16/12/2017

Libres !

Manifeste pour s'affranchir des diktats sexuels

Libres !, Manifeste pour s'affranchir des diktats sexuels, Ovidie, Diglee, Delcourt, Tapas, Manifeste, liberté, sexualité, féminismeLibres !, Manifeste pour s'affranchir des diktats sexuels, Ovidie, Diglee, Delcourt, Tapas, Manifeste, liberté, sexualité, féminismeScénario : Ovidie
Dessin : Diglee
Éditeur : Delcourt / Tapas
Date de sortie : 04/10/2017
Genre : Manifeste, liberté, sexualité, féminisme

 

 

 

Présentation de l'éditeur

« La seule certitude qu’il nous reste en matière de sexe : nous sommes les seules décisionnaires de ce que nous faisons de notre corps et rien ni personne ne devrait jamais nous dicter notre conduite. » Ovidie.

Publicité, télévision, clips, blogs, magazines, applications, le sexe n’a jamais été aussi

 omniprésent dans notre environnement culturel. On en parle de plus en plus, mais en parle-t-on réellement mieux ? Au lieu de nous imposer un énième guide censé faire de nous des amantes parfaites, Ovidie et Diglee nous proposent de nous « foutre la paix » dans ce livre drôle, déculpabilisant et décomplexant.

Libres !, Manifeste pour s'affranchir des diktats sexuels, Ovidie, Diglee, Delcourt, Tapas, Manifeste, liberté, sexualité, féminisme

Mon avis

Indéniablement féministe, incontestablement réaliste.

 

À l'heure où les bien-pensants s'obstinent à se demander « burka, pas burka », Ovidie met les pieds dans le plat le plus grand du monde, dans lequel aucun homme n'ose réellement tremper le petit doigt : la liberté des femmes en général ! Or, il y a de quoi dire...

 

C'est d'ailleurs ce que Ovidie, accompagnée des illustrations de Diglee, peut s’enorgueillir de faire à merveilles dans cet ouvrage intitulé à juste titre : « Libres ! » qui n'est pas à franchement parlé une BD mais bien un « manifeste pour s'affranchir des diktats sexuels » illustré.

 

Autant vous dire de suite que je n'ai cessé de répéter « mais oui, c'est trop ça ! » à force de lire cet ouvrage et ce fut une bonne base pour en discuter avec mon chéri. Une façon de réaliser que les diktats en général sont bien – trop – encrés dans notre société moderne actuelle. Que ce soit la mode, le physique, la sexualité, le genre, les goûts et les couleurs : nous sommes tous guidés, d'une manière ou d'une autre, par une « idée » communément acceptée sans qu'on se pose vraiment de question. Parce que « c'est comme ça », « ça a toujours été ainsi », ... oui mais non.

Libres !, Manifeste pour s'affranchir des diktats sexuels, Ovidie, Diglee, Delcourt, Tapas, Manifeste, liberté, sexualité, féminisme

« Libres ! » met un point d'honneur à rappeler que le véritable maître de chacun, c'est soi-même. Ici, évidemment, Ovidie parle des femmes, mais c'est valable pour tout un chacun. Homme, femme : ont est tous égaux. Personne ne peut nous dire quoi faire de notre corps, de notre vie, ... à moins que nous ne soyons librement en accord avec ces décisions prises pour nous.

 

Une femme peut s'habiller « sexy » si elle aime ça et n'a pas à entendre « salope » ou autre joyeuseté. Elle a le droit de vouloir un corps filiforme si c'est ainsi qu'elle se sent le mieux et non pas parce que les magazines nous rabâchent les oreilles sur l'anorexie qui est le canon de beauté actuel. Car sachez-le, la plupart des plus belles femmes de l'Histoire avaient des courbes généreuses. On a le droit de ne pas s'épiler la foufoune parce qu'on préfère une touffe à un désert. Le droit aussi de parler cul aussi vulgairement qu'un homme sans être vue pour une... une... je n'ai pas le mot. Parce que la liberté n'est pas le propre de l'homme avec un zizi, mais bien de l'être Humain en général.

