22/06/2014

L’escadrille des têtes brûlées T4. Corsair contre zéro

tetes brulées.jpgtetes bruléest4.jpgScénario : Veys Pierre

Dessin : Jagerschmidt Vincent et Philippe Sébastien

Couleurs : Le Capon Rémi

Dépot légal : 04/2014

Editeur : Zéphyr BD

Planches : 46

 

Deuxième guerre mondiale, secteur Pacifique Sud, l’escadrille VMF 214 dites des « têtes brulées » sèment la terreur dans les lignes logistiques de la force d’invasion japonaise. Afin de remédier au problème, la marine impériale organise une ambitieuse opération aérienne. Ils utiliseront pour cela une hydrobase avec les derniers nés de l’aviation : les hydravions Nakajima Suisen A6M2-N.

La série télévisée « Les Têtes Brûlées » a porté à la postérité les hauts faits de l'escadrille VMF-214 avec un regard hollywoodien : pilotes bagarreurs, voyous ayant échappé à la cour martiale, menant une guerre presque paradisiaque sous les palmiers en compagnie de jolies infirmières et, de temps en temps, des Japonais. C’est exactement ce que propose cette bande dessinée. Pierre Veys s’amuse à rendre hommage à la série télévisée avec Robert Conrad dans le rôle de Grégory Boyington. Les gags et l’esprit de franche camaraderie alternent avec les combats aériens très réalistes. Sébastien Philippe et Vincent Jagerschmidt réalisent des planches d’avions de toute beauté mais moins réussies avec les personnages. Cette dissociation entre matériel aérien et humains est presque une marque de fabrique dans les BD d’aviation ! Les éditions Zéphyr n’ont pas mégotés sur le dessin d’appel : un magnifique zéro Suisen en relief perfore littéralement la couverture ! Un bon moment de détente, une BD pour ceux qui recherchent les frissons des combats dans l’azur mais aussi pour se souvenir de la célèbre sonnerie d’alarme de la base aérienne des « black sheep ». Allez, pour le plaisir, on se regarde le générique des « têtes brûlées » :

Note dessins + scénario : 7.5/10

Tigrevolant

17/06/2014

Les souliers rouges T1. Georges

les souliers rouges,tome 1 georges,aventures,historique,1944,amitiés,guerre,cuvillier,cousseaules souliers rouges,tome 1 georges,aventures,historique,1944,amitiés,guerre,cuvillier,cousseauScénario : Cousseau, Gérard
Dessin et couleurs : Cuvillier, Damien
Dépôt légal : 01/2014
Éditeur : Grand Angle
Planches : 48

 

En juin 1944, Jules a 20 ans. Il occupe le temps et arrondit ses revenus entre la pêche et la chasse à l’écureuil. Sa vie va se trouver bouleversé par l’arrivée d’un bataillon de cosaques de l’armée allemande accompagnés des supplétifs fascistes bretons et de Georges, russe blanc en exil. La guerre et l’amitié vont changer bien des choses…

 les souliers rouges,tome 1,geroeges,aventures,historique,1944,amitiés,guerre

Gérard Cousseau et Damien Cuvillier changent radicalement de registre. Après un album humoristique (« les sauveteurs en mer ») le ton change du tout au tout. Fini les galéjades, place au sérieux, aux thèmes historiques et politiques. Gérard Cousseau ancre son scénario à partir de faits réels : le 25eme corps de la Wehrmacht en Bretagne, les supplétifs fascistes et même le cadre du village de Saint-Nicolas-du-Pélem où la barbarie fasciste a donné toute sa mesure. Le scénariste va plus loin en s’inspirant de sa vie personnelle : Jules, notre héros n’est autre que son beau-père. Tout cela sonne juste et donne une crédibilité certaine au récit. Nous assistons au fil des pages à des chocs : choc culturel entre la ruralité et la débrouillardise de Jules et le citadin Georges cultivé, érudit philosophe ; choc politique avec l’intrusion des milices fascistes dans le monde de Jules ; choc historique sur fond de guerre et son cortège d’horreurs. Au-delà des thèmes développés du passage de l’enfance à l’âge adulte, l’amitié, le choc des cultures et les ravages de la guerre, cette bande dessinée nous interpelle sur une période sombre pas très lointaine. Une période où l’arbitraire régnait, où la stupidité de l’espèce humaine prompte à se massacrer laisse libre court à sa cruauté, où chacun est placé face à ses responsabilités dans une telle situation.

