06/07/2012

Interview de Fabrice Meddour pour le roi des singes.

John Arthur Livingstone - Le Roi des singes1.jpgJohn Arthur Livingstone - Le Roi des singep1.jpgAuteurs:Bonifay-Meddour-Paitreau.
Editeur: Vents d'ouest.

Sortie:04/2012

Le résumé .

Londres, à la fin du XIXe. Darwin a disparu il y a peu, et voici qu’apparaît à point nommé un homme qui illustre la proximité entre l’Homme et le singe… John Arthur, aujourd’hui lord anglais, est cet homme extraordinaire. Il a été retrouvé enfant sur une île où il vivait nu, en compagnie d’orang-outans. Douloureusement, il a appris à se plier aux codes de la civilisation, à dompter son animalité. Cependant, des jeunes femmes se font assassiner dans les ruelles sombres de Londres…  Le monstre est-il de retour ou est-ce une nouvelle bête qui rôde ? Voici le premier tome d’un passionnant diptyque rendu somptueux par la langue élégante de Bonifay et le dessin d’un Meddour au sommet de son art.


Une petite vidéo pour capter l’ambiance du Roi des singes.



Et maintenant place à l’artiste, une interview de Fabrice Meddour.



Peux-tu nous expliquer comment est né ce projet ?
Il  est né autour d'un repas avec Philippe, j'avais déjà parlé du projet avec Valérie Aubin (directrice collection VDO), je lui avais dit que je voulais proposer ce scénar à Philippe elle avait trouvé l'idée très séduisante!
Au repas de Glénat à Angoulême je dîne avec Philippe, lui expose l'idée avec tout ce que cela comporte d'incohérences de "et puis j'aimerais ça et ah oui si on fait une scène comme ça........"
Le lendemain 9H, il m'appelle et me donne rendez vous ainsi qu'a Valérie à 11H !!
Devant un thé, il nous raconte l'histoire intégrale en mimant..... L’histoire était faite!

0022.jpg


Pourquoi des orang-outans au lieu de gorilles comme dans Tarzan ?
John Arthur Livingstone - Le Roi des singep1 j.jpgL’orang-outan est intrigué et attiré par ce qu'il ne connait pas, curieux! le gorille a peur de tout ce qu'il ne connait pas et détruit en général !!! Donc plus crédible !! Puis dans l'histoire de Saturnin Farandoul ce sont des orang-outans et..... J’ai un faible pour les orang-outans !!!

On te sent très  à l’aise dans la « Londres victorienne » tout comme dans  la jungle africaine, ça doit être plaisant de pourvoir faire un album avec un environnement si riche ?
Oui, c'est un vrai pied ! ... surtout que j'ai eu la chance d'avoir des amis (Jean Marie Minguez Beatrice Tillier) qui m'ont envoyé des paquets de photos, sans parler des vieux Sherlock Holmes etc ... J’aime la brume, la pluie, le brouillard !!!! et Londres ça colle bien !!!

Pour la jungle ... Philippe vie en Guyane !!!

John Arthur Livingstone - Le Roi des singevs1.jpg


Si je compare ton trait à celui d’Yslaire, d’accord ou pas d’accord ?
Je ne sais pas, j'aspire à devenir moi même !! Cela fait 17 ans que je fais ce métier et que je cherche une écriture très personnelle !! J'avais un fort penchant Loisellien (comme beaucoup); aujourd'hui je me sens dans un élément qui me correspond vraiment.. Je suis un grand fan de l'écriture d'Yslaire, fan de son univers, fan, de ses histoires !!! Alors me comparer à lui est un grand honneur !!!!!

Si je ne me trompe pas, tu vas bientôt fêter tes 20 ans( 17 ans donc !) dans le métier. Quel regard portes-tu sur ton métier et tes ouvrages en regardant dans le rétro ?
Je suis toujours fier de faire ce métier comme au premier jour, d'avoir rencontré des amis, et d'avoir peu à peu trouvé une identité à moi !!!