 

Donc vous l'aurez compris, ce manifeste va trôner fièrement dans ma bibliothèque pour me rappeler chaque jour que je suis libre de faire ce que je veux de mon corps tant que c'est pour mon bien et que personne n'a le droit de me juger, comme je n'ai pas le droit de juger les gens pour leurs choix tant que ceux-ci ne sont pas au détriment du bien-être d'autrui. Une mini-jupe n'a jamais tué un homme à moins que sa femme l'ait étranglé avec ?! Les poils sur les jambes de la jeune femme à mes côtés dans le bus ne m'ont pas sauté dessus, comme les poils des hommes non plus d'ailleurs (ça serait comique des poils sauteurs, non?!), le fait que mes voisins aient une sexualité débridée ne me regarde pas, à moins qu'ils partagent leurs ébats un peu trop fort au travers des murs (auquel cas je peux me permettre de leurs demander de faire moins de bruit pour MON bien-être), bref, vous l'aurez compris : il y a tant de diktat dans notre société qu'on en oublie l'essentiel .. on est libre de faire ce qu'on veut de nos corps ! Ne l'oublions jamais.

Album_R_sf_txt_65px.jpg

Libres !, Manifeste pour s'affranchir des diktats sexuels, Ovidie, Diglee, Delcourt, Tapas, Manifeste, liberté, sexualité, féminisme

À bonne entendeur,


ce mec est génial, n'hésitez pas à voir ses vidéos !

13/12/2017

Les recettes inavouables illustrées

recettesInavouables.jpgScénario : Seymourina Cruse
Dessin : Anne-Sophie Constancien
Éditeur : Delcourt / Tapas
Date de sortie : 25/10/2017
Genre : cuisine

 

 

 

Présentation de l'éditeur

La version illustrée du précurseur des livres de cuisine fun et décomplexés : Les Recettes inavouables ! Ces recettes simplissimes, régressives et insolentes nous permettent de redécouvrir la cuisine avec un zest de peps.

« Qu’est-ce qu’une recette inavouable ? Une recette très (très) facile à réaliser,

 une recette très (très) bon marché, une recette qui met en scène un produit considéré (à tort) peu gastronomique, voire carrément tabou » : voici la définition éloquente des recettes inavouables par son auteur ! On ne résiste pas au porc laqué au Carambar, au riz Cola, à l’Oreo Cheesecake ou le fondant à la Danette !

Les recettes inavouables illustrées, Seymourina Cruse, Anne-Sophie Constancien, Delcourt, Tapas, cuisine Les recettes inavouables illustrées, Seymourina Cruse, Anne-Sophie Constancien, Delcourt, Tapas, cuisine

Mon avis

Ne dit-on pas « fautes avouées, à moitié pardonnées » ? Ici, le slogan serait plutôt « recette avouée une fois bien digérée » parce que plus d'un et plus d'une risqueraient d'être surpris par les ingrédients composant le petit délice qu'ils viennent de consommer. J'ai moi-même été fort surprise par certaines recettes, quelques-unes m'ayant donné envie de les tester, d'autres se contentant de me faire ouvrir des yeux ronds comme des soucoupes volantes façon big vaisseau spatial format « Independance Day » (version avec Will Smith) si vous voyez ce que je veux dire...

 

Comme quoi, il suffit parfois de rien pour faire tout un menu.

 

Entre des carambars pour faire une sauce caramel, des sachets de soupe instantanée pour épicer ceci et du coca... oui, oui : du coca, pour lier du riz. Tous les fonds de tiroirs, les gougouilles, j'en passe et des meilleurs ont servi à créer, inventer, imaginer des plats pas piqués des vers qui, pourtant, à en lire les commentaires et voir les illustrations, semblent être de petites bouchées de paradis qui, comme dirait ma tante « glisse tout seul comme le petit Jésus en pantoufles de velours ».

Les recettes inavouables illustrées, Seymourina Cruse, Anne-Sophie Constancien, Delcourt, Tapas, cuisineLes recettes inavouables illustrées, Seymourina Cruse, Anne-Sophie Constancien, Delcourt, Tapas, cuisine

Donc avis aux amateurs : à vos casseroles !

Une chose est sûre, mesdames, messieurs, si vous testez :

JE VEUX QUE VOUS ME LAISSIEZ UN COM'

Je veux tout savoir, si c'est bon, pas bon, spécial, bizarre, la texture, le goût, tout... tout dites moi tout.

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

8_10.png

 

Sur ce, bon appétit braves gens,

ShayHlyn.

11/12/2017

Timeless Romance T.1

Timeless romance, Aikawa Saki, Soleil, shôjô, romance, fantastique, réincarnation, magie.Timeless romance, Aikawa Saki, Soleil, shôjô, romance, fantastique, réincarnation, magie.Scénario : Aikawa Saki
Dessin : Aikawa Saki
Éditeur : Soleil
Date de sortie : 08/11/2017
Genre : shôjô, romance, fantastique, réincarnation, magie.

