18/10/2017

Pin-up 251 souvenirs de la plage...

pin up à la plage,beach girls,chris achilleos,mark blanton,mariah datty benes,siya oum

Siya Oum

pin up à la plage,beach girls,chris achilleos,mark blanton,mariah datty benes,siya oum

Mariah Datty Benes

pin up à la plage,beach girls,chris achilleos,mark blanton,mariah datty benes,siya oum

Mark Blanton

pin up à la plage,beach girls,chris achilleos,mark blanton,mariah datty benes,siya oum

J.Scott Campbell

pin up à la plage,beach girls,chris achilleos,mark blanton,mariah datty benes,siya oum

Keddy Davis

pin up à la plage,beach girls,chris achilleos,mark blanton,mariah datty benes,siya oum

Greg Horn

pin up à la plage,beach girls,chris achilleos,mark blanton,mariah datty benes,siya oum

Marco Checchetto

pin up à la plage,beach girls,chris achilleos,mark blanton,mariah datty benes,siya oum

Chris Achilleos

pin up à la plage,beach girls,chris achilleos,mark blanton,mariah datty benes,siya oum

Joe Benitez

pin up à la plage,beach girls,chris achilleos,mark blanton,mariah datty benes,siya oum

Massimo Carnevale

Le joueur d'échecs

cov.jpg1.jpgScénario et dessin : David Sala

Editeur : Casterman

128 pages – cartonné

Parution : 04 octobre 2017

Adaptation littéraire

 

Présentation :

David Sala adapte le chef d’œuvre de Stefan Zweig en BD.

Les premiers pas furent un fiasco, je n'arrêtais pas de m'embrouiller, cinq, dix, vingt fois, je dus reprendre le début de la partie.
Mais j'avais tout mon temps... Moi, l'esclave du néant...

2.jpg

1941. Dans les salons feutrés d'un paquebot en route pour l'Argentine, le champion du monde d'échecs affronte lors d'une ultime partie un aristocrate viennois, dont l'incroyable maîtrise du jeu est née dans l'antre de la tyrannie.
Cette dénonciation poignante et désespérée de la barbarie nazie est le dernier texte écrit par Stefan Zweig avant son suicide.

3.jpg

Mon avis :

Il y a quelque chose d’ondulant et d’aquatique dans ce récit étouffant de tension dramatique. David Sala y restitue toute l’intensité du texte original en ménageant de longs passages silencieux. Il déploie ses magnifiques aquarelles sur des cases posées comme des grilles sur ses pages. Il renvoie le lecteur aux tendances graphiques des Ateliers Viennois, de Klimt, de Klee, de l’Art Nouveau et des Arts Décoratifs des années 20, dans les décors et les costumes souvent chargés de motifs végétaux. Vignettes carrées, damiers, superpositions, carrelage : tout rappelle quadrillage géométrique des espaces physiques et mentaux dans lesquels évoluent les personnages. Pourtant la ligne droite semble absente cet univers tout en élégance et mathématique qui évoque également les expérimentations optiques d’Escher ou Vasarely.

5.jpg

L’album est un régal pour les yeux et fournit une expérience quasi picturale au lecteur attentif. Il relève autant de l’objet d’art que de la BD. Avec ce tour de force sensoriel, l’auteur nous donne non seulement une adaptation réussie d’un chef d’œuvre de la littérature mais aussi l’occasion de frôler l’idéal de beauté d’une époque sombre et révolue.

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

les ailes du singe, willem, paquet, policier, aventure, animalier, 7/10, 06/2017

 

les ailes du singe, willem, paquet, policier, aventure, animalier, 7/10, 06/2017

 

les ailes du singe, willem, paquet, policier, aventure, animalier, 7/10, 06/2017

Skippy

Sept macchabées

Sept macchabées, Delcourt, Henri Meunier, Etienne Le Roux, Pôle Sud, Frankenstein, uchronie, FantastiqueSept macchabées, Delcourt, Henri Meunier, Etienne Le Roux, Pôle Sud, Frankenstein, uchronie, FantastiqueScénario : Henri Meunier
Dessin : Etienne Le Roux
Éditeur : Delcourt
64 pages
Date de sortie : 30 août 2017
Genre : Fantastique

 

 

 

Présentation de l'éditeur

Les empires germanique et britannique sont en compétition pour atteindre le pôle Sud. Sur la route de cette folle conquête, les échecs et les cadavres s’accumulent… Quand les Anglais ont une idée aussi folle que géniale…

Sept macchabées, Delcourt, Henri Meunier, Etienne Le Roux, Pôle Sud, Frankenstein, uchronie, Fantastique

