27/07/2012

Suicide Island 1

suicide-island-1-kaze.jpgAuteur: "Kazé Seinen"
224 pages
Dépôt légal 11/2011



"Suicide island", titre d'une nouvelle série très équivoque montre des jeunes gens ayant attenté à leurs jours mais qui ont échoué dans leur tâche. Ils doivent faire face à un dilemme nettement plus délicat : la survie !
Une trentaine de personnes, filles et garçons se retrouvent, à leur insu, prisonniers sur une île déserte, sans le moindre besoin de base.
Pour ces individus qui jusqu'alors voyaient la vie en noir, êtres moroses sans le moindre avenir défini, une nouvelle voie s'affiche devant eux : le choix !
Le libre arbitre leur est toujours proposé : vivre ou mourir!
Devant faire face aux instincts les plus bas, les plus primitifs, tels que le viol, la crainte d'autrui, chacun devra puiser dans ses propres ressources jusque dans ses retranchements afin de lutter dans le but de peut-être dénicher et découvrir son but parmi les vivants.
Néanmoins, dans cette quête de vérité, leur plus grand obstacle concerne la confiance vis-à-vis des autres et envers eux-mêmes, caractéristique commune, qui leur manque tellement depuis toujours.

Ce premier tome signé "Kouji Mori" est une véritable réussite. Tout en s'attaquant au thème du  suicide chez les adolescents et jeunes adultes, de prime abord, tabou et dénigré, l'auteur nous régale par une poésie de vie au travers d'un trait fort prononcé, accentué de sentiments forts, humains, tantôt combattifs, plus tard désespérés.
Au fil du scénario, on découvre peu à peu les différentes facettes des premiers personnages centraux, leurs forces et faiblesses, leurs attentes ou leur résignation.
"Sei" héros de l'histoire, subit, insuffisamment mature, mais décide par fatalité ou par idéal de réagir, de forger ses propres repères dans l'espérance de devenir autonome et envisager d'être leader et non plus uniquement de suivre le troupeau.
C'est ainsi que démarre la plus terrible épreuve de sa vie ou plutôt de sa survie !

Au premier contact, nous pouvons déduire une comparaison nette et franche avec le manga "Battle Royale" reprenant le thème de la survie de jeunes adolescents sur une île inhabitée.
Mais, en tout les cas, au travers de ce premier tome, la similitude ne s'imprègne aucunement de cette justification. "Kouji Mori" développe son propre cheval de bataille, affichant davantage la psychologie humaine qui semble d'entrée de jeu fort prometteur.

Le seul petit regret réside au niveau des portraits de certains personnages, quasi en permanence recouvert de sueurs et parfois crayonné d'un trait insuffisamment clair pour les distinguer les uns des autres.
Par contre, certains plans, tels que le passage en plongée, sont de grandes finesses, apportant vie et chaleur dans ce contexte de désarroi.

Une histoire qui mérite de s'y attarder, le second volume risque fort d'être crucial pour le public.

suicide_island_image.jpg

20/07/2012

Arms Peddler (The) - Tome 3

 arms peddler the, ki-oon, nanatsuki, night owl, western, dark fantasy, heroic fantasy, post apocalityque, vampire, monstre, guilde, armurier, 062012, 810, princesse, orphelin

 

Présentation :


Sona, Garami et la princesse de Airi de Caradia ont réussi à s'enfuir de la cité de Yuga en empruntant les tunnels souterrains. A la sortie, ils sont accueillis par Genzo, le maître de la Guilde des Armuriers, qui les conduit jusqu'à leur campement. Là-bas, les deux enfants découvrent le mode de fonctionnement de la Guilde.

 

Sona remarque qu'une galerie vient d'être ouverte et s'en approche par curiosité. En entrant dans ce qui a l'air d'être un vieux bâtiment, il tombe sur les cadavres des foreurs. Une voix étrange appelle alors le jeune homme qui est attiré par elle...


Mon avis :

 

Dans ma précédente chronique de The Arms Peddler, je faisais part d’un petit bémol scénaristique : pas ou très peu de révélations sur nos héros.  Ce point est rectifié dans ce volume. Nous en apprenons un peu plus sur la Guilde des Armuriers, Garami, la princesse Airi … Le scénariste lève un peu le voile sur le passé de certains des protagonistes. Il entrouve aussi d’autres portes et laisse entrevoir d’autres pistes à explorer.