J’ai un peu goutté à tout avant de me stabiliser.... il y a ceux qui trouvent de suite leur chemin ... pour ma part il m'a fallut du temps. Mais le plus important c'est de bosser, le reste .......
J'écoute les histoires autour de moi et je sais bien que tout n'est pas rose, et ensoleillé, mais il me semble que dans chaque taf c'est ça aussi !!!

Quelqu’un disait "réussir sa carrière aujourd'hui c'est déjà l'exercer"....

0023.jpg


Comme j’ai été enthousiasmé par les couleurs de Stéphane Paitreau, peux-tu nous expliquer comment s’est passé votre collaboration ?
 J’ai réalisé les planches avec un lavis monochrome sépia....... Stef a reçu les fichiers et sur Photoshop il a mis ça en couleur!!!!!  Stef est un méga pro, alors tu lui donnes les clefs et tu le laisses bosser !!!

Tu lui dis j'aime ça parce que ... je n’aime pas ça parce que.... et voilà!

Je pense que je pourrais bosser 20 ans (au moins) avec Stef sans soucis !!!

Et pour terminer, la question traditionnelle, pour quand le tome 2 ?
Je l'attaque, je termine Blanche Neige à paraitre chez Glénat ... un peu emmerdé par tout ce qui est sorti (la BD aucun problème, mais les deux films de qualité ...euh ! bref, là ça fait mal).

Pour peu que le public se dise : Ah une Blanche Neige de plus et la dernière !!! ... alors que cela fait 3 ans qu'on est dessus.
Donc le T2 pour fin 2013 ou début 2014 !!! ... Au mieux !!!

Un grand merci à Fabrice pour cette interview très vivante, on ne s’ennuie pas non ?
Maintenant, vous savez ce qu’il vous reste à faire : vous ruer sur "Le roi des singes".


28/06/2012

Interview d'Olivier Louis( Quinte flush royal).

Quinte flush royale1.jpgAujourd’hui, SambaBD vous présente Olivier Louis pour sa première BD Quinte Flush Royal éditée par les éditions Joker en avril dernier. 
Aventure, argent, belles voitures, jolies filles, ... un cocktail détonant pour un thriller haletant qui devrait ravir les fans de Largo Winch et autre Whayne Shelton (voir même Michel Vaillant pas certains aspects)...
 

Petit résumé :
Gregory Thomson meurt à Paris lors de la soirée d'inauguration du nouvelQFR.jpg hôtel de son groupe Quinte flush royale. A Chicago, la lecture de son testament provoque l'étonnement de Tamara, sa fille adoptive, et la fureur d'Andrew, son fils naturel : ils se partagent l'héritage à parts égales. C'est l'occasion pour Tamara de prendre sa revanche sur la vie...

Et une petite interview d’Olivier mais avant une petite présentation.

0014.jpg


Mon parcours est le suivant :
Après un graduat en arts graphiques et puis un second en illustration (Saint-Luc liège), j'ai suivi une formation pour enseigner (certificat d'aptitude pédagogique)
Ensuite, j'ai travaillé à Saint-Luc liège supérieur et secondaire à différents postes, qui va du commis-dactylo, à secrétaire de direction, puis éducateur et professeur en arts plastiques en tant qu'intérimaire.
En 2001, je collabore avec le scénariste Rodolphe par l'intermédiaire d'une petite boîte en France, pour réaliser un album de BD sur la bataille d'Azincourt.
Cette BD est réservée à la vente uniquement sur le site historique d'Azincourt. Je ne sais même pas si elle est encore disponible. Ce travail était une commande, réalisée en 6 mois, privilégiant la rapidité à la qualité graphique.

Je travaille ensuite sur des projets de BD, qui vont de la science-fiction, à l'histoire de l'Angleterre du début du 20ème siècle, à des récits contemporains...
Mais les éditeurs refusent les projets.

