03/08/2014

Les Chroniques Courtes (54) Les filles Tome 03 : Action ou Vérité - Agence Quanta. Tome 2 : Krakatoa ! - Trolls de Troy Tome 17 : La trolle impromptue

Les filles Tome 03 : Action ou Vérité

 

les filles,christopher,kennes editions,062014,0710,agence quanta,052014,vents d'ouest,swysen,krings,desplanque,trolls de troy,soleil,112013,arleston,mourier,perdriset,guth,waha,humour,jeunesseAuteur : Christopher
Couleurs : Alexandre de la Serna
Éditeur : Kennes éditions
Planches : 45
ISBN : 978-2-8758-0036-7

 

 



Alors, où en sont les filles depuis leur premier album ?


Je les avais laissées un peu régies par leur besoin d'hommes dans leur vie.... et tout ce qui va avec pour les garder.

Les définitions du bonheur abondent et pas toutes dans le même sens, enfin... on a le choix et c'est pas du luxe.

Et voilà, elles avancent tout doucement dans leur recherche de la cellule (familiale) parfaite.

 les filles,christopher,kennes editions,062014,0710,agence quanta,052014,vents d'ouest,swysen,krings,desplanque,trolls de troy,soleil,112013,arleston,mourier,perdriset,guth,waha,humour,jeunesse

 

 

 

 

 

 

 

Ya qu'un truc, impossible pour moi de partager la salle de bain avec 5 nanas à "oilpé" en train de se mettre sur leur 31 ! Les douches après le match de hand : oui, les épilateurs à partager : non !

Ça se corse un peu, et ça devient intéressant, les filles n'ont pas fini de pleurer et de ravaler leur fierté.

 les filles,christopher,kennes editions,062014,0710,agence quanta,052014,vents d'ouest,swysen,krings,desplanque,trolls de troy,soleil,112013,arleston,mourier,perdriset,guth,waha,humour,jeunesse

 

 

 

 

 

 

Vite : la suite !



Ma note : 7/10

Sophie

 

**************************************

 

Agence Quanta. Tome 2 : Krakatoa ! 

 

les filles,christopher,kennes editions,062014,0710,agence quanta,052014,vents d'ouest,swysen,krings,desplanque,trolls de troy,soleil,112013,arleston,mourier,perdriset,guth,waha,humour,jeunesseles filles,christopher,kennes editions,062014,0710,agence quanta,052014,vents d'ouest,swysen,krings,desplanque,trolls de troy,soleil,112013,arleston,mourier,perdriset,guth,waha,humour,jeunesse Krings Jean-Marc
Krings, Jean-Marc
Swysen, Bernard
05/2014
Vents d'Ouest
 

 

 

Iona est la « passeuse ». Pour le compte de l’agence Quanta, elle permet le voyage dans l’espace-temps d’amateurs (très) fortunés. Mais son absence met en danger ces derniers clients venu observer l’éruption d’un volcan en 1883. Parallèlement, les créateurs de l’agence Quanta se retrouvent confrontés à des services secrets soucieux de s’approprier cette technologie. Il faut dire que les passages successifs de Iona dans la trame du temps ne sont pas passés inaperçus….


Pour une première intrusion dans le dessin ET le scénario, le dessinateur Jean Marc Krings nous étonne, voire nous enchante. D’habitude engagé sur un registre plus enfantin (Cf. la très sympathique série « la ribambelle »), il s’aventure dans cette nouvelle production sur un versant plus adulte. Avec son héroïne black, sensuelle et (un brin !) provocatrice, il signe une bd de science-fiction dénonçant les dérives du tourisme de luxe, un tourisme réservé à une soit disant « élite ». Mais cette dernière ne se différencie pas avec son cynisme ou sa stupidité et reste tristement humaine. L’argent n’efface pas nos tares ! Le tout est mené énergiquement avec un trait d’humour bienvenu. Si la thématique est innovante et pousse le lecteur à ne pas abandonner cette lecture captivante, la bd est en revanche touffue, tant au niveau du scénario que du dessin. Il faudra vous accrocher pour suivre ! Le style de Krings s'inscrit dans la grande lignée des classiques du franco-belge°: des personnages très expressifs, un trait tout en rondeur et dynamique. Avec ce diptyque, Krings démontre une maturation dans l’évolution de sa carrière. Gageons qu’il n’en restera pas là. Peut-être Iona fera t’elle une visite dans votre espace-temps, dans votre bibliothèque ? Sincèrement, elle le mérite.



