29/10/2009

Terre-Neuvas de Christophe Chabouté

TerreNeuvas_91678

Résumé de l'histoire : (extrait de http://www.ventsdouest.com)

            Chaque année des milliers de pêcheurs de morues partaient en direction de Terre-Neuve, vers des mers froides et dangereuses.
Durant ces longues campagnes qui pouvaient durer six à neuf mois, la maladie, les blessures, les noyades, l'hygiène déplorable, la saleté repoussante, la violence et l'alcoolisme étaient le lot quotidien de ces pêcheurs que l'on surnommait aussi les "forçats de la mer". 3 avril 1913, après avoir navigué pendant trente-sept jours, la goélette "la Marie-Jeanne" et ses 28 hommes d'équipage arrivent enfin au large de Terre-Neuve... mais les poissons ne "donnent" pas. L'absence de bancs de morues présage une mauvaise pêche et un maigre salaire... Les tensions montent. L'ambiance à bord s'échauffe... Quand un matin, on découvre le corps inerte du second dans sa couchette, un couteau planté dans le dos... Autour du manche, un petit ruban de soie...

 

91678_pla

 

Mon avis : Et bien tout d'abord j'aime beaucoup le travail de Chabouté sur le noir et blanc et le contraste, Son précédent volume « Tout seul » fait partie du podium de l'année 2008. Et bien dans un registre plus historique Terre-neuvas fera partie des bonnes Bd de 2009. Les conditions de vie de ses « bagnards de la mers », les relations entre ces hommes sur leur bateau pendant 6 mois en autarcie complète sont très bien rendu. Et la se trame le drame de ce volume, qui tue ces matelots ? Le coupable étant forcement a bord, les derniers arrivés sont des coupables tout trouvé...

Un très bon one shot qui complète l'œuvre de cet auteur qui nous fait plaisir a chaque album. Un très bon moment passer avec se livre.


Ma note : 9/10

Infos technique :       édition vent d'ouest

                                   120 pages

                                   One-shot

                                   18€

 

18/09/2009

Le Petit rien tout neuf avec un ventre jaune. Pascal Rabaté

PetitRienToutNeufAvecUnVentreJaune_VER_91822PetitRienToutNeufAvecUnVentreJaune_91822

Résume de l’histoire :

Patrick possède une boutique de farces et attrapes en province, « Le petit rien tout neuf avec un ventre jaune ». Ici tout est rigolade, poilade, farce… Mieux vaut faire abstraction du bon goût, les étrons en plastiques côtoient les tabliers de cuisines assortis de faux seins, sous le regard jubilatoire des masques de Johnny ou Sarkozy. Mais Patrick est devenu un sacré triste sire depuis le départ de son épouse. Sa vie bascule à nouveau, au cours d’une soirée entre amis. Il fait connaissance d’une artiste, une acrobate travaillant pour le cirque Nuage, de passage en ville. Une étoile brillante dans la nuit sombre, qui va éclairer le chemin de sa vie…

PetitRienToutNeufAvecUnVentreJaune_PL_91822 

Mon avis : et bien nous voila comme dans l’émission Strip Tease, une tranche de vie. Et bien avec un titre pareil on se demande si Rabaté n’a pas fait ca juste pour la blague de la 1ere case.. Perso ca m’a fait penser à l’album de Pigalle : Regards affligés sur la morne et pitoyable existence de Benjamin Trembley, personnage falot mais ô combien attachant  (illustré par Tardi)

Rabaté n’innove pas en dessin par rapport au tome précédent. C’est frais et ca se lit très bien mais j’ai préféré les petits ruisseaux, livre  plus poétique et plus positif. Pour ceux qui ne connaissent que  Ibicus de Rabaté foncé sur ce petit Rien tout neuf… et enchainé avec Les petits ruisseaux.

En conclusion Content mais pas conquis…

 

Ma note : 7/10

Info technique : édition Futuropolis.