-Explique-nous comment est né ce projet de QFR ?
C'est vers fin 2008, qu’entre deux idées, je décide de créer le projet Quinte Flush Royale.
J'avais envie de mettre en avant une héroïne de couleur, car peu présente en BD. (Sans doute l'effet Obama élu)
Je voulais une héroïne, qui au départ, bad girl et garçon manqué, par son passé, qui était adoptée depuis son enfance, se retrouve dans une famille américaine, riche, que tout oppose.
Ce n'est pas une BD sur le poker, mais sur le monde des hôtels de luxe et casinos. Quinte flush royale associé à la chaîne hôtelière et au luxe.
D'ailleurs, le tome 1 est plus une mise en place des choses, c'est vraiment par la suite, que le concept Quinte Flush Royale sera présent, et le lecteur vraiment plongé au sein des hôtels - casinos.

J’ai trouvé tes couleurs assez proches de celles de Chris Lamquet , comme tu habites dans la même région, je me demandais si tu avais travaillé avec lui ?
Pour les couleurs, je connais le travail de Chris Lamquet, mais je n'ai jamais travaillé avec lui.

QFR1.jpg


-Tu n’a pas peur qu’on classe ta BD comme un Largo Winch au féminin ?
Je sais qu'il peut y avoir des similitudes avec le principe de Largo Winch, héritage, groupe financier,etc
Mais, je veux donner une direction différente à ma série. Je vois ma série (au fil des albums futures) comme une saga familiale où Tamara devra constamment imposer sa marque.
Je me rapprocherai davantage du style "Dallas" (qui revient à la tv aux USA cet été), tout en étant dans un monde très "branché" et utilisant les technologies modernes

qrf2.jpg-Tu t’es inspiré d’un « modèle » existant pour croquer ta belle héroïne très latinos ?
Mon style graphique étant réaliste, je m'inspire d'acteurs américains. D'ailleurs, nombreuses sont les BD où je retrouve des "Bruce Willis" et autres acteurs. Je pourrais trouver des dizaines d'exemples.
Sans critiquer le travail de mes confrères. Donc, Tamara, a des airs de l'actrice américaine Paula Patton (mission impossible 4).



-Es tu un fan de course automobile vu que ta BD aborde le championnat  le Mans séries ?
Je ne suis pas fan de courses style le mans séries, mais de formule 1 depuis 1988. Je ne voulais pas placer mon héroïne dans le contexte F1 (même si il y a eu quelques femmes dans l'histoire de la F1, Giovanna Amati)
Par contre, Tamara, dans le récit, participe à de nombreuses courses pendant des années sous le nom Tamara Cooper, et je pensais bien sûr à Vanina Icks, en comparaison.

-Un truc qui m’a surpris, c’est tout au début de l’album .Les éditions Joker et la française des jeux ne sont en rien dans la réalisation de cet album. Pour la FDJ je comprends mais les éditions Joker ?
Pour ce qui est de la française des jeux... c'est l'éditeur qui m'a expliqué qu'ils devaient mettre cette phrase pour des questions de droits et de lois. Je pense au jeu de hasard en France.
Je leur fais confiance sur ce point.


o-louis.jpg


-Tu m’as aussi parlé de 8 tomes pour cette série, tu ne doutes de rien visiblement ?
Oui, je vois la série en 8 tomes, car je veux développer des intrigues au sein du groupe Thomson, mais aussi, montrer sous forme de puzzle, le passé de Tamara.
Son passé, son présent au sein du groupe et son avenir...
Il y aura pleins de surprises au fil des albums.


Voilà, un grand merci à Olivier pour sa gentillesse et souhaitons à Tamara, beaucoup d’aventures et de rebondissements.

Écrit par Samba dans Portrait. | Commentaires (2) | Tags : quinte flush royal, o.louis, interview |  Facebook | |

29/05/2012

Interview d'Alcante.

Alcante4.JPGSuite à une rencontre lors d’une dédicace, j’ai demandé  au scénariste Didier Swysen plus connu sous le nom de Alcante une interview pour SambaBD .J’ai un peu changé le concept en lui demandant de faire des choix en fonction de ses albums. Ce qui nous permet aussi de faire un petit retour en arrière et qui sait, approfondir certains de ses albums.


