22/12/2017

Le Livre des Livres

Le livre des LIVRES, Delcourt, Marc-Antoine Mathieu, Philosophie, BD, couvertures, OubapoLe livre des LIVRES, Delcourt, Marc-Antoine Mathieu, Philosophie, BD, couvertures, OubapoScénario : Marc-Antoine Mathieu
Dessin : Marc-Antoine Mathieu
Éditeur : Delcourt
50 pages
Date de sortie : 8 novembre 2017
Genre : Philosophique

 

 

 

Présentation de l'éditeur

Submergé par son inspiration, Marc-Antoine Mathieu imagine un recueil de couvertures de livres qui n’existent pas, mais dont le titre, le texte de présentation et l’illustration portent en eux le ferment d’univers insolites.

Lorsque le Grand Entrepôt Des Albums Imaginaires brûla, toutes les couvertures en attente de leur histoire partirent en fumée, les fictions de fictions disparurent en une fumée blanche qui obscurcit le ciel de Babel à Alexandrie. Quelques-unes échappèrent aux flammes. Comme autant de flacons en quête de leur ivresse, ces promesses de récits furent mises à la page pour devenir un livre, ce livre…  

Le Livre des Livres, Delcourt, Marc-Antoine Mathieu, Philosophie, BD, couvertures, Oubapo

 

Mon avis

Une fois de plus Marc-Antoine Mathieu nous étonne. Est-ce vraiment surprenant ? Je veux dire : peut-on encore vraiment s’étonner d’être étonné par ce détonnant auteur ? La négative semble s’imposer. En effet, à travers cet objet philosophico-ludique, il nous présente des couvertures intrigantes, insolites, parfois dérangeantes, mais qui mènent forcément le lecteur vers cette question : « Que veut-il donc nous dire ? ». Passé la surprise et les interrogations de la première lecture, on peut alors passer à la seconde (lecture) pour véritablement se plonger dans ce livre unique.

Connaissant un peu Marc-Antoine Mathieu, on se doute qu’il n’a rien laissé au hasard et que tout dans ce livre des LIVRES a forcément un sens... au moins pour lui. Comme c’est un auteur facétieux, il a dissimulé çà et là, à notre intention, des indices, des petits jeux de mots (pas laids…), par exemple les noms des auteurs supposés des livres présentés ici par leur couverture, ou encore leurs éditeurs (allez, je vous en lâche un –SPOILER ALERT- les éditions SACS DE TU qui ne sont qu’un anagramme d’ACTES SUD). À chacun de jouer, à son rythme, selon son envie, ou pas. Car s’il est certain qu’il y a plusieurs niveaux de lecture, ce type de livre ne plaira clairement pas à tout le monde. Dans le même temps, il deviendra très probablement un livre culte (d’or) pour d’autres.

Le Livre des Livres, Delcourt, Marc-Antoine Mathieu, Philosophie, BD, couvertures, Oubapo

Après l’OuLiPo (l’Ouvroir de Littérature Potentielle) des Perec, Queneau et compagnie, et même s’il ne fait pas officiellement partie de l’OuBaPo (pareil mais pour la Bande Dessinée), Marc-Antoine Mathieu est, à mon sens, le plus digne (dingue ?) et plus talentueux représentant actuel de ce mouvement expérimento-graphico-littéraire. Non seulement, il pousse l’expérience bédé dans ses retranchements, mais en plus, il la rend accessible (plus ou moins, mais tout de même !) au grand public. On ne peut que l’en féliciter.

Le Livre des Livres, Delcourt, Marc-Antoine Mathieu, Philosophie, BD, couvertures, Oubapo

 

Pour ma part, j’ai apprécié le travail (de fou !!!) autant sur les images que sur les textes. Et même si mes références bédéraires ou encore ma motivation ne me permettent pas forcément d’aller au plus profond de ce livre, je ne peux que saluer l’artiste qui en est l’auteur.

