08/07/2009

Les mondes d'Aldébaran, cycle 1, tomes 1 à 5

couv-aldebaran-T1L’histoire (scénario, dessin, couleurs : Leo)
Pour les colons terriens qui occupent la planète Aldébaran, tout semble planifié. Mais peu à peu des événements insolites se produisent. Sans nouvelles de la Terre, Aldébaran est isolée. Coupés de tout contact, les habitants d'Aldébaran doivent faire face à plusieurs bouleversements aux conséquences inquiétantes. Le danger principal semble venir de l'océan d'où surgissent des créatures monstrueuses et hostiles. Mais qui possède vraiment une explication à cette évolution aussi terrifiante qu'incontrôlable ? Marc et Kim, deux adolescents qui ont survécu à l'anéantissement de leur village, rejoignent la capitale, Anatolie, afin de trouver une réponse. Une série captivante qui sera bientôt suivie par un nouveau cycle : Bételgeuse.

couv-aldebaran-T2

couv-aldebaran-T3Info : → Les mondes d’Aldébaran – Aldébaran, cycle 1, comprend 5 tomes, la série est terminée.
→ Les mondes d’Aldébaran – Bételgeuse, cycle 2, comprend 5 tomes, la série est terminée.
→ Les mondes d’Aldébaran – Antarès, cycle 3, comprend 2 tomes pour le moment, série en cours.

couv-aldebaran-T4L'avis de Gnès
Je sais que c’est un classique de la BD, mais mieux vaut tard que jamais comme on dit Langue tirée

Dans ce cycle, les pièces du puzzle se mettent en place doucement et un groupe se crée à la fin. On sait comment, le pourquoi nous l'ignorons.

Une BD très vraie : dictature, pouvoir, misogynie, complot... heureusement il reste des personnages humanistes.
Même dans le futur, ça reste identique, qu'on soit sur Terre ou non.
On imagine tout à fait que cela se passerait ainsi si on venait à explorer une planète de nos jours…

L'imagination de Leo pour les "créatures" est surprenante. Le dessin et les couleurs sont très bien en ce qui concerne la nature et les bêtes, en revanche pour les expressions des personnages ça dépend des fois.

couv-aldebaran-T5Pour conclure
On peut s'arrêter à la fin de ce cycle (c'est le but d'avoir des cycles justement), cependant je n'ai bien évidemment pas pu m'empêcher de poursuivre la lecture des prochains cycles (Bételgeuse et Antarès). Et pour l'instant je ne suis pas déçue, mais ce sera dans d'autres avis, plus tard Sourire

Ma note
9/10


04/07/2009

Le vent dans les saules, tomes 1 à 4

couv-ventdanssaulesT1couv-ventdanssaulesT2L’histoire (scénario, dessin, couleurs : Michel Plessix)
Le printemps est enfin là, tout en couleurs et en saveurs. Taupe ne peut résister à son appel et abandonne ses tâches ménagères pour une promenade pastorale. Il rencontre Rat, et les deux nouveaux amis rendent visite au vaniteux Crapaud, spécialiste des lubies catastrophiques. Succulente adaptation d'un classique de la littérature anglaise, signé Kenneth Grahame.

Info : Le vent dans les saules fait partie d’un premier cycle. Le vent dans les sables est le second cycle qui se déroule sur un autre continent.

 




couv-ventdanssaulesT3

L'avis de Gnès
Poésie, rêveries, humour… le dessin et les couleurs à mon goût, très détaillé, il faut regarder partout.
Cette BD, il faut prendre le temps de la lire. Tranquillement, au soleil sur une chaise longue, ça peut être sympa Clin d'oeil

Ce Crapaud qui n’en fait qu’à sa tête et implique ses amis dans des histoires abracadabrantes à chaque fois, c’est comique.
Ah oui, j’oubliais, les personnages sont des animaux, si vous regardez d’autres avis, j’aime ce genre de BD Clin d'oeil
couv-ventdanssaulesT4


Pour conclure

Je n’ai pas résisté à continuer avec le second cycle, Le vent dans les sables, où vous trouverez mon avis quand le cycle sera terminé.
Un intégral du premier cycle est disponible.

Ma note
8,5/10



planche-Ventdanslesaules

15/06/2009

Djinn, tomes 8 et 9

L’histoire (scénario : Jean Dufaux, dessin et couleurs : Ana Mirallès)

A quoi sert un harem ? Au plaisir d'un souverain bien sûr. Mais bien naïf celui qui le limite à cet unique but. Car il est dit : ''Satisfait un homme et tu obtiendras de lui tous les trésors de la terre''. Y compris ceux de la guerre.
Voilà pourquoi le harem du sultan Murati, surnommé le sultan noir, est pour lui une arme plus puissante que bien des armées dont disposent ces Anglais, ces Allemands qui se disputent ses faveurs et son alliance.
Fleur entre les fleurs, arme entre les armes, Jade, sa nouvelle favorite, est chargée par le maître d'Istanbul de mener à bien l'assaut d'un diplomate anglais à travers son talon d'Achille. Sa femme...

Info : les tomes 1 à 4 font parti d’un premier cycle se déroulant en Turquie.
Les tomes 5 à 9, d’un second cycle qui se passe en Afrique.
Les tomes suivants feront parti d’un nouveau cycle qui aura lieu en Inde.

Mon avis sur les tomes précédents ici et .

couv-djinn-T8L'avis de Gnès

Finalement, je n’ai pas relu uniquement le début du cycle africain, mais toute la série depuis le début, et c’est quand même mieux pour bien comprendre, car j’avoue que j’avais oublié pas mal de choses :-/

Il était temps que ce cycle se termine, c’était long.

Pour les 3 premiers tomes de ce cycle, chaque tome est dédié à une seule des 2 héroïnes. Pour les tomes 8 et 9, le passé et le présent se confondent comme lors du premier cycle et les 2 héroïnes apparaissent.
Le fait d’alterner ces 2 styles est moins monotone, j’aime bien.

L’histoire s’accélère rapidement et je n’ai pas trop bien compris l’intervention du roi gorille et sa descendance, mais peut-être en saurons-nous davantage dans les prochains tomes (?).


couv-djinn-T9Pour conclure
J’ai tout de même eu un peu de mal à terminer ce cycle, c’est assez embrouillé, il faut être bien concentré pour bien comprendre tous les tenants et les aboutissants. Et malgré cela, il reste quelques petites interrogations.

Toujours est-il que je continue à suivre la série, elle reste dans mes préférées ;-)

Ma note
7,5/10

13/06/2009

Monsieur Blaireau et Madame Renarde, tome 3

Mon avis sur les 2 premiers tomes ici.

couv_MonsieurBlaireauEtMadameRenarde_T3

L’histoire (scénario : Brigitte Luciani, dessin et couleurs : Eve Tharlet)

Monsieur Blaireau vit dans un terrier avec ses trois enfants. Un jour Madame Renarde et sa fille pénètrent dans leur "maison", en quête d'un nouveau foyer. Commence alors une cohabitation entre les deux familles. Ce troisième tome raconte une nouvelle aventure à l'intérieur de cette famille quelque peu insolite.


L'avis de Gnès

C'est toujours une BD pour les enfants et je l'apprécie toujours autant.
C'est beau, c'est tout mignon, tout gentil.
Je les ai d'ailleurs offerts à mon filleul de 7 ans, le style d'écriture est idéal pour les enfants qui apprennent à lire.


Pour conclure
Si vous voulez faire un beau cadeau à un enfant, n'hésitez pas. Mais à ne pas laisser traîner, ceux sont de beaux livres ! ;-)

Ma note
8/10