01/04/2016

Une Vie avec Alexandra David-Néel - Livre 1

une vie avec alexandra david neel,fred campoy,mathieu blanchot,bamboo,grand angle,alexandra david neel,exploratrice,biographie,tibet,marie madeleine peyronnetune vie avec alexandra david neel,fred campoy,mathieu blanchot,bamboo,grand angle,alexandra david neel,exploratrice,biographie,tibet,marie madeleine peyronnetScénario : Fred Campoy
D'après le livre de
Marie-Madeleine Peyronnet

Dessin : Fred Campoy & Mathieu Blanchot
Editeur : Bamboo - Grand Angle
80 pages
Sortie : 3 février 2016
Genre : biographie romancée

 

 

 "Le plus grand explorateur du XXème siècle est une femme..."

1959 : la jeune Marie-Madeleine entre au service d'une vieille femme étrange dont le caractère bien trempé semble venir à bout des employés les plus dévoués : Alexandra David-Néel, exploratrice, philosophe, écrivain, qui fut en 1924 la première Occidentale à entrer à Lhassa, au coeur du Tibet interdit.
Dans un capharnaüm épouvantable où s'entassent les souvenirs de 14 années passées en Asie, Marie-Madeleine se retrouve plongée dans la vie exceptionnelle de la célèbre aventurière, de sa conversion au bouddhisme jusqu'à sa rencontre avec le Dalaï-LAma. Et bien que la vieille femme soit aussi exigeante que fascinante, des liens profonds vont peu à peu se tisser avec la jeune employée..."

 

 " Monte donc dans la bibliothèque de droite de mon bureau, chercher le Tao te king, le Bardo Thödol, la Prajna pâramita, les Upanishads, le Dhammapada et la Bhagavad gita ! "

 

une vie avec alexandra david neel,fred campoy,mathieu blanchot,bamboo,grand angle,alexandra david neel,exploratrice,biographie,tibet,marie madeleine peyronnet

Quelle sacrée bonne femme que Madame David-Néel ! Personne n'a à lui en remontrer... Quand elle est recrutée pour la servir, Mademoiselle Peyronnet, grande asperge un peu gauche, s'embarque à sa façon pour ce qui sera le voyage initiatique de sa vie : en partageant le quotidien de ce personnage hors du commun, elle sera exhortée à affirmer sa propre personnalité et parviendra à gagner l'estime de celle qui fit preuve d'une curiosité spirituelle et philosophique acérée, d'une force mentale et d'une résistance physique à toute épreuve, à qui de nombreux lamas vinrent demander conseil, et qui prit sa revanche sur l'armée anglaise, l'ayant expulsée du Sikkim, en s'introduisant clandestinement à Lhassa, performance refusée jusqu'alors à tout autre explorateur.

 

Obstination, détermination, intégrité, se lisent sur le visage et dans le regard de l'exploratrice croqués par le dessinateur, même quand elle a les yeux fermés.
Les portraits sont subtilement caricaturaux, trait forcé et force de caractère se combinant ici fort pertinemment.

une vie avec alexandra david neel,fred campoy,mathieu blanchot,bamboo,grand angle,alexandra david neel,exploratrice,biographie,tibet,marie madeleine peyronnet

 

De très belles planches en couleurs font la part belle à l'évocation des souvenirs de sa vie aventureuse, mais l'originalité de cet album est qu'il est aussi une mise en lumière, dans les planches en noir et blanc aux belles nuances de gris-sépia, de l'hommage de Marie-Madeleine Peyronnet à la grande dame à travers les dix années passées auprès d'elle à Samten Dzong, "la forteresse de la méditation", à Digne-les-Bains.

une vie avec alexandra david neel,fred campoy,mathieu blanchot,bamboo,grand angle,alexandra david neel,exploratrice,biographie,tibet,marie madeleine peyronnet

La façon dont elle a été "bousculée" et dont elle s'est attachée (et réciproquement !) à sa patronne est remarquablement restituée par cet album également étayé de beaucoup d'humour.

Quelques pages finales proposent une biographie synthétique et quelques photos.

Je me replongerai certainement dans ce bel ouvrage, et guetterai le deuxième livre pour continuer l'aventure...

 

 

a08-3e78906.gif


Virgule

 

Une lecture complémentaire :

Un dessin plus réaliste, une autre approche, passez du point de vue de Mademoiselle Peyronnet à celui de Madame David-Néel elle-même et marchez dans ses traces avec le sublime album de C. Perissin & B. Pavlovic,  chroniqué par Skippy :

Alexandra David-Néel - Les chemins de Lhassa

 

 

 

 

 

 

31/03/2016

Boule à zéro - Tome 5 - Le nerf de la guerre

boule à zéro,ernst,zidrou,bamboo,enfants hospitalisés,maladie,leucémie,chimiothérapie,combativitéboule à zéro,ernst,zidrou,bamboo,enfants hospitalisés,maladie,leucémie,chimiothérapie,combativitéScénario : Zidrou
Dessin : Ernst
Editeur : Bamboo
48 pages
Sortie : 10 février 2016
Genre : Jeunesse, humour

 

 

Les aventures pleines d'humour et de tendresse d'une petite fille hospitalisée.