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

Le livre des LIVRES, Delcourt, Marc-Antoine Mathieu, Philosophie, BD, couvertures, Oubapo

 

Le livre des LIVRES, Delcourt, Marc-Antoine Mathieu, Philosophie, BD, couvertures, Oubapo

 

Le livre des LIVRES, Delcourt, Marc-Antoine Mathieu, Philosophie, BD, couvertures, Oubapo

 

 

Odradek

06/12/2017

Le Chat - Tome 21 - Chacun son Chat

Chacun-son-chat.jpgLe Chat, Philippe Geluck, Casterman, HumourScénario : Philippe Geluck
Dessin : Philippe Geluck
Éditeur : Casterman
48 pages
Date de sortie : 04 octobre 2017
Genre : Humour

 

 

 

Présentation de l'éditeur

En 1986, Philippe Geluck publiait le premier album du Chat, sobrement intitulé Le Chat. Nous voilà, trente ans plus tard, au tome 21, avec sous les yeux la preuve de l’incroyable vitalité de l’auteur et de son personnage !

Le Chat est dans une forme éblouissante et nous fait rire à chaque page, même si les thématiques abordées sont parfois graves. Geluck lui-même, on le sent bien, s’émerveille de la volubilité de son héros et couche sur papier les délires métaphysiques que sa créature lui glisse à l’oreille, en un cocktail explosif et subtil.

Le Chat, Philippe Geluck, Casterman, Humour

Cela faisait sept ans que Geluck ne nous avait pas sorti un Chat en format classique de 48 pages. Entre temps, il s’était amusé à produire un livre de textes vachards, une Bible selon Le Chat, plusieurs coffrets... Et voici qu’il revient aux fondamentaux comme pour nous dire « Vous savez, j’ai fait tout ça pour m’amuser mais je suis toujours capable de produire un album classique dont vous me direz des nouvelles ! » Et les nouvelles sont plus que bonnes, l’opus 21 est fabuleux ! Merci Monsieur Geluck et merci Le Chat !

 

Le Chat, Philippe Geluck, Casterman, Humour

Mon avis

Franchement, je me demande comment il fait… Ça fait tout de même trente ans que Geluck nous régale de ses aphorismes dessinés au moyen du personnage le plus statique de l’Histoire de la Bande Dessinée, j’ai nommé Le Chat, et il arrive toujours à se renouveler tout en conservant l’inspiration. Bien sûr, c’est très inégal. Mais ne l’a ce pas toujours été ? (si quelqu’un est capable de me dire si cette interronégative est grammaticalement correcte, je lui tire mon chapeau…). Les petits bijoux d’intelligence et d’observation n’ont-ils pas toujours côtoyé les jeux de mots faciles et autres pantalonnades éculées au fil de ses albums ? Quoiqu’il en soit, la découverte des premiers justifie amplement la lecture des seconds…

Le Chat, Philippe Geluck, Casterman, Humour

Bref, un album du Chat dans la droite lignée des 20 premiers, ni mieux ni moins bien, Le Chat quoi !

 

Le Chat, Philippe Geluck, Casterman, Humour

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

Le Chat, Philippe Geluck, Casterman, Humour

 

Le Chat, Philippe Geluck, Casterman, Humour

 

Le Chat, Philippe Geluck, Casterman, Humour

 

Odradek.

Écrit par Lionel Arnould dans Odradek au rapport ! | Commentaires (1) | Tags : le chat, philippe geluck, casterman, humour |  Facebook | |

04/12/2017

Nobody - Episode 3 - Entre le ciel et l'enfer

nobody,entre le ciel et l'enfer,christian de metter,soleil,fbi,thrillernobody,entre le ciel et l'enfer,christian de metter,soleil,fbi,thrillerScénario : Christian De Metter
Dessin : Christian De Metter
Éditeur : Soleil
74 pages
Date de sortie : 04 octobre 2017
Genre : Thriller psychologique

 

 

 

Présentation de l'éditeur

nobody,entre le ciel et l'enfer,christian de metter,soleil,fbi,thrillerLe 3e épisode de NOBODY, une série d’anthologie où règne la notion d’absence de corps et d’identité… 