Dessin + scénario : 7/10



Tigrevolant

 

 

 **************************************

 

 

Trolls de Troy Tome 17 : La trolle impromptue

 

les filles,christopher,kennes editions,062014,0710,agence quanta,052014,vents d'ouest,swysen,krings,desplanque,trolls de troy,soleil,112013,arleston,mourier,perdriset,guth,waha,humour,jeunesseles filles,christopher,kennes editions,062014,0710,agence quanta,052014,vents d'ouest,swysen,krings,desplanque,trolls de troy,soleil,112013,arleston,mourier,perdriset,guth,waha,humour,jeunesseScénario : Arleston, Scotch
Dessin : Mourier, Jean-Louis
Couleurs : Perdriset, Luc Guth, Claude
Dépôt légal : 11/2013
Éditeur : Soleil Productions
ISBN : 978-2-302-03621-5
Planches :46

 

Qui est qui ?

 

L'usage inopportun, par un jeune homme, de son pouvoir va fortement perturber la vie de Waha. Cette dernière va se retrouver propulsée dans le corps de Kyrlande et vice versa. Va s'en suivre toute une série de gags et de situations plus désopilantes et loufoques les unes que les autres. Ce tome 17 se déguste sans modération aucune.

 

Ma note : 7/10

 

Revedefer



01/08/2014

La Rafale Tome 3. Terminus Saïgon

la rafale,tome 3,terminus saigon,cothias patrick,ordas patrice,winoc,historique,légion étrangère,guerre,vietnamla rafale,tome 3,terminus saigon,cothias patrick,ordas patrice,winoc,historique,légion étrangère,guerre,vietnamScénario : Cothias Patrick & Ordas Patrice
Dessin : Winoc
Couleurs : Voillat, Nadine
Dépot légal : 04/2014
Editeur : Bamboo
Collection : Grand Angle
Pages : 46

1948. La « Rafale », un des trains blindés de la légion étrangère, fait route vers le sud, terminus Saigon. En dépit des exactions et des attentats, les autorités françaises imposent la présence de civils à bord. Ce projet inquiète les légionnaires : cela va attirer sur l’attention des combattants des forces indépendantistes. Entre les attaques sporadiques du Vietminh, les trahisons, les sentiments contradictoires de Paco et de Daguet, le voyage ne sera pas de tout repos.

Les séries « Grand Angle » des éditions Bamboo sont souvent un gage de sérieux et de réussite. Fictions pures ou bases authentiques, cette collection ravit un grand nombre de lecteurs à chaque nouveauté. Cette production de Cothias, Ordas, Winoc et Voillat n’échappe pas à la règle. La série « La rafale » s’inscrit sur des faits réels : des trains blindés servis par la légion étrangère ont bien été mis en service post deuxième guerre mondiale afin de sécuriser les voies de communications entre Hanoi et Saigon. Cela donne une crédibilité certaine au récit. Un dossier de 8 pages en fin de récit atteste de la solide base scénaristique de cette histoire. De nombreuses photos ont purement été retravaillées en dessins de façon très fidèle.

 

la rafale,tome 3,terminus saigon,cothias patrick,ordas patrice,winoc,historique,légion étrangère,guerre,vietnam

 

Ce choix thématique au sein de la guerre d’Indochine est une bonne idée : ce sujet, en dehors des experts et des passionnés, est complètement oublié dans les manuels d’Histoire. Se gardant de tout parti pris, les auteurs racontent un bout d’histoire : les velléités légitimes d’indépendance du peuple indochinois, le noyautage par le parti communiste, le combat des militaires pour assurer leurs missions. Ici point de « sales jaunes » ou autre scène de torture, seulement l’horreur de la guerre et des techniques de guérilla prédisposant au futur drame du conflit vietnamien. Les auteurs rajoutent une couche de fiction avec des personnages forts consolidant ainsi un récit très linéaire (comme une voie de chemin de fer). Les sentiments profonds ou l’implication politique des uns ou le professionnalisme des autres se déploient, se livrent petit à petit. Cependant, l’ensemble reste dense (très). Trois tomes n’étaient pas de trop pour satisfaire la curiosité du lecteur.

 

la rafale,tome 3,terminus saigon,cothias patrick,ordas patrice,winoc,historique,légion étrangère,guerre,vietnam

 

Le coté linaire voulu par les auteurs est accentué par les dessins de Winoc. Le découpage est classique et le trait « lointain ». Il ne s’attarde pas sur les visages. Il se concentre sur l’action. Cela rend un beau récit d’aventures certes, mais rend difficilement palpable les sentiments des protagonistes. Mais cela était sans doute dans le cahier de charges.

La base historique inconnue de cette série sur le thème de la première guerre du Vietnam est une très bonne idée. La lecture revêt ainsi un coté hautement instructif. Ce récit est clairement tourné vers l’histoire militaire de la légion (un fanion Légion étrangère illustre d’ailleurs le quatrième de couverture). La distance des auteurs vis-à-vis de la situation politique fini de rendre cette série attrayante.

