08/04/2016

Trashed

trashed,derf backderf,çà et là,déchets,american way of life,décharge,poubelle,rudologie,éboueur,rippeurtrashed,derf backderf,çà et là,déchets,american way of life,décharge,poubelle,rudologie,éboueur,rippeurAuteur : Derf Backderf
Éditeur : Çà et là
237 pages
Sortie : septembre 2015
Genre : Chronique sociale, Humour


 

A 21 ans, J. B. se retrouve coincé chez ses parents, dans un patelin du fin fond de l’Ohio. Il vient d’arrêter la fac et doit absolument trouver un travail pour ne plus avoir sa mère sur le dos en permanence. Suite à une annonce providentielle, il est engagé comme éboueur contractuel et est bientôt rejoint par Mike, un ancien copain de lycée. Ensemble, ils vont découvrir les joies du métier, se confronter aux habitants les plus dérangés de la ville, aux éboueurs de longue date, aux chiens errants et aux sacs poubelles mal fermés. Pendant une longue année, ils devront faire leur tournée quotidienne sous la pluie, la neige ou sous un soleil de plomb, surveillés de très près par leur omniprésent chef Will E.

 trashed,derf backderf,çà et là,déchets,american way of life,décharge,poubelle,rudologie,éboueur,rippeur

 " Imagine l'économie comme un immense tube digestif. Et nous on est là, devant le trou du cul du libéralisme, à nettoyer."

Ça, c'est à la page 191.

Vous l'avez aussi en page 215, de façon plus soutenue, si vous préférez :

"J'ai lu que des économistes se basent sur les ordures comme indicateur économique ! Plus il y en a sur le trottoir, plus l'économie est saine !"

Ouaip ! Que l'on prenne des gants ou pas, le résultat est le même : la civilisation croule sous ses immondices ! Et ne nous plaignons pas quand nous faisons partie des petits veinards qui n'ont qu'à sortir les poubelles sans s'inquiéter de la suite...

Pour s'intéresser à cette suite, la BD de Derf Backderf est une pépite. Il faut savoir qu'il s'est lui-même trouvé à l'arrière du camion pendant un an en 1979-80 et qu'il a planché sur la question des déchets aux USA et dans le monde, pour nous faire partager aujourd'hui cette expérience, plus ou moins transposée à notre époque, et par l'entremise d'une galerie de personnages déjantés à souhait qui ne dépareilleraient pas dans certains films des frères Cohen.

Voici par exemple Magee : il fume des cigarettes aux clous de girofle, il ne jure que par les cassettes audio, et il fait ses premières tournées de ramassage des ordures avec des santiags et une casquette irlandaise.

trashed,derf backderf,çà et là,déchets,american way of life,décharge,poubelle,rudologie,éboueur,rippeur

trashed,derf backderf,çà et là,déchets,american way of life,décharge,poubelle,rudologie,éboueur,rippeur

Il y en a d'autres, lisez la BD pour faire leur connaissance.

Nos valeureux éboueurs à la mine résignée et fataliste (effet pince sans rire décuplé) ne tarissent pas de commentaires tantôt crus, tantôt pleins d'une philosophie décalée, toujours acides, sur les administrés, les services de la ville, la société... En version originale, on imagine les dialogues avec l'accent du Midwest, truffés de "fucking", de "ass" et de "shit"...

trashed,derf backderf,çà et là,déchets,american way of life,décharge,poubelle,rudologie,éboueur,rippeur


Philosophe, ou cinglé, on doit le devenir quand on fait ce métier parce que c'est énorme ce qu'on peut avoir à ramasser sur le bord des routes : du chat mort dans sa caisse de litière sale, en passant par le piano défoncé, jusqu'au gars qui démonte sa vieille épave et la sort en pièces détachées, tout au long de l'année, pour finir par le bloc moteur !
Ça ne vous paraît pas si énorme ? Lisez la BD, je vous dis... Et il faut ramasser sans sourciller, parce que certains ont des passe-droits, ils s'arrangent en direct avec le directeur des services municipaux... Petites combines par-ci, petites magouilles par-là, comme partout...

