30/06/2016

Ajin - tome 5

ajin, sakurai, miura, glénat manga, fantastique, ajin, sakurai, miura, glénat manga, fantastique, Scénario : Tsuina Miura

Dessin : Gamon Sakurai

Éditeur : Glénat Manga

191 pages

date de sortie : mai 2016

genre : seinen, fantastique

 

 

Sato tient ses promesses et fait régner la terreur à coup d'attentat sanglant au nom de la défense des droits des Ajin. Cela ne fait bien sûr qu'accentuer la crainte des humains à l'encontre des Ajin. Kei, qui avait trouvé refuge dans un village, est démasqué par les villageois et se voit contraint de prendre la fuite. Ces évènements le poussent à enfin prendre une décision et choisir son camp.

ajin, sakurai, miura, glénat manga, fantastique,

Voilà une série qui prend une tournure à laquelle on ne s'attendait pas forcément, mais qui ne s'essouffle pas pour autant. Ça va vite, la violence va crescendo et les personnages prennent un peu plus d’épaisseur à chaque nouveau volume. Pour autant, cette violence n'est ni gratuite ni mise en exergue. Elle est présentée comme un moyen d'expression de personnages définis comme monstrueux et traqués par une société ultra formatée, parce qu'ils sont différents et que cette différence effraie. Elle est mise au service d'un récit fantastique qui nous renvoie un reflet de nos société et invite à une réflexion sur leur fonctionnement.

Ce cinquième volume se lit d'un souffle et maintient la série a un excellent niveau tant d'un point de vue narratif que graphique. Les auteurs font avancer l'intrigue et évoluer les personnages avec subtilité au milieu d'un déchainement de violence sans pour autant tomber dans un schéma manichéen trop facile. Et comme pour les 4 précédents volumes, on referme celui-ci avec de nouvelles questions qui nous viennent à l'esprit ! Heureusement que le rythme de parution des mangas est soutenu !

 

a08-3e78906.gif

 

 

Loubrun

 

A paraitre en juillet

ajin, sakurai, miura, glénat manga, fantastique,

 

Après l'adaptation par le studio Polygon Pictures d'une trilogie de films d'animation, la série TV est à présent diffusée en streaming sur Netflix.

 

20/06/2016

Dead Tube - Tome 1

dead tube t1.jpgdead tube.jpgScénario : Mikoto Yamaguchi
Dessin : Touta Kitakawa.
Éditeur : Delcourt/Tonkam.
224 pages.
Sortie : 15 juin 2016
Genre : Seinen

 

Le résumé.
Deadtube. Les jeunes gens n’ont plus que ce nom de site de partage de vidéos à la bouche. En fonction du nombre de vues, il peut rendre n’importe qui incroyablement riche. Mais seules les vidéos les plus trash, les plus humiliantes ou dangereuses intéressent les gens. Accepter d’y participer, c’est prendre le risque de finir dernier et d’endosser tous les crimes réalisés par les autres prétendants. C’est à ce jeu morbide que vont jouer Mai et Tomohiro…


« Quelle vidéo de merde je suis en train de filmer ».

 

Mon avis.

Encore un truc tordu made in Japan. J'apprécie parfois ce genre de folie mais ici, comme elle s'inscrit dans un monde bien réel, difficile de lire ce manga au 2e degré.
Les auteurs se veulent aussi cyniques en jouant sur ce qui intéresse les lecteurs (masculins), c'est à dire du sexe et de la violence. Les filles sont fatalement bien roulées (elles se différencient surtout par leur chevelure ou par leur tour de poitrine) et la violence tourne vite au gore, le sang gicle !
Putain, au moment d'écrire cette chronique, refuse/resist de Sépultura rugit... ouf ça fait du bien !!! I'm sick of this !
Le malaise vient surtout qu'on y parle de snuff movie avec des personnages avec un large sourire et complètement désinvoltes. Bande de psychopathes ! Mais à quoi il carbure ?... La notoriété, elle a bon dos !

