30/05/2013

Brune Platine - Tome 1 : Mon sang est plus noir que le vôtre

Titre : Couv_185929.jpgVerso_185929.jpgPlancheA_185929.jpgTome 1 : Mon sang est plus noir que le vôtre
Scénario : Lisa Mandel
Dessins : Marion Mousse
Couleurs : Hélène Georges
Dépot légal : Mars 2013
Editeur : Casterman
Collection : KSTR
Format : Autre Format
ISBN : 978-2-203-04359-6
Nombre de planches : 58

Résumé :


"BRUNE PLATINE ENQUÊTES EN TOUT GENRE" telle est la plaque figurant à l'entrée du bureau de Platine, blonde gironde et fumeuse invétérée, et de son associée, Brune, brune lesbienne et efflanquée. Elles s'adorent ces deux là !

 

brune,platine,lisa mandel,marion mousse,mon sans est plus noir que le vôtre,kstr,casterman,roman noir,polar

 

Un vrai chat de gouttière cette Brune, qui ne fait confiance qu'à Platine, surtout quand l'affaire ne lui plaît pas. La jeune femme qui cherche à retrouver son père disparu depuis son enfance ne lui inspire rien qui vaille. Trop de fric, trop de zones d'ombres.


Après une chute dans les escaliers alors qu'elle n'était qu'une enfant, la blessure de Claire Gayrault, guérie depuis des années vient de se réouvrir, sa psychiatre en a conclu que c'était lié à la disparition de son père.

 

brune,platine,lisa mandel,marion mousse,mon sans est plus noir que le vôtre,kstr,casterman,roman noir,polar

 

Depuis, elle le recherche et trouve de l'aide auprès de l'agence "Brune Platine" moyennant finances. Pourtant, Brune ne se laisse pas convaincre si facilement, cette fille a dans les yeux un abîme dévorant, qui hante les cauchemars de Brune.


Pourtant, les filles, elle les aime, rousses, blondes, jumelles ou hôtesse de l'air... et n' hésite pas à explorer leurs formes sous toutes les coutures...


Cette affaire va entraîner Brune en Herzéguie, où les stigmates du conflit armé des années 70 sont encore bien visibles. Auprès d'un héros national aux yeux bleus comme ceux de Claire Gayrault...

 

brune,platine,lisa mandel,marion mousse,mon sans est plus noir que le vôtre,kstr,casterman,roman noir,polar

 

Mon avis :

Un vrai roman noir, qui donne le ton d'entrée, couverture noire, titre rouge sang, plus noir ou plus rouge que le vôtre.


Une histoire de filles, racontée par des filles... elle est pas belle la vie ?


Une histoire sombre, très sombre, trop sombre ? c'est ce que j'ai cru à la première lecture. Le langage est cru, les filles sont délurées, l'amour est libre. Croyant naïvement que c'était un one-shot, la fin m'a parue dure et froide. Et puis quoi ! c'est un polar noir, en plusieurs tomes, la touche pessimiste de la page 6 préfigure la violence du reste de l'album. Une plongée dans toutes les sociétés corrompues ayant subit les atrocité d'une guerre civile.

 

brune,platine,lisa mandel,marion mousse,mon sans est plus noir que le vôtre,kstr,casterman,roman noir,polar

 Les sentiments de Claire Gayrault naviguent entre déprime et solitude. La vie en Herzéguie n'est pas réjouissante pour les enfants des rues. Et ce héros national, pourquoi a-t-il abandonné sa fille chérie pour s'occuper des orphelins de guerre ?


Les seules lueurs d'espoir viennent de Brune et Platine soudées par une amitié indéfectible, et une efficacité redoutable.

 

brune,platine,lisa mandel,marion mousse,mon sans est plus noir que le vôtre,kstr,casterman,roman noir,polar

 

Ces filles sont "terribles" dans leur attitude et leur liberté d'expression. Des gavroches délurées et bien dans leur peau.  

 

Hélas, la dernière page de ce premier opus refroidit l'atmosphère très rapidement.

 

brune,platine,lisa mandel,marion mousse,mon sans est plus noir que le vôtre,kstr,casterman,roman noir,polar

 

J'attends déjà avec impatience le second tome pour que ce poids qui m'oppresse le coeur se dissipe rapidement dans les boucles de Brune ou les généreuses rondeurs de Platine.


