20/08/2014

Area D : Tome 1- Le Navire des condamnés

area d,nanatsuki,yang,pika,062014,0810,manga,mutation,mutant,prison,navirearea d,nanatsuki,yang,pika,062014,0810,manga,mutation,mutant,prison,navireScénario : Nanatsuki, Kyôichi
Dessin : Yang, Kyung-il
Dépôt légal : 06/2014
Éditeur : Pika Édition
ISBN : 978-2-8116-1492-8
Planches : 200

 

 

 

Une étoile explose dans l'espace et la déflagration en résultant va toucher la Terre et y déclencher une vague de mutations auprès d'une partie de la population. Ces humains « modifiés » sont appelés les "Altered". Ils sont pourchassés par les autorités afin d'être enfermés sur une île prison nommée Area D.



Ce premier tome plante le décor et nous faisons connaissance avec un groupe d'Altered qui va être transféré sur l’île. Les Altered sont enfermés dans un navire prison qui les conduits à Area D. Lors de ce transfert, il va arriver plusieurs rebondissements et un petit groupe va se constituer autour de Jim, un Altered de classe S, les plus puissants et dangereux de ces mutants.



J'ai découvert ce manga totalement par hasard et je ne regrette absolument pas mon achat. Les dessins sont vraiment très réussit. Les scènes d'actions sont magnifiquement dessinées. Le scénario est bien ficelé pour cette mise en bouche. Tu n'as qu'une seule envie à la fin de la lecture de ce premier tome te procurer le second. Ce que j'ai fait de suite. A noter que le tome 3 sort ce jour.



Ma note : 8/10



Revedefer

11/06/2014

Magical girl of the end - volume 1

magical girl of the endmagical girl of the endScénario et dessin : Kentarô Satô

Editeur : Akata

Collection : WTF

208 pages

date de sortie : mai 2014

Shonen

sens de lecture japonnais

 

 

Votre patron vous a pourri votre journée ? Vous êtes bien énervé et vous avez envie de tout fracasser autour de vous, de vous passer les nerfs sur le premier truc qui vous tombe sous la main ? STOOOOOP !

Avant de commettre l'irréparrable, essayez le remède Magicaaaaaaaaal .....

 

Mettez comme bande son Killing in the name de Rage Against The Machine ou tout autre titre bien péchu (voir "la bande son qui va bien avec" à la fin de cette chronique) et suivez cette joyeuse bande de ravissantes petites lolitas gothiques qui déboulent sur terre et pulvérisent tous les bipèdes qu'elles croisent. Un p'tit coup de baguette magique et hop, une tronche qui explose ! Et on passe au suivant. Kill them all ! Les rares survivants, comme Kii Kogami, ont intérêt à courir vite, parce que les premières victimes de ces demoiselles ne tardent pas à se relever pour leur donner un coup de main.

 

 

magical girl of the end

 

Dans l'univers du Manga, les magical girls sont des jeunes filles dotées de pouvoirs  combattant le mal. Elles sont équipées de baguettes magiques et peuvent se transformer. C'est du manga du genre Shojo, c'est à dire ciblé jeunes adolescentes. Dans ce genre, il existe un sous genre – le "Shojo magical girl", dont le thème principal est le passage vers l'âge adulte. En général ces histoires débordent (ou dégoulinent) de bons sentiments.

Ici, c'est tout l'inverse. C'est confus, chaotique, çà trucide à tout va et rien d'autre ne dégouline que du sang. L'auteur est soit dans la parodie du genre soit dans son rejet le plus extrême faisant basculer un univers Shojo mièvre dans l'univers Shonen (mangas pour jeunes adolescents) tendance horrifique.

 

Avec ce titre qui sent la poudre et le sang, les éditions Akata inaugurent leur nouveau label WTF. Cet étrange acronyme résume dans la langue de Shakespeare l'expression "What The Fuck". Dans la langue de Molière ça donne "Que Diable !", ou encore "c'est quoi ce bordel !", voire "P***** de B*****, de M****". (coche la version que tu préfères).

 

Magical girl of the end, c'est du Shoot them up à la sauce Shonen pimenté d'un soupçon de Zombie. C'est trash, c'est ultra-violent, c'est apocalyptique, et .....  pis c'est tout. Mais ça plait aux ados....

A prendre au 25ème degré pour se défouler.

 

Ma note : 4,5/10

Loubrun

 

Avertissement : les magical girls sont des professionnelles. Il est fortement déconseillé de les imiter à la maison. Cela peut être dangereux voire mortel ...

 

magical girl of the end,kentaro,akata,shonen,horreur,violence

La bande son qui va bien avec (désolé pour vos oreilles!)

03/06/2014

Mr. Nobody - volume 1/3

mr nobody, tanabe, doki doki, polar, thriller, mr nobody, tanabe, doki doki, polar, thriller, Scénario et dessin : Gou Tanabe

Éditeur:  Bamboo - Doki-Doki

date de sortie : mai 2014

170 pages

sens de lecture japonais

genre : Seinen, polar, thriller

 

 

Affaire nébuleuse pour Kawai. Aussi nébuleuse que sa mémoire. Le détective a dû filer en Russie et suivre les instructions de Mr Nobody, un mystérieux commanditaire qui semble en savoir long sur son passé. C’est ainsi qu’il s’est retrouvé dans un motel glauque, avec trois types et une fille aussi paumés que lui. Et puis le téléphone a sonné, et Mr. Nobody leur a donné de nouvelles instructions. Ils sont montés en bagnole, ont trouvé le train en question, ont ouvert le dernier wagon. C'est là qu'est apparu le tueur qui a massacré trois d'entre eux. Kawai et la fille ont réussi à échapper au carnage, mais quelqu’un est à leurs trousses, ça ne fait aucun doute… Mais pourquoi ? Pour qui ?

mr nobody, tanabe, doki doki, polar, thriller,



Comme souvent dans les mangas, ce premier volume pose l'intrigue sans vraiment apporter de réponses. Adoptant de temps à autre un style "camera suggestive", le lecteur prend la place du personnage principal et se retrouve comme lui complètement perdu.

