13/01/2018

Arelate - tomes 4, 5, 6

arelate, sieurac, Genot, 100bulles, rome, romains, antiquité, Histoire, 8/10, 06/2017arelate, sieurac, Genot, 100bulles, rome, romains, antiquité, Histoire, 8/10, 06/2017Scénario : Laurent Sieurac ; Alain Genot
Dessin : Laurent Sieurac
Éditeur : 100Bulles
48 pages pour chaque album + 12 pages de dossier
Date de sortie :  juin 2017
Genre : Histoire

 

 

 

Présentation de l'éditeur

 tome 4 - Neiko

arelate, sieurac, Genot, 100bulles, rome, romains, antiquité, Histoire, 8/10, 06/2017Neiko est enfin devenu marin. Il vogue nochalamment sur le Rhône à destination de Lugdunum sans se douter que ce fleuve impétueux et ses eaux capricieuses lui réservent bien des épreuves. A Arelate, Vitalis désespère de retrouver celle qui fut un jour son épouse et tente de percer le mystère qui entoure le meurtre de son mentor et ami Atticus...

 

 

 

 

tome 5 - Hortensis

arelate, sieurac, Genot, 100bulles, rome, romains, antiquité, Histoire, 8/10, 06/2017Arelate est une cité portuaire où marchandises et argent circulent en abondance. Pour Hortensis, c'est l'occasion de se livrer, pour le compte de son maitre, à toutes sortes de trafics. Il n'est cependan pas le seul escroc de la cité et dans l'ombre, d'autres forces, bien plus influentes, complotent également... Quant à Vitalis, il ne semble pas vouloir abandonner l'idée de retrouver sa famille.

 

 

 

Tome 6 - Carmilia

arelate, sieurac, Genot, 100bulles, rome, romains, antiquité, Histoire, 8/10, 06/2017Tandis que la cité d'Arelate panse ses plaies suite au terrible incendie qui a ravagé le quartier portuaire, les comanditaires de ces destructions peaufinent leur plan d'action, faisant place nette pour que rien ni personne n'interfère avec leur objectif. Vitalis, grâce au sacrifice de son ami Tilius, est en route pour Lyon où il espère retrouver sa douce Carmilia, quand à Hortensis, il n'a pas d'autre choix que de trouver une solution au conflit qui l'oppose à son ennemei intime Crassus.

 

 

 

 

Mon avis

Au delà de la qualité même de la série, Arelate mérite qu'on s'y attarde vu la pugnacité avec laquelle les auteurs et en particulier Laurent Sieurac, mènent ce projet éditorial. Le premier tome est paru en 2009 en tirage limité, édité par Idée +. En 2012, ce premier volume était réédité chez Cleopas en même temps que la parution du deuxième tome. Suit un troisième tome avant que l'éditeur ne fasse faillite, risquant de mettre un terme à cette belle série historique se déroulant dans la Rome antique. Mais, malgré la place déjà bien occupée par d'autres très bonne séries du même genre (Murena, Les Aigles de Rome, Alix Senator ...), Arelate a su trouver son public assez rapidement. Le projet s'est donc poursuivi sous une nouvelle structure, les éditions 100Bulles créée par Laurent Sieurac. On n'est jamais mieux servis que par soi-même ! Le modèle économique du financement participatif permet de poursuivre l'aventure et de sortir en 2015 le quatrième volume avec au passage la sortie en intégrale des trois premiers tomes, puis les volumes 5 et 6 en 2016 et 2017.

Il me parait important de faire ce résumé du parcours éditorial de cette série, pour montrer à quel point la BD est aussi et encore très artisanale et que certaines œuvres de ce type tentent de tirer leur épingle du jeu au milieu des productions mainstream qui bénéficient de la puissance de feu marketing des gros éditeurs.

arelate,sieurac,genot,100bulles,rome,romains,antiquité,histoire,810,062017

Arelate est donc une série historique dont l'intrigue se déroule à Arles au temps des Romains. On y suit le quotidien de deux héros : Vitalis, tailleur de pierre que ses vices vont rattraper et Neiko, adolescent qui ne rêve que de prendre la mer. C'est là l'originalité de cette série que de choisir pour héros des gens ordinaires. L'autre point original, c'est la volonté des auteurs de placer leurs Histoires dans un contexte historique le plus proche de ce que fut la réalité, en fonction des connaissances actuelles de cette période de l'histoire et de l'avancée des recherches. C'est là qu'intervient Alain Genot, archéologue spécialiste de l'antiquité, et qui apporte une caution scientifique en plus d'être co-scénariste avec Laurent Sieurac. Son objectif est simple : ouvrir et rendre accessible au grand public le travail de fourmis réalisé par les chercheurs et archéologues. Ainsi, cette bande dessinée devient un véritable document historique bourré de détails et faits de vie véridiques retranscrit dans une fiction accessible à tous. Un peu comme ses passionnés d'Histoire qui font des reconstitutions grandeur nature des batailles Napoléoniennes, Laurent Sieurac et Alain Genot font vraiment revivre l'Antiquité Romaine. En lisant Arelate, on lit une fiction avec des personnages, une intrigue, une histoire, des rebondissements, dont le décorum jusqu'au plus petit détail vestimentaire ou architectural est solidement ancrée sur une base scientifique. C'est à ce titre passionnant et, plus que toute autre série qui se voudrait didactique, Arelate permet véritablement de s'instruire en se divertissant.