 

 

 

Présentation de l'éditeur

Que ce soit au travers de la réincarnation ou du concept de l’âme soeur, nombreux sont ceux qui croient au partage d’une même destinée. Mais pour Akari, tout cela va devenir très réel !

Akari a la sensation d’entendre une voix en elle. Alors qu’elle est sur le point d’avouer ses sentiments à son ami d’enfance, elle perd connaissance. Elle se réveille alors dans le corps d’une jeune femme au siècle précédent. Un jeune homme lui apprend alors que la propriétaire de ce corps partage une âme identique à la sienne et qu’elle a fait appel à Akari pour mettre fin à une malédiction. Voilà la seule chance pour la jeune fille de retourner dans son corps originel.

Timeless romance, Aikawa Saki, Soleil, shôjô, romance, fantastique, réincarnation, magie.

Mon avis

Akari est une jeune lycéenne tout ce qu'il y a de plus ordinaire à qui rien ne présageait une aventure telle que celle qui lui arrive dans « Timeless Romance ». Alors qu'elle s'apprête, enfin, à déclarer sa flamme au garçon de ses rêves, elle défaille. Trop d'émotions ? Nous pourrions le croire, mais non. C'est exactement à ce moment là qu'une force surnaturelle décide d'emmener son âme dans le passé, rejoindre le corps d'une de ses vies antérieures.

 

De lycéenne sans histoire, elle devient princesse d'une grande famille de « chasseurs de démons ». D'éducation standard, avec le parlé contemporain qu'on peut imaginer, Akari doit devenir Sayoko, demoiselle de bonne famille, avec une très bonne éducation et des manières qui siéent à une demoiselle du début du XIXe siècle au Japon.

Timeless romance, Aikawa Saki, Soleil, shôjô, romance, fantastique, réincarnation, magie.

Autant dire que ce n'est pas le genre de shôjô qu'on peut lire régulièrement. Mais qu'à cela ne tienne : c'est prometteur. Non seulement on peut s'attendre à ce que la demoiselle s'y perde entre son époque et celle dans laquelle la voici plongée, mais en plus : elle quitte un charmant jeune homme dont elle voulait devenir la petite amie, pour finir dans un étrange triangle amoureux en devenir – car, ne nous méprenons pas : chaque lectrice voit venir la romance entre Akari / Sayoko et le ténébreux serviteur Chikage Ukita. Mais comme un beau gosse ne vient jamais seul, il s'avère que la jolie et délicate princesse soit fiancée... mais chut, ne dévoilons pas tout.

 

D'autant que la trame principale n'est, à priori pas ces amourettes, mais les dons extraordinaires de la demoiselle pour éloigner les démons de la ville. Une mission périlleuse qui semble avoir fait défaut à la princesse d'origine qui n'a, dès lors, rien trouvé de mieux que d'attirer à elle, la personne du futur détenant la même âme qu'elle... quelle histoire !

 

Le tout, savamment mis en forme sous les traits de personnages extrêmement beaux, je dois le reconnaître (comme quasi tout bon shôjô qui se respecte) et des décors du début du siècle passé, au Japon, non négligeable. Un souci du détail, de la retranscription des styles vestimentaires et architecturaux de l'époque qui nous permettre d'intégrer l'époque de l'histoire sans aucun souci et ainsi accompagner Akari dans cette étrange aventure qui nous promet d'être toute en beauté et en magie.

Album_R_sf_txt_65px.jpg

Timeless romance, Aikawa Saki, Soleil, shôjô, romance, fantastique, réincarnation, magie.

Affaire à suivre...

ShayHlyn.

01/12/2017

Brocéliande T.2

Brocéliande, le chpateau de Comper, Betbeder, Frichet, Soleil, Celtic, Histoire, légende, mythologie, fantastiqueBrocéliande, le château de Comper, Betbeder, Frichet, Soleil, Celtic, Histoire, légende, mythologie, fantastiqueLe Château de Comper

Scénario : Stéphane Betbeder
Dessin : Paul Frichet
Éditeur : Soleil
Date de sortie : 27/09/2017
Genre : Histoire, légendes, mythologie celtique, fantastique.

 

 

 

Présentation de l'éditeur

Une nouvelle série dans la collection Soleil Celtic ! Sept histoire liées au petit peuple, prenant place dans sept lieux au sein de la mythique forêt de Brocéliande.
Celle-ci se tourne vers le Château de Comper.

