07/10/2011

Kid Paddle Tome : 12 Panik Room

Kid Paddle12.jpgKid Paddle12p.jpg•    Scénario : Midam
•    Dessin : Midam
•    Couleurs : Angèle
•    Editeur : Mad Fabrik
•    Dépot Légal : 08/2011
•    ISBN : 978-2-930618-07-4
•    Nb Pages : 43

Résumé :
Cette série présente les aventures d'un jeune garçon nommé Kid Paddle fan de jeux vidéos, qui a tendance à confondre les univers de ces jeux avec le monde réel. Il est souvent accompagné de ses deux copains Horace et Big Bang.
Kid is Pack :
Cela faisait 4 ans que nous attendions de nouvelles aventures du roi du joystick. Rien de bien neuf sous le ciel de Kid Paddle si ce n’est, au détour de quelques gags, l’arrivée d’un nouveau personnage féminin : une fillette blonde, qui a l’air d’apprécier notre héros.  
Kid aime toujours customiser les poupées de sa sœur, faire des expériences avec ses potes, rêver d’un père « super-héros », jouer aux jeux vidéos … bref il est égal à lui-même. A l’instar d’autres héros jeunesse, il ne vieillit pas d’un iota au fil de ses aventures. Et pourtant, Midam arrive toujours à nous surprendre et à nous tirer quelques sourires avec ses gags. J’ai beaucoup aimé la visite au zoo !
Lire Kid Paddle, quand on est adulte et père de famille, permet d’avoir des échanges avec ses enfants, eux aussi lecteurs de ce petit héros.  Cela permet d’échanger sur les différents gags et de se rendre compte que les enfants ne perçoivent pas comme nous l’humour de Midam.
La lecture de ce tome 12 est agréable, ce n’est pas la Bd de l’année, mais une bonne petite dose d’humour à partager, sans modération, en famille de 7 à 77 ans.
Ma note 7/10   Dessins 7/10  - Scénario 7/10  
Revedefer.

Kid Paddle12v.jpg


Écrit par Samba dans Revede BD | Commentaires (2) | Tags : kid paddle, midam, mad fabrik, 082011, humour, jeunesse, 710 |  Facebook | |

28/09/2011

Curiosity Shop T1. 1914 : Le Réveil

Curiosity Shop1.jpgCuriosity Shop1p.jpg•    Scénario : Valero, Teresa
•    Dessin : Martin, Montse
•    Couleurs : Martin, Montse

Dépot légal : 04/2011 (Parution le 27/04/2011)
Editeur : Glénat (Collection : Grafica)

Résumé :

Barcelone, 1913. La jeune Max Prado rentre de sa pension en Belgique pour assister à l’enterrement de son père, riche industriel du textile mort dans des circonstances restées mystérieuses. Dans la vieille maison de famille, elle découvre des objets laissés par son père à son attention : le roman de Dickens Old Curiosity Shop, une clé et une lettre envoyée de Madrid contenant un cryptogramme. Pour fuir un mariage forcé, Max s'enfuit à Madrid, bien décidée à comprendre l'utilité des objets dont elle a hérité. Là-bas, elle découvre une boutique étrange : le "Curiosity Shop", dont la porte s'ouvre avec sa clé !

Mon avis :

Un scénario très riche, dense : il faut rester bien concentré pour suivre l’intrigue et ne pas en perdre le fil.  Ici, vous n’êtes pas plongé dans la lecture des Blondes ou autres « joyaux » de ce style.

De l’historique, les prémices de la création d’Israël, l’imminence de la Première Guerre mondiale ou les affrontements coloniaux au Maroc, un brin de fantastique, du mystère … tous ces ingrédients sont réunis dans ce premier tome riche. Mais aussi de nombreux personnages nous obligent à une lecture très attentive.

Les dessins sont tour à tour « naïfs »,  « simples » ou  « complexes » le tout brillamment mis en couleur. J’ai beaucoup aimé le graphisme de  Montse Martin, une vraie réussite.

