11/05/2017

Adieu monde cruel !

Adieu Monde cruel !,  Grand Angle, Nicolas Delestret, Stéphane MAssard, Jean Rousselot, Suicide collectif, Adieu Monde cruel !,  Grand Angle, Nicolas Delestret, Stéphane MAssard, Jean Rousselot, Suicide collectif, Scénario : Stéphane Massard / Jean Rousselot
Dessin : Nicolas Delestret

Éditeur : Grand Angle
88 pages
Date de sortie : 29 mars 2017 
Genre : Humour (même pas noir)

 

 

 

Présentation de l'éditeur

À la faveur d’une rencontre anonyme sur internet, trois hommes et une femme se donnent rendez-vous à l’aube sur la place d’une grande ville. Sans échanger noms ni prénoms, ils entrent dans une voiture, abandonnent leurs téléphones et quittent la ville.  Le mode opératoire de leur funeste projet, décidé d’un commun accord, semble bien en place : L’endroit, l’ambiance, les derniers mots.  Bref, il y a plus qu’à…Seulement rien ne va se passer comme prévu. Car si vivre seul n’est pas toujours facile, vouloir en finir en groupe est loin d’être simple et peut vous réserver quelques surprises…

Adieu Monde cruel !,  Grand Angle, Nicolas Delestret, Stéphane MAssard, Jean Rousselot, Suicide collectif,

 

Mon avis

Bon, je ne pensais pas que chroniquer une BD avec une histoire aussi simple serait aussi ardu, voire délicat. J’ai, à vrai dire, beaucoup de difficultés à dire du mal d’une BD. Pas par lâcheté, non, mais tout simplement parce que, quoique je puisse en penser, Les auteurs ont investi du temps, de leur personne et beaucoup de travail pour arriver à produire leur œuvre. Mais bon, je dois bien admettre que « Adieu monde cruel » ne m’a pas vraiment retourné. Le pitch est sympa et possède un bon potentiel mais l’histoire ne décolle pas plus que ça. Une bluette, en quelque sorte…

Adieu Monde cruel !,  Grand Angle, Nicolas Delestret, Stéphane MAssard, Jean Rousselot, Suicide collectif, Les personnages sont un peu caricaturaux et manquent de profondeur. Il y a là le vieux re-lou typique (japonophile, intello et glacial), le jeune prétentieux fêtard et inconséquent, le double quota : black ET handicapé (il est muet, sportif, affublé en permanence d'un casque audio, porte un jogging à capuche et enchaîne les bédos… J’invente rien…), et, last but not least, la fille désargentée, timide mais bien roulé (un peu un côté voisine idéale…). Contrairement à leur arrangement de départ, on va découvrir, un par un, qui ils sont vraiment et pourquoi ils veulent en finir avec la vie. Evidemment, les apparences vont être contredites par les faits et les actes, et la morale sera qu’il ne faut pas juger les gens au premier abord et que c’est toujours mieux d’être à plusieurs plutôt que tout seul (ce que je ne contredis pas, mais bon, je ne sais pas si je lis une BD pour qu’elle me fasse, de manière plus ou moins subtile, la morale). 

L'humour noir annoncé pourrait sauver un peu tout ça, mais lui non plus ne me convainc pas vraiment. Les gags comme le rythme général ne font pas mouche et l'on ne rit ni ne s'esclaffe quasiment jamais.

Mais sinon, je trouve le dessin plutôt sympa et adapté au récit. Les couleurs sont jolies, les cadrages assez dynamiques et le tout est bien agréable à l’œil.

Adieu Monde cruel !,  Grand Angle, Nicolas Delestret, Stéphane MAssard, Jean Rousselot, Suicide collectif,

Pour conclure, je n’aurais qu’un mot : Adieu !

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

Adieu Monde cruel !,  Grand Angle, Nicolas Delestret, Stéphane MAssard, Jean Rousselot, Suicide collectif,

 

Adieu Monde cruel !,  Grand Angle, Nicolas Delestret, Stéphane MAssard, Jean Rousselot, Suicide collectif,

 

Adieu Monde cruel !,  Grand Angle, Nicolas Delestret, Stéphane MAssard, Jean Rousselot, Suicide collectif,

 

Odradek

Une soeur

cov.jpg1.jpgScénario et dessin : Bastien Vivès

Editeur : Casterman

Parution : 03 mai 2017

216 pages – cartonné

Roman graphique intimiste

 

Présentation :

Antoine, 13 ans, passe, comme chaque été, ses vacances sur une île en Bretagne. Il y accompagne ses parents et son jeune frère. Hélène, 16 ans, et sa mère (qui vient de faire une fausse couche) viennent les rejoindre. Entre Antoine et Hélène va naître lentement une amitié complice qui laissera place à des sentiments amoureux et des attirances sexuelles. Antoine va vivre l’intensité douloureuse d’une première histoire d’amour.

3.jpg

Après Polina, le nouveau roman graphique de Bastien Vivès !

 « – Y a beau avoir plein de monde, j'ai toujours l'impression d'être toute seule.
– Même quand t'es avec nous ?
– Non, avec vous c'est chouette. »

4.jpg

Mon avis :

Entre deux épisodes de Lastman, son manga à la française, en quatre mois, l’été 2016, Bastien Vivès a réussi un tour de force exceptionnel : un roman graphique épuré, littéralement en apesanteur. Ma première impression à la lecture de cet album fut tout d’abord une lointaine réminiscence cinématographique des années 70. Ce sont des images de « Pauline à la plage » d’Eric Rohmer avec ses variations sur les émois des amours adolescentes qui se sont imposées à mon esprit. Et ensuite, je me suis rappelé avoir admiré l’auteur en dédicace au dernier festival de Bruxelles, sur le stand des éditions Casterman. Il se dégageait alors de sa personne une sérénité grave, une concentration tendue qui abolissait le bruit et la foule qui se pressait dans le chapiteau. Son style reconnaissable au premier coup d’œil (les visages sans yeux) s’imposait sur la page dans un calme quasi surnaturel.