 

les souliers rouges,tome 1,geroeges,aventures,historique,1944,amitiés,guerreles souliers rouges,tome 1,geroeges,aventures,historique,1944,amitiés,guerre

les souliers rouges,tome 1,geroeges,aventures,historique,1944,amitiés,guerreles souliers rouges,tome 1,geroeges,aventures,historique,1944,amitiés,guerre

 

 

 

Damien Cuvillier respecte bien le cahier des charges. Les décors sont strictement conformes à la réalité : le château du Pelèm, les remparts des tourettes, la fontaine. Les personnages sont expressifs et particulièrement bien croqués. Presque trop : l’angélisme et la candeur de Jules et Georges s’opposent directement avec les rictus de haine des visages des nazis et de leurs supplétifs. Mais rien de choquant dans cette lecture agréable. Le choix des couleurs directes à l’aquarelle est surprenant de prime abord. La sensation de légèreté que cela procure contraste avec la gravité de l’instant. Par contre elles illustrent bien les périodes d’insouciance.

 

les souliers rouges,tome 1,geroeges,aventures,historique,1944,amitiés,guerre

 

Gerard Cousseau et  Damien Cuvillier brossent un tableau mi angélique mi tragique de la France rurale de 1944. Nous sommes à un moment clef de l’Histoire de France et de l’histoire personnelle de Jules et Georges. Le destin est en marche ! Cet album est un hommage (romancé, certes) à la résistance. Une nécessité impérative de mémoire et cela jusqu’à notre époque où des répliques de confiscation de la liberté se font sentir…

Dessins : 6.5/10
Scénario : 6.5/10

Total : 6.5/10

Tigrevolant

04/06/2014

HINDENBURG T2. L'Orgueil des lâches

hindenburg t2,orgueil des laches,ordas patrice,cothias patrick,tieko,cordurier sandrine,banboo,grand angle,spiritisme,aventurehindenburg t2,orgueil des laches,ordas patrice,cothias patrick,tieko,cordurier sandrine,banboo,grand angle,spiritisme,aventureScénario : Ordas Patrice, Cothias Patrick
Dessin : TieKo
Couleurs : Cordurier Sandrine
Dépôt légal : 03/2014
Editeur : Bamboo
Collection : Grand Angle
Planche : 48

En 1936, un chaman nommé Ahota eu la vision de la « peste brune » déferlant sur le monde. Il charge son amie Diane Hunter de rechercher et de rassembler ses descendants dotés de dons hors du commun. Ensemble, ils sont les seuls capables de s’opposer à l’empire du mal et de ses « chevaliers » spirites. Apres avoir retrouvé l’un deux, Peter Braun, en Allemagne, Diane poursuit ses recherches à travers l’Europe au bord du gouffre et de la guerre. L’heure de la confrontation avec les sbires paranormaux de Heydrich est proche.

 

hindenburg t2,orgueil des laches,ordas patrice,cothias patrick,tieko,cordurier sandrine,banboo,grand angle,spiritisme,aventure

 

Cette fiction calque son tempo sur les faits historiques des années précédant la seconde guerre mondiale. Ce n’est pas une mauvaise idée. Le lecteur en suivant Diane parcourt les différents lieux à fait historiques « forts » : Dachau, la guerre civile Espagnole…., le tout sur fond de paranormal. L’histoire dans l’Histoire démontre, en suivant Diane Hunter, le contrôle mental, et donc l’influence des nazis mentalistes sur les personnages clef de cette époque troublée. Ainsi, les médiums nazis auraient influencé le général Franco de rentrer en rébellion contre le pouvoir Républicain. Le spiritisme omniprésent est la carte de visite d’Hindenburg. Objets, personnes, cours de l’histoire, rien n’échapperais au pouvoir de ces êtres au don particulier. D’aucun penseront à la série « je suis Légion » de Fabien Nury. Mais le récit est ici différent. Il est plus éclectique avec plus de protagonistes. Et c’est, peut-être, un moins de cette série : l’action très présente ne laisse pas beaucoup de temps aux personnages de prendre de l’envergure. Des retours en arrière sont nécessaires pour retrouver « qui est qui » dans cet univers pléthorique. Parfois les ellipses sont un peu trop poussées : l’évasion de l’héroïne de Dachau est tirée par les cheveux ou le passage d’une zone historique à l’autre se fait sans transition. Mais le tout rempli sa mission divertissante et captive aisément son public dans l’attente, évidemment, d’une confrontation entre les deux groupes.