Sinon, la violence est plus psychologique qu'autre chose  il parait qu'il y a pire!), mais désolé, j'ai du mal à prendre mon pied avec ce genre d'horreurs  abjectes !
3 tomes sortis pour le moment au Japon. Mikoto Yamaguchi est l'auteur de Scumbag Loser et Touta Kitakawa, un hentai « sex Lover ».

 

dead tube t2.jpg

a03-3e788b8.gifScénario 

a07-3e78901.gifDessin

a05-3e788c9.gifGlobal.

Sambabattu.

Inscrivez-vous à la newsletter.

 

08/06/2016

Killer Instinct - Tome 2

killer instinct t2.jpg20160316111156_t1.jpgScénariste : Michio Yazu
Dessinateur : Keito Aida

Éditeur : Tonkam/Delcourt
Sortie : 25 mai 2016
192 pages
Genre : seinen

 

Le résumé.
Un groupe de gens très différents mais avec en commun un mauvais fond se réveille dans une école en ruine totalement close. Autour d'eux ? Un écran affichant un compte à rebours de 7 jours, de l'eau, des caméras, une cocotte en terre cuite et un couteau. Le but : tenir sept jours en ne buvant que de l'eau. Ou devenir cannibale pour survivre. Coup d'envoi d'un jeu cauchemardesque.


« Je ne lui pardonnerai jamais »


Mon avis.
Un tome 2 encore plus retors et pervers que le tome initial. Ça part en vrille très rapidement et la frontière de la folie meurtrière est franchie allègrement. Oh putain, ça va saigner mes amis.
On est clairement dans les bas-fonds de la déchéance humaine avec ce Killer Instinct. Mais étonnamment, on dévore presque ce tome. C’est grave docteur ?
Cette lubricité assumée bénéficie d’un bon dessin qui se caractérise par une très bonne dynamique de cadrage et de mise en page. Les décors sont fatalement assez minimalistes puisqu’ on se trouve en huis clos dans une école désaffectée.
Plus que 4 jours et 4 heures avant la fin du compte à rebours, j’en frémis d’avance d’effroi et de plaisir … malsain.

killer instinct t3.jpg

a07-3e78901.gifDessin 


a07-3e78901.gifScénario 

a07-3e78901.gifGlobal :

Sambapasbiendutout.
Inscrivez-vous à la newsletter.

 

Montage - Tomes 1 et 2

montage.jpgmontage t2.jpgScénario : Jun Watanabe
Dessin : Jun Watanabe
Éditeur : Kana.
Sortie : Septembre 2013.
194 pages.
Genre : Polar, seinen.

Le résumé.
Le vol de 300 millions de yens, perpétré dans une banque de Tokyo, le 10 décembre 1968, reste la plus grande affaire non élucidée de l’histoire criminelle du Japon… Malgré des recherches de grande ampleur, la prescription a sonné le glas de l’enquête jusqu’à ce jour de 2004… Sur le point de mourir, un inspecteur révèle à un jeune garçon que son père est l’auteur du fameux cambriolage ! Entraîné par la roue du destin, Yamato réussira-t-il à élucider l’énigme du vol des 300 millions ?

montage t1 d.jpg


« Ne fais confiance à personne ».


Mon avis.
On nous demande parfois sur le forum par quel manga commencer pour un novice dans ce domaine. Souvent, on répond de débuter avec du Taniguchi mais ce « Montage » pourrait bien faire l’affaire.
Déjà l’histoire devrait plaire à un lectorat classique habitué aux récits policiers. Ce récit basé sur un fait divers authentique a en effet tous les atouts pour attirer l’attention et titiller l’imaginaire collectif (voir le résumé). Deuxièmement, le dessin est d’excellente facture : décors détaillés, de bons cadrages avec des personnages bien campés sont au menu de ce manga.
Le tout est réellement accrocheur et divertissant, on tourne les pages avec envie. Reste à voir maintenant comment cette série s’est comportée sur la longueur avec 13 tomes au total.
Allez, en avant pour la suite ….

montage t2 d.jpg

 

a08-3e78906.gifDessin 

a07-3e78901.gifScénario 

a07-3e78901.gifGlobal 

Sambaenfuite.
Inscrivez-vous à la newsletter.