Scénario : 7.5/10
Dessin : 6/10

Total : 7.5/10

Tigrevolant

05/07/2014

La Bataille. Tome 3 / 3

La bataille, Tome 3, Essling, Aspern, Historique, Frederic Richaud, Gil Ivan, Ralenti Albertine, Dupuis, Patrick Rambaud, Honoré de BalzacLa bataille, Tome 3, Essling, Aspern, Historique, Frederic Richaud, Gil Ivan, Ralenti Albertine, Dupuis, Patrick Rambaud, Honoré de BalzacScénario : Richaud, Frédéric
Dessin : Gil, Iván
Couleurs : Ralenti, Albertine
Adapté de : Rambaud, Patrick
Dépôt légal : 03/2014
Editeur : Dupuis
Planches : 60

Banlieue de Vienne, Mai 1809. Le pont  au-dessus du Danube, véritable cordon ombilical, est rompu par les Autrichiens. Le maréchal Davout ne pourra pas traverser et soutenir l’effort du centre de Napoléon., Bonaparte n'a pas le choix : il doit effectuer un repli stratégique de tous ses corps d’armées sur l’ile Lobau.

La bataille, Tome 3, Essling, Aspern, Historique, Frederic Richaud, Gil Ivan, Ralenti Albertine, Dupuis, Patrick Rambaud, Honoré de Balzac

« J’entreprends de vous initier à toutes les horreurs, à toutes les beautés d’un champ de bataille ….Il faut que de son fauteuil, un homme froid voit la campagne, les accidents de terrain, les masses d’hommes, les événements stratégiques, le Danube, les ponts, admire les détails et l’ensemble de cette lutte, entende l’artillerie, s’intéresse à ces mouvements d’échiquier, voie tout, sente…. », Honoré de Balzac, correspondance. Ce projet ambitieux a été réalisé par Patrick Rambaud. Il reprend avec beaucoup de succès (prix Goncourt et grand prix du roman de l'Académie française 1997) le défi de Balzac, dans son époustouflant roman historique, « la bataille ». Ce roman, récit complet de la bataille d’Essling (ou d’Aspern) est adapté en bande dessinée par Fréderic Richaud. Ce dernier n’en est pas à son premier coup d’essai. Il s’était déjà attaqué, avec succès, à la transposition de « la ménagerie de Versailles » que l’on retrouve en bande dessinée sous le titre « le peuple des endormis » avec Didier Tronchet. « La bataille » en BD représente un véritable défi. Le roman originel est dense. Il fourmille de détails et nous transporte d’un endroit à l’autre du champ de bataille au travers des personnages (historique ou non). Pourtant, le triumvirat Gil, Rambaud, Richaud y arrive admirablement. Fidèle au livre, la BD donne des images, un support à l’écriture de Rambaud.

La bataille, Tome 3, Essling, Aspern, Historique, Frederic Richaud, Gil Ivan, Ralenti Albertine, Dupuis, Patrick Rambaud, Honoré de Balzac

Le travail est impressionnant. Les dessins et les couleurs restituent les émotions et l’intensité des moments de la guerre. Les charges de cavalerie, les mêlées qui s’en suivent sont incroyablement précises. Parfois, Ivan Gil prend un plan large englobant la plaine et les différentes unités permettant une appréciation tactique. La peur et l’émotion se lisent sur les visages des protagonistes. La détermination froide des officiers arrachent des frissons. Le calme (ou les colères) de l’empereur force le respect. L’hécatombe d’une bataille napoléonienne se déploie devant vos yeux éberlués. C’est sanglant ! C’est puissant ! Grace à la magie de ses auteurs, vous êtes partout à la fois : l’état-major, Vienne, Aspern et tous les grands noms de la campagne d’Autriche (les généraux Saint-hilaire, Masséna, Boudet, Espagne, Lannes…). Au-delà du massacre (plus de 40 000 morts en deux jours), le lecteur prend une véritable leçon de stratégie puis de tactique tout au long de ces trois tomes de 60 pages. A noter, l’existence d’un supplément historique très instructif à la fin de chaque tome.

La bataille, Tome 3, Essling, Aspern, Historique, Frederic Richaud, Gil Ivan, Ralenti Albertine, Dupuis, Patrick Rambaud, Honoré de Balzac

Si cette bande dessinée a enthousiasmé votre serviteur, il est recommandé de lire, avant ou après, le roman de Patrick Rambaud. Cela permet d’apprécier à sa juste valeur le travail de l’équipe. Destiné à un public de connaisseurs, il pourrait rebuter les autres lecteurs. Il n’en est rien. Il est vivement recommandé de se plonger dans ce triptyque afin d’appréhender une bataille (ou plutôt une boucherie) du 19ème siècle sur un mode épique. Spectaculaire !