Le graphisme de TieKo est bien travaillé. Les visages expressifs et les décors fouillés donnent une bonne dynamique de lecture. Les belles couleurs brillantes de Sandrine Cordurier agrémentent agréablement ce récit. Enfin, le découpage intelligent permet une lecture fluide.

La seconde guerre mondiale est un terreau fertile dans l’imaginaire des forces occultes pesant sur le destin. C'est un thème récurent dans le monde de la fiction et de la BD. La série Hindenburg est un de ces nombreux exemples. L’objectif énoncé dans le premier tome, à savoir agir grâce à des nécromants sur les orientations de la politique américaine, n’est pas développé dans ce deuxième tome. Il laisse beaucoup de place aux interrogations. Sans nul doute, aurons-nous des réponses dans l’ultime et dernier tome d’Hindenburg.

Scénario : 6/10
Dessins : 6/10

Global : 6/10

Tigrevolant

01/06/2014

Les chroniques courtes (50).Boule à zéro T3 ,Badlands T1.

Badlands1.jpgBadlands1h.jpgBadlands 1. L'enfant-hibou  

 Scénario : Corbeyran, Éric

Dessin : Kowalski, Piotr

Couleurs : Folny, Aurore

Dépôt légal : 03/2014

Editeur : Soleil Productions

Pages : 48

New York 1880. La très jolie Pearl exhume les notes de son ancêtre Herman Ruiz-Tenguillo révélant la présence de force occulte maitrisées par les civilisations Amérindiennes. Flanquée de trois «  employés », l’Indien Meurs-Beaucoup, le black Sam et un pseudo érudit des sciences occultes(le sieur Labotte), Pearl est bien décidée à percer ce mystère. Une aventure qui les mènera bien au-delà de leurs cauchemars.  

 Le scénario est signé du très prolifique Eric Corbeyran. On l’a connu plus inspiré. Si l’aventure est menée tambour battant, le lecteur est loin d’être happé par cette pseudo chasse Lovecraftienne. Les protagonistes manquent cruellement de personnalité, le scénario est à la dérive dans un magma gluant de monstres et d’esprits. La fin n’appelle même pas à une quelconque envie de suite. Seul le dessin de Piotr Kowalski et les très belles couleurs d’Aurore Folny justifient la lecture de cet album. Mais sans grand enthousiasme. 

 a05-3e788c9.gif 

Tigrevolant

-----------------------------------------------------------

 

Boule à zéro3.jpgBoule à zéro3q.jpgBoule à Zéro Tome 3 Docteur Zita

 

 

 

Ce tome 3 ce déroule toujours à l’hôpital de La Gaufre. Il met en scène pour notre plus grand plaisir la petite Zita (Boule à Zéro) qui y combat une leucémie. Cette petite fille espiègle et pleine de vie, malgré sa maladie, nous entraîne dans les couloirs et les chambres de son hôpital à la rencontre des autres pensionnaires qui combattent la maladie ou se remettent d’un accident.  

  

Zidrou a su encore une fois nous ciseler, tel un orfèvre, un scénario béton !!! 

 

Boule à Zéro est une série classée jeunesse qui a  sa place dans votre bibliothèque même si vous n’êtes pas fan des séries jeunesses habituellement. Les sujets abordés ici par Zidrou : maladie, hospitalisation, regard des autres, racisme, vieillesse, mort, souffrance … sont loin des sujets abordés généralement dans les séries jeunesses. La gravité de la maladie de Zita est contrebalancé par sa gaieté et son coté joyeux luron.

 

 

Les dessins de Serge Ernst tout en rondeur donne de la chaleur aux personnages et ils atténuent le coté froid et aseptisé de l’hôpital.  

 

Cette série est absolument à lire et à faire lire au plus grand nombre de lecteurs possible !!!!  

 

 a08-3e78906.gif 

 

Revedefer
----------------------------------------------