Chaque album se termine par un dossier conséquent faisant le lien entre des éléments de l'histoire et l'archéologie, comme les techniques de décoration des maisons, l'histoire d'objets de la vie courante, la navigation fluviale, la voirie romaine, les fontaines ....On se plait alors à comparer les photos des découvertes archéologiques avec les dessins minutieux de Laurent Sieurac.

arelate,sieurac,genot,100bulles,rome,romains,antiquité,histoire,810,062017

Pour répondre à cet objectif de réalisme historique, le dessin se doit d'être à la hauteur. C'est le cas ici, et ce depuis le premier album, où Laurent Sieurac apporte un soin particulier aux détails des scènes de la vie courante, des costumes, des décors, des bâtiments. La réalisation des planches au lavis dans les tons ocres ou gris bleus, donne sa marque de fabrique à la série et la place définitivement sur un autre registre que ses concurrentes. A ce propos, lors de ma rencontre avec Laurent Sieurac à Saint-Malo, je lui avais demandé les raisons de ce choix graphique. La raison entre en parfaite adéquation avec l'esprit de véracité souhaitée par les auteurs. C'est en effet parce que Alain Genot, très pris par son activité au musée Arles Antique, n'avait pas le temps d'effectuer des recherches approfondies sur la couleur des costumes de l'époque que nous avons droit à ces magnifiques planches au lavis.

arelate,sieurac,genot,100bulles,rome,romains,antiquité,histoire,810,062017

Si vous ne connaissez pas encore cette série, vous pouvez l'entamer avec le premier cycle des trois premiers tomes réunis en intégrale. Si vous êtes amateurs d'Histoire vous serez certainement conquis et continuerez l'aventure avec les trois tomes suivants qui bouclent le second cycle. Enfin, réjouissez-vous car Laurent Sieurac m'a avoué avoir déjà écrit un synopsis pour 12 tomes.

L'aventure n'est donc pas près de s'arrêter et c'est tant mieux.

 

Loubrun

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

arelate,sieurac,genot,100bulles,rome,romains,antiquité,histoire,810,062017

 

arelate,sieurac,genot,100bulles,rome,romains,antiquité,histoire,810,062017

 

arelate,sieurac,genot,100bulles,rome,romains,antiquité,histoire,810,062017

 

Un grand merci à Laurent Sieurac pour sa gentillesse et sa disponibilité lors de notre rencontre au festival Quai des Bulles à Saint-Malo.

 

L'intégrale

arelate,sieurac,genot,100bulles,rome,romains,antiquité,histoire,810,062017

11/01/2018

Le pays des purs

le pays des purs, caron, maury, la boite à bulles, pakistan, documentaire, reportage, benzir bhutto, 05/2017, 8/10le pays des purs, caron, maury, la boite à bulles, pakistan, documentaire, reportage, benzir bhutto, 05/2017, 8/10Scénario : Sarah Caron ; Hubert Maury
Dessin : Hubert Maury
Éditeur : La boîte à bulles
176 pages
Date de sortie :  mai 2017
Genre : roman graphique, reportage

 

 

 

Présentation de l'éditeur

Le 27 décembre 2007, la ville de Rawalpindi, au Pakistan, est la proie de violentes émeutes, suite à l’assassinat de Benazir Bhutto, principale opposante au régime en place.
Dans la foule, Sarah Caron, photographe française, saisit avec son appareil les moindres détails de la scène. Mais très vite, la jeune femme est repérée et se retrouve poursuivie, craignant pour sa vie.
Un mois plus tôt, Sarah rencontrait Benazir Bhutto afin de réaliser une série de portraits commandée par le magazine Time. Une entrevue difficilement décrochée et qui, par un pur hasard, survenait le jour même de l’assignation à résidence de l’opposante. Une aubaine pour Sarah : pendant 4 jours, elle se retrouvait aux premières loges de l’actualité ! De jour, elle mitraillait les lieux, de nuit, elle transférait ses clichés.
En immersion totale et au gré des commandes, la jeune femme passe cette année-là du monde de l’élite pakistanaise à celui des talibans, avec l’aide d’un fier guerrier pachtoune. Son objectif est une arme dont elle se sert pour frapper les esprits et franchir les frontières, qu’elles soient physiques ou culturelles, et ce malgré le danger des lieux et des situations.

 

"Tout est question d'arrangements politiques... Avec Musharraf... Avec mon ancienne complice Benazir Bhutto... A propos, j'ai appris qu'elle allait organiser un dernier meeting dans quelques jours à Rawalpindi. Intéressant ... Mais dangereux ! Qu'en penseront mes amis Talibans ?"

 

Mