12/01/2018

999 à l'aube de rien du tout tome 2 (fin)

999 à l'aube de rien du tout, claude daubercies, denis-pierre filippi, marco bianchini, glénat, adaptation, historique, aventure, initiatique.999 à l'aube de rien du tout, claude daubercies, denis-pierre filippi, marco bianchini, glénat, adaptation, historique, aventure, initiatique.Scénario : Denis-Pierre Filippi, d'après le roman de Claude Daubercies
Dessin : Marco Bianchini
Éditeur : Glénat
48
 pages
Date de sortie : 15/11/2017
Genre : adaptation, historique, aventure, initiatique.

 

Présentation de l'éditeur

Changement de vie pour un changement de millénaire

Séretta, Sylvain et Titène ont traversé moult épreuves en compagnie du chat-philosophe Turolde. Mais le pire reste peut-être à venir. Car dans ce moyen-âge obscur traversé par la folie religieuse et la bêtise crasse, le destin d’un homme ne vaut déjà pas grand-chose. Alors celui de trois enfants orphelins...

À la veille de l’an 1000, Denis-Pierre Filippi et Marco Bianchini nous plongent dans la quête initiatique de trois jeunes héros à la découverte de l’amour, de la beauté du monde et de la folie des hommes. Une fable truculente et poétique à la langue riche, vivante et belle, adaptée du roman éponyme de Claude Daubercies.

999 à l'aube de rien du tout, claude daubercies, denis-pierre filippi, marco bianchini, glénat, adaptation, historique, aventure, initiatique.

Mon avis

C’est dans ce 2ème et dernier tome que le titre « 999 à l’aube de rien du tout » prend tout son sens.

 

Alors que nos 3 jeunes héros ont trouvé le bonheur dans les marais, cela ne pouvait durer... bientôt, il leur fallut partir pour rejoindre la côte. Toujours traqués, il leur fallait fuir, se cacher, pour espérer vivre en paix, se poser avec ceux qu'ils aimaient. Là, au bout du monde; là où il n’y a rien du tout... ou presque.

999 à l'aube de rien du tout, claude daubercies, denis-pierre filippi, marco bianchini, glénat, adaptation, historique, aventure, initiatique.

Deux couples de très jeunes mariés et un gamin nageant avec les dauphins : ça se remarque. Avec le temps, et la dissipation de la crainte d'être retrouvés, Sylvain, Séréta et Titène en oublièrent même qu'il y avait des risques à se rendre en ville. Et ce qui devait arriver, arriva... l’ecclésiastique à leurs trousses les repéra un jour et... l'aube de rien du tout se leva sur un funeste sort à découvrir dans cet énigmatique diptyque où seul le chat philosophe Turolde assista impuissant.

 

Avec un dessin tantôt splendide, tantôt sombre ; à la fois sobre et détaillé selon les pages et la tension, l’atmosphère souhaitée : Marco Bianchini a su, me semble-t-il , recréer l’ambiance particulière du roman d'origine, tout comme le scénario teinté des pensées fatalistes du chat, narrateur de toute cette histoire.

Album_R_sf_txt_65px.jpg

999 à l'aube de rien du tout, claude daubercies, denis-pierre filippi, marco bianchini, glénat, adaptation, historique, aventure, initiatique.

De quoi me donner, encore une fois, envie de lire l'œuvre originale de Claude Daubercies « Crève matin ou 999, à l'aube de rien du tout ».

ShayHlyn.

 

(voir aussi la chronique du premier tome)

999 à l'aube de rien du tout, claude daubercies, denis-pierre filippi, marco bianchini, glénat, adaptation, historique, aventure, initiatique.

10/01/2018

Médicis Tome 4

Cosme 1er : des miettes au festin.

Medicis, Cosme 1er, des miettes au festin, Olivier Peru, Francesco Mucciacito, Editions soleil, aventure, historiqueMedicis, Cosme 1er, des miettes au festin, Olivier Peru, Francesco Mucciacito, Editions soleil, aventure, historiqueScénario : Olivier Peru
Dessin : Francesco Mucciacito
Éditeur : Soleil
Date de sortie : 22/11/2017
Genre : Histoire, aventure.