 

La dernière planche du tome précédent nous laissait présager pour le T3 des révélations sur le passé de Garami. C’est chose faite dans cet opus ; mais surtout un retournement de situation vient modifier les relations entre Sona et Garami et cela relance totalement l’histoire.

 

arms peddler the, ki-oon, nanatsuki, night owl, western, dark fantasy, heroic fantasy, post apocalityque, vampire, monstre, guilde, armurier, 062012, 810, princesse, orphelin


Comme dans les autres opus de cette série, pas de temps mort : de l’action encore et toujours de l’action.  Nos héros sont confrontés dans cette histoire à de nouveaux ennenis et ce n’est pas forcement le plus monstrueux qui est le plus dangereux.

 

arms peddler the, ki-oon, nanatsuki, night owl, western, dark fantasy, heroic fantasy, post apocalityque, vampire, monstre, guilde, armurier, 062012, 810, princesse, orphelin

L’hémoglobine et les scènes d’actions sont toujours de rigueur dans ce T3 de The Arms Peddler. Toutefois pas de surenchères gratuites ou inutiles, la violence étant chose courante dans ce monde post apocalyptique.  
 

arms peddler the, ki-oon, nanatsuki, night owl, western, dark fantasy, heroic fantasy, post apocalityque, vampire, monstre, guilde, armurier, 062012, 810, princesse, orphelin


Je vais me répeter d’une chronique à l’autre : les dessins sont toujours aussi fluides et dynamiques, et les détails très travaillés. Les scènes d’actions, nombreuses dans ce nouvel opus, sont toujours une réussite.

 

Le bestiaire s’enrichit de nouveaux « méchants» très bien dessinés et pour certains très flippants.  Y a pas à dire le scénariste s’en donne à cœur joie et son imagination est très fertile pour l’instant.  Il est bien secondé par le dessinateur qui leur donne vie et les croque de bien belle manière.

arms peddler the, ki-oon, nanatsuki, night owl, western, dark fantasy, heroic fantasy, post apocalityque, vampire, monstre, guilde, armurier, 062012, 810, princesse, orphelin


Ce troisième volume est vraiment très  bon.  The Arms Peddler est un manga de qualité et je serai toujours de l’aventure pour le T4. 


Revedefer

arms peddler the, ki-oon, nanatsuki, night owl, western, dark fantasy, heroic fantasy, post apocalityque, vampire, monstre, guilde, armurier, 062012, 810, princesse, orphelin Ma note :


Dessins : 8/10
Scénario : 8/10


Global : 8/10

12/07/2012

Ushijima: "L'usurier de l'ombre" n°16

ushijima-manga-volume-5-simple-12231.jpg9498_t2.jpgAuteur: "Shohei Manabe"
224 pages
Dépôt légal: 10/2011




"Ushijima", série emblématique, dénonçant le système matérialiste du 21 ème siècle rebondit de plus belle avec pour cette fois, le thème de la tendance "fashion victime".
Dans cet opus n°16, on y retrouve toute la subtilité dont fait preuve "Shohei Manabe", son style violent, sa grandiloquence d'analyser la pauvreté, le mal-être de la société, le dévergondage en lui donnant vie, tout en  façonnant la personnalité de parias et de rebus.


Comme à son habitude, ce volume nous offre des dépendants, totalement asservis, pauvres intérieurement, cherchant la fuite quel qu'en soit le prix.
L'histoire se focalise sur "Nakata", jeune adulte sans repère apparent, qui trouve son réconfort uniquement par l'extravagance de ses habits de luxe, son look, ainsi que par le regard d'autrui sur sa personne extérieure.
Prêt à tout pour assouvir son désir de plaire à la société, il mange radicalement dans la main de l'empereur "Osare". Ce dernier s'est construit un nom au travers de son style excentrique vestimentaire faisant la une de magazines de mode relativement lu par la jeunesse nipponne.
Les empereurs tels qu'on les nomment dans ses revues forment un cercle très fermé, leur nombre étant particulièrement restreint.
Voilà donc la quête de "Nakata": Atteindre ce groupe sectaire dénué de tout sens moral influençant une jeunesse perdue.
"Ushijima", quant à lui, héros fascinant, n'apparaît comme fort régulièrement que peu, mais conserve tout de son charisme. Quelle que soit la blessure et la douleur des humains , il n'en a que faire, sa seule devise étant: "Tout être vivant m'est redevable du prêt accordé en sa faveur!"