 100pages. 18€. One shot

Dessin et scenario P.Rabaté couleur I.Merlet

on en parle ici

28/08/2009

L'étrangleur - Burma

 

etrangleurnestorburma01_88588etrangleurnestorburma02_89204Résume de l’histoire (extrait du site casterman.com)

Mars 1959. Nestor Burma a rendez-vous dans les beaux quartiers de l’ouest parisien. Mais quand il se présente au domicile de celle qui l’a appelé… c’est pour la retrouver morte, ainsi que son mari, un ingénieur. Double suicide, en apparence. Mais que valent les apparences, dans cet environnement plus que cossu en prise directe avec les réseaux de l’argent et du pouvoir?

 

 

Mon avis : concernant l’histoire elle est fidèle au roman comme toute la série, trop en dire dévoilerai le suspens de l’histoire…

Concernant le dessin, j’ai eu du mal lors du changement de dessinateur de Tardi vers Moynot. Apres la lecture du soleil naît derrière le Louvre (j’ai bien aimé mais sans enthousiasme particulier) Je ne savais pas si j’allais continuer cette série.

J’ai compris en lisant ces nouvelles sorties de « l’étrangleur » pour « l’envahissant cadavre de la plaine Monceau ». Je préfère le trait de Moynot dans ce format de publication et au noir et blanc. Le grand format et le noir et blanc permettent un meilleur rendu de son travail. Bref un vrai plaisir, la lecture de cette Bd dans sa version album me fera t elle le même effet que le volume précédent du célèbre détective de Léo Malet  ?

 

Bref vivement le tome 3 et bravo pour l’étrangleur.  

 

Ma note 8/10

 

Écrit par Samba dans LesNono nous raconte. | Commentaires (0) | Tags : moynot, tardi, burma, etrangleur |  Facebook | |

12/07/2009

Lester Cockney Integrale Tome 1


LesterCockneyINT01_62128LesterCockneyINT01v_62128

Le résumé de l’éditeur (extrait de lelombard.com) : Il est des coups de tête, ou de poing, qui peuvent vous entraîner très loin…Enrôlé de force dans l’armée anglaise pour échapper à la potence, Lester «le cockney» Mahoney se retrouve plongé dans l’enfer des guerres de colonisation en Afghanistan, sans la moindre envie de servir cette Albion qui lui a déjà pris son Irlande natale. Heureusement, les chevaux sont les mêmes dans chaque coin du globe et leurs galops peuvent entraîner loin celui qui sait leur parler…

LesterCockneyINT01p_62128
 

Mon avis : A la fin du tome 1 de cette intégrale. Je n’ai qu’un sentiment : cette histoire est comme les drugstores, ca démarrent sur les chapeaux de roues (les 2 premiers tomes) et ensuite on finit en roue libre (les 2 tomes suivants)  pour aller dans les murs pour le dernier volume de cette intégrale…

 « Les fous de Kaboul » et « la neige était crissante » sont dans le haut de gamme des Bds d’aventure des années 70 avec ce dessin digne de premiers tomes de Blueberry. Lester nous fait visiter le trouble pays (déjà) qu’était l’Afghanistan à cette époque, les guerres de pouvoir entre tribus, le rôle de chefs de guerre et le coté complètement perdu des officiers anglais face à ces coutumes locales.

 Et après ces 2 tomes Lester devient un sorte d’électron libre !!??? (Il quitte l’armée quelques temps, sans souci, pour aller sauver une amie et ils traversent  L’inde, le Soudan, l’Egypte en déjouant assez facilement les pièges des méchants car bon on est dans une Bd d’aventure…)

 Et là, c'est le drame.... pour finir : Le roi des Dalmates… Bon,pour moi, ca fait partie des erreurs de casting . Lester, une jeune Pendjab et l’amie qu’il sauve arrivent dans un pays ou tous les jeunes sont dans le maquis pour échapper au tyran local. Lester et les filles sont prisonniers et doivent aller se débarrasser du tyran avec les jeunes louveteaux rebelles…

 

Bref Un peu déçu par rapport à cette série. Si je trouve les 2 premiers chez un bouquiniste je les prends sans hésiter, si je trouve du tome 3 à 5 je laisse sans hésiter aussi. On va voir ce que donne l’intégrale volume 2…

 

Infos technique : 256 pages  47€. Contient les  5 premiers tomes

 

Ma note 6/10