17/06/2017

Bâtard

cov.jpg1.jpgScénario et dessin : Max de Radiguès

Editeur : Casterman

192 pages – broché

Parution : 07 juin 2017

Thriller

 

Présentation de l’éditeur :

May et son fils Eugène tracent la route, le coffre de leur voiture rempli de sacs de billets de banque. Ils viennent juste de participer à un " coup " exceptionnel : 52 hold-ups simultanés à la même heure, dans la même ville. La police n'a rien pu faire !

Commence alors la cavale musclée d'un surprenant duo de braqueurs.

2.jpg

Mon avis :

Entre avril 2014 et janvier 2016, Max de Radiguès a auto-publié un fanzine baptisé Bâtard, en version papier et sur son blog, www.maxderadigues.com. Le petit album au format 15x19cm, mais bien épais, contient les 16 épisodes d’un thriller qui se lit d’une traite : pas de pause, pas d’ennui, juste le plaisir de tourner les pages. L’essentiel du récit est d’abord de nous raconter une cavale aussi tendue que classique, c’est un polar américain, mais aussi de développer les relations bien tourmentées entre les différents protagonistes.

4.jpg

Le dessin, très simple et très fluide, au trait fin, donne du rythme et de la nervosité à ce road-trip jalonné de découvertes et de rencontres.

Une belle aventure pleine de bruit de de fureur !

6.jpg

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

 le couvent des damnées,minoru takeyoshi,glénat,seinen,historique,intrigues,sorcellerie,religion

 

 le couvent des damnées,minoru takeyoshi,glénat,seinen,historique,intrigues,sorcellerie,religion

 

le couvent des damnées,minoru takeyoshi,glénat,seinen,historique,intrigues,sorcellerie,religion

 

Skippy

Le SUMOUPS du samedi

013.jpg

Écrit par DePa dans Sumoups | Commentaires (0) |  Facebook | |

16/06/2017

L'esprit du camp T1/2

 

L'esprit du camp, Falardeau, Cab, Loounak, jeunesse, aventure, tranche de vieL'esprit du camp, Falardeau, Cab, Loounak, jeunesse, aventure, tranche de vieScénario : Michel Falardeau
Dessin : CAB
Éditeur : Éditions Lounak
104
pages
Date de sortie : 12/05/2017
Genre : jeunesse, aventure, tranche de vie

 

 

Présentation de l'éditeur :

Une adolescente est envoyée de force par sa mère dans un camp de vacances, où elle devra travailler comme monitrice tout l’été. Perdue en pleine forêt, entourée d’inconnus avec lesquels elle ne semble pas avoir d’affinités, Élodie considère déjà que ses vacances sont fichues… mais le camp du Lac à l’Ours lui réserve plusieurs surprises; un jour après l’autre, un groupe de petites rousses à l’imagination débordante, un mystérieux directeur de camp et une collègue attentionnée transformeront son séjour en véritable aventure.

L'esprit du camp, Falardeau, Cab, Loounak, jeunesse, aventure, tranche de vie

Mon avis :

Imaginez une ado un peu rebelle, qui se tient le plus loin possible des « stars » du lycée et qui, par la force des choses – les ordres de sa mère – va devoir être animatrice d'un camp de vacance avec tous ces autres jeunes qu'elle évite soigneusement ?! C'est le sort d' Élodie qui va découvrir une colonie de vacances pas comme les autres, où l'hymne du camp est une chanson hard rock traduite en français, où le directeur est on ne peut plus bizarre – voire suspect et où la miss perfection de l'école n'est pas si « parfaite » que ça...

Indéniablement pour ados, j'ai aimé ce premier album sur 2 où on suit cette adolescente rebelle, fan de death metal, marginale et pourtant super sympa qui découvre une autre facette des gens qu'elle côtoie chaque jour à l'école. Certains sont égaux à eux-même, d'autres apportent leurs lots de surprises, comme Catherine, la blonde qui partage la couverture de cet album avec Élodie. Deux styles bien différents qui vont pourtant se rejoindre et se lier d'amitié.