Ma note :

Scénario : 9

Dessin : 8

Moyenne : 8,5/10

 

Sophie

17/05/2013

Nuits de Noces : One Shot

nuit, noce, kim Dong Hwa, casterman, coréenuit, noce, kim Dong Hwa, casterman, coréenuit, noce, kim Dong Hwa, casterman, coréeTitre : Nuits de Noces
Auteur : Kim Dong-Hwa
Dépot Légal : Mars 2013
Editeur : Casterman
Format : Normal
ISBN : 978-2-203-03037-4
Nombre de planches : 80

Résumé :

L'éveil à la sensualité de deux fiancés à peine sortis de l'enfance, dans une Corée champêtre et insouciante, aujourd'hui presque disparue.


Mon avis :

J'ai choisi cet album, parce que j'avais envie de relire Kim Dong-Hwa, j'avais été séduite par "la bicyclette rouge" 4 tomes, "la mal aimée" One Shot, "histoire couleur terre" 2 tomes.

nuit, noce, kim Dong Hwa, casterman, coréenuit, noce, kim Dong Hwa, casterman, coréenuit, noce, kim Dong Hwa, casterman, corée

 

 

 

 


La tendresse et le plaisir contenus dans ces albums promettent de bons moments quant à la lecture des autres titres de Kim Dong-Hwa.


J'ai été un peu déçue par ce dernier.


Les dessins ne reflètent pas assez la sensualité promise dans le résumé. Le papier glacé refroidissait les émotions de la nuit de noces.


nuit,noce,kim dong hwa,casterman,corée

Néanmoins, les sentiments et la douceur des émotions de la jeune fille nous transportent dans la culture coréenne quelque peu inconnue du monde occidental.


Il raconte la simplicité d'une vie de femme dans un monde paysan, la valeur du couple, et les difficultés pour vivre seule à l'automne de sa vie. Tout au long des saisons, la solitude lui pèse et la rencontre d'un nouvel amour lui apporte une plénitude que chacun espère à la fin de sa vie.


 nuit,noce,kim dong hwa,casterman,coréenuit,noce,kim dong hwa,casterman,coréenuit,noce,kim dong hwa,casterman,corée

 

 

 

 

 

 

 

 


C'est aussi une seconde nuit de noce, pour un couple d'âge mûr : "deux anciens s'adonnent à des jeux nocturnes", c'est assez rare pour en profiter un peu... un épisode très imagé pour une histoire d'amour assez insolite.

 

nuit,noce,kim dong hwa,casterman,corée

Ma note :


Dessin : 6

Scénario : 7


Moyenne : 6,5/10

 

Planante

20/04/2013

Les Godillots : Tome 2 - L'Oreille Coupée

 

 

grande guerre, 14/18, poilus, guerre de 14, vosges, Olier, Marko, godillots, bamboo, oreille, coupée Verso_180785.jpgPlancheA_180785.jpg

Scénario : Olier
Dessins : Marko
Couleurs : Marko
Dépôt légal : novembre 2012
Editeur : Bamboo
Format : grand format
ISBN : 978-2-8189-2205-7
Planches : 46

Noté Première Edition, avec 8 pages de « la gazette des godillots »

Préface de Jean-Yves Le Naour, historien spécialiste de la première guerre mondiale.

 

Résumé :

Une petite escouade du 435e RI, commandée par le Capitaine Mougin prend ses quartiers dans l’ancienne usine kühlbaum dans les Vosges. Un affrontement entre les « godillots » et un corps franc* va déclencher les événements de ce second tome. Tiré d’un fait réel, cette histoire met à l’honneur l’humanité de certains soldats, confrontés à la barbarie et à la boucherie de la première guerre mondiale. Une oreille allemande rapportée comme trophée pour récompense, indigne au plus haut point le capitaine de l’escouade qui se résout à rencontrer les officiers allemands pour présenter ses excuses au nom de l’armée française. Hélas, cet acte équivaut à un abandon de poste face à l’ennemi, et le destine à passer en conseil de guerre !

god010001.JPG

*Un corps franc, appelé Freikorps en allemand, est un groupe de combattants civils ou militaires rattachés ou non à une armée régulière et dont la tactique de combat est celle du harcèlement ou du coup de main.

 

Voir l’article de Philippe Guillaume sur BDsphère :

http://www.bdsphere.fr/2012/11/23/une-etrange-histoire-d%E2%80%99oreille-coupee/

Mon avis :

Bien que les lieux de l’action soient fictifs, on reconnait bien le massif vosgien et l’ambiance de la grande guerre en hiver.

Les personnages sont attachants et cosmopolites ; Bixente dit « bichette » jeune recrue, souvent protégé par ses ainés,  gamin du pays Basque et son petit singe mascotte ; Le Bourhis dit le Bourru, casque au ras des yeux, breton costaud et peu causant ; Le Caporal Palette et sa pipe, qui garde la tête sur les épaules ; Monsieur Ledru, artiste et poète à ses heures, il parle riche monsieur Ledru et ça donne quelques moments légers parmi le chaos.

