29/03/2012

Arms Peddler (The) - Tome 1

Couv_154597.jpgarms planche serie.jpg

  • Scénario : Nanatsuki, Kyoichi
  • Dessin : Night Owl
  • Dépot légal : 02/2012
  • Editeur : Ki-oon
  • Collection : Seinen
  • ISBN : 978-2-355-92353-1
  • Planches : 200 

 

 

Présentation :

Le monde est devenu une zone de non-droit, une terre désolée où grouillent démons et criminels de tout poil. Au bord d'une route, la famille de Sona Yuki est assassinée par des bandits. Marqué au fer rouge, le jeune garçon agonise dans un désert aride quand surgit Garami, une marchande d'armes qui lui propose un choix cruel : céder à la facilité en s'abandonnant à la mort ou bien choisir la survie dans un monde hostile et sans merci. Lorsqu'il accepte cette main tendue, Sona découvre que l'inconnue n'a pas menti : jusqu'à ce qu'il ait remboursé sa dette, il restera l'esclave de la jeune femme. Son destin est désormais lié à celui de Garami...et plus d'une fois au cours de leur périple, il regrettera de ne pas avoir préféré la mort...

 

arms planche.jpg


100 pièces d’or pour une vie :

N’étant pas à la base fan de Manga, je n’aurai surement pas fait attention à la sortie de ce premier tome, si BDGest n’avait organisé un concours afin de le gagner. A chaque fois que j’allais surfer sur ce site, un bandeau annonçant ce concours s’affichait et l’agréable jeune femme qui se trouve sur la couverture avait retenu toute mon attention.

J’accompagne mon fiston dans un magasin spécialisé Manga et là en plein à côté de la caisse une PLV et un grand présentoir au couleur de The Arms Peddler. Je prends le Manga histoire de feuilleter et juste regarder sans plus. Là, le vendeur engage la conversation avec moi et commence à me faire l’article. Finalement j’ai craqué et je suis reparti avec, je sais, je suis faible (lol).

1.jpg


Bien m’en a pris !!! J’ai vraiment adoré au point de relire ce tome une deuxième fois, alors que j’ai des tonnes de trucs en retard de lecture ;-)))

L’univers de The Armns Peddler m’a fait penser à la rencontre d’un westerm avec de l’héroïc fantasy. Cinématographiquement cela ressemble au croisement de Mad Max 2 pour le côté fin du monde et à Conan le barbare, celui avec Arnold Schwarzenegger, pour le côté héroïc fantasy. Le monde de The Arms Peddler est peuplé d’humains qui ne sont pas très tendres avec leurs semblables, de nécromanciens qui ressuscitent les morts, de créatures étranges et effrayantes, bref ce n’est pas le coin idéal pour partir en vacances.

 

arms graga.jpg



Les dessins du collectif Night Owl sont fluides et dynamiques, les détails sont très travaillés, le tout dans un style conventionnel. Les scènes d’actions, nombreuses dans ce premier tome, sont particulièrement réussies.

arms Garami nue.jpgLe scénario est bien ficelé et sait nous réserver quelques surprises et quelques débuts de pistes pour la suite de cette aventure. Ce premier tome se terminant sur un cliffhanger qui laisse présager de l’action pour le tome 2. Le duo Garami, Sona fonctionne à merveille, la froideur et le cynisme de l’une contrastant avec la gentillesse et la naïveté de l’autre. Vous l’aurez compris, je suis tombé sous le charme, non pas de la belle Garami, mais de ce Manga et je serai présent pour la suite de cette série.

 

 

 

 

 

Ma note 8/10

Dessins 8/10

Scénario 8/10


Revedefer


arms flamme.jpg


28/03/2012

Rabbit (Les) Tome 1 : Carotte Power

Rabbit couv 1.jpgRabbit couv 2.jpg

  • Scénario et Dessin : Sti
  • Couleurs : Ruiz, Felix
  • Dépot légal : 03/2008
  • Editeur : Paquet
  • ISBN : 978-2-88890-253-9
  • Planches : 45

 

 

 

Quoi de neuf docteur ?

Vous avez besoin de vous dérider après une dure journée de travail. Voilà une bonne solution, que vous pourrez partager en famille, la lecture des aventures de la famille Rabbit. Cette Bd d’humour met en scène principalement, Ronan le père et Antoine, euh…, il préfère se faire appeler Tony le fils.



Le principe est simple, je n’ai pas dit simplet, un gag finement ciselé par planche. Ici point de vulgarité ou d’humour sous la ceinture bas de gamme, que du bon. Sti nous distille à merveille de petites tranches de la vie quotidienne, boulot, famille, copains, amour, bref de pures tranches de bonheur.