L'esprit du camp, Falardeau, Cab, Loounak, jeunesse, aventure, tranche de vie

Le dessin est moderne et vivant. Honnêtement, je me suis surprise à aimer, bien que les nez des gens soient particulier. Comme si le dessinateur avait du mal avec les narines. Et pourtant, chaque appendice nasal a sa particularité, de sorte que le directeur du camp du lac à l'Ours n'a pas le même nez que la parfaite Catherine, ni de la ténébreuse Élodie. Pour le reste, tout est en accord parfait et chaque portrait en début de chapitre est juste un régal.

Quant au scénario, franchement : ça donne envie de retomber en enfance pour participer à cette colo' hors norme et super fun. Surtout avec cette petite bande de rouquines sous la responsabilité de notre héroïne qui sont juste « impayables ». Du petit garçon manqué, à la demoiselle timide, en passant par celle qui ne peut s'empêcher de mettre tout et n'importe quoi dans sa bouche ou encore celle qui est tellement fière d'en savoir un rayon sur la sexualité qu'elle ne peut s'empêcher d'en parler, comme, en page 22: « faire l'amour, c'est quand le pénis dur du papa entre dan le vagin mouillé de la maman... le vagin c'est dans la vulve ! ». À peine 10 ans la gamine, héhéhé, ça promet vous ne trouvez pas ?!

Le tout agrémenté de jargon québécois (avec lexique à chaque début de chapitre s'il vous plait) et voilà un album bien sympa à lire. On replonge dans l'adolescence, avec ses hauts, ses bas, son lot d'aventures et de découvertes sur soi mais également sur les autres. Franchement (j'ai l'impression de sortir ce mot à chaque paragraphe, non?!) j'ai bien aimé et je le conseille à chaque ado amateur de BD et prêt à voir les colonies de vacances autrement.

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

L'esprit du camp, Falardeau, Cab, Loounak, jeunesse, aventure, tranche de vie

 

Alors pognez la twist avec tous ces mots québécois, bin installé dans votre sofa et ne capotez pas en voyant l'imagination débordante d' Élodie à propos du directeur. Elle a peut-être ses menstru...

ShayHlyn.

Bleu pétrole

bleu pétrole, Morizur, Montgermont, bamboo, grand angle, histoire, mer, amoco cadiz, pétrolier, naufrage, marée noire, famille, 8/10, 04/2017bleu pétrole, Morizur, Montgermont, bamboo, grand angle, histoire, mer, amoco cadiz, pétrolier, naufrage, marée noire, famille, 8/10, 04/2017Scénario : Gwenola Morizur
Dessin : Fanny Montgermont
Éditeur : Bamboo
87 pages
Date de sortie :  avril 2017
Genre : drame, histoire, société

 

 

 

Présentation de l'éditeur

Le combat d’un homme pour que les pollueurs soient les payeurs.

16 mars 1978 : le pétrolier Amoco Cadiz s’échoue sur les rochers de Portsall, dans le Finistère. 220 000 tonnes de pétrole brut sont déversées sur près de 400 kilomètres de côtes bretonnes, provoquant l’une des plus grandes marées noires du siècle. Léon, le maire de la petite commune, décide de poursuivre les responsables et engage la lutte contre la firme propriétaire du chargement de l’Amoco, jusqu’aux procès aux États-Unis qui durera quatorze ans. À ses côtés, sa fille Bleu vit de plein fouet la catastrophe et s’en fait le témoin. Elle nous livre ses souvenirs : leur vie de famille et les liens qui les unissent. L’espoir. La persévérance. Bleu Pétrole est leur histoire.

 

"Juste cette immense carcasse flottante et ses plaintes de métal, lancinantes ..."

 

 

Mon avis

Le naufrage de l'Amoco Cadiz et la marée noire qui en a découlé est aujourd'hui encore considéré comme l'une des pires marées noires de l'histoire. C'est aussi la catastrophe qui aura fait "bouger les choses". Après le drame, les sémaphores de l'Aber Wrach et Molène furent modernisés et notamment équipés de radars, le système de prise en charge des navires en détresse fut entièrement repensé et amélioré, la lutte contre les pavillons de complaisance fut plus active, tout comme la chasse aux navires en mauvais état. Ce naufrage aura également fait bougé les choses au plan juridique, grâce à l'obstination du maire de la petite commune de Ploudalmézeau sur les rochers de laquelle le pétrolier s'est fracassé en ce sombre 16 mars 1978. Ce petit paysan Breton du Finistère qui aura mené un combat 14 ans durant contre les gigantesques compagnies pétrolières en mettant en place des structures et en fédérant les élus, a posé les fondations du principe du "pollueur / payeur" et permis l'existence d'organismes tels que Vigipol, qui, à défaut de pouvoir empêcher les catastrophes de se produire, offre les moyens d'y faire face et de mener des actions en justice efficaces contre les pollueurs.

