26/10/2017

Extases T.1

Extases, Jean-Louis Tripp, Casterman, Biographie, tranche de vie, sexualitéExtases, Jean-Louis Tripp, Casterman, Biographie, tranche de vie, sexualitéScénario : Jean-Louis Tripp
Dessin : Jean-Louis Tripp
Éditeur : Casterman
272
pages
Date de sortie : 06/09/2017
Genre : autobiographie, sexe, tranche de vie

 

 

 

Présentation de l'éditeur

Après Magasin Général, Jean-Louis Tripp nous livre un témoignage sincère et intime de sa vie sexuelle.

Et si le dernier continent à explorer était celui de l'intime ? 
Les relations amoureuses, les pratiques sexuelles, les émotions, les sensations, les sentiments, comme autant de territoires à arpenter à cartographier...
C'est le parti pris d'Extases, la série autobiographique de JeanLouis Tripp. Du petit détail trivial au sublime, du physiologique au métaphysique, de la jalousie qui consume à l'échangisme joyeux, toutes les facettes qui façonnent la sexualité sont évoquées.

 

Extases, Jean-Louis Tripp, Casterman, Biographie, tranche de vie, sexualité

Mon avis

Des gens complètement nus en couverture, visiblement en pleine extase et en accroche « où l'auteur découvre que le sexe des filles n'a pas la forme d'un X... » il y a de quoi se dire qu'on va parler cul à longueur de pages. De fait ! Jean-Louis Tripp nous fait découvrir sa propre rencontre avec les pulsions naturelles de son corps, les désirs charnels, le besoin de se faire plaisir et de faire du bien à ses partenaires, ...

 

Loin de parler de cul pour parler de cul, ce qui aurait été lassant je pense... surtout quand on sait que cet ouvrage fait 272 pages, j'ai découvert – presque en même temps que le personnage principal (qui n'est autre que scénariste de cette œuvre) les prémices des besoins naturels de tout être humain. Du coup, même si j'ai du regarder à deux fois que personne ne jette un œil par-dessus mon épaule quand je me suis mise à lire dans le bus (car oui, Mesdames, Messieurs, je lis dans le bus, entre autres...) parce qu'on voyait clairement des gros plans de pénis et de vulves : le contenu s'est avéré intimiste et intéressant.

 

En tant que femme, j'ai dû entendre et lire tous les sujets possibles et inimaginables sur l'épanouissement sexuel de la gentes féminine, tandis qu'on réduisait les découvertes masculines par des clichés pornographiques se résumant souvent à des gamins boutonneux qui cachent des revues X sous leur lit tandis qu'une chaussette poisseuse se devait de traîner là où jamais leurs mères ne songeraient à aller la chercher aux risques de découvrir que ce n'est pas de la sueur blanchâtre qui entache d'ordinaire ce vêtement pour pied.

Extases, Jean-Louis Tripp, Casterman, Biographie, tranche de vie, sexualité

Ici, j'ai pu imaginer le sexe au-travers du regard d'un gamin grandissant, d'un jeune homme guidé par son gland, la naissance des fantasmes, la jouissance sous toutes ses formes... d'un point de vue masculin, humble et sincère. Dès lors, je n'ai pas crié au scandale comme l'aurait fait une puritaine, mais bravo. Bravo Jean-Louis pour cette mise à nu (c'est le cas de le dire). Chapeau bas pour avoir pris le risque d'être vu différemment, loin du traditionnel monogame que la société bien-pensante voudrait imposer au monde sans penser au bien-être de chacun. Parce que l'amour, le sexe : c'est personnel !

Extases, Jean-Louis Tripp, Casterman, Biographie, tranche de vie, sexualité

Quant au dessin, ce dégradé de noir et de blanc, ce gris et puis : beau gosse avec ça le Jean-Louis. J'ai bien aimé. Un brin caricatural par moment, simple mais explicite à d'autres instants, mais toujours avec un souci du détail dans le visage de notre héros et ses conquêtes afin de partager, avec lui, les sentiments et les sensations qui ont pu le parcourir.

Album_R_sf_txt_65px.jpg

Extases, Jean-Louis Tripp, Casterman, Biographie, tranche de vie, sexualité

Bref, attention à ne pas mettre ce livre entre toutes les mains, quand même. Mais aux jeunes hommes qui se cherchent, se découvrent petit à petit ; aux hommes qui ont envie de se rappeler cette époque et aux femmes qui veulent un petit aperçu de ce qu'elles n'ont jamais eu vraiment connaissance.

 

En résumé : je le conseille à tous ceux qui ont au moins atteint la puberté et qui n'ont pas peur de voir des scènes olé, olé !

 

ShayHlyn.

Là où naît la brume

là où nait la brume, gaultier, perrissin, galopin, rue de sèvres, chronique sociale, terre neuve, voyage, dépression, introspection, 08/2017,5/10là où nait la brume, gaultier, perrissin, galopin, rue de sèvres, chronique sociale, terre neuve, voyage, dépression, introspection, 08/2017,5/10Scénario : Christian Perrissin
Dessin : Christophe Gaultier
Éditeur : Rue de Sèvres
72 pages
Date de sortie :  août 2017
Genre : chronique sociale

 

 

 

Présentation de l'éditeur

Un road movie intimiste, dans lequel Josh affronte son passé et finit par se trouver lui-même. Josh, petite trentaine baroudeuse et tatoué, a récemment quitté la marine. Sac au dos, il trace sa route à travers la campagne de l’île de Terre-Neuve. Le climat y est rugueux, comme la vie sur place. Il part à la recherche de son père qui s'y est installé et a disparu, à défaut d’affronter ses fantômes. à moins que Ruthie-Jane, qui semble plus douée pour la vie que lui, ne le pousse à se rechercher lui-même. Mais les brumes sont tenaces en Terre-Neuve, et la route toujours tentante.