Un petit clin d’œil au Dahu, animal légendaire dans le massif vosgien.

 

grande guerre,14-18,première guerre mondiale,poilus,godillots,oreille,coupée,olier,marko,front de l'est,bamboo

 

god02.JPG

Des soldats comme tous les autres, poilus destinés à défendre notre patrie pendant la grande guerre.

La première guerre mondiale racontée en aquarelle, à la portée des plus jeunes sans que la gravité de cette guerre ne soit gommée. L’amitié entre ces hommes est forte et fidèle, elle redonne espoir au lecteur, et adoucit l’univers glacé de la ligne de front.

god01.JPG

L’album « Les godillots » tome 1 : reçoit dès sa sortie le prix du meilleur album au salon de Bédéciné  à  Illzach (68), les aventures d’une escouade au fort caractère sur le front de 14/18, qui prend forme lors de la bataille de la Somme pendant l’été 1916.

Ce deuxième tome donne envie de lire le premier, et de continuer l’aventure avec les Godillots dans les prochains albums.

Verso_125972.jpgPlancheA_125972.jpgCouv_125972.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Ci-dessous la bande annonce du tome 2 pour vous mettre dans l’ambiance.

http://www.dailymotion.com/fr/relevance/search/les+godillots/1#video=xwfkvh

peloton.jpg

Un petit article plus précis sur le journal « l’Alsace »

 http://www.lalsace.fr/actualite/2013/01/23/les-godillots-arrivent-sur-le-front-vosgien

 

Ma note :

Scénario : 8

Dessin : 8

Moyenne : 8 /10

Sophie

23/03/2013

Le Client

le client.jpgVerso_184199.jpg

Scénario : Zidrou
Dessin et couleur : Man
dépôt légal : 03/2013
Editeur : Dargaud
Format : Grand Format
ISBN : 978-2-505-01672-4
Planches : 54


Résumé

L’univers glauque de la prostitution, un prof d’art plastique un peu coincé, l’enlèvement de la fille d’un malfrat, il y a quelque chose de mal barré dans cette histoire.


Qui va en pâtir ? il faut que quelqu’un paye !

 

le client01.JPG

 

 

Augustin recherche son amour perdu, Maria Auxiliadora, qu’il a rencontrée dans un bordel, et dont il ne peut plus se passer. Hélas, elle a disparu, et dans ce milieu, les filles ne font pas long feu, surtout celles qui se rebellent.


Dans une lettre à sa sœur, Augustin  raconte cet amour, et son voyage dans l’univers de la prostitution. Il raconte ses efforts et demande de l’argent, pour sauver son ange...

 

le client02.JPG

Le récit oscille entre le mauve et la lumière, le mauve du cocard qui vire à l’aigre quand il devient jaune.  Le bleu sombre des atmosphères enfumées où évoluent les filles. La violence des macs et des clients.


Et au bout du tunnel, peut-être parfois, une éclaircie pour un des anges, un amour pur, la lumière de l’Espagne, la beauté d’une statue italienne.

le client03.JPG

Augustin n’a rien d’un archange pourfendeur de dragons, pourtant, à force d’opiniâtreté et de courage il mènera sa quête jusqu’au bout. Petit personnage insignifiant, il va risquer sa vie et passer du côté sombre pour arracher du bourbier, la fille dont il s’est amouraché.

 

Mon avis


C’est cru et sordide à souhait,  on se demande ce que cet asticot de Mirales vient faire dans cette galère, il est minable devant le maquereau de service. L’enjeu est important pour les deux protagonistes, deux filles, deux amours différents,


C’est le combat de David contre Goliath, les séquelles seront peut-être indélébiles. Jusqu’au bout on est partagé entre le dégoût et la fascination, on observe l’enlisement d’Augustin sans le plaindre, franchement il cherche les emmerdes, et bien qu’il les trouve ... Une bonne trempe pour lui remettre les idées en place, c’est ce qu’il mérite.

le client04.JPG

Son abnégation et son altruisme vont le mener au but, sortir la fille de ce pétrin, et lui laisser l’opportunité de retrouver un peu de respect. Finalement, c’est un album plein de bons sentiments....


Le dessin me laisse un peu sceptique, il illustre très bien la déchéance des corps, la lâcheté des esprits. Néanmoins, j'ai du mal à différencier les filles en tant que personnages. J'ai l'impression que les traits ne sont pas assez nets.


Ma note :

scénario : 8/10

dessin : 7/10


moyenne : 7,5/10

 

Sophie

Écrit par Planante dans Le monde de Sophie | Commentaires (2) | Tags : zidrou, man, le client, polar, dargaud |  Facebook | |