 

bleu pétrole, Morizur, Montgermont, bamboo, grand angle, histoire, mer, amoco cadiz, pétrolier, naufrage, marée noire, famille, 8/10, 04/2017

 

J'avais 10 ans à l'époque de la catastrophe et je me souviens parfaitement de l'émotion qu'avait suscité alors ce drame. Mon monde a changé de couleur ce jour là, quand j'ai vu pour la première fois des images d'oiseaux figés dans des postures affreuses, et quand j'ai compris que ce pétrole qui servait à nous emmener tous les étés sur les côtes bretonnes, pouvait aussi tuer. Pendant des années après, et loin du lieu du drame sur les plages des côtes d'Armor et d'île et Vilaine, on tombait souvent en creusant des trous dans le sable sur des boulettes de "goudron", comme on disait à l'époque. Comme nous le rappelle en préambule Gwénola Morizur, la scénariste et petite fille d'Alphonse Arzel, le maire du village, "n'importe quel Breton peut vous dire où il se trouvait et ce qu'il faisait le jour du naufrage de l'Amoco Cadiz".

Gwénola Morizur ne nous raconte pas l'histoire de ce naufrage, mais l'histoire de sa famille qui a vécu de près le drame et qui est devenu l'acteur principal de la gestion de cette catastrophe. Pour son récit elle change les noms et se permet quelques toutes petites libertés sur son histoire familiale faisant là une fiction basée sur une solide documentation. Elle nous raconte avec simplicité et sensibilité l'ascension politique de son grand-père, le soutien indéfectible de sa famille dans sa lutte difficile contre l'ogre pétrolier, et c'est avec beaucoup d'admiration mêlé de respect que l'on suit l'intimité de cette famille solide et unie.

Cet album est une magnifique chronique sociale, ode à la famille, ode à la lutte pour la justice, ode à la défense de l'environnement, ode à l’opiniâtreté et allégorie de David contre Goliath.

bleu pétrole, Morizur, Montgermont, bamboo, grand angle, histoire, mer, amoco cadiz, pétrolier, naufrage, marée noire, famille, 8/10, 04/2017

Le dessin de Fanny Montgermont, aux teintes aquarelles douces, renforce le réalisme du récit et rend parfaitement les atmosphères et les ambiances. Je suis tombé en arrêt devant la double page effroyablement envoûtante du naufrage, ou l'on voit le tanker brisé en deux, le château arrière arc-bouté contre les déferlantes tandis que la partie avant se laisse caresser par les vagues s'échouant sur le pont, laissant l'eau filer tranquillement d'un bord à l'autre. Et pendant que le blanc des écumes attire l’œil, le noir visqueux se répand inéluctablement des entrailles du monstre de fer et mange peu à peu le vert émeraude de la mer. Une double page à la beauté terrifiante où l'on a l'impression d'assister, impuissant, à la fin d'un monde et qui finit par vous faire monter les larmes aux yeux.

Bleu pétrole est à lire pour se souvenir, pour voir le chemin parcouru depuis ce drame, et pour honorer la mémoire d'Alphonse Arzel.

 

Loubrun

 

bleu pétrole, Morizur, Montgermont, bamboo, grand angle, histoire, mer, amoco cadiz, pétrolier, naufrage, marée noire, famille, 8/10, 04/2017

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

bleu pétrole, Morizur, Montgermont, bamboo, grand angle, histoire, mer, amoco cadiz, pétrolier, naufrage, marée noire, famille, 8/10, 04/2017

 

bleu pétrole, Morizur, Montgermont, bamboo, grand angle, histoire, mer, amoco cadiz, pétrolier, naufrage, marée noire, famille, 8/10, 04/2017

 

bleu pétrole, Morizur, Montgermont, bamboo, grand angle, histoire, mer, amoco cadiz, pétrolier, naufrage, marée noire, famille, 8/10, 04/2017

 

17 mars 1978