Le château de Comper est à la lisière du monde des humains et de celui du petit peuple. Pour empêcher le chantier d’une route qui la traverserait de part en part, la gardienne enlève le futur héritier du maître de Comper et le remplace par un « changelin » qui lui ressemble trait pour trait. Il sera son espion. Mais le comportement étrange de ce dernier ne tardera pas à éveiller les soupçons quant à sa véritable nature…

Brocéliande, le château de Comper, Betbeder, Frichet, Soleil, Celtic, Histoire, légende, mythologie, fantastique



Mon avis

Comme toujours, je suis enchantée de lire « Brocéliande ». Donnez-moi la clef pour atteindre le royaume du petit peuple et je suis la femme la plus heureuse du monde. C'est ainsi que ce deuxième volet de la saga a réussi à attirer toute mon attention en présentant plusieurs habitants de cette forêt magique, mais aussi une légende assez connue pour les amateurs : les changelins. Créatures fantastiques, souvent nés de fées ou de lutins, ceux-ci sont placés dans le berceau d'un enfant humain, tandis que le bébé ainsi remplacé est emmené aux royaumes des fées sans jamais savoir ce qu'il en advient.

 

C'est donc sur ce thème que ce second volet s'embarque, aussi brillamment que son prédécesseur... ou presque.

Brocéliande, le château de Comper, Betbeder, Frichet, Soleil, Celtic, Histoire, légende, mythologie, fantastique

Brocéliande débute en 1467 avec le discours de Guy de Laval le 14e (alors âgé de 38 ans selon les livres d' Histoire... c'est important car des incohérences sont apparues dans cet ouvrage), expliquant son souhait de construire une route qui traverserait toute la forêt enchantée. Il en est évidemment hors de question pour dame Nature qui décide donc d'amadouer le futur Guy XVI pour plaider sa cause. Sauf que le petit gamin qu'on retrouve au fil des pages devrait normalement avoir dépassé la 20aine aux dates mentionnées dans Brocéliande ! Un peu grand pour monter un sanglier, n'est-ce pas ?!

Brocéliande, le château de Comper, Betbeder, Frichet, Soleil, Celtic, Histoire, légende, mythologie, fantastique

Et alors quand on découvre son enfant né de son second mariage avec Anne de Montmerency, Claude, futur Guy XVII, en 1467... je suis sûre que même vous, vous voyez l'erreur grosse comme une maison. 1467, c'est l'année où débute ce tome 2 de Brocéliande. Et donc impossible pour Claude d'avoir déjà 9 ans car : il serait tout simplement né avant son propre père qui vit le jour en 1476 et qui plus est, les livres d' Histoire nous apprennent que c'est également à l'âge de 9 ans qu'il succède à son défunt père...

 

C'est pourquoi je vous invite tous à ne pas prendre en compte les dates inscrites dans le page de cette bande dessinée. Ça serait pour tout amateur d' Histoire un vrai casse-tête et un caillou colossale dans votre chaussure, vous empêchant d'apprécier la trame principale qui, elle, est juste parfaite : quand le petit peuple use de ses propres armes magiques pour déjouer des plans purement humains. Les sortilèges face à la stratégie militaro-économique de l'époque. Le cœur face à l'épée...

Brocéliande, le château de Comper, Betbeder, Frichet, Soleil, Celtic, Histoire, légende, mythologie, fantastique

Le tout avec des dessins superbes, parfois un peu grossiers pour dépeindre toutes les créatures représentées... mais tellement enchanteurs ! Aucune fausse note dans le graphisme. Tantôt obscure mais tellement vivant pour dépeindre la peine qui submerge les êtres face à la mort ; tellement chatoyant quand la magie s'empare des jeunes âmes, étirant un sourire sur leurs lèvres candides.

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

Brocéliande, le chpateau de Comper, Betbeder, Frichet, Soleil, Celtic, Histoire, légende, mythologie, fantastique

 

Brocéliande, le chpateau de Comper, Betbeder, Frichet, Soleil, Celtic, Histoire, légende, mythologie, fantastique

 

Brocéliande, le chpateau de Comper, Betbeder, Frichet, Soleil, Celtic, Histoire, légende, mythologie, fantastique

Je ne peux donc qu'espérer ne plus avoir d'erreur chronologique – pensez à mes pauvres petits neurones – et prier que le tome 3 « le jardin aux moines » paraisse bien vite pour me régaler de féerie encore une fois.

 

ShayHlyn.