Ce premier tome est peut-être un peu trop dense, du côté du scénario, rendant sa lecture peu aisée et pouvant rebuter les lecteurs aimant les histoires plus faciles à  « ingurgiter ».

Difficile de se prononcer définitivement, je vais attendre la lecture du tome 2 pour mieux appréhender l’univers proposé par la scénariste  Teresa Valero.

Ma note :  7/10   Scénario 6/10 (trop riche peut être)  -  Dessins 8/10

Revedefer.

21/09/2011

Thor (Marvel deluxe) Tome 1. Renaissance

thir.jpgnumérisation0153.jpg    Scénario : Straczynski, Joe Michaël
    Dessin : Coipel, Olivier
    Dépot légal : 04/2011
    Editeur : Panini France
    Collection : Marvel Deluxe
    Planches : 288


Résumé :


Marvel Deluxe est une collection de prestige qui se propose de rééditer dans l'ordre chronologique, et de présenter pour la première fois en format géant, les meilleurs épisodes de productions, réalisées par les plus grands artistes Marvel. Don Blake était un médecin qui se battait pour guérir les maladies et offrir du réconfort aux plus faibles. Le puissant Thor, dieu du Tonnerre et fils d'Odin, était l'héritier du trône d'Asgard, le légendaire royaume scandinave. L'homme et la divinité ont eu un destin commun... Le retour du Dieu du tonnerre ! Le lien entre Blake et Thor a fini par s'estomper, et les deux héros en ont même perdu le souvenir. Thor a lutté pour empêcher Ragnarok, l'apocalypse de la mythologie nordique, qui menaçait tout le panthéon d'Asgard. Son courage indéfectible a permis de surmonter cette terrible épreuve. Les dieux sont tombés en héros, et le cercle infernal de mort et de destruction où les avait enfermés un sort fatal a pris fin. Mais où sont désormais tous les dieux ? Cet album réunit les huit premiers épisodes de la plus récente série de Thor, écrits par J M Straczynski et dessinés par Olivier Coipel. Deux numéros spéciaux, la légende de Skurge l’Exécuteur et le procès de Thor, imaginés par Matt Fraction et Peter Milligan, complètent le programme.


 Coup de foudre !!!!


J Michael Straczynski est un scénariste prolifique qui travaille pour la télévision,et écrit également des romans et des bandes dessinées. Il est notamment connu pour Babylon 5, une série TV de science-fiction qui a été diffusée sur C+ et dont je suis fan.
Olivier Coipel, talentueux dessinateur français, a fait une arrivée fracassante chez Marvel, en dessinant en 2005 l’arc House of M.


Dire que j’attendais ce Comics avec impatience n’est rien. Une petite commande via internet, quelques jours d’attente et voilà que le facteur dépose le colis dans ma boite aux lettres. C’est avec une grande fébrilité que je défais l’emballage, tel Gollum  retrouvant son « précieux ».  Ayé, je le tiens enfin entre mes mains, l’objet est beau et lourd. Thor est magnifique et dégage une aura de force et de puissance sur la couverture. J’arrache le plastique transparent qui protège ce bijou  et j’ouvre enfin ce Comics …..
Ma lecture va débuter, je me cale sur mon lit, je coiffe mes cages à miel des écouteurs de ma « boite à tonnerre ».  Amon Amarth groupe de death mélodique suédois, qui aborde des thèmes reliés aux Vikings et la mythologie scandinave, va me servir de fond sonore pour cette épopée au côté du Dieu du tonnerre.


Il y a longtemps que j’avais arrêté de lire les aventures de Thor. J’avais lu, dans Civil War, qu’il était mort et que Tony Stark l’avait fait revivre à travers un clone, ceci afin d’emporter la victoire contre l’autre camp.


C’est donc avec grand plaisir que je retrouvais un des héros de mon adolescence dans de nouvelles aventures. Je ne fus point déçu !!! JM Straczynski nous a concocté un scénario de toute beauté.