 

 

 

Présentation de l'éditeur

Une fresque violente et passionnée, mêlant histoire de l’art, guerre et complot, amitiés, amour et trahison. Oubliez les livres d’histoire, écoutez la voix de Florence, revivez l’épopée de ceux qui l’ont écrite... la saga des Médicis.

Un nouveau seigneur prend le pouvoir à Florence, un Médicis sans envergure issu de la branche cadette de la famille. Le garçon, seulement âgé de dix-huit ans, ne fait l’unanimité auprès des grands Florentins que parce qu’il est inconnu, docile, pauvre, sans influence et sans ambitions. Promis à un avenir de pantin, le jeune Cosme va surprendre ses alliés comme ses ennemis dans l’exercice du pouvoir. Révélant peu à peu sa véritable nature, se montrant belliqueux, manipulateur, impitoyable, visionnaire et fin stratège, il semble capable de changer la Toscane pour toujours. Le garçon en qui nul n’a jamais cru pourrait-il devenir le plus grand Médicis de son siècle ?

Medicis, Cosme 1er, des miettes au festin, Olivier Peru, Francesco Mucciacito, Editions soleil, aventure, historique

Mon avis

Tout en me demandant pourquoi Catherine de Médicis n'avait pas droit à son propre tome, voilà que je tombe sur elle, ici, dans l'album dédié à Cosme 1er « Des miettes au festin. ». Comment pourrait-elle avoir sa place dans cette saga, quand enfin je réalise que, outre l'histoire des Médicis, c'est l'histoire de la ville de Florence qui défile sous nos yeux depuis le début avec le livre 1 sur Cosme l'ancien. Car, rappelons le : Catherine a fait l'histoire de la France !

 

C'est donc avec ce mystère enfin résolu que je poursuivis la lecture de cet album. Somptueux. À l’image de son héros, l’histoire est prenante et le dessin savamment esquissé. Le mélange des traits et des couleurs sont d'un rendu remarquable même si quelques couacs se retrouvent tantôt dans des visages peu travaillés, voire difformes, tantôt dans des décors trop simplistes par rapport à d'autres plus étoffés.

Medicis, Cosme 1er, des miettes au festin, Olivier Peru, Francesco Mucciacito, Editions soleil, aventure, historique

Mais la magie de cet ouvrage réside sans nul doute dans la colorisation faite par les DigiKore studios et son synopsis.

 

Perçu comme un jeune Médicis sans envergure ni ambition, Cosme se retrouve propulsé à la tête de la famille, et ainsi de la ville de Florence, suite à un complot fomenté contre son cousin et duc de Toscane. C’était sans savoir que sous ses airs innocents, le nouveau duc était en réalité un fin stratège qui, non content d’être devenu duc sans rien faire, réussit à asseoir son pouvoir sur toute la population et ainsi lui assurer la fidélité des florentins.

Album_R_sf_txt_65px.jpg

Medicis, Cosme 1er, des miettes au festin, Olivier Peru, Francesco Mucciacito, Editions soleil, aventure, historique

Quelle famille tout de même... je ne me lasse pas de lire leurs aventures au gré des pages et des siècles.

ShayHlyn

08/01/2018

La naissance des dieux

La naissance des dieux, la sagesse des mythes, Luc Ferry, Clotilde Bruneau, Dim. D, Federico Santagat, Glénat, mythologie, histoire, fantastique, adaptation.iLa naissance des dieux, la sagesse des mythes, Luc Ferry, Clotilde Bruneau, Dim. D, Federico Santagat, Glénat, mythologie, histoire, fantastique, adaptation.iScénario : Clotilde Bruneau
Dessin : Dim. D & Federico Santagati
Éditeur : Glénat
56
pages
Date de sortie : 08/11/2017
Genre : Mythologie, histoire, fantastique, adaptation.

 

 

Présentation de l'éditeur

Au commencement, il n’y avait que Chaos.