1- Quelle est votre album le plus personnel ?
Sans aucun doute "Quelques jours ensemble" que j'ai réalisé avecQuelques jours ensemble.jpg Fanny Montgermont. C'est une histoire beaucoup plus intimiste que celles que j'écris d'habitude, et j'ai mis beaucoup de choses personnelles dedans. C'est aussi l'album qui a le plus marqué les lecteurs je pense, car il y en a beaucoup qui m'en parlent en dédicace. Cet album a fait pleurer un nombre incroyable de gens, ce qui nous rend fier et heureux (non pas qu'on aime faire pleurer les gens :-)) mais parce que ça veut dire que les lecteurs sont réellement entrés dans cette histoire, et qu'ils se sont attachés aux personnages).       

Alcante.JPG

 


2. Le plus vendu ?
XIII.jpgSans surprise, c'est évidemment mon XIII Mystery. Il faut dire qu'avoir "XIII" sur la couverture, ça aide :-)) Et quand c'est François Boucq aux dessins, ça aide également. Ensuite, les séries Rani et Pandora Box arrivent en 2nde position avec des ventes semblables, mais Rani n'en est qu'au tome 3...
     

3-Celui qui aurait mérité de mieux marcher ?
Je dirais "les gardiens des enfers", qui a eu des ventes moyennes alors les gardiens de l'enfer.jpgque j'aimais vraiment bien cette histoire. Les dessins de Matteo méritaient mieux aussi.
 
 

4-Celui où la collaboration avec le dessinateur vous a enchanté ?
Franchement j'ai eu beaucoup de chance car je me suis toujours très bien entendu avec tous les dessinateurs avec lesquels j'ai travaillé !

5- Celui qui mériterait une suite ?
Jason Brice.jpgJason Brice; j'aurais bien aimé développer cette série ! Le T1 avait très très bien démarré au niveau des ventes, mais l'éditeur a quasi sabordé la série en sortant le tome 2 en novembre sans aucune publicité...

6- Celui où vous modifieriez bien quelques petites choses ?
 
Pas facile à dire... Lorsqu'un album est fini, il y a toujours une petite période durant laquelle je ne vois que ses défauts, et ça pour tous mes albums. Ensuite, ça passe et je me dis que finalement c'est pas si mal :-). Donc je dirais tous ou aucun :-)

7-Celui qui a demandé le plus de travail de recherche ?
Je me souviens que pour "La Gourmandise" (Pandora Box T3), je m'étais énormément Pandora box.jpgdocumenté. Parce que le sujet était complexe et sensible, je ne voulais pas raconter de bêtises.

8- Le plus difficile à faire accepter par un éditeur ?
     
Ars manga.jpgArs Magna, sans doute, mais plutôt parce que j'ai écrit plusieurs versions avant d'être satisfait.
 
9-Celui qui vous a fait le plus voyager ?
Je prépare un voyage en Inde pour me documenter sur Rani... J'ai visité le Chili aussi (où se passe "Clair-obscur Alcante 2.JPGdans la Vallée de la Lune" mais c'était il y a longtemps, bien avant que je n'écrive le scénario). Mon meilleur souvenir est dans doute "les gardiens des enfers" puisque le phare de Southstack existe réellement au Pays de Galle, et que j'ai pu entrer en contact avec le responsable qui nous en a fait une visite guidée exclusivement pour Matteo (le dessinateur) et moi. L'endroit est vraiment impressionnant, et c'est pas tous les jours qu'on peut visiter un phare hanté !

10-Celui que vous aimeriez bien faire dans le futur ?

