02/09/2011

Best of Marvel T 23. Vengeurs - La saga de Korvac

couv_122933-299805a.jpgBest of Marvel23p.jpg•    Dessins : George Pérez, Sal Buscema, David Wenzel, Tom Morgan
•    Scénario : Shooter, Jim et Mark Gruenwald
•    Dépot légal : 02/2011
•    Editeur : Panini France
•    Collection : Best of Marvel

 

Résumé :


Voici enfin rassemblés dans un même album tous les épisodes de The Korvac Saga, l'un des chapitres les plus réputés de la saga des Vengeurs, paru en 1978. Découvrez le récit original de la bataille opposant Thor, Iron Man, Captain America, alliés aux  Gardiens de la Galaxie, face au puissant Korvac. Et en exclusivité, un épilogue inédit !


Vengeurs rassemblement :


Le scénario est assez simple, sans pour autant être simpliste : les Gardiens de la galaxie débarquent du futur car ils pourchassent Korvac, qui s’est échappé dans le passé. Selon les Gardiens, Korvac a un plan simple : détruire Vince Astrovick avant qu’il n’intègre le programme spatial qui l’enverra devenir un héros… dans le futur.  Les Gardiens vont donc s’allier aux Vengeurs, car Korvac est introuvable.  Il s’est placé hors de toute détection.
Les deux groupes vont donc se partager la tâche, les Gardiens surveilleront le jeune Vince Astrovik et les Vengeurs chercheront Korvac.  Lors de ces recherches les Vengeurs seront attaqués par nombre de leurs ennemis, Ultron, le Collecteur … ce qui leur permettra de trouver des indices qui les conduiront à Korvac pour l’affrontement final.

Comme souvent dans les histoires de Super-héros en équipe  certains tirent mieux leur épingle du jeu que d’autres,  Œil de Faucon, Captain America, Iron Man, La Guêpe, Vision. D’autres seront plus en retrait voir sous employés par les auteurs, Wonder Man, le Pourpoint Jaune, le Fauve, Vif Argent ce qui est un peu regrettable.

Côté dessins, ils se révèlent agréables et dans ce qui se faisait à l’époque (1978). Les scènes d’action sont compréhensibles, les auteurs ne les ont pas surchargées en faisant inutilement commenter  leurs  actions par les héros.

Pour conclure, ce recueil est tout de même une belle aventure des Vengeurs.  C’est avec un plaisir teinté de nostalgie, Strange, Titans & Co, que j’ai dévoré ce Comics. Merci à Panini et Marvel de nous compiler comme cela de belles histoires dans cette collection Best Of.

Ma note : 7/10  -  Scénario 7/10 -  Dessins 7/10


Revedefer.

26/08/2011

Seuls T 6. La quatrième dimension et demie.

Seuls6.jpgSeuls6p.jpg•    Cycle : 2ème
•    Scénario : Vehlmann, Fabien
•    Dessin : Gazzotti, Bruno
•    Couleurs : Usagi
•    Dépot légal : 06/2011
•    Editeur : Dupuis
•    Planches : 46

  Résumé Editeur :

À la fin du premier cycle, les cinq enfants faisaient une terrible découverte : ils sont morts ! Ils réagissent de manière différente à cette macabre nouvelle : Camille décide d'organiser leurs funérailles, Yvan tente une séance de spiritisme « inversée » (pour entrer en contact avec les vivants), Leïla décide d'enquêter sur sa propre mort et Dodji ne renonce pas à chercher un moyen de quitter cet endroit, ni enfer, ni paradis, mais où l'on peut toujours souffrir...

Mon avis :


Ce 6ème tome est le début du second cycle de Seuls. Après la révélation concernant leur mort dans le tome précédent nos cinq enfants essayent de se souvenir du comment de leur mort.


Fabien Vehlmann distille petit à petit des éléments d’informations qui nous permettront de compléter le puzzle qu’il a crée pour nous. 


Ce tome est plus centré sur la rivalité entre le groupe d’enfants dirigé par Leïla et Dodji et celui dirigé par  Saul.  Au départ cela ressemble à un jeu mais bien vite cela prend la tournure d’une guerre.  Certains passages de ce tome ne sont pas sans rappeler l’ambiance joyeuse et enfantine des tomes 1 & 3.


Habilement, Fabien Vehlmann vient clore ce tome par un cliffhanger qui nous rappel que nous ne sommes pas ici dans un épisode de la Petite maison dans la prairie.


Les dessins de Bruno Gazzotti sont toujours aussi beaux et collent bien à l’intrigue sculptée amoureusement par Fabien Vehlmann.


Ce tome 6 m’a fait passer un agréable moment de lecture comme les 5 précédents. Il permet un début de cycle  agréable et haletant en attendant de nouvelles révélations ….