A part ça, on ne compte pas le nombre de boîtes aux lettres cassées ou de murs écornés par le chauffeur du camion...

trashed,derf backderf,çà et là,déchets,american way of life,décharge,poubelle,rudologie,éboueur,rippeur

...ni les coups de potaches que se font entre eux les employés des divers services municipaux.

trashed,derf backderf,çà et là,déchets,american way of life,décharge,poubelle,rudologie,éboueur,rippeur

Le génie de cette BD, c'est qu'elle nous fait exploser de rire en nous démontrant qu'on a les pieds dans la merde et qu'il n'y a pas grand chose à faire pour en sortir, sans nous tenir, pour une fois, de discours culpabilisant.

trashed,derf backderf,çà et là,déchets,american way of life,décharge,poubelle,rudologie,éboueur,rippeur


Au début de l'album vous avez une brève histoire des ordures, à la fin un dossier sur leur traitement moderne... Et entre les deux, vous vous poilez avec les dialogues et les situations, sur une bichromie en bleu d'une propreté impeccable. Le dessin est vraiment atypique, personnel, net, limpide, facile à lire, et il n'est pas sans me rappeler le style de mon affectionné Gotlib.

trashed,derf backderf,çà et là,déchets,american way of life,décharge,poubelle,rudologie,éboueur,rippeur

trashed,derf backderf,çà et là,déchets,american way of life,décharge,poubelle,rudologie,éboueur,rippeur

"Difficile de visualiser une décharge de 400 km² ? Voici quelques trucs qui seraient entièrement enfouis sous un tel dépotoir. Et gardez à l'esprit que nous avons déjà plusieurs décharges profondes d'au moins 120 m !"

 

trashed,derf backderf,çà et là,déchets,american way of life,décharge,poubelle,rudologie,éboueur,rippeur

Ah ! Splendeurs abyssales des ordures de l'humanité, capable du meilleur comme du pire !

Coup de coeur pour :

trashed,derf backderf,çà et là,déchets,american way of life,décharge,poubelle,rudologie,éboueur,rippeur

Et je brûle de me procurer les deux autres albums de Backderf :

 trashed,derf backderf,çà et là,déchets,american way of life,décharge,poubelle,rudologie,éboueur,rippeurtrashed,derf backderf,çà et là,déchets,american way of life,décharge,poubelle,rudologie,éboueur,rippeur

 

 

 

 

 

 

 05-3e731b2.gif

Virgule

05/04/2016

Chaos debout à Kinshasa

12543262_525899264246602_2009006547_n.jpgPAGE 5 - PLANCHE 1.jpgScénario : Thierry Bellefroid
Dessin : Barli Baruti
Éditeur : Glénat

112 pages
Sortie : 17 février 2016
Genre : Roman graphique - Histoire

 

 

 Les dessous d'un combat de légende, où tous les coups sont permis...

1974. Ernest, petit voyou de Harlem, navigue de combine en combine pour rembourser une dette à de dangereux malfaiteurs. Grâce à un concours organisé sur une radio privée, il gagne un voyage pour assister au "combat du siècle" entre Mohammed Ali et George Foreman, à Kinshasa ! Une aubaine pour Ernest qui va pouvoir se mettre au vert et renouer avec ses racines auprès de ses "frères africains". Mais il est loin d'imaginer dans quel état se trouve le Zaïre au plus fort de la guerre froide... Dirigé d'une main de fer par le président-dictateur Mobutu, gangréné par la corruption, le pays est devenu un véritable nid d'espions et de politiciens véreux. Des individus sans scrupule qui n'ont rien à envier aux pires truands de Harlem..


Mettons tout de suite les choses au clair : je n'aime pas la boxe, je ne m'intéresse pas à la politique, j'ai de grosses lacunes en Histoire et je ne comprends habituellement rien aux histoires d'espionnage.

chaos debout à kinshasa,baruti,bellefroid,glénat,zaïre,mobutu,rdc,kinshasa,mohammed ali,george foreman,boxe,combat du siècle,guerre froide,espionnage,congo belge,corruption,dictature

Mais, me direz-vous, pourquoi as-tu souhaité chroniquer cet ouvrage notoirement constitué de tous ces ingrédients, ma pauvre Virgule ?

Eh bien, j'aime me lancer des défis en élargissant mon spectre dans le cadre de ma mission de chroniqueuse chez Samba BD, et j'essaie de combler mes diverses lacunes en me divertissant, ce pour quoi la BD est une ressource précieuse.

chaos debout à kinshasa,baruti,bellefroid,glénat,zaïre,mobutu,rdc,kinshasa,mohammed ali,george foreman,boxe,combat du siècle,guerre froide,espionnage,congo belge,corruption,dictature


Dans celle-ci, j'ai été attirée par le dessin. Je suis plutôt admirative de cette technique aquarelliste de Baruti, déjà rencontrée dans Mme Livingstone.

