11/06/2017

Woodstock t. 16

X9fkYTzeLxOqDcigaSf9N2io3zE.jpg2_large.jpgAuteur : Yukai Asada.
Éditeur : Glénat Manga.
192 pages.
Sortie : 19 avril 2017.
Genre : Seinen.

 

 


Résumé :

Le rideau s'est baissé sur la prestation de Wunder Kammer. C'est maintenant au tour de Charlie de saisir la scène du Road to Detroit. Mais les membres du groupe sauront-ils faire face à la foule et aux éléments déchaînés ?


Mon avis :

On dit que le rock ne mourra pas mais il ne faudrait pas non plus que le talent de l'auteur meurt avec lui. Vous l'aurez compris, j'ai beaucoup moins aimé ce numéro qui fait trop traîner les choses en longueur à cause de bandes et de vignettes dont on pourrait amplement se passer. D'un seul coup, je me surprends à feuilleter un de ces mangas banals avec un dessin encore plus dégoulinant que celui du volet précédant sauf - et heureusement pour leur dignité (rires) - quand il a vocation à rendre hommage à des défricheurs du rock. Effectivement, cette fois-ci, les Ramones et les Sex Pistols sont à l'honneur.

J'espère que Monsieur Asada se ressaisira avec le 17ème volume. Après, il faut quand même observer que c'est le premier tome de la série exhaustivement consacré à un concert de Charlie, avec un Gaku appâtant sa chance, sa guitare saturée à la main diamétralement raccordée à un Marshall ! Encore à observer : la façon dont ces quatre musiciens feront preuve d'inventivité pour avoir face à eux un public américain conquis. Mais, ces détails n'auront pas suffit à me déniaiser. Quand chantent les guitares, gare au tintamarre !

woodstock,asada,glénat manga,042017

 


Mister Med.

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

a04-3e788e4.gif  

a06-3e788fc.gif

 

a05-3e788c9.gif

Écrit par Samba dans Mister Med | Commentaires (0) | Tags : woodstock, asada, glénat manga, 042017 |  Facebook | |

26/04/2017

Sacha et Tomcrouz T.1 : Les Vikings

sachaEtTomcrouzT1.jpgsachaEtTomcrouzT1-2.jpgDessin : Bastien Quignon.
Scénario : Anaïs Halard.
Éditeur : Soleil.
88 pages.
Sortie : 22 mars 2017.
Genre : Fantastique, jeunesse.

 


Résumé :

Sacha Bazarec vit dans une maison remplie d'objets chinés. Pour ses dix ans, elle rêvait d'un rat méga intelligent mais elle a reçu un chihuahua. C'est un chien et, pourtant, il n'obéit à rien du tout ! Elle l'a appelé Tomcrouz, comme l'idole de sa maman. Elle a eu beau lui demander de ne pas mettre le boxon, elle l'a retrouvé, un matin, couvert de gelée incandescente. Depuis, il se produit un phénomène étrange et ils se retrouvent transportés dans des endroits bizarres à travers le temps.


Mon avis :

Mes impressions sont positives. Cette Bédé est originale et fait partie de ces albums qui plaisent à toutes sortes de personnes. Comme quoi, on peut réaliser une bande dessiné qui vise un public de gosses sans que ce ne soit ringard. Normalement, dans ce genre d'histoire, on nous montre un galopin déconnecté, méprisé à l'école par ses camarades, ses professeurs et donc, avec un quotidien qui ne fait pas rêver mais là, on casse VRAIMENT bien les codes. Le niston est plutôt très populaire, au point même de rendre jaloux un des personnage. Le hic, c'est que les choses s'inverseront lors de son premier voyage temporel.

Pour proroger, dommage que le dessin ne suive pas. Je ne le trouve pas affriandant, sans vouloir mettre en cause le travail de celui à qui on doit les dessins de Sixteen Kennedy Express, El Paso et Sweet Rosetta. Néanmoins, un deuxième volet ne serait pas de refus. J'espère que l'auteure nous fera toujours autant voyager en re-servant un tranche de ludisme et de pédagogie. Si vous êtes un amateur ou une amatrice de BD et, surtout, si vous voulez initier vos enfants à ça, ce titre pourrait faire l'affaire, pourrait être une bien bonne idée de cadeau. Une grande première pour Anaïs Halard qui n'a pas fait honte au neuvième art !

sachaEtTomcrouz1_extrait.png

 


Mister Med.

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

a09-3e78912.gif

 

a04-3e788e4.gif

 

a07-3e78901.gif

14/04/2017

La craie des étoiles T.2

La craie des étoiles, Raphaël Drommelschlager Bamboo,Aventure, jeunesse. La craie des étoiles, Raphaël Drommelschlager Bamboo,Aventure, jeunesse. Auteur : Raphaël Drommelschlager
Éditeur : Bamboo.
48 pages.
Date de sortie : 8 mars 2017.
Genre : Aventure, jeunesse.