 


Ma note  :  Scénario 9/10   -   Dessins 8/10  -  Global : 8.5/10


Revedefer

Seuls6v.jpg

 

25/08/2011

Jour J T 6. L'imagination au pouvoir ?

Jour J6.jpgJour J6p.jpg•    Scénario : Duval, Fred, Pécau, Jean-Pierre et  Blanchard, Fred
•    Dessin : Mr Fab
•    Couleurs : Fernandez, Jean-Paul
•    Couverture :Blanchard, Fred et  Manchu
•    Dépot légal : 05/2011 (Parution le 18/05/2011)
•    Editeur : Delcourt
•    Collection : Neopolis

 
Résumé de l'album :


Mai 1968, des malfaiteurs s'emparent de 200 millions de francs issus de la Banque de France. Cinq ans après avoir disparu au moment du partage, l'un des braqueurs revient demander sa part. Mais les choses ont changé : après les évènements de Mai 68, la guerre civile qui s'ensuivit et la reconstruction de Paris, les complices d'hier gravitent désormais dans les cercles proches du pouvoir.


 Sous les pavés la plage :


Cette histoire débute en mai 68 par un casse et  la mort du Général  De Gaulle. La France connaît alors des émeutes qui se transforment en guerre civile…  Voilà le point de départ cette uchronie joliment racontée par Duval, Pécau et Blanchard, la plus aboutie de la série. Ils avaient déjà bien assurés avec le tome 5 mais là ils transforment l’essai. Ils font comme le bon vin, ils se bonifient avec l’âge.


Ce tome permet  aux plus anciens de retrouver  pléthores d’hommes politiques Français de leur jeunesse, François Mitterrand, Jacques Chirac, Daniel Cohn-Bendit, Georges Marchais... le tout mâtiné de traitrises, manipulations et complots ceci afin de devenir le Chef de L’Etat. Je n’en dévoile pas de trop sinon la surprise sera éventée et  gâchera votre lecture.


J’ai pris beaucoup de plaisir à la lecture et les dessins de Mr Fab y sont pour beaucoup. Ils arrivent bien à mêler le Paris ancien et ce modernise  « psychédélique » insu de cette révolution de 68.


Bref, un agréable moment de lecture que je vous conseil vivement de vous procurer ou au moins de lire.


Ma note :   Scénario 8/10  - Dessins 7/10 -  Global : 7.5/10

Jour J6v.jpg


Revedefer.

18/08/2011

Gnomes de Troy T3 : Même pas peur.

Gnomes de Troy3.jpgGnomes de Troy3p.jpgAuteurs : Arleston et Tarquin.
Editeur : Soleil.
Sortie : 05/2011
Le résumé.
Ils sont mignons. Ils sont rigolos... Mais ils puent. Ne leur faites pas confiance, ils sont méchants. Ce sont des GNOMES !

Dragées Fuca :
 
Vous êtes victimes de constipation passagère, vous ne savez comment faire pour résoudre ce problème ???? Lisez Gnomes de Troy, une vrai purge, qui vous aidera à vous soulagez.
 
Y-a pas à dire chez Soleil y savent presser le citron jusqu’à la dernière goutte voir même plus.
 
Gnomes de Troy ou comment terminer de détruire un héros somme toute sympathique au début. Lanfeust de Troy c’est génial !!! Une grosse claque quand c’est sorti. A l’époque c’était les précurseurs de ce style Héroïc Fantasy saupoudré d’humour et de calambours. Arleston et Soleil avaient déjà bien pressé l’agrume rejoint par d’autres éditeurs. Mais là, c’est le fond du trou que nous avons atteint avec la jeunesse de Lanfeust.
 
Y-a presque rien à sauver dans ces deux albums. Lanfeust et un gosse limite débile ses copains ne valent guère mieux et les gags sont consternants de débilité.  Aucune finesse, rien de qui a fait le succès de Lanfeust de Troy. Ici c’est pipi, caca, prout, de l’humour digne des cours de récré d’enfants de primaire. Bref, une daube de chez daube, y-a juste les dessins qui sont corrects.
 
J’en vois déjà certains qui rigolent et qui se disent sado/maso le père Revedefer.  Que nenni, juste le papa de jeunes enfants 10 et 8 ½ ans qui eux aiment bien ce genre d’humour bas du plafond. Mais c’est normal vu leur âge.
 
Ma note :   3.5/10   -   Scéna.. quoi  1/10 – Dessins 6/10
 
PS : vous voulez une série jeunesse de qualité chez Soleil : Les p’tits Diables de Dutto, Olivier

Revedefer.

Gnomes de Troy3v.jpg