Dessin + scénario : 9.5/10

Tigrevolant

25/06/2014

LAST MAN. Tome 4

vivès,balak,sanlaville,shonen,manga,last man,paxetown,tome 4vivès,balak,sanlaville,shonen,manga,last man,paxetown,tome 4Scénario : Balak, Vivès Bastien
Dessin : Vivès Bastien,  Sanlaville  Michaël
Lettrage : Ruault  Jean-Luc
Dépôt légal : 03/2014
Editeur : Casterman
Planches : 200

Marianne et son fils Adrien ne sont plus les seuls à rechercher Richard Aldana. Milos Zotis, puissant maffieux de Paxtown, a aussi des comptes en souffrance avec notre héros. Tout le monde va finir par s’affronter dans l’arène de la plus célèbre des attractions de la ville : la Fight Funeral Fist Cup, réservant son lot de surprises ……

« Notre modèle ? Star Wars, de George Lucas. Comme lui, on veut développer un univers et le décliner en BD, en jeu vidéo, en produits dérivés, pourquoi pas un film d'animation... " disait Bastien Vives lors du lancement du tome 1. Si le projet était ambitieux (voire mégalo !?), les trois auteurs sont en passe de réussir leur pari quatre tomes plus tard, des éditions collector, un dessin animé, un jeu vidéo en devenir et un magazine spin off (Sexy Sirène). Ce « manga à la française » est un indéniable succès. Prévu, dans un premiers temps en 12 tomes (eh oui 12, un manga on vous dit !), la ligne éditoriale tient le rythme de 2 albums par an de 200 pages chacun. De quoi soutenir l’envie des lecteurs. Tenir le rythme c’est bien (très bien !), mais qu’en est-il du contenu ? L’intrigue est-elle à la hauteur ? Le lecteur est-il perdu ?

 

vivès,balak,sanlaville,shonen,manga,last man,paxetown,tome 4Le concept Last Man est d’inspiration plus qu’assumée d’un shonen manga. Le canevas remplit les objectifs : quête identitaire, combats épiques,  naïveté, bien contre le mal…… Un adolescent japonais n’y trouverait rien à redire. Vives/Balak/Sanlaville rajoutent une touche franco-belge personnelle, avec le dessin évidemment, mais aussi de l’humour. Les décalages entre les personnages et les mondes dans lesquels ils sont plongés provoquent une sensation de plaisir et de rire. Chaque tome, nous montre une facette du monde dans lequel évoluent nos héros. Si le tome 1 se situait dans « La Vallée des Rois », une sorte de village protégé du monde moderne où magie et quiétude sont de règle, le tome 2 était plutôt sur le thème de la frontière type désert. Dans le tome 3 et le tome 4 le lecteur bascule franchement dans un monde « moderne » type dystopie. Tous les protagonistes recherchent « la vallée des rois » identique à l’eldorado des conquistadors. Avec ce type de scénario ; il est aisé d’imaginer un monde à l’infini.

 

vivès,balak,sanlaville,shonen,manga,last man,paxetown,tome 4

 

Dans ce tome 4, la surprise du premier tome a maintenant disparu et le lecteur retrouve ses marques avec des personnages bien campés. Même s’ils recèlent encore beaucoup de mystère, la trame commence à se définir. Le passé de Richard transparaît. Quoi qu’il en soit, l’équipe Vives/Balak/Sanlaville garde au frais leur lot de révélations (pour notre plus grand plaisir) distillés avec soins dans les prochains tomes. Cette façon de souffler le chaud et le froid, capte le lecteur : pas d’échappatoire, la lecture des tomes suivants est obligatoirement inscrite dans votre agenda.

 

vivès,balak,sanlaville,shonen,manga,last man,paxetown,tome 4

 

Le dessin a, pour sa part, bien évolué. Le lecteur perçoit une sorte de maturité dans les traits. Ils sont moins maladroit, plus précis. Mais si de précision il est question, ce n’est pas celle du décor. Toute l’attention est centrée sur les personnages avec, il faut le reconnaitre, un sens particulièrement aigu des cadrages. Cela rend les combats sur le ring particulièrement souples. L’ellipse des mouvements est impeccable. C’est d’une fluidité remarquable.

 

vivès,balak,sanlaville,shonen,manga,last man,paxetown,tome 4

 

«On voulait retrouver ce qu’on aimait lire quand on avait 12 ans, cette BD d’aventures jouissive, sans prétention, divertissante mais pas débile». Pari réussi, messieurs. Banco pour 12 tomes !

Dessin : 8/10
Scénario : 8,5/10

Total : 8/10

Tigrevolant

 

vivès,balak,sanlaville,shonen,manga,last man,paxetown,tome 4