 Il y en a beaucoup... J'aimerais faire quelque chose qui aurait vraiment un souffle épique, comme le Seigneur des Anneaux, ou bien un livre jeunesse, ou une histoire d'horreur... C'est ça que j'aime bien; pouvoir toucher à tous les sujets et tous les styles !
 

alcante,jason brice,rani,les gardiens des enfers,interview,choix


Voilà, un grand merci à Alcante pour avoir répondu  à ce questionnaire ….j’espère que vous avez appréciez.
Pour se procurer ses albums, simple et facile, cliquez sur BDfugue ou alors chez votre libraire préféré.

16/04/2012

Interview de Mauricet pour une belle nuance de rouge .

C’est à une " speed interview "  que je vous convie .Celle de Mauricet pour  son album « une bien belle nuance de rouge » sortit récemment chez Grand Angle(Bamboo).  Une interview assez courte mais très parlante qui  vous retranscrit très bien l’atmosphère  particulière et la sensibilité de cette BD.

mauricet2.jpg



> 1. « Une bien belle nuance de rouge » me semble une œuvre bien personnelle qui doit te tenir à cœur. Comment est née cette BD pleine de sensibilité avec un vampire ?

>
Je pense que cette histoire est née de ma volonté de dépeindre une adolescente mal dansmauricet3.jpg sa peau qui se cherche et de thèmes et de sentiments forts qui me tenaient à cœur comme l'amour, la mort, la sexualité, l'amitié. Le tout, sans cynisme. En essayant de créer des personnages vrais.

> 2. Pendant ma lecture, on se prend vite d’amitié pour Garance, un personnage pourtant loin des pinups habituelles, as-tu eu difficile pour rechercher son personnage ?

mauricet4.jpg>
Garance est une sorte d'amalgame de plein de filles que j'ai croisées à un moment ou autre, je crois. Dans sa façon de voir la vie, il y a forcément un peu de moi aussi. L'important, l'essentiel était de créer une nana vraie pleine d'imperfections et de petits défauts. Je suis attiré par la singularité.

> 3. Par contre pour Ambroise Brelot, quelles influences cinéma ou littéraire peut on y voir ?

>Un peu de Dracula de Stoker forcément, une touche de Connor MacLeod dans le premier Highlander, une pointe d'Edward aux mains d'argent et, je me répète mais... toujours un peu de moi.

mauricet5.jpg


> 4. Un truc qui m’a bluffé dans ce premier tome, c’est la qualité des couleurs. Je suppose que tu y as apporté un soin tout particulier ?

>Je ne suis absolument pas un théoricien de la couleur. J'y vais au feeling. La mise en couleur fait partie intégrante du processus narratif. Elle contribue à raconter l'histoire. C'est ma seule règle. J'y ai parfois accordé plus de temps et de réflexion que pour le dessin. J'aime aussi la sobriété et l'efficacité. Et ma gamme plaît visiblement. J'en suis ravi.


> 5. Je me demandais comme ça, une folie, est ce que Mauricet est un gothique ?

mauricet.jpg>Dans l'âme, je le suis très certainement. C'est plus une philosophie de vie qu'un look. Une sensibilité à fleur de peau, un intérêt pour la vie et la découverte, un respect de jolies valeurs qui font parfois sourire, et un goût certain pour le suranné. C'est ce qui se cache sous le maquillage et les couches de fringues noires d'un goth qui est important. L'essence même. Trop peu de gens s'arrêtent à l'emballage.

> 6. Peux tu nous parler un peu du tome 2, quand sortira il et ce qui nous attend car le cliffhanger final nous laisse sur notre faim si j’ose dire ?

>Le tome 2 sera intitulé 'Le Serment'. Il devrait sortir début mars 2013. Il parlera plus d'Ambroise et de ce qui le lie à Garance. Il m'est difficile d'en dire plus. Je pense qu'il sera encore plus chargé d'émotions que le premier et apportera des réponses à presque toutes les questions posées.

Un grand merci à Mauricet pour avoir répondu à mes (bêtes) questions.
Pour plus d’info sur cet album, RDV sur le site de l’éditeur ou chez Mauricet Himself.

A bientot pour une autre interview.

Samba.