Londres, 1909. Dans le plus grand secret, les autorités britanniques réactivent une technique de réanimation des morts héritée de Victor Frankenstein pour tenter de conquérir l’Antarctique au nez et à la barbe de l’empereur Guillaume II. Ils réunissent avec soin une équipe de sept explorateurs polaires, récemment décédés. Mais la première vie du trépassé ne simplifie pas nécessairement la seconde… Et certains n’ont pas demandé à revenir…

Sept macchabées, Delcourt, Henri Meunier, Etienne Le Roux, Pôle Sud, Frankenstein, uchronie, Fantastique

 

Mon avis

Sept macchabées, Delcourt, Henri Meunier, Etienne Le Roux, Pôle Sud, Frankenstein, uchronie, FantastiqueLa série Sept s’arrête cette fois-ci sur une conquête uchronico-fantastique du Pôle Sud réalisée par une équipée de mort-vivants (c’est la mode, après tout…). Le pitch est plutôt sympa et les éléments de suspense disséminés çà et là au long de l’histoire sont de nature à attiser la curiosité du lecteur, tout comme, d’ailleurs, la rivalité historique des grandes nations voulant conquérir les ultimes territoires inconnus de notre planète en cette époque d’apogée des empires coloniaux (britannique et français, notamment).

Malheureusement, le déroulé de cette aventure et sa conclusion ne sont pas à la hauteur des attentes suscitées. Les auteurs nous embarquent dans une un scénario un peu lourd (le fil rouge de la femme du médecin, par exemple, n’apporte pas grand-chose à l’histoire, me semble-t-il) où interviennent des personnages réels (Le propre père du Che !) et autre héros de romans (La créature de Frankenstein). Encore, pour cette dernière, pourquoi pas ? En effet, dans le roman de Mary Shelley, le monstre disparaît dans le brouillard et peut très bien « vivre » au Pôle Sud depuis. Le lien est par ailleurs assez logique puisque la technique utilisée pour ramener les morts à la vie est celle de Victor Frankenstein. Mais pour le père du Che, Ernesto Guevara Lynch, j’ai envie de dire : What The Fuck ?!?. Franchement, ça sort de nulle part et ça gâche tous les efforts des scénaristes pour mener cette histoire à son terme. La valeur ajoutée de nous présenter ce personnage comme le père du Che est environ de zéro. Elle ne participe pas spécialement d’un hommage humoristique ou quoique ce soit d’autre et n’a apparemment aucune raison d’être. Au final, je me suis mis à focaliser sur ce détail et me suis désintéressé un peu du reste, à savoir la conclusion de l’histoire. C’est d’autant plus dommage que l’une des portes ouvertes par le scénariste : Le Major Buttler, ce qu’il est devenu, comment il s’est fait remplacer dans la mort, quel genre de salaud était-il vraiment, tout cela est finalement laissé de côté alors qu’il y avait certainement matière à éclairer notre lanterne sur cet absent omniprésent.

Sept macchabées, Delcourt, Henri Meunier, Etienne Le Roux, Pôle Sud, Frankenstein, uchronie, Fantastique

Bon, et puis concernant le dessin, c’est un peu pareil. Ça aurait pu être très bien mais entre des cases aux qualités graphiques inégales (parfois très bonnes mais d'autre fois un peu brouillonnes) et une colorisation numérique un brin pâlotte usant et abusant des horribles dégradés pour les ciels, on n’est finalement pas trop gâté de ce côté-là non plus.

Sept macchabées, Delcourt, Henri Meunier, Etienne Le Roux, Pôle Sud, Frankenstein, uchronie, Fantastique

Bref, il y avait clairement de quoi faire mieux avec cette BD qui, de fait, n’est pas vraiment une réussite. Dommage !

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

Sept macchabées, Delcourt, Henri Meunier, Etienne Le Roux, Pôle Sud, Frankenstein, uchronie, Fantastique

 

Sept macchabées, Delcourt, Henri Meunier, Etienne Le Roux, Pôle Sud, Frankenstein, uchronie, Fantastique

 

Sept macchabées, Delcourt, Henri Meunier, Etienne Le Roux, Pôle Sud, Frankenstein, uchronie, Fantastique

 

Odradek.

17/10/2017

Journal d'un enfant de lune

journal d'un enfant de lune, Chamblain, nalin, kennes editions, enfants de la lune, témoignage, maladie orpheline, xeroderma pigmentosum, chronique sociale, 8/10, 10/2017journal d'un enfant de lune, Chamblain, nalin, kennes editions, enfants de la lune, témoignage, maladie orpheline, xeroderma pigmentosum, chronique sociale, 8/10, 10/2017Scénario : Joris Chamblain
Dessin : Anne-Lise Nalin
Éditeur : Kennes Editions
56 pages
Date de sortie :  11 octobre 2017
Genre : chronique sociale, témoignage

 

 

 

Présentation de l'éditeur

Avec Journal d'un enfant de lune, Joris Chamblain, le scénariste de la série best-seller Les Carnets de Cerise et de Sorcières Sorcières, propose un récit fort véhiculant des valeurs positives pour un public ado-adulte. Journal d'un enfant de lune a pour thème une maladie rare (l'hypersensibilité de la peau au soleil). Il est scénarisé par Joris Chamblain et dessiné par Anne-Lise Nalin.

