ne renouvelle peut-être pas le genre, reste une belle expérimentation narrative, un peu lisse mais totalement en adéquation avec son sujet.

5.jpg

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

 le couvent des damnées,minoru takeyoshi,glénat,seinen,historique,intrigues,sorcellerie,religion

 

jour j,yana,kordey,duval,pécau,delcourt,510,historique,032017

 

jour j,yana,kordey,duval,pécau,delcourt,510,historique,032017

 

Skippy

02/08/2017

Bandette

bandette, tobin, coover, EP éditions, 05 juillet 2017, comics, humour, jeunessebandette, tobin, coover, EP éditions, 05 juillet 2017, comics, humour, jeunessePremier volume – Presto

Scénario : Paul Tobin

Dessin : Colleen Coover

Eléonore Paquet Editions

144 pages – cartonné

Parution : 05 juillet 2017

Humour – jeunesse

 

Présentation :

Le plus grand voleur du monde est... une voleuse, une adolescente en costume répondant au charmant pseudonyme de Bandette ! Avec l’aide de ses fidèles Oursins, elle exerce son art parfois au mépris, parfois au service de la loi, et devient ainsi le pire cauchemar de l’inspecteur Belgique comme du monde de la pègre. Mais un jour, un voleur rival fait une découverte qui risque de perturber son petit monde où l’on brise les cœurs d’artichaut et où l’on dérobe les chefs-d’œuvre à tour de bras... Bandette saura-t-elle garder le sourire tandis qu’elle déjoue un plan diabolique pour attenter à sa vie ? 

bandette, tobin, coover, EP éditions, 05 juillet 2017, comics, humour, jeunesse

Mon avis :

En Californie, à San Diego, les prix Eisner de l'Industrie de la bande dessinée ou Eisner Awards ont été décernés le mois dernier. À cette occasion, deux albums publiés chez EP et Kramiek cette année ont été récompensés. Bandette de Paul Tobin et Colleen Coover a reçu le prix du Meilleur comics numérique. Publiée en ligne sur Comixology depuis 2012 puis reprise en albums chez Dark Horse Books, cette série vient donc de débarquer dans le monde francophone.

bandette, tobin, coover, EP éditions, 05 juillet 2017, comics, humour, jeunesse

Avec un traitement graphique proche de la BD européenne et un scénario qui se veut un hommage au style franco-belge (Un des personnages, un policier, s’appelle même " Belgique ", et les initiales de ses prénoms sont B.D.), c’est un ramassis de clichés vintage que le lecteur n’a aucun mal à décoder et qui parviendront peut-être à le faire sourire. Le personnage de Bandette, qui porte un masque identique à celui du Spirit, rappelle curieusement cette héroïne des années 60/70 : Fantômette (La Bibiothèque Rose) ! J’avoue avoir eu du mal à partager les critiques dithyrambiques et unanimes qui fleurissent sur la toile : aurais-je perdu mon âme d’enfant ?

bandette, tobin, coover, EP éditions, 05 juillet 2017, comics, humour, jeunesse

Citations :

« Bandette est tout simplement merveilleuse » - Arsène Lupin

« Bandette, j’en suis tombé amoureux » - Fantômas

« Ah si Bandette n’existait pas … » - Commissaire Maigret

« Bandette ! Un adversaire à ma taille, enfin ! » - Hercule Poirot

« Bandette est aux comics ce que l’absinthe est aux soft drinks » - Arthur Rimbaud

« Le meilleur roman graphique intello au 5ème degré de tous les temps » - Le supplément littéraire du New York Times, Les inrocks et Télérama

bandette, tobin, coover, EP éditions, 05 juillet 2017, comics, humour, jeunesse

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

a05-3e788c9.gif

 

a05-3e788c9.gif

 

a05-3e788c9.gif

 

Skippy