Thor revient du néant !! Il revient sur terre en Oklahoma sous les traits du Docteur Donald Blake. Ses premiers objectifs seront de rebâtir la cité d’Asgard et de retrouver les siens, réincarnés en mortels et dispersés de par le monde. Ce qui n’est pas sans lui posé quelques soucis et questions. Doit-il faire « revivre » tous les Asgardiens au risque de faire revenir ses ennemis à la vie ?


La présence de la cité d’Asgard sur le sol américain ne sera pas du goût de tout le monde et cela provoquera un face à face très musclé entre le Dieu du Tonnerre et Tony Stark/Iron Man. Thor n’ayant pas apprécié son clonage et l’utilisation qui a été faite de son double. Cela laisse présager des retrouvailles plus que musclées dans de futures aventures de Thor.


Ce tome 1 est une belle entrée en matière pour relancer la franchise Thor, l’histoire se déroule lentement et cela permet à Olivier Coipel de s’exprimer de très belle manière en nous livrant des planches d’une très grande beauté.  Ses dessins sont magnifiques, ce mec est un Dieu !!


Vous l’aurez compris je suis particulièrement emballé par cette lecture et je serai présent pour la sortie du tome 2.


Un léger bémol cependant les deux récits qui complètent  ce premier Marvel Deluxe consacré à Thor, "La Légende de Skurge l'Exécuteur" et "Le Procès de Thor" ne sont pas à la hauteur de la qualité du reste de l’ouvrage.

Revedefer


Ma note : 9/10   Scénario 9/10  -  Dessins 9/10

Thor (Marvel deluxe)1.jpg



06/09/2011

Les Expulsables

couv_115783-2a5f550.jpgexpulsables.jpg•    Scénario : Berth
•    Dessin : Berth
•    Dépot légal : 09/2010
•    Editeur : Hoëbeke
•    Planches : 64

Résumé de l'album :
Série publiée dans Siné Hebdo constituée de strips de trois cases qui mettent en scène des étrangers de toutes couleurs, des fonctionnaires des services administratifs et des policiers dans des face-à-face et des situations cocasses. Un ton humoristique autour des lois anti-immigration et de l'instauration du ministère de l'Immigration et de l'Identité nationale.

Salut à toi :
Y-a des fois, tu vois une image et pleins de souvenirs te reviennent. C’est ce qui m’est arrivé en voyant la couv’ de cet album chez mon libraire à sa sortie.  Besançon et sa citadelle, Thierry et le Mag Rockstyle, les concerts au Montjoye, mes années à Radio BIP. Je me suis donc procuré cet ouvrage au demeurant fort sympathique et j’ai entamé sa lecture et là, un fil musical s’est imposé à moi : le rock alternatif/punk Français : Parabellum, OTH, LSD, Les Shériff, et bien sur les Bérus avec leur incontournable « Salut à toi ».
Salut à toi ô mon frère
Salut à toi peuple khmer
Salut à toi l'Algérien
Salut à toi le Tunisien
Salut à toi Bangladesh
Salut à toi peuple grec
Salut à toi petit Indien
Salut à toi punk iranien…….
J’ai adoré cet ouvrage qui traite des lois anti-immigration instituées par le gouvernement Sarkozy, à travers la création du ministère de l'Immigration et de l'Identité nationale. Ces lois qui ont généré des situations, absurdes et indignes : membres d'une même famille séparés, expulsion de sans-papier vers un pays d'origine, qu’ils ne connaissent parfois même pas, centres de rétention insalubres…
Berth vise juste et bien tout au long de cet ouvrage. Il met en scène des situations tour à tour cocasses,  paradoxales ou  hypocrites.
 

Le dessin est caricatural, les traits sont gros et ronds tout en douceur ce qui tranche avec les propos tenus par certains protagonistes, policier, fonctionnaire zélé, …  Les Expulsables est  un album, drôle et grinçant qui gratte là où ça fait mal. A vous procurez de toute urgence.
 

 

0.jpg



 

Ma note 7.5 /10       Scénario 8/10  -  Dessins 7/10
Revedefer.

Écrit par Samba dans Revede BD | Commentaires (8) | Tags : les expulsables, berth, hoebeke, 092010, humour, 7.510 |  Facebook | |