04/01/2007

Le troisième Testament.

troisiemetestament4tl_18062003djp_3test1_cov

Encore un grand classique avant de revenir à du plus récent. Le troisième testament  de Dorison et Alice est une série qui a marqué le neuvième art par son premier opus, Marc ou le réveil du Lion.  Le mérite de ce « testament » est d’être le précurseur de la déferlante des histoires « Jésus and co ». Il y a dix ans, c’était très novateur et surprenant. Cette série me fait penser à du grand cinéma par sa mise en page très dynamique, ces décors grandioses, ces acteurs crevant littéralement les pages, des couleurs de toutes beautés. Le seul petit reproche que l’on pourrait faire  au dessin, c’est le coté variable des visages des personnages. Elisabeth d’Elsenor est à elle seule 10 femmes. Coté scénario , l’ensemble est très correct malgré qu’on remarque un essoufflement vers la fin. Mais ne boudons pas notre plaisir, ce testament est une grande réussite avec un souffle d’aventure omniprésent pendant les quatre tomes de cette oeuvre majeure de la bd. Si vous n’avez qu’une seule BD à acheter, je vous conseille vivement cette chasse à ce manuscrit oublié .Vous y trouverez des templiers, une quête mystique, de nombreux combats, une héroïne de caractère, de nombreux rebondissements dans un moyen age comme vous l’avez rarement vu dans le monde de la BD.

surprises.smileysmiley.com.9

 

Sur la pochette, le site officiel de la série.

Pour le lien vidéo, l’ancien testament revu par Stéphane Degroodt.

PS : il y a des bruits qui courent qu’’un possible « Avant testament » serait en gestation.

23/12/2006

Santiag

santiag01santiag03couv

Santiag veut revenir de l’autre coté du miroir, du coté des vivants car dès le tome un, notre héros est assassiné. Mais avant de franchir la ligne rouge, il doit se venger de ceux qui l’ont effacé de la photo.

Comme les nouveautés sont plutôt rares en ce mois de décembre, j’ai décidé de relire un grand classique « santiag ». En plus cette BD est à l’origine de ma passion pour 9 ème art et pour les œuvres de Jean Dufaux plus particulièrement.

Dans ce triller fantastique proche de l’univers des débuts de Jessica Blandy, ce qui marque, c’est l’ambiance de mystère qui règne dans cet «  West » américain. Un monde sans concession, sans pitié dans une histoire habillement menée sur les 5 tomes de cette série. Tout ça est renforcé par le dessin et surtout les couleurs d’un Renaud vraiment excellent. Les pochettes sont également très réussies que l’on trouvent dans la très belle collection Grafica.

On retrouve aussi les thèmes chers à Jean Dufaux, la fameuse chambre 27, la frontière, le masque.On a aussi un clin d’œil aux « enfants de la salamandre » (une autre BD de Dufaux et Renaud).

Une série indispensable pour les fans du style Dufaux.

surprises.smileysmiley.com.9

 

Sur la pochette, une autre bio du scénariste belge.

Pour le lien vidéo, une cascade de Renault (pas mal, à voir)

Écrit par Samba dans La Retro BD | Commentaires (1) | Tags : santiag, grafica, dufaux, renaud, retro, 9, art, glenat |  Facebook | |

20/12/2006

Quarterback

quaterback4quaterback3

Wade Mantle , un célèbre joueur de football américain, est retrouvé assassiné juste avant qu’il ne fasse des révélations sur son équipe, les Beavers , à son ami journaliste Stephen Harek.

Tout de suite l’enquêteur du FBI, Peter Watco…..euh non Wadko, pense qu’il ne s’agit pas d’un simple crime crapuleux.

Que cache ce meurtre ? Que veut on dissimuler ? Qui est le commanditaire ?

Tout ça vous le saurez en lisant les 4 tomes du Quarterback de David Chauvel et Malo Kerfiden.

Une série policière très bien menée à l’ambiance glauque des bas quartiers des villes américaines .Pour les 2 premiers albums, l’intrigue est plutôt lente pour permettre aux lecteurs de faire connaissance avec tous les protagonistes. Les 2 derniers tomes sont moins denses et  plus ciblés sur l’action et au dénouement de l’histoire. Je trouve que le tome 4 est d’ailleurs un peu trop vite expédié et il ne permet pas de répondre à toutes les questions.

La lecture de cette série demande une bonne concentration pour suivre la trame. Les  flashes back sont nombreux mais savamment distillées avec les cadres en  noirs qui permettent aux lecteurs de bien faire la distinction avec le présent.

A partir de tome 2, on change de coloriste avec comme effet des couleurs plus éclatantes qui rendent le dessin plus agréable.

En résumé, une BD policière d’ambiance assez réussie made in USA.

surprises.smileysmiley.com.7

 

En lien sur la pochette, Mangin TV où vous pourrez trouver des infos sur le dessinateur de la série.

Pour le lien vidéo,une pub avec du foot américain.

05/12/2006

L'Etoile Du Desert

etoiledudesertcouv01etoiledudesertcouv02

Comme un intégrale (déjà le deuxième) sur cette série sort vendredi, j’ai eu envie de ressortir mes 2 albums de 1996.

Le personnage principal de ce Western , c’est Matthew Montgomery, un homme politique dur, inflexible,respectueux des règles .Mais un jour , c’est le drame, sa femme et sa fille sont sauvagement assassinées et avec comme seule indice une étoile laissée sur le corps de sa fille. Matthew ne comprend pas mais il sait une chose, il va savoir et il ira aux limites du monde civilisé pour savoir, pour comprendre.

Si vous regardez attentivement les pochettes, vous ne trouvez pas que Matthew ressemble vachement à Sean Connery, non ?  En plus vous lui donnez une attitude à la Clint Eastwood dans Unforgiven et vous avez un personnage d’un incroyable charisme .Tant que vous y êtes, n’oubliez pas de mettre un petit Ennio Morricone pendant la lecture, ça devrait vous transporter en plein Far West.(j'ai mis un petit exemple dans le coin MP3)

En plus le dessin et la couleur d’Enrico Marini sont magnifiques et rajoutent un plus à l’ambiance. Un Marini moins extravagant, plus sombre dans son dessin, j’apprécie.

Un album à recommander pour les amoureux du genre.

surprises.smileysmiley.com.8

 

Sur la pochette, la bio de Stephen Desberg.

Pour le lien vidéo, un « mirage » dans le désert.