Bonjour, je m'appelle Zita Sayyah, mais ici, à l'hôpital La Gaufre, tout le monde m'appelle « Boule à Zéro ». Cela fait 9 ans que je vis ici. Qui dit mieux ? Tout ça par la faute d'une saleté de leucémie que je ne vous présente pas : elle pourrait vous trouver à son goût. En 9 ans, j'en ai vu défiler des enfants malades et des parents ! J'en ai vu des larmes versées ! Des sourires partagés aussi... Ce qui manque cruellement dans cette clinique, c'est une chambre pour accueillir de temps en temps des parents d'enfants hospitalisés. Faute d'argent, à ce qu'il paraît. Mais, vous me connaissez ! Quand un problème surgit, je ne suis pas du genre à rester les bras croisés. Pour trouver une solution, je suis prête à me retrousser les manches... et la cervelle. Parole de Zita !

 

Mon avis :

Une découverte intéressante que cette série, dont j'avais feuilleté un tome chez un filleul, ce qui m'a incitée à demander le service presse du tome 5 ici présent.
A priori, des enfants atteints de pathologies lourdes qui grandissent à l'hôpital sans garantie d'en sortir par la porte de la vie, c'est pas drôle.

"Boule à Zéro" prend le contrepied du pathos et le parti du carpe diem avec sa galerie d'enfants espiègles et combatifs boostés par la truculente Zita, qui, vraiment, est comme chez elle à la Gaufre.

 

"La Gaufre ? C'est comme ça qu'on appelle l'hôpital Le Goff entre nous, vu que de l'extérieur, il ressemble à une énooorme gaufre, ce bâtiment !"

 

Dans ce tome, il va s'agir d'en remontrer aux adultes et aux lourdeurs de l'administration pour réunir des fonds afin de permettre aux parents de dormir sur place de temps en temps, pour leur éviter ce "moment qu'ils redoutent le plus : partir le soir, revenir le lendemain matin à l'hôpital... et n'y trouver que du chagrin !"

Et les enfants savent y faire ! Quelle imagination ! Quelle leçon d'optimisme !

boule à zéro,ernst,zidrou,bamboo,enfants hospitalisés,maladie,leucémie,chimiothérapie,combativité

Avec son dessin en ligne claire, efficace et expressif, son ton juste qui articule au bon rythme les mauvais coups et leurs émotions avec des bouffées de bonne humeur régénératrices, cette série est à mettre entre toutes les mains, quel que soit l'état de santé des lecteurs !

 

 

a06-3e788fc.gif

 

 

Virgule

 

 

 

30/03/2016

Dark Sweet Nightmare

dark sweet nightmare,tomu ohmi,soleil manga,manga,sojei,fantastique,romance,erotisme,possession,fétichismedark sweet nightmare,tomu ohmi,soleil manga,manga,sojei,fantastique,romance,erotisme,possession,fétichismeAuteur : Tomu Ohmi
Editeur : Soleil Manga
192 pages
Sortie : 13 janvier 2016
Genre : Shojo/josei - Romance fantastico érotique

 

 

 

Quand elle était petite, Chiruzu habitait avec sa mère, domestique, au Manoir du Lierre Noir. Elle jouait avec le jeune maître Yukihiko. Au décès de sa mère elle dut quitter le domaine.
Quelques années plus tard, les enfants ont grandi, leurs hormones ont poussé et il faut se méfier du Grand Lierre Noir.

dark sweet nightmare,tomu ohmi,soleil manga,manga,sojei,fantastique,romance,erotisme,possession,fétichisme


La mignonne, craquante et ingénue Chiruzu revient au Manoir servir son beau, riche et ténébreux maître, lequel est en proie à une étrange maladie qui vampirise son énergie.
Lui, va la vampiriser, elle, du coup.
Non mais sans blague.
Malgré la très faible résistance qu'elle s'évertue à lui opposer en découvrant la véritable personnalité du Maître, un pervers fétichiste, possessif et manipulateur, elle tombe assez rapidement dans ses bras.

dark sweet nightmare,tomu ohmi,soleil manga,manga,sojei,fantastique,romance,erotisme,possession,fétichisme


Il faut dire qu'il sait y faire, passant ses journées à l'allumer façon douche écossaise, entre grosse colère, menace, et sensualité extrême par tous moyens, palliant une impuissance avouée sans doute imputable à la maladie qui le ronge, pauvre garçon, on a envie de le protéger...
Et s'il n'y avait que ça (entre deux câlins, il lui pique quand même ses sous-vêtements -entre autres- pour alimenter son petit musée personnel... pas net, le gars...)
dark sweet nightmare,tomu ohmi,soleil manga,manga,sojei,fantastique,romance,erotisme,possession,fétichismeMais c'est qu'il y a une grosse bête maléfique qui lui rend régulièrement visite, et qui ne semble pas animée des meilleures intentions !

dark sweet nightmare,tomu ohmi,soleil manga,manga,sojei,fantastique,romance,erotisme,possession,fétichisme

Alors le dessin est joli, il y a du travail, des détails, la lecture est plutôt fluide y compris pour les non-initiés dont je suis, et que je resterai sans doute, en tout cas quant aux tomes suivants de cette histoire, parce que j'ai trouvé ça plus grotesque qu'autre chose... ça m'a presque fait rire !