2007, États-Unis. Dans le Montana, un homme – 57 ans, solide, barbu et cheveux longs, tatouages sur tout le corps – est arrêté sur le lieu d’un crime qu’il s’accuse d’avoir commis.Un an plus tard, une jeune psychologue – Béatrice Brennan – est diligentée par le juge pour réaliser une expertise psychologique de cet homme. Il livre son récit mais certains éléments ne collent pas… 

Dans ce nouvel épisode, l’homme révèle avoir travaillé, dans les années 80, en tant que lieutenant sur une mystérieuse affaire de meurtre : le corps d’une seconde jeune fille a été retrouvé dans les bois, près de Springboro. Plusieurs suspects sont en lice…parmi lesquels M. Perkins, un tueur en série dont on n’a jamais retrouvé le corps... 

Si les personnages et leur histoire sont fictifs, Cointelpro et le plan Northwoods sont réels, reconnus par les États-Unis et déclassifiés.

 

Mon avis

nobody,entre le ciel et l'enfer,christian de metter,soleil,fbi,thrillerToujours aussi génial Nobody ! Chronique suivante… Quoi ? je dois développer ? Bon d’accord…

Développons, développons...

Ce nouvel épisode de la série Nobody nous comble une fois de plus. Les énormes qualités graphiques et scénaristiques des deux premiers tomes sont plus que jamais au cœur de ce livre. Le dessin, hyper travaillé, soutient la narration en faisant le lien entre les flashbacks et le présent du récit (2007), notamment par le choix des teintes et d’une lumière plus crue, type néon, pour les scènes de prison. Le genre de détail qui, à mon avis, fait toute la différence entre un bon et un excellent dessinateur de BDs.

Plus pragmatiquement, dans ce tome 3, on en apprend un peu plus sur la psychologue qui s’entretient avec le prisonnier, sur son enfance et les raisons de sa vocation. On nous révèle également comment s’est conclue dans le sang l’infiltration du meurtrier présumé dans le milieu des bikers. Enfin, on assiste à l’une de ses enquêtes, dans les années 80, sur un tueur en série de jeunes filles et sur les répercussions que ces événements vont avoir sur sa vie sentimentale…

"Il y a un truc évident qui est sous mon nez et... il m'échappe."

Plus généralement, l’ambiance de cet épisode, de cette série, est tout simplement exceptionnelle. Chaque tome peut se lire presque indépendamment des autres mais on voit bien que le tout forme une construction plus complexe que l’on a hâte de découvrir dans son ensemble. Malheureusement (et heureusement, en fait… ça nous en fera plus…), je doute que De Metter ne s’arrête à la fin de ce premier cycle et il nous faudra patienter peut-être plusieurs saisons avant de connaître le fin mot de l’histoire… ou pas…

nobody,entre le ciel et l'enfer,christian de metter,soleil,fbi,thriller

En tout cas, une fois de plus, je ne peux que vous recommander avec insistance cette superbe série.

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

Nobody, Entre le ciel et l'enfer, Christian De Metter, Soleil, FBI, Thriller

 

Nobody, Entre le ciel et l'enfer, Christian De Metter, Soleil, FBI, Thriller

 

Nobody, Entre le ciel et l'enfer, Christian De Metter, Soleil, FBI, Thriller

 

Odradek

28/11/2017

Hauteville House - T15 - Cap Horn

hauteville house,cap hor,thierry gioux,fred duval,delcourt,patagoniehauteville house,cap hor,thierry gioux,fred duval,delcourt,patagonieScénario : Fred Duval
Dessin : Thierry Gioux
Éditeur : Delcourt
48 pages
Date de sortie : 23 septembre 2017
Genre : Aventures, Steam Punk

 

 

 

Présentation de l'éditeur

L’aventure se termine au Cap Horn par une lutte entre les différents éléments de l’ordre de l’obsidienne. Les alliances entre les anciens et nos héros se font en prévision d’un grand cataclysme à venir.

hauteville house,cap hor,thierry gioux,fred duval,delcourt,patagonie

Zelda et Gavroche doivent vaincre une entité venue du fond des océans pour asservir les humains. Ils sont aidés par « ceux des profondeurs », espèce en voie d’extinction. L’aventure est surtout l’occasion de traverser la Patagonie et d’y rencontrer ses peuples aborigènes, mythiques comme les géants de Patagonie décrits pas Darwin, et les Selk’nam, peuple dont le génocide a été reconnu par le Chili en 2003.

