26/12/2016

Les Fondus du chocolat

1c.jpgPlancheA_288276.jpgScénario : Hervé Richez et Christophe Cazenove.
Dessin : Bloz.
Couleurs : Alexandre Amouriq et Mirabelle.
Éditeur : Bamboo.
48 pages.
Sortie : 31 août 2016.
Genre : Humour.

 


Résumé :

Saviez-vous que, pour séduire, une boîte de chocolat est plus efficace qu'une boîte de nuit? Que les vertus du chocolat noir prolongent l'espérance de vie? Depuis qu'ils craquent pour le chocolat, Les Fondus sont incollables sur cet aliment. Les Mayas furent les premiers à consommer le cacao et les fondus à en faire une BD.


Mon avis :

Avant toutes choses, j'aimerais confabuler d'une petite surprise de la part des auteurs à ma déférence qui m'a indubitablement touché (vous pouvez considérer ça comme un avant-propos). J'ai eu droit à un petit dessin sur la page qui précède celle du titre. On y voit un homme pignochant une tablette de chocolat et allégeant : "Ouais, ouais, 'vous inquiétez pas, Méhdi va faire sa chronique... Dès qu'on aura terminé de déguster le nouvel arrivage de chocolat! Praliné... Fourré... Ganache... Lait... Noir et tout ça [...] Bonne dégustation". C'est qu'il y avait beaucoup de cette mangeaille à déguster (rires). En tout cas, je ne dis pas du tout que c'était le but mais ça ne m'amadouera pas pour les cotes (re-rires).

Plus sérieusement, le schéma reste le même tant pour le dessin que pour le scénario quand on compare cet album aux autres de la série. Après tout, si la recette a toujours le vent en poupe, à quoi bon en changer les ingrédients?! Surtout lorsqu'il faut intransitivement révoquer, relativement à cette saga, l'aspect humoristique qui est, une fois de plus, au top niveau. Seul pépin, le ludisme. C'est tout à l'honneur de ce trio de ne pas viser à abrutir les bédéphiles que nous sommes, en incluant même un cahier pédagogique, mais trop de ludisme tue le ludisme. Enfin, c'est quand même mieux que d'idiotiser les masses. Une bande dessinée qui fera particulièrement saliver les fanas de cette saveur mais attention : à consommer avec modération pour esquiver l'indigestion.

9782818940068_005 (1).jpg

 


a08-3e78906.gifScénario 

a07-3e78901.gifDessin


Mister Med.

 

23/12/2016

La Banlieue du 20 heures

1c.jpg953595-othmane.pngScénario : Jérôme Berthaut.
Dessin : Helkarava.
Éditeur : Casterman.
164 pages.
Sortie : 31 août 2016.
Genre : Humour, documentaire.




Résumé :

Jeune journaliste, Jimmy Tendini fait ses premières dents au service des faits divers du journal télévisé. On l'envoie donc couvrir la banlieue : il découvre alors comment on fabrique l'information sur ces quartiers populaires.


Mon avis :

Mention ultra spécial à l'auteur! C'est une des meilleures BD que j'ai jamais lu malgré la bassesse du dessin! C'est simple : il y a dans cette bande dessinée ce que je dénonce depuis plus de 14 ans! Les médias mainstreams, dominant (par exemple, en France : TF1, France 2, ... En Belgique : RTL TVI, RTBF, ... En Suisse : RTS, etc.) en prennent pour leur grade! C'est une bonne claque qui leur est adressée. Après, on s'étonne encore que le Brexit ait été voté et que Trump soit élu président. Jimmy, ce journaliste encore frais n'est pas au bout de ses surprises, il est loin d'imaginer dans quoi il s'est embarqué! À tire-d'aile, il ne pourra tirer qu'une seule conclusion de cette expérience : aujourd'hui, ce type de journaliste est un prostitué du système de peur de ne pas se retrouver à la porte. Heureusement, et surtout depuis les années 2000, au pire, il pourrait se reconvertir dans le journalisme libre et indépendant pourvu (ça dépend du média, voire du webmédia) qu'il ne se fasse pas taxer, faute d'intoxication, d'extrême-droitiste. Je salue également le grand courage de l'auteur qui n'a pas eu peur de nous faire passer des messages qu'on ose pas faire passer, surtout en 2016! Peine maximum contre la propagande ; des albums comme ça, on en redemande!

953599-jt20heures.png


a09-3e78912.gifScénario 

a01-3e7889f.gifDessin 


Mister Med.

16/12/2016

Boulevard des SMS

Boulevard-des-SMS.jpg9782203120006_4.jpgScénario : Brigitte fontaine.
Dessin : Alfred.
Éditeur : Casterman.
100 pages.
Sortie : 21 septembre 2016.
Genre : Roman graphique, poésie.