imagesCAG70LSU.jpg


"Shohei Manabe" nous régale, propose une réelle réflexion pouvant conduire à une introspection totale: Nous vivons tout un chacun dans un contexte d'une vie angoissante parsemée d'obstacles, de tribulations et devant faire face chaque jour à des choix les plus adaptés.
Chaque thème proposé est audacieux, fort d'actualité, et malgré que les personnages décrits appartiennent à l'underground japonais, on s'y retrouve à chaque page, vivant intensément des périodes cruciales dans le but unique d'une forme de rédemption pour sauver sa peau.

Seul bémol, la longue durée entre chaque parution d'album particulièrement ses derniers temps.
Mais qui sait attendre savoure d'autant plus car voyant le succès flamboyant de cette série noire et l'effet crescendo du suspens, Shohei Manabe forge avec stratégie et imprègne son influence dans la jeune génération de mangakas.


Coq de Combat.

images.jpg

20/06/2012

I AM A HERO - Tome 1 & 2.

 

Coq de combat,i ama a hero,hanazawa,kana,8/10,Seinen,04/2012Coq de combat,i ama a hero,hanazawa,kana,8/10,Seinen,04/2012Coq de combat,i ama a hero,hanazawa,kana,8/10,Seinen,04/2012Dessin et Scénario: Kengo Hanazawa

Manga Seinen

Editeur: Kana    Collection: Big Kana

Isbn: 9782505014409

Isbn: 9782505014416

Date de parution: 27/04/2012

 

Résumé de l'éditeur:

Hideo Suzuki n'est pas du tout ce qu'on pourrait appeler un héro. Il ne mène pas la grande vie, a peur de tout et se méfie de tout le monde, a des hallucinations et sa copine ne cesse de lui vanter les mérite de son ex- petit copain. Pourtant, en rentrant un soir chez sa copine, sa vie va basculer ... Saura-t-il devenir un héro ?

 

Coq de combat,i ama a hero,hanazawa,kana,8/10,Seinen,04/2012

 

Mon avis:

 

 

De prime abords, cette nouvelle série raconte la vie d'un assistant mangaka trentenaire en dérive tentant de joindre les deux bouts dans sa vie plutôt lymphatique.

Le premier tome sert d'introduction, on y découvre donc "Hideo Suzuki", 35 ans, travaillant avec son équipe de mangaka, sa copine "Tekko", l'ex de celle-ci "Nakata", et ses collègues de travail qui pour la plupart sont logés à la même enseigne professionnellement et sentimentalement.

S'étant créé un monde parallèle en se parlant à son double, il ne s'aperçoit guère des événements peu ordinaires se déroulant aux alentours.

Soudainement, une contamination touche Tokyo, et la population tombe à la dérive, commence alors une poursuite effrénée entre "gens normaux" et contaminés.

 

Coq de combat,i ama a hero,hanazawa,kana,8/10,Seinen,04/2012

 

Le fil conducteur se mets bien en place et cela très rapidement, le suspense est d'entrée de jeu aux abonnés présents, on est agréablement surpris.

 

Graphiquement, le tome 1 offre un style précis avec des plans assez rapprochés des personnages.

Le second volume nous délivre un tout autre registre: le potentiel du trait est beaucoup plus défini, on pénètre dés lors dans un autre univers, visuellement certaines planches sont à couper le souffle, l'action étant omniprésente, les personnages prennent vie, on a même l'impression qu'une caméra filme les séquences d'un travelling.

La violence et le sang affichent leur carte de visite, des ingrédients mis en évidence et qui trouvent tout leur sens afin de rendre l'atmosphère de ce seinen à la fois drôle et pourtant détaché de tout sens moral, l'étique humaine étant absente.

 

"I am a hero" montre donc la reconversion graduelle d'un humain définit de geek qui se détache petit à petit de son rôle de parasite de la société dans le but de survivre et puis certainement apporter par la suite sa marque personnelle.

 

Dessin: 8

Scénario: 8

Moyenne : 8

 

Coq de combat.

Coq de combat,i ama a hero,hanazawa,kana,8/10,Seinen,04/2012