 

journal d'un enfant de lune, Chamblain, nalin, kennes editions, enfants de la lune, témoignage, maladie orpheline, xeroderma pigmentosum, chronique sociale, 8/10, 10/2017

 

Mon avis

Les parents de Morgane, une jeune ado de 16 ans, emménagent dans une nouvelle maison. Difficile pour une ado de changer de vie, de perdre ses copines et de se rerouver dans un nouveau lieu avec pour seul horizon ses parents et son petit frère. Elle râle beaucoup, elle claque les portes et envoie balader un peu tout le monde. Elle est cependant loin de se douter que ce déménagement va changer sa vie, et peut-être même lui faire mettre un premier pied dans le monde adulte.

En déballant ses cartons elle trouve un journal intime caché derrière un radiateur. C'est celui de Maxime, âgé de 17 ans. Il y raconte sa maladie, la Xeroderma Pigmentosum, une de ces maladies génétiques orphelines, appelées maladies rares, qui font doublement souffrir d'une part parce que la maladie en elle même est une souffrance et d'autre part parce que ces maladies orphelines sont difficiles à prendre en charge du fait de la rareté des cas.

Cette maladie interdit à Maxime de s'exposer au soleil sans quoi sa peau serait irrémédiablement détruite par les UVA. Il est donc obligé de se cacher des rayons du soleil en enfilant des combinaisons lourdes, incommodes et inconfortables et n'a pour seul espace de liberté totale que la nuit et lueur de la lune.

journal d'un enfant de lune, Chamblain, nalin, kennes editions, enfants de la lune, témoignage, maladie orpheline, xeroderma pigmentosum, chronique sociale, 8/10, 10/2017

Morgane est tout de suite bouleversée par ce journal plein de noirceur et la description touchante que Maxime fait de sa maladie. Elle veut retrouver l'auteur du journal et le lui rendre. Sa petite enquête la mènera au sein d'une association d'aide aux enfants de la lune où elle y fera du bénévolat durant un été. Cette expérience montrera à Morgane que la vie, faite de peines et de joies, réserve tous les jours son lot de surprises et que l'espoir est un formidable moteur pour avancer et franchir les obstacles.

journal d'un enfant de lune, Chamblain, nalin, kennes editions, enfants de la lune, témoignage, maladie orpheline, xeroderma pigmentosum, chronique sociale, 8/10, 10/2017

Voilà une très belle histoire, touchante, émouvante, intelligente, sensible et utile que nous raconte le scénariste des Carnets de Cerise, Joris Chamblain. Joliment illustré et chaleureusement mis en couleur par Anne-Lise Nalin, ce récit nous fait découvrir avec simplicité cette maladie rare qui bouleverse la vie non seulement de ceux en sont atteint mais aussi de tout leur entourage. Imaginez-vous un instant sortir de chez vous affublé d'une combinaison de spationaute entièrement étanche aux UV. Imaginez les transformations à faire dans votre maison pour chasser les UV : ampoules électriques spéciales, filtres sur les vitres, hectolitres de crème solaire protectrice ... Difficile à imaginer si on y est pas confronté. Sans verser dans le pathos et la sensiblerie larmoyante, nous découvrons avec beaucoup d'émotion le quotidien de ces gens pas comme les autres qui essayent de vivre comme tout le monde.

C'est en partenariat avec l'association "Enfants de la lune" que les éditions Kennes ont mené ce projet éditorial. Plus qu'une mise en lumière – si j'ose dire – de cette maladie rare, cet album a vocation à venir en aide à l'association par le reversement d'une partie des recettes de l'album afin d'aider à la recherche mais aussi et surtout à venir en aide aux familles notamment par l'achat des coûteux équipements.

Une BD belle, intelligente, bouleversante et utile qui touchera les lecteurs de tous âges et qui devrait faire prendre un peu de recul aux ados qui pleurnichent quand ils n'ont plus de wifi...

 

Loubrun

 

le site de l'association Enfants de la Lune

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

journal d'un enfant de lune, Chamblain, nalin, kennes editions, enfants de la lune, témoignage, maladie orpheline, xeroderma pigmentosum, chronique sociale, 8/10, 10/2017

 

journal d'un enfant de lune, Chamblain, nalin, kennes editions, enfants de la lune, témoignage, maladie orpheline, xeroderma pigmentosum, chronique sociale, 8/10, 10/2017

 

journal d'un enfant de lune, Chamblain, nalin, kennes editions, enfants de la lune, témoignage, maladie orpheline, xeroderma pigmentosum, chronique sociale, 8/10, 10/2017