 


Résumé :

Révoltée contre toutes formes de mort, l'oeuvre de Brigitte Fontaine est ponctuée d'illuminations, de divagations et de vérités trop humaines pour inspirer l'indifférence. Ce ping-pong entre textes et dessins tisse un dialogue inattendu, tour à tour profond et désopilant.


Mon avis :

Le quatre juillet de cette année, à 16h50, je reçois un mail comme j'en reçois habituellement contenant la sélection d'un éditeur quelconque avec un choix considérable d'albums à chroniquer. Ce courriel-ci portait sur le programme des éditions Casterman d'août et septembre. Jusque-là, rien d'anormal. Sauf qu'en zieutant l'éventail, soudain, je me dis "non, Brigitte Fontaine, LA Brigitte Fontaine que la plupart connaît pour sa personnalité très décalée, très atypique (c'est pas rien de le souligner) s'est essayée à la BD". Elle qui est plutôt connue pour être à la fois chanteuse, comédienne, écrivain, dramaturge, parolière et non pas bédéaste. Du coup, quelle résultat pour cette "oeuvre"?

Les bédéphiles que nous sommes, au contraire, la dénommerait séance tenante comme un recueil de citations, maximes, proverbes poétiques illustrés à chaque fois par des dessins tantôt absurdes, tantôt pas. C'est curieusement comme un ouvrage pour enfant mais adapté pour adultes. C'est propre à l'écrivailleuse qui est manifestement plus passionnante à lire qu'à côtoyer (rires). Moi qui aime la poésie, je suis un peu servi. Je ne peux aussi que talocher la profondeur et la part de vérité de ce spicilège, même s'il arrive à la responsable des textes de partir en sucette. C'est à très facilement deviner à quoi elle aura carburé tout au long de sa vie, sans vouloir être méchant.

Concisément et en dépit de tout (surtout du dessin), il y a encore beaucoup de talent comme en témoigne la page 14, pour ne me chaloir que d'elle : "Dans une prison, tout le monde est prisonnier. Mais un geôlier, il ne pense pas à s'échapper".

9782203120006_2.jpg

 


a08-3e78906.gifScénario 

a05-3e788c9.gifDessin 


Mister Med.

 

Alban Dmerlu T.2 : Du vent dans les voiles

Couv_287827.jpgPlancheA_287827.jpgAuteur : Polpino.
Éditeur : Beaupré.
48 pages.
Sortie : 28 septembre 2016.
Genre : Humour.

 

 


Résumé :

C'est pas le premier venu qui peut s'inscrire au Vendée Globe! Ah ça, non! Il faut faire ses preuves parce que faire le tour du monde en solitaire, c'est réservé aux champions! Alban, lui, a fait la Transat en double et la Route du rhum en même temps!


Mon avis :

Señor Alban Dmerlu est de retour mais, prospérement, pas pour nous jouer des mauvais tours. Précédemment, il avait du sable entre les orteils. Désormais, il a du vent dans les voiles. Pour tout vous expliquer, ce qui devait être pris au deuxième degré l'a été pris au premier. Son ami Roland Goustine, qu'on retrouve dans ce second tome, a involontairement fait jaillir du cerveau de cette vieille canaille d'Alban l'idée de participer - à sa façon - au Vendée Globe. La stupéfaction ne tarde pas d'envahir Roland qui finira par le suivre dans sa lypémanie, particulièrement vu son âge!

Ce deuxième volet reste fidèle au "localisme lexical" et à son trait caricatural qui caractérise bien cette série mais l'humour, lui, commence à s'orienter vers un autre angle. Il se dirige plus vers une habileté aux jeux de mots plus prononcée. De ce point de vue-là, que du positif. Par contre, la leçon n'a pas été retenue pour les minuscules là où il devrait y avoir des majuscules. J'ajouterai aussi qu'on a pas vraiment l'avis de Miss Dmerlu sur cette passade, alors qu'elle a un toujours son caractère assez trempé.

Pour boucler la boucle, dès que j'ai commencé à compulser ce nouveau titre, j'ai eu peur qu'il soit moins désopilant que son prédécesseur. Or, tout compte fait, dans ce domaine, le niveau surnage (c'est le cas de le souligner (rires)). Hugues Aufray avait chanté "... 18 noeuds, 400 tonneaux ;..." Là, c'est plutôt "... Un vieux quinteux, 400 bistrots ;... (Re-rires).

Sans-titre-87.jpg

 


a07-3e78901.gifScénario 

a04-3e788e4.gifDessin 


Mister Med.

 

Écrit par Samba dans Mister Med | Commentaires (0) | Tags : alban dmerlu, polpino, beaupré, humour |  Facebook | |