Cela dit, ça peut plaire, dans le genre huis-clos sensuel initiatique en manoir hanté avec héros névrosés.
Il en faut pour tous les fantasmes !


 

 Mes compatissantes et respectueuses amitiés à Sambette.

 

a04-3e788e4.gif

Virgulica

 

 

 

03/03/2016

Zaï Zaï Zaï Zaï

zaï zaï zaï zaï,fabcaro,6 pieds sous terre,humour,absurde,comique déjanté,cavale,carte de fidélité,auteurs bdzaï zaï zaï zaï,fabcaro,6 pieds sous terre,humour,absurde,comique déjanté,cavale,carte de fidélité,auteurs bdAuteur : Fabcaro
Éditeur : 6 Pieds sous Terre
64 pages
Sortie : 21 mai 2015
Genre : Grosse poilade

 

 

 
Ce qu'en dit l'éditeur :

" Les filles, c'est papa... Écoutez, je ne rentrerai pas à la maison ce soir... et peut-être même pendant quelques jours... Vous avez peut-être déjà regardé les infos... Je veux que vous sachiez que votre papa n'est pas un bandit... "

Un auteur de bande dessinée, alors qu’il fait ses courses, réalise qu’il n’a pas sa carte de fidélité sur lui. La caissière appelle le vigile, mais quand celui-ci arrive, l’auteur le menace et parvient à s’enfuir.

La police est alertée, s’engage alors une traque sans merci, le fugitif traversant la région, en stop, battant la campagne, partagé entre remords et questions existentielles.

Assez vite les médias s’emparent de l’affaire et le pays est en émoi. L’histoire du fugitif est sur toutes les lèvres et divise la société, entre psychose et volonté d'engagement, entre compassion et idées fascisantes. Car finalement on connaît mal l’auteur de BD, il pourrait très bien constituer une menace pour l’ensemble de la société.

Voici le nouveau récit choral de l’imparable Fabcaro, entre road-movie et fait-divers, l’auteur fait surgir autour de son personnage en fuite, toutes les figures marquantes -et concernées- de la société (famille, médias, police, voisinage...) et l’on reste sans voix face à ce déferlement de réactions improbables ou, au contraire, bien trop prévisibles.

 

Ce que j'ai à ajouter

Il y a longtemps que je n'avais pas eu de grosses crises de fou-rire comme ça en lisant une BD !!! ça réveille plein de bons souvenirs de voyages en Absurdie, dans ces univers où tout est sens dessus-dessous, mais juste d'un poil, un fil à peine tiré, qui décale suffisamment toute la trame habituellement si carrée, si sérieuse, si implacable, vers un bais complètement débridé, libérateur et jouissif. J'ai repensé aux situations les plus déjantées imaginées par Gotlib-Alexis, Boris Vian, les Monthy Python, ou encore le Bertrand Blier de "Buffet froid"... Sublimes et irrépressibles  rigolades.

Un road-movie en roue libre donc, avec quelques tonneaux et des groupes de gospel qui font du stop, où l'on peut entendre ce genre de choses :

"Jean-Pierre, je t'en supplie, lâche ce radis issu de l'agriculture raisonnée!"

et où l'ami Fabcaro prend un malin plaisir à épingler les lourdeurs de notre société et ses inébranlables poncifs en changeant juste un truc, par exemple un poireau à la place d'un flingue, ou un auteur BD à la place d'un dangereux délinquant, pour mettre en scène tout ce que ce monde peut receler de perles de bêtise et d'absurdité sous prétexte de filer droit.

Un petit coup de cœur !

Parce que moi, j'adore quand on ne prend pas la vie au sérieux.

 zaï zaï zaï zaï,fabcaro,6 pieds sous terre,humour,absurde,comique déjanté,cavale,carte de fidélité,auteurs bd 
05-3e731b2.gif
 
 
Virgule
zaï zaï zaï zaï,fabcaro,6 pieds sous terre,humour,absurde,comique déjanté,cavale,carte de fidélité,auteurs bd
 

 

 zaï zaï zaï zaï,fabcaro,6 pieds sous terre,humour,absurde,comique déjanté,cavale,carte de fidélité,auteurs bd

 

 

 


Bernard Blier - buffet froid par soulpatrol