Issus du néant primordial, Gaïa, la terre, et Ouranos, le ciel, donnèrent naissance aux premiers êtres de la création. Des monstres d’une violence sans borne qui se soulevèrent contre leurs parents poussés par leur cadet, le plus dangereux des titans : Cronos. C’est pour éviter sa fureur que son fils Zeus fut élevé en secret de ce père capable de dévorer ses propres enfants. C’est pour établir la paix et l’harmonie dans l’univers qu’il se mit en guerre contre lui et permit le règne des Olympiens...

Comment Zeus et les autres dieux de l’Olympe sont-ils nés et ont-ils pris le contrôle du monde ? C’est ce que ce nouvel album de la collection « La Sagesse des mythes » raconte en revenant aux origines de la création selon la mythologie grecque.

La naissance des dieux, la sagesse des mythes, Luc Ferry, Clotilde Bruneau, Dim. D, Federico Santagat, Glénat, mythologie, histoire, fantastique, adaptation.i

Mon avis

Comme vous le savez, avec la collection « La sagesse des mythes » de Luc Ferry, c'est souvent « je t’aime moi non plus. ». C’est donc avec une certaine appréhension que j’ai ouvert « La naissance des dieux » dont la couverture promet du grandiose.

 

De fait, les premières pages sont époustouflantes ! Des images qu’on pourrait aisément imaginer dans un musée sans avoir à rougir de côtoyer de grands Noms. La lumière, les contrastes, les ombres et les créatures sortant de cette lave en fusion mêlée à la Terre mère... Difficile après ça de « revenir » à de la bande dessinée classique. Et pourtant, Federico Santagati s'en sort plutôt bien après les 10 pages magnifiques de Dim.D.

La naissance des dieux, la sagesse des mythes, Luc Ferry, Clotilde Bruneau, Dim. D, Federico Santagat, Glénat, mythologie, histoire, fantastique, adaptation.i

Bien, mais aurait peut-être pu mieux faire en dessinant l'incroyable destinée de Zeus, fils cadet de Chronos et Rhéa. Le dernier né qui, pour épargner le monde de la tyrannie de son père et sauver ses frères et sœurs du ventre de ce dernier, va user de stratagèmes et de complicités avec ses « oncles et tantes » les titans pour anéantir Chronos et ainsi devenir le plus grand des dieux de l'Olympe.

 

Pour dessiner tout ça, il fallait bien donner un visage jeune au plus connu des dieux. Un challenge remporté haut la main par le dessinateur, qui a su faire de Zeus un sérieux beau gosse ! Brun, cheveux bouclés en bataille, mal rasé, des yeux bleus enivrant,... que demander de plus ? De la constance dans les traits peut-être... car, hélas, Zeus et tous les personnages de cet album subissent le même manque de précision. Parfois, le beau dieu finit par ressembler à un hérisson ou, si vous connaissez, à des personnages de la série Tv « Grimm ».

 

Mais à côté de cela, le scenario de Clotilde Bruneau tient la route comme dans quasi chacun des tomes de cette saga, avec toujours cette enrichissante partie philosophique signée Luc Ferry pour clore l’ouvrage. Et puis finalement dans l’ensemble, c'est un album sympathique, au rythme soutenu et un dessin vivant et malgré tout attractif qui s'offre à nous.

 

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

La naissance des dieux, la sagesse des mythes, Luc Ferry, Clotilde Bruneau, Dim. D, Federico Santagat, Glénat, mythologie, histoire, fantastique, adaptation.i

Bonne lecture à tous et RDV pour le prochain tome qui sait….