 

rabbit sup heros.jpg



Les dessins sont simples et agréables, les couleurs sont pétillantes et apportent une touche de gaité à l’ouvrage.

 

rabbit blog 2.jpg



Le petit côté sympa de cet album ; il possède 2 couvertures en vis à vis et possède donc deux sens de lecture : un pour Tony Rabbit et un pour Ronan Rabbit. Cela permet de retrouver parfois le même gag vu des deux côtés de la lorgnette, père, fils et c’est vraiment excellent !!

rabbit blog 1.jpg



Si vous avez raté la famille Rabbit à la sortie de ce tome 1, pas de panique le tome 4 arrive, sortie en avril 2012 dans toutes les bonnes librairies.



Vous voulez en savoir plus sur Sti visitez son blog http://ilovesti.blogspot.fr/



Ma note : 7.5/10


Dessins 7/10  Gags : 8/10


rabbit hulk.jpg


Écrit par Revedefer dans Revede BD | Commentaires (2) | Tags : rabbit, sti, humour, paquet, lapin, famille, 7510, 032012, gags |  Facebook | |

24/02/2012

Apocalypse sur Carson City, Tomes 1 à 3

Apocalypse sur Carson City  T1 à 3


Couv_1.jpg

1. Fuite mortelle

  • Scénario/Dessin : Griffon, Guillaume
  • Couleurs : <N&B>
  • Dépot légal : 02/2010
  • Editeur : Akileos
  • ISBN : 978-2-355-74062-6
  • Planches : 96

 

Couv_2.jpg2. Le commencement de la fin

  • Scénario/Dessin : Griffon, Guillaume
  • Couleurs : <N&B>
  • Dépot légal : 09/2010
  • Editeur : Akileos
  • ISBN : 978-2-355-74072-5
  • Planches : 96


Couv_3.jpg3. Entre la ville et la mort…

  • Scénario/Dessin : Griffon, Guillaume
  • Couleurs : <N&B>
  • Dépot légal : 09/2011
  • Editeur : Akileos
  • ISBN : 978-2-355-74087-9
  • Planches : 94

 

 

 

 

Résumé :


État du Nevada, à quelques jours d’Halloween. Les frères Blackwood, recherchés pour une série de braquages, croisent, au cours de leur cavale, le terrible shérif B. Justice et son adjoint. Dans le même temps, à l’autre bout de l’État, dans un des labos de la fameuse zone 51, le général Matthews découvre avec horreur les abominables résultats des expériences top-secrètes menées par le docteur Phobic...

 


Bientôt, l’enfer s’ouvrira et Carson City en sera la porte !


Planche 1.jpg



Welcome to hell !!!


Le scénario est somme toute fort  simple : des déchets toxiques d’origine militaire et issus de la Zone 51, sont malencontreusement déversés dans un lac à proximité de la paisible ville de Carson City. Au même moment trois dangereux criminels, les frères Blackwood, une version trash des Dalton, sont en cavale et se retrouvent pris en chasse par le shérif B. Justice.  Les déchets toxiques provoquent une mutation des poissons du lac, qui se tranforment en de terribles monstres mangeurs d’hommes. Les hommes mordus deviennent à leur tour des êtres sanguinaires et les portes de l’enfer s’ouvrent sur Carson City et sa population. La rencontre du shérif et des frères Blackwood est beaucoup plus hot que celle de Lucky Luke et des Dalton et se termine dans un bain de sang.  Voilà pour l’ambiance générale de cette série.


Planche 3.jpg



Avant de rentrer plus en détail dans mon avis, un bref historique de ma rencontre avec Apocalypse sur Carson City. A la sortie de Fuite Mortelle, Guillaume Griffon est venu en dédicace chez mon libraire, Librairie Grangier à Dijon (coucou Seb !). Mon libraire était plus qu’enthousiaste au vu de ce premier album, moi pas. J’avais feuilletté l’album et pas accroché sur le dessin noir et blanc et le scénario semblait vraiment très léger.  Je ne me suis pas rendu à cette dédicace et j’ai oublié cette série. Depuis, j’ai découvert Walking Dead quelle claque !!! En discutant zombies avec quelques amis bédéphiles, ils m’ont tous parlé d’Apocalypse sur Carson City. Je me suis décidé à franchir le pas en achetant les trois volumes et mon dieu que j’ai bien fait !!!



Bienvenue dans une série digne des films d’horreur de série B, voir Z, si cher au magazine de cinéma Mad Movies.  Afficionados des films de Zombies de Romero, de l’univers si particulier de Tarantino & Co vous êtes ici en terrain connu.


