22/09/2006

Les Mauvaises Gens

C’est un peu par hasard que j’ai trouvé cet album. En effet je cherchais le tome 2 de Girls(un format différent chez Delcourt) et voilà que je tombe sur le prix du Scénario à Angoulême. Il est vrai que je n’avais jamais demandé cette BD mais je ne l’avais jamais vue aussi. Je rappelle que je vis en Somalie Malmédienne. Je n’ai pas hésité à l’acheter puisque le dessin me plaisait assez (en noir et blanc) et qu’il restait qu’un seul exemplaire.

Je dois dire que rarement une BD m’a émue à ce point. Etienne Davodeau nous raconte de façon passionnante l’histoire de ses parents et de leur militantisme syndical. Il y décrit les dures conditions du travail d’ après guerre et l’endoctrinement religieux que subissaient les gens des Mauges (MAUvaises Gens).Et quelque part, c’est la vie de nos parents (nous qui sommes nés dans les années 60 et 70) que raconte cette BD. Et lorsqu’il raconte sa jeunesse, l’auteur arrive à décrire la notre (école, catéchisme). Et comme l’auteur à un talent narratif indiscutable, on  peut être qu’ému de ce récit  social criant de vérité. Un petit bémol, les explications historiques m’ont nettement moins passionnées, un peu trop didactiques, pendant la longue lecture (+- 2 heures) .Attention aussi, ça parle de politique Française et pour un belge, on est un peu moins concerné .Mais bon, c’est des détails. Un grand Bravo à Etienne Davodeau.18/20

En cliquant sur la photo, le site de l’ auteur.

Pour le lien vidéo , je change mon fusil d’ épaule, il n’ y aura plus de thème mais une vidéo en relation avec le post. Ici , une réunion syndicale du futur.

Écrit par Samba dans La Retro BD | Commentaires (0) | Tags : mauvaises gens, delcourt, davodeau |  Facebook | |

13/09/2006

Les Derniers Jours de la Géhenne,Quéribus.

Comme André m’a passé des vieilles BD, j’ai décidé de créer une nouvelle catégorie, la rétro BD.Ca me permettra aussi lors de creux des nouveautés ou d’actualités de meubler les trous.

On commence donc cette rubrique par ‘les derniers jours de la Géhenne’ (Quel titre déjà).J’ ai aussi du mal à vous résumer l’histoire car j’ y ai rien compris. On y parle d’une femme (Aline ou Aliénor ?) qui est attiré par la période cathare. Elle rencontre à un vernissage, un peintre mystérieux Azal qui va l’entraîner dans un tourbillon d’événements bizarres. J’ai vraiment eu du mal avec cette BD et ça commençait fort car au début de l’album on peut lire –« J’aime l’histoire et plus particulièrement le moyen Age ».Moi qui déteste cette période, je suis déjà très refroidi pour la suite de la lecture. Ensuite, c’est encore pire, on saute du coq à l’âne en une case, c’est très déroutant. En plus, on va droit vers le sempiternel combat du bien contre le mal avec des accents religieux. Vraiment tout ce que j’aime. Le dessin par contre est assez joli (il me fait penser au dessin de Viviane Nicaise par moment) mais les couleurs sont plutôt ternes. Page 22, j’ai aussi bien aimé la transformation du string en culotte. A signaler , la belle recherche pour les lieux visités . Une bd trop mystérieuse et peu accrocheuse pour un premier tome (il parait que le tome 2 sorti 4 ans après, est plus compréhensible, ouf).6/20.

On continue la semaine Trigger Happy avec un coup de GSM.

Écrit par Samba dans La Retro BD | Commentaires (1) | Tags : ruellan, ersel, gehenne, glenat |  Facebook | |