ShayHlyn

04/01/2018

Antigone

Antigone, Clotilde Bruneau,Giuseppe Baiguera, Luc Ferry, la sagesse des mythes, Glénat, Histoire, mythologie, drameAntigone, Clotilde Bruneau,Giuseppe Baiguera, Luc Ferry, la sagesse des mythes, Glénat, Histoire, mythologie, drameScénario : Clotilde Bruneau
Dessin : Giuseppe Baiguera
Éditeur : Glénat
56
pages
Date de sortie : 08/11/2017
Genre : drame, mythologie, histoire

 

 

Présentation de l'éditeur

« Ô malheureuse enfant d'un père malheureux ! »

Bravant l’interdit du roi de Thèbes, Antigone, fille d’Œdipe, choisit d’enterrer son frère rebelle, s’exposant ainsi à la peine de mort. Il n’y a pour elle aucune alternative : elle ne fait qu’accomplir son devoir et prouve ainsi sa loyauté envers son parent et les dieux. Mais le roi Créon, son propre oncle, n’a lui pas l’intention de bafouer la loi des hommes, et condamne de fait sa nièce... La collection « La Sagesse des mythes » accueille ce texte fondateur de la philosophie qui illustre, selon le mot de Hegel, le conflit inéluctable et tragique de deux personnages « unilatéraux », c’est-à-dire légitimes dans leurs vues mais incapables de comprendre, ou en tout cas d’accepter, le point de vue de l’autre.

Antigone, Clotilde Bruneau,Giuseppe Baiguera, Luc Ferry, la sagesse des mythes, Glénat, Histoire, mythologie, drame

Mon avis

Antigone, ou l'histoire sûrement la plus tragique de la mythologie. Tout le monde meurt en se faisant tuer ou en se suicidant. Autant dire que c'est ce qui se fait de plus macabre dans l'Histoire.

 

Fille d' Oedipe (celui-là même qui a tué son propre père pour épouser sa mère), elle voit tour à tour son père se suicider puis ses deux frères s’entre-tuer, l'un avec les honneurs du roi Créon et l'autre laissé pourrir aux portes de la ville.

 

Refusant que l'un de ses frères ne soit pas accueilli au royaume des morts comme il se doit, elle va le recouvrir de terre un peu chaque nuit, aux risques de se faire arrêter et condamner par Créon son oncle et futur beau père... J'espère que vous suivez car ce n'est pas fini.

 

Ce qui devait arrivé, arriva et comme vous avez sûrement du tous, comme moi, étudier son cas à l'école : je ne vous apprends rien en déclarant qu'elle fut condamnée à être emmurée vivante malgré les protestations de son fiancé et de sa sœur, estimant que son geste était la volonté des dieux. Mais Créon traînant à reconnaître ses tords, finira par arriver trop tard auprès d'Antigone qui se sera pendue dans sa grotte. Bouleversé, son fiancé va se suicider à ses pieds et sa sœur de même, dans sa chambre. Tout le monde laissant Créon affligé mais obligé de vivre avec toutes ces morts sur la conscience.

Antigone, Clotilde Bruneau,Giuseppe Baiguera, Luc Ferry, la sagesse des mythes, Glénat, Histoire, mythologie, drame

Pas ce qu'il y a de plus réjouissant à mettre en forme vous en conviendrez. Néanmoins, les textes restent assez fidèles aux originaux et bien que je trouve quelque-chose d'attrayant dans le regard des personnages, je dois néanmoins déplorer un dessin médiocre. Les visages sont souvent déformés, les actions en suspens et des arrières plans succincts. Je n'ai trouvé de la beauté que dans la mort de chaque personnage, ce qui est déjà ça me direz-vous...

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

Antigone, Clotilde Bruneau,Giuseppe Baiguera, Luc Ferry, la sagesse des mythes, Glénat, Histoire, mythologie, drame

 

Antigone, Clotilde Bruneau,Giuseppe Baiguera, Luc Ferry, la sagesse des mythes, Glénat, Histoire, mythologie, drame

 

Antigone, Clotilde Bruneau,Giuseppe Baiguera, Luc Ferry, la sagesse des mythes, Glénat, Histoire, mythologie, drame

Heureusement, encore une fois, qu'il y a les théories philosophiques en fin d'ouvrage pour embellir la trame, reprenant plusieurs peintures célèbres et des textes nous permettant de mieux comprendre la moralité de ces histoires mythologiques.

 

ShayHlyn.