 

Mon avis

hauteville house,cap hor,thierry gioux,fred duval,delcourt,patagonieVous reprendrez bien un petit tome ? Euh, non merci, je crois que je vais m’arrêter là…

Evidemment, à la fin de ce 15ème épisode des aventures de Gavroche, Zelda et consorts, les auteurs ouvrent une nouvelle porte permettant de poursuivre (indéfiniment ?) l’aventure commencée en 2004. Est-ce bien raisonnable ?

Nous retrouvons cette fois nos héros en Amérique du Sud, accompagnés de personnages plus ou moins récurrents (Mauguy, Charnay…) et de Davy Crockett. Je dois vous avouer que l’intrigue de ce quatrième cycle, avec son Ordre de l’Obsidienne, ne m’a pas vraiment convaincu. Va pour les civilisations avancées et leurs armes ultimes, va encore pour les pirates anthropophages et la Guerre civile américaine des cycles précédents, mais ces histoires de poulpes et autres grenouilles à mâchoires de piranhas qui viendraient d’un océan intérieur au « centre de la Terre », c’est un peu too much à mon goût pour que le récit puisse s’en accommoder sans devenir vraiment farfelu. Si l’on ajoute à cela la fait que la trame narrative est parfois un brin capillotractée et les scènes de batailles souvent très confuses, l’addition commence à devenir salée.

 

hauteville house,cap hor,thierry gioux,fred duval,delcourt,patagonieEt puis il y a la morale de l’histoire. Dans le cycle précédent nous avions eu le droit à un plaidoyer pour l’Environnement (que c’est beau !!!). Cette fois-ci, toujours en écho avec l’actualité, les auteurs concluent que les luttes légitimes de certains peuples opprimés empruntent parfois de bien mauvais chemins. Pour ma part, je trouve ces sujets trop complexes pour les aborder, même de très loin, comme ici, de manière aussi légère et schématique. Après, ce n’est que mon humble avis…

Et sinon, question dessin, je ne suis vraiment pas fan non plus. Non seulement le style de Gioux sur cette série n’est pas ma tasse de thé (à la limite, ce n’est pas grave, les égouts et les odeurs ne se discutant pas tant qu’on n’a pas refermé la trappe) mais en plus, j’ai souvent l’impression de cases bâclées. Que ce soit les scènes de batailles, mêlées et autres groupement de personnages, ou les détails anatomiques, mains, bras, jambes, il y a trop souvent des choses qui ne vont pas. Le problème vient du manque de cohérence. Si on était chez Tronchet, ça serait normal d’avoir des bonhommes tarabiscotés, ils le sont tout le temps, mais ici, un coup c’est dessiné proprement et le coup d’après c’est à peine esquissé, encré et mis en couleur. Je ne vous parle pas du décalage avec la magnifique couverture co-signée Gioux et Manchu que je qualifierais sans ambages de publicité mensongère… Cerise sur le gâteau, les ciels sont des dégradés numériques et la lune est une photo collée. Perso, je ne m’y habituerai jamais…

hauteville house,cap hor,thierry gioux,fred duval,delcourt,patagonie

Bref, je vais en rester là… L’addition s’il vous plaît…

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

hauteville house,cap hor,thierry gioux,fred duval,delcourt,patagonie

 

hauteville house,cap hor,thierry gioux,fred duval,delcourt,patagonie

 

hauteville house,cap hor,thierry gioux,fred duval,delcourt,patagonie

 

Odradek.