Le récit est très dense, bien que peu bavard, mais on ne comprend pas tout ce qui se passe, car tout est présenté de manière très énigmatique. Ce lot de questions sans réponses participe au caractère angoissant du récit. On sent la tension monter au fil des pages et la terreur qui habite les personnages finit par rejaillir sur le lecteur. De ce point vue là, c'est plutôt bien fait.

mr nobody, tanabe, doki doki, polar, thriller,

Côté graphique, d'un style classique proche du franco belge, le tout est très noir plongeant le lecteur dans l'ambiance du polar noir fantastique. Si les visages sont très expressifs, les décors en revanche paraissent plus brouillons et rendent la lecture parfois confuse. Par ailleurs, la mise en page proche du style européen donne lieu à de nombreuses cases par page, obligeant à un découpage en trop petites vignettes pour un format manga, ce qui rend la lecture encore plus ardue.

Thriller noir à l'intrigue nébuleuse difficile à suivre pour l'instant, mais qui réussit néanmoins à capter le lecteur. Un peu comme ces films ou on ne comprend pas grand chose jusqu'au dénouement qui met en lumière tout le reste du film.

L'auteur semble donc bien mener sa barque et la série se déroulant sur trois volumes, on peut raisonnablement penser que tout devrait s’accélérer dans le tome 2.

A suivre ...

 

Ma note : 6/10

Loubrun

02/06/2014

Ad Astra - volume 1

ad astra,mihachi kagano,ki-oon,histoire,romains,carthage,guerre,antiquité,hannibal barca,scipionad astra,mihachi kagano,ki-oon,histoire,romains,carthage,guerre,antiquité,hannibal barca,scipionScénario et dessin : Mihachi Kagano

Éditeur : Ki-oon

212 pages

date  de sortie : mars 2013

sens de lecture japonais

genre : Seinen, manga historique

 

 

Alors que Rome est toute puissante et s'impose dans toute la région méditerranéenne, le jeune Hannibal assiste impuissant à la défaite de son père Hamilcar Barca et à la chute de sa ville natale, Carthage. Les Carthaginois doivent un lourd tribut aux vainqueurs et sont humiliés par les Romains. Hannibal grandit alors dans la haine de Rome et vouera son existence entière à sa destruction.

Quand vient son heure de commander l'armée Carthaginoise, il ne tarde pas à partir affronter l'ennemi de toujours. Il se trouve opposé à Scipion l'Africain, aussi bon génie militaire et tacticien que lui.

 

ad astra,mihachi kagano,ki-oon,histoire,romains,carthage,guerre,antiquité,hannibal barca,scipion

Après Cesare, l'excellente série Historique narrant un pan de l'histoire des Borgia sous la Renaissance, les éditions Ki-oon lancent une nouvelle série Historique se déroulant cette fois à l'époque Romaine, avec une des figures les plus emblématiques de cette époque : Hannibal Barca. Considéré comme un des meilleurs tacticiens militaire, Hannibal a fait trembler la toute puissante Rome en s'opposant à l'un de ses meilleurs stratège, Scipion l'Africain.

Si Hannibal a bel et bien existé, il fait partie de l'imaginaire collectif à tel point qu'il est impossible de ne pas l'associer à la traversée des Alpes avec sa troupe d'éléphants. Mais entre légendes et réalité la frontière est parfois ténue, et certains exploits ont certainement été enjolivés, ce qui de toute façon n'enlève rien à la grandeur du génie tactique du Carthaginois.

Dans ce premier volume, de l'enfance aux premiers combats menés par Hannibal, Mihachi KAGANO plante le décor et met en place les éléments qui opposeront par la suite les deux stratèges. Scipion occupe peu de place pour l'instant, mais l'on voit déjà que c'est le seul a comprendre les tactiques de son adversaire et à le prendre au sérieux. On assiste à l'opposition entre un jeune génie militaire lucide et de vieux généraux et sénateurs orgueilleux et suffisants.

 

Si l'essentiel de l'ouvrage se focalise sur Hannibal et son ascension, l'auteur nous précise à la fin que le vrai personnage principal de sa série sera plutôt le Romain, qui, en combattant un ennemi aussi redoutable aura permit à Rome de s'ouvrir la route vers la gloire. D'ou le titre quelque peu énigmatique, Ad Astra, qui vient d'une locution latine "ad astra per aspera" (par des sentiers ardus jusqu'aux étoiles). En effet, Hannibal sera longtemps considéré par Rome comme la plus grande menace qu'elle ait eu à affronter.

 

Malgré une mise en place un peu longue ne permettant pas pour l'instant de s'attacher aux personnages, le récit est dense et détaillé laissant augurer d'une série épique où bravoure, complots et stratégie seront de mise.

 

Ma note : 6,5/10

Loubrun