chaos debout à kinshasa,baruti,bellefroid,glénat,zaïre,mobutu,rdc,kinshasa,mohammed ali,george foreman,boxe,combat du siècle,guerre froide,espionnage,congo belge,corruption,dictature


Exactement comme je le fais quand je regarde une série ou un film dont je "décroche" ou auquel je ne comprends rien dès le début (parfois, Loubrun m'explique, s'il est patient), j'ai donc dévoré du regard les paysages, les décors, les ambiances, les personnages et leurs attitudes.
Comme cette BD est très cinématographique dans son montage, et que le dessin est réaliste, ça a bien marché.
Et quand même, histoire de ne pas paraître plus bête que je ne le suis, je précise que j'ai aussi lu les textes et réussi à suivre la fiction (enfin, je crois.)

chaos debout à kinshasa,baruti,bellefroid,glénat,zaïre,mobutu,rdc,kinshasa,mohammed ali,george foreman,boxe,combat du siècle,guerre froide,espionnage,congo belge,corruption,dictature

Je me suis même intéressée au match de boxe, et à la tactique de Mohammed Ali qui a essoufflé son adversaire pendant plusieurs rounds avant de le foudroyer (c'est alors que j'ai compris le titre de l'album).

J'ai bien noté le parallélisme entre le boxeur et le dictateur : leur ego démesuré, et leur combat pour rendre au peuple africain ses racines et sa fierté, son "authenticité" comme disait Mobutu. Pour les méthodes du second, il y aurait à dire, mais des dictateurs fous aux motivations diverses et variées, on en a un certain nombre sur la planète, dans le passé, dans le présent, et, je le crains, dans le futur. Enfin, quand on n'est pas directement sous leur coupe ou dans le rayon de leurs dommages collatéraux, ça a quelque chose de fascinant à observer...

Et à propos de racines, j'ai été touchée par la naïveté de deux personnages : Ernest d'Harlem, qui idéalise le Zaïre, son Eldorado, où il croit que tous les noirs sont frères inconditionnellement, et Blanche de Kinshasa, qui ne rêve que de l'Amérique, où elle imagine que "les noirs sont libres", et que" les familles sont gentilles", et que "tout est tellement plus intéressant qu'ici"...
L'herbe est toujours plus verte ailleurs ? Le noir est toujours plus ou moins noir ailleurs, les camaïeux sont à l'intérieur, pas sur la peau... Et ça vaut pour toutes les couleurs...

"Viens avec moi, petit blanc chocolat..."


Bilan : j'ai vraiment aimé cet album.
Et maintenant, je ne confonds plus Mobutu et Amin Dada.
Encore une lacune de comblée.

a08-3e78906.gif


Virgule



 

 

04/04/2016

Les savants - Tome 1 - Ferrare, 1512. Du plomb en Or.

 les savants,ferrare 1512,du plomb en or,blengino,carloni,isambert,quadrantsles savants,ferrare 1512,du plomb en or,blengino,carloni,isambert,quadrantsScénario : Luca Blengino
 Dessin : Stefano Carloni
 
Couleur : Franck Isambert

 Éditeur : Soleil (Quadrants)
 56 pages
 Sortie : 23 mars 2016
 Genre : polar historique

 

 

 Les Experts, au temps de la Renaissance.

1512. Nicholas Copernic vient à Ferrare pour y donner plusieurs conférences devant un parterre de jeunes gens parmi les plus érudits d’Europe. Mais la célèbre université est en émoi en raison du récent suicide d’un étudiant. Un brillant et jeune agitateur du nom pompeux de Paracelse est persuadé qu’il s’agit d’un crime, et il entend bien le prouver à la police locale remplie d’incapables.

 

Nicolas Copernic a obtenu son diplôme de droit canon en 1503 à Ferrare. En 1512, il commence à travailler sur le système géocentrique de Ptolémée, et à rédiger sa propre hypothèse héliocentriste, qu'il ne publiera que peu avant sa mort, par respect et crainte de l'Eglise, qui soutient alors le premier système.

Théophraste Bombast von Hohenheim, plus connu sous le nom de Paracelse, fut un être bouillonnant, passionné de médecine et d'alchimie. Incompris par ses contemporains, méprisé par les officiels, à contre-courant des idées reçues, il voyage, observe, expérimente, fréquente à travers l'Europe les Universités en auditeur libre... On dit qu'il reçut à Ferrare son diplôme de médecin..

Se rencontrèrent-ils dans la vraie vie ? Les biographies que j'ai parcourues ne le disent pas, mais cela relève du possible...