Apocalypse Carson pelle.jpg



Guillaume Griffon a créé un univers totalement loufoque et caricatural avec une bonne dose d’humour noir. Cette série est présentée/découpée comme un film. Chaque personnage « principal » ayant droit à sa petite présentation toute en finesse et parfois hilarante, exemple :


Le réverend :


Profession : Représentant en farces et attrapes
But : Se rendait à une soirée déguisée à Gardnersville
Point Fort : Son habit, même s'il ne fait pas le moine, lui confère un certain respect
Point Faible : A les poches remplies de confettis
Signe Distinctif : N'a jamais lu la bible
Espérance de Vie : A déjà un pied dans la tombe


inter169-carson-city-planche3-big.jpg



Les dessins de Guillaume Griffon collent parfaitement à l’ambiance. Le fait que la tête des personnages soient disproportionnées par rapport au reste du corps peut dans un premier temps déranger, mais au final cela colle au style de cette série. Le noir et blanc est ici parfaitement exploité et donne un rendu magnifique !


J’ai pris un réel plaisir à lire ces trois premiers tomes. Guillaume Griffon a réussi là un pur chef d’œuvre, qui allie parfaitement, l’horreur/gore, le fantastique, l’action et l’humour.  Guillaume Griffon a su créer une galerie de personnages  qui valent le détour. Le Shérif, le Révérend, le Général Matthews, les frères Blackwood …. et que dire de la présence de Chuck Norris et de Steven Seagal, un vrai régal.


Chuck.jpg



Vous savez ce qu’il vous reste à faire, procurez-vous de toute urgence ces trois tomes et plongez dans l’univers ciselé de main de maitre par Guillaume Griffon.


Ma Note : 8/10


Scénario : 8/10


Dessins : 8/10


Revedefer.

 

ApocalyseSurCarlsonCity-fin.png

 

 

10/02/2012

Haunt T3 : Prédateur

Haunt T3 : Prédateur

Haunt 3 couvHaunt 3 planche

 

 

Résumé :


Daniel Kilgore est envoyé par l’Agence en mission à Rio de Janeiro. Là, il va découvrir qu’il n’est pas invincible et qu’une entité mystérieuse, un véritable prédateur est aux trousses de son frère Kurt….


Trois petits tours et puis s’en vont :

Le premier tome de cette série m’avait emballé, le deuxième m’avait enchanté, le troisième était attendu avec beaucoup d’impatience et une pointe de regret et d’inquiétude. Il marque la fin de la collaboration entre : Todd McFarlane ( créateur de Spawn), Robert Kirkman (scénariste de Walking Dead) et Greg Capullo (ex-dessinateur emblématique de Spawn).  Capullo partant dessiner Batman et Kirkman se concentrant sur Walking Dead et Invincible. Ils seront  remplacés par le duo Joe Casey (scénariste) et Nathan Fox (dessinateur) seront-ils à la hauteur ??? Réponse à la sortie du tome 4.

Ce tome 3 comme les deux précédents tomes mélangent allégrement l'action, l'horreur, l'espionnage et les belles poupées, Autumn, Mirage….

Haunt 3 planche

 

Dans ce tome, nous découvrons un nouvel ennemi pour les frères Kilgore : une entité mystérieuse, aperçue dans le tome 2,  qui cherche à s’emparer de  Kurt.  Les deux frangins vont recevoir l’aide inattendue d’une charmante demoiselle et d’une voix qui fait des révélations à Kurt. Haunt 3 planche 2


Les méchants sont toujours aussi méchants et machiavéliques. Les gentils, l’Agence, ne sont peut-être pas aussi gentils qu’ils le prétendent. La veuve de Kurt est de plus en plus curieuse sur le passé de son ex-mari. Daniel file le parfait amour avec son amie Autumn (ex-prostituée). 

Robert  Kirkman plante ainsi quelles petites graines très intéressantes pour l’avenir. Celles-ci germeront-elles sous la plume du nouveau scénariste ? Espérons-le ?   

 

haunt t3 planche 3.jpg


Greg Capullo montre un coup de fatigue ou de lassitude à moins qu’il ne pense déjà à Batman. Ses dessins sont légèrement moins réussis, surtout sur le dernier épisode de ce recueil,  attention ce n’est pas non plus la catastrophe.  

Ce tome 3 reste malgré ce léger petit bémol une réussite totale et se termine par un cliffhanger qui laisse entrevoir de belles perspectives pour l’avenir.


 Revedefer

 

Ma note 8.5/10


Scénario 9/10 Dessin 8/10


Haunt vignette