 

 

 

Résumé :

Grâce à sa craie magique, Max a acquis le pouvoir de se déplacer partout dans le monde et de pouvoir discuter avec les animaux. Au bout du voyage, il découvrira peut-être d'où vient cette "craie des étoiles" et qui se cache derrière l'étrange personnage qui semble toujours le précéder de quelques instants.

 

La craie des étoiles, Raphaël Drommelschlager Bamboo,Aventure, jeunesse.

Mon avis :

Max continue de nous faire voir non pas du pays mais DES pays, tout en restant détenteur du record du mec qui s'acclimate le plus rapidement et qui supporte le mieux les décalages horaires dans toute l'histoire de l'humanité (rires). Il est aussi celui qui voyage le plus prestement grâce à sa fameuse craie. Vous l'aurez compris, le surréalisme est toujours aussi omniprésent dans cet album, exagérément dans cette deuxième série d'escapades si bien qu'on pourrait en faire un long sketch !

Comme dans la précédente épopée, l'instruction, la pédagogie et l'écologie sont toujours de la partie. Les protagonistes, aux doux comme aux forts caractères, restent eux renchéris de belles valeurs à l'exception d'un seul. Bienheureusement pour notre intrépide Maxou, il y a une forme de justice en plus d'une chance inexprimable ! De plus, les répliques qui remplissent les bulles ont plus de verbe, nette amélioration à ce niveau-là. Encore un labeur, de la part de celui qui est à la fois scénariste, dessinateur et coloriste de l'oeuvre, qu'on ne peut pas blâmer à 100%. Toutefois, une question demeure en suspens : est-ce que Théophile serait vivant, lui qui possédait la craie il y a plus de 150 ans ? La réponse peut-être à un autre moment.

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

6_10.png

 

8_10.png

 

7_10.png

 Mister Med.

12/04/2017

Captain Tsubasa T.37

Captain Tsubasa, Yoishi Takahashi, Glénat, ShônenCaptain Tsubasa, Yoishi Takahashi, Glénat, ShônenAuteur : Yoishi Takahashi.
Éditeur : Glénat Manga.
192 pages.
Sortie : 8 mars 2017.
Genre : Shônen.

 

 

 

Résumé :

Après une tournée européenne couronnée par une victoire au Tournoi international Junior, la sélection japonaise rentre au pays. Alors que Tsubasa prépare son voyage au Brésil, il a l’opportunité de jouer avec la sélection nationale qui défendra les couleurs du Japon lors de la prochaine Coupe du monde.

 

Mon avis :

Un mot de l'auteur doit donner le la de ma chronique car voici ce qu'on apprend : "Captain Tsubasa arrive enfin à son terme avec ce 37ème volume. C'est avant tout grâce à vous et à votre soutien si cette série a pu se poursuivre aussi longtemps. La série a duré sept ans, sept années durant lesquelles j'ai eu l'impression de courir aux côtés de Tsubasa et ses amis. Merci du fond du coeur de m'avoir accompagné avec fidélité tout au long de cette aventure".

Mot touchant parmi d'autres qu'on pourra retrouver à la fin de l'ouvrage ! Et oui. Or, ne me demandez pas pourquoi un mot au début et plus d'un à la fin, je ne puis vous répondre. Quand j'étais un mouflet, j'étais un adulateur du japanime même si je n'avais l'occasion de le regarder que le samedi, étant donné que sa diffusion avait principalement lieu en semaine. Malgré ça, la tentation de simuler une maladie pour éviter l'école et visionner plus d'épisodes était forte mais je ne cédais pas (rires).

Pour une fois que j'ai la possibilité de lire cette série célébrissime, l'ironie du sort veut que ce soit le dernier volume. Au moins, ça ne me retiendra pas de considérer que, contrairement à tous les autres mangas qui sont passés entres mes mains, le seul point fort du dessin est son punch qui donne vie de manière spectaculaire aux fameuses acrobaties footbalistiques. Comme dans l'animé ! Respect à Yoishi Takahashi pour ça ! Quant au scénar', il est frugalement mieux que ceux qu'on a coutume de lire dans les mangas en général, sans non plus être tape-à-l'oeil.

Bref, pas besoin d'avoir l'amour du foot dans le sang pour aimer Captain Tsubasa (ou Olive et Tom, comme on dit dans une partie de la francophonie). N'espérons pas, pour les Japonais, que leur espoir de remporter un jour la Coupe du monde restera fictif, utopique. Cela dit, si comme Thomas et Olivier "ils sont toujours en forme, super entraînés" et "venus pour gagner", la félicité sera tapie à l'entrée.

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

Captain Tsubasa, Yoishi Takahashi, Glénat, Shônen

 

Captain Tsubasa, Yoishi Takahashi, Glénat, Shônen

 

Captain Tsubasa, Yoishi Takahashi, Glénat, Shônen

 Mister Med.


 

Écrit par Jeanne Salve dans Mister Med | Commentaires (0) | Tags : captain tsubasa, yoishi takahashi, glénat, shônen |  Facebook | |