5.jpg

D’une maîtrise absolue tant de de la simplicité graphique que du rythme narratif, alternant de grands moments d’émotions avec une évidence psychologique imparable, Une sœur touche au plus intime de nos sensations. On y sent tout l’apport personnel de l’auteur, tout son univers, au point de ne plus faire la différence entre autobiographie et autofiction. Impossible de ne pas sentir cette atmosphère tourmentée et ambigüe, de ne pas succomber au charme de ces cases panoramiques et de ces cadrages variés. Bastien Vivès raconte souvent qu’il a passé son enfance à dessiner avec son petit frère, en recopiant des Tortues Ninja, comme sur la planche ci-dessous.

2.jpg

Une sœur est de ces ouvrages qui continuent de hanter le lecteur longtemps après avoir fermé l’album. C’est un moment magique de lecture, précieux et rare.

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

 La guerre des mondes, H.G. Wells, Cifuentes, Dobbs, Aranca Studio, Glénat, adaptation, aventure, science-fiction

 

 La guerre des mondes, H.G. Wells, Cifuentes, Dobbs, Aranca Studio, Glénat, adaptation, aventure, science-fiction

 

Le perroquet, Espé, Glénat, Roman graphique, tranche de vie, maladies mentales, famille, autofiction.

 

Skippy

10/05/2017

Pin-up 228 Des filles ou...des monstres ! l'univers de Boris Vallejo

boris vallejo,heroic fantasy,art,girls & monsters

boris vallejo,heroic fantasy,art,girls & monsters

boris vallejo,heroic fantasy,art,girls & monsters

boris vallejo,heroic fantasy,art,girls & monsters

boris vallejo,heroic fantasy,art,girls & monsters

boris vallejo,heroic fantasy,art,girls & monsters

boris vallejo,heroic fantasy,art,girls & monsters

boris vallejo,heroic fantasy,art,girls & monsters

boris vallejo,heroic fantasy,art,girls & monsters

Power Rangers : Mighty Morphin

power rangers : mighty morphin,glénat comics,kyle higgins,hendry prasetya,steve orlando,corin howell,rita repulsa,angel grove1. RANGER VERT - Année Un

Scénario : Kyle Higgins
Dessin : Hendry Prasetya
Éditeur : Glénat comics
144 pages
Date de sortie : 29 mars 2017  
Genre : super héros

 

Présentation de l'éditeur:

 Power Rangers:Mighty Morphin - appelé plus couramment Mighty Morphin Power Rangers ou MMPR, est une série télévisée américaine contant les aventures d'un groupe de jeunes étudiants habitant la ville de Angel Grove et ayant reçu des pouvoirs d'un être interdimensionnel afin de combattre une sorcière nommée Rita Repulsa qui veut asservir l'humanité. Ces jeunes, transmutés en Power Rangers, vont affronter bien de périls ! 

 

power rangers : mighty morphin,glénat comics,kyle higgins,hendry prasetya,steve orlando,corin howell,rita repulsa,angel grove

Mon avis:

 Cette album commence donc au moment où le Power Ranger vert, qui avait été un "méchant" aux ordres de Rita Repulsa, a reussi à échapper à son contrôle mental et réjoint l'équipe des héros ! Tommy n'est pas très à l'aise avec l'équipe et a du mal à s'intégrer; il commet des erreurs et tous les membres du Power team ne l'apprécient pas. Rita Repulsa agit dans l'ombre et essaye de récupérer son poulain afin de mener à bien sa conquête de la Terre.

Surfant sur le succès mondial de cette franchise et la sortie récente du troisième film sur le sujet, le scénariste Kyle Higgins nous livre une bonne histoire plus moderne et plus vraisemblable (dans le concept du monde des super héros bien sur !); il est aidé par le dessinateur Hendry Prasetya dont le style, très proche du manga de "classe", plaît beaucoup ! Ses scènes d'action, les combats entre Rangers, démons et méga robots sont parfaites.

power rangers : mighty morphin,glénat comics,kyle higgins,hendry prasetya,steve orlando,corin howell,rita repulsa,angel grove

J'avoue que j'ai du aller demander l'aide de Google pour connaître les tenants et aboutissants de l'histoire des Powers Rangers (dans les années 90 je voyais simplement mon gamin suivre la série devant la T.V) car, si non, il est difficile de suivre la trame de l'album. Mais, à la fin, la lecture est assez agréable et peut plaire à des jeunes lecteurs et à des plus vieux aussi.

power rangers : mighty morphin,glénat comics,kyle higgins,hendry prasetya,steve orlando,corin howell,rita repulsa,angel groveA noter en deuxième partie de l'album les aventures de Bulk et Skull, les deux personnages qui font partie des élèves du college de Angel Grove et dont les gaffes énormes dans leurs tentatives d'être aussi célèbres que les Rangers sont hilarantes. L'album est bien complété par la présentation (comme il se doit de nos jours) de toutes les couvertures originales du comics. 

JR

 

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

 

 

power rangers : mighty morphin,glénat comics,kyle higgins,hendry prasetya,steve orlando,corin howell,rita repulsa,angel grove