13/12/2012

« Les souvenirs de Mamette » Tome 3 : « la bonne étoile »

mamette.jpgScénario : Nob
Dessins : Nob
Couleurs : Nob
Dépôt légal : Novembre 2012
Editeur : Glénat
Collection : Tchô ! La Collec...
Format : autre format
ISBN : 978-2-7234-8947-8
Planches : 96
Avec  jaquette illustrée

Résumé : les souvenirs d’enfance de Mamette, dans le milieu rural des années 30. Laissée aux bons soins de ses grands parents maternels par sa maman séparée, Mamette se remémore ses souvenirs de petite fille de la ville à la ferme. On y retrouve son pépé, sa mémé, Jacques et Jeannot ses prétendants, sa tatan vieille fille qui « …si elle avait été moins vilaine aurait fait un bon mariage… » et toute une kyrielle de personnages champêtres.
 

Mon avis :
mammette 1.jpgEnfin le troisième tome des souvenirs, qui paraît opportunément avant les fêtes. Ce sont les vacances de Noël, dernier moments de classe pour les enfants du village, et puis, c’est la sortie. Marinette doit gérer les deux fiancés qui se disputent ses faveurs. Il neige, l’ambiance est feutrée. Les préparatifs des fêtes et de l’hiver qui s’installe, organisent la vie du village.
Marinette découvre l’absence, la mort, les secrets…  Les regrets elle en a toujours un peu qui s’effacent avec les petits moments de bonheur qu’elle vit au quotidien.

 

Marinette est d’un naturel optimiste et l’absence de ses parents lui paraît moins difficile au milieu de ses amis. Elle a néanmoins des angoisses de petites filles et un grand cœur qu’elle gardera toute sa vie. L’univers mélancolique des souvenirs de Mamette contrastent avec la bonne humeur présente dans les épisodes de la mamie qui raffole des choux à la crème. A la fin de chacun des albums, nous retrouvons Mamette, toujours aussi douce et positive, et quelques clins d’œil à l’aventure passée.

 

Après « La Vie Aux Champs » qui narre l’arrivée de Marinette chez ses grands parents enmamette 2.jpg été, « Le Chemin des Ecoliers » et l’automne qui s’installe, les personnages s’apprivoisant mutuellement, l’hiver de « La Bonne Etoile » s’ouvre comme un petit cadeau dans un écrin ouaté, un petit format à lire au chaud devant la cheminée, comme si on déballait un marron glacé de son papier doré.
On savoure les dessins de Nob comme autant de décorations à installer sur le sapin. Les paysages enneigés sont floconneux ou clairs comme un matin givré. Un peu de douceur dans ce monde de brutes ! Un joli coffret avec des dessins délicats à chaque page, l’esprit de Noël dans le cœur d’une petite fille et dans les yeux de Mamette.
 

 


Le quatrième tome sera peut être celui du printemps, du renouveau, de la joie de vivre qui revient dans le cœur de Marinette, des amours d’enfance et des retrouvailles avec ses parents…
 

mamette03-3a40850.jpg


Une interview de Nob ici :
http://whoopsy-daisy.forumactif.org/t2058p30-mamette-de-nob
Les détails de sa mise en couleur là :
http://philcordier.blogspot.fr/2011/09/un-auteur-suivre-nob.html

 

 mamette2-352bd06.jpgmamettesouvenirs02-3a40878.jpg












 ma note : scénario : 9/10
               dessin : 9/10
            surprises.smileysmiley.com.9.gif   global



Planante.

20/11/2012

Chroniques de Jérusalem :

chronique jérusalem.jpgchronique jérusalem f.jpgAutobiographie
One Shot
Editions : Delcourt
Collection : Shampooing
Dépôt légal : 11/2011
Scénario et Dessin : Guy Delisle
Couleurs : Firoud Lucie et Delisle Guy

  

Résumé :
Pour suivre sa femme qui travaille dans une ONG, Guy Delisle s'installe pour un an à Jérusalem avec ses deux enfants.

De mois en mois, il dessine ses pérégrinations, ses rencontres, ses états d'âme, dans un état hébreu toujours en conflit armé.

Mon avis :
La simplicité du graphisme et des couleurs (aplats de camaïeux de gris) conforte la candeur du personnage principal qui navigue parmi des paysages souvent désolés et arides.
Cet homme au foyer fait face aux situations quotidiennes avec une naïveté désarmante. Sans émettre de jugement, il observe et décrit, raconte tel qu'il le voit le conflit israélo-palestinien.
Et le lecteur le suit dans ses déboires et ses émerveillements, sans se poser de questions.
Guy Delisle est un guide aussi cocasse que spirituel qui nous invite au voyage, dans un pays dévasté par des années de guerres monothéistes.
Chroniques de Jérusalem, c'est un pavé ( du mur des lamentations ???), plus gros que "Pyongyang" et que "Chroniques Birmanes". On sait que le plaisir va durer longtemps. Il me tarde déjà de lire "Shenzhen".

N'hésitez pas  visiter le blog de Guy Delisle, croquis et photos vous plongent dans Jérusalem comme si vous y étiez.

www.guydelisle.com/blog/

Ma note : 9,5/10


Sophie

chronique jérusalem fs.jpg