Blengino, incontestablement féru d'Histoire, a organisé cette rencontre. En respectant au plus près les personnalités et les parcours des deux scientifiques, il les réunit selon une recette connue et rebattue mais qui fait mouche : l'association de deux esprits forts qui résolvent une énigme policière les doigts dans le nez, tenant la dragée haute aux policiers professionnels, toujours en retard de dix indices et de douze déductions.

Carloni et Isambert ont joué avec bonheur les peintres de la Renaissance pour recréer le décor et l'ambiance, en clair-obscur comme il se doit, et nous offrir des portraits et des détails architecturaux très réussis.

les savants,ferrare 1512,du plomb en or,blengino,carloni,isambert,quadrants


les savants,ferrare 1512,du plomb en or,blengino,carloni,isambert,quadrants


Hormis l'intervention de deux ou trois imparfaits du subjonctif, les dialogues fusent de la façon la plus moderne dans des tournures plutôt actuelles, et ça passe très bien, ça traduit les étincelles produites par la confrontation entre les intelligences vives et les caractères bien trempés de nos savants enquêteurs, ça donne un rythme et une juste dose d'humour qui n'ont rien à envier aux séries policières auxquelles nous sommes désormais rodés.

Pour conclure, j'ai passé un bon moment à la lecture de cet album, en essayant de deviner qui était l'assassin, et en appréciant à chaque page les drapés des costumes, les ombres des tavernes ou des cellules d'étude, les lumières des bougies ou celles du jour et de la nuit, les plans variés sur les murs et les toits de la ville...

Quels savants résoudront les prochaines enquêtes ? A suivre dans les prochains tomes...

les savants,ferrare 1512,du plomb en or,blengino,carloni,isambert,quadrants



a08-3e78906.gif

 

 

Virgule

 

03/04/2016

Les chroniques courtes (N°90) : Galkiddek T3 - Triple galop T11

Galkiddek - Tome 3 - Le transfert

triple galop, galkiddek,du peloux, cazenove, bamboo,giroud, grella, delcourt, médiéval, humour, chevaux, jeunesse,triple galop, galkiddek,du peloux, cazenove, bamboo,giroud, grella, delcourt, médiéval, humour, chevaux, jeunesse,Scénariste : Frank Giroud.
Dessinateur : Paolo Grella.
Éditeur : Delcourt.
Sortie : 3 février 2016.
Genre : Médiéval.

 

 

 

Le fiasco apparent du dernier transfert, tenté par le mage Alcantor pour redonner vie à la première épouse de Galohan, condamne irrémédiablement l'indomptable Lillewyn.
Branag, fidèle lieutenant du comte, reçoit l'ordre de l'exécuter. Mais Alcantor est passé maître dans l'art des faux-semblants.
Il y a parfois des séries qui vous passent sous le nez sans qu’on y fasse attention. Pour une fois, c’est une bonne chose car ce triptyque n’est guère passionnant ni original (encore une grosse  vengeance).
Il plaira peut-être à un lecteur classique  qui se serait arrêté aux BD des années 80-90. Il faudra aussi passer le cap du dessin très obscur et glauque de l’Italien Grella.


a04-3e788e4.gif

 

Samba.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 Triple galop - Tome 11

triple galop,galkiddek,du peloux,cazenove,bamboo,giroud,grella,delcourt,médiéval,humour,chevaux,jeunessetriple galop,galkiddek,du peloux,cazenove,bamboo,giroud,grella,delcourt,médiéval,humour,chevaux,jeunesseScénario : Cazenove
Dessin : Du Peloux
Éditeur : Bamboo
48 pages
Sortie : février 2016
Genre : humour équestre

 

 

Chez Bamboo il y en a pour tous les goûts ! Donc là, si vous êtes, ou plutôt si vos enfants ou ados sont dans leur période "J'aime les chevaux", c'est une série pour vous. Cazenove vous propose un gag par page, avec, comme fil conducteur dans ce tome, la naissance d'un poulain. L'humour de cet auteur ne réveille pas du tout mes zygomatiques, mais ça doit marcher avec d'autres, vu la prolifération de ses albums ! Il y a un dossier didactique à la fin.
En revanche, j'ai trouvé rafraîchissants les décors de Du Pelloux, fils d'agriculteur au goût prononcé pour les paysages bucoliques et les animaux, qui a appris le dessin tout seul. Ils m'ont renvoyée dans mon enfance, quand j'observais au jardin les feuilles, les herbes, les fleurs, les insectes, les gouttes de rosée scintillant au soleil du matin...

 

a05-3e788c9.gif

 

Virgule