 

là où nait la brume, gaultier, perrissin, galopin, rue de sèvres, chronique sociale, terre neuve, voyage, dépression, introspection, 08/2017,5/10

 

Mon avis

De la grisaille de Fécamp au froid glacial de Terre-neuve, le ton brumeux de ce récit intiatique crépusculaire, et un peu glauque, ne quitte pas un instant les pages et finit par nous foutre le moral à zéro !

On éprouve peu voire pas de sympathie ni empathie pour ce personnage dont on dirait qu'il se complait dans sa dérive. Pas facile il est vrai de grandir et se construire sereinement quand vous avez eu un père qui vous a appris à nager à coup de rame dans la gueule ! La poisse est tombée sur Josh quasiment dès le berceau, et même peut-être avant. Josh trouvera ce qu'il cherche, et même ce qu'il ne cherche pas. Mais au final il restera le même, enfermé dans sa tristesse et se refusant le droit d'accéder au bonheur. Enfin, c'est comme ça que j'interprète ce voyage introspectif qui laisse assez peu de place à l'espoir.

Le dessin charbonneux de Christophe Gaultier contribue a enfoncer le lecteur dans une déprimante mélancolie. Tout est triste, lourd, pesant, sombre, humide et froid. De ce point de vue, on peut dire qu'il est bien raccord avec le récit. Toujours est-il que la lumière a vraiment du mal à entrer dans cet album et l'horizon semble obstinément bouché.

 

Sinon, le scénario est bien construit, bien équilibré, les séquences s'enchainent bien, la lecture n'est pas déplaisante, bien que très rapide, mais l'invitation au voyage habituelle chez Perrissin ne donne ici qu'une envie, celle de rester chez soi et de ne voir personne.

Un conseil quand même : si vous êtes dépressifs ou d'humeur maussade, n'ouvrez pas ce livre.

 

Loubrun

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

là où nait la brume, gaultier, perrissin, galopin, rue de sèvres, chronique sociale, terre neuve, voyage, dépression, introspection, 08/2017,5/10

 

là où nait la brume, gaultier, perrissin, galopin, rue de sèvres, chronique sociale, terre neuve, voyage, dépression, introspection, 08/2017,5/10

 

là où nait la brume, gaultier, perrissin, galopin, rue de sèvres, chronique sociale, terre neuve, voyage, dépression, introspection, 08/2017,5/10

25/10/2017

Pin-up 252 Siya Oum: des filles au charme très angélique

siya oum,pin-up girls,charming ladies,

Aphrodite

siya oum,pin-up girls,charming ladies,

Fathom

siya oum,pin-up girls,charming ladies,

Ororo

siya oum,pin-up girls,charming ladies,

Spill

siya oum,pin-up girls,charming ladies,

Lola

siya oum,pin-up girls,charming ladies,

Jessica Rabbit

siya oum,pin-up girls,charming ladies,

Witchblade

siya oum,pin-up girls,charming ladies,

Squirrel girl

 

Density

cov.jpg4.jpgTome 01

Scénario : Lewis Trondheim

Dessin : Stan et Vince

Editeur : Delcourt

Collection : Comics Fabric

112 pages – cartonné

Parution : 13 septembre 2017

Science fiction - comics à la française

 

Présentation de l’éditeur :

Chloé est en vacances aux États-Unis avec son geek de frère, sa soeur et une amie. Lors d’une balade en plein désert, elle est confrontée à un gentil alien « observateur » de la Terre. Alors que ce pouvoir était destiné à son frère, elle se retrouve capable de modifier sa densité corporelle. Elle va devoir absolument apprendre à maitriser ses nouvelles capacités pour stopper une invasion d’extra-terrestres belliqueux !

1.jpg

Mon avis :

Programmée en trois tomes, cette nouvelle série, imaginée par une joyeuse équipe de potes, lorgne sans complexes du côté des comics américains. Lorsque le créateur de Lapinot s'associe avec ceux de Vortex, le lecteur averti s’attend à une (bonne) surprise. Il ne sera pas déçu. Cet album de mise en place du contexte se lit d’une traite et on est tout surpris d’arriver au bout après un temps qui a paru très court. Entre comédie ironique et science-fiction déjantée, le récit ne surprend pas vraiment mais se laisse dévorer sans modération. Ce qui fait la différence avec la plupart des productions US, ce sont l’absence de scènes de baston toutes les 5 pages et le fait que l’héroïne est une fille tout à fait ordinaire. Le dessin semi réaliste colle parfaitement au ton de l’histoire. Le cliffhanger final appelle à la lecture impatiente du deuxième tome dont la sortie est déjà prévue pour début 2018.

3.jpg

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

le couvent des damnées,minoru takeyoshi,glénat,seinen,historique,intrigues,sorcellerie,religion

 

le couvent des damnées,minoru takeyoshi,glénat,seinen,historique,intrigues,sorcellerie,religion

 

le couvent des damnées,minoru takeyoshi,glénat,seinen,historique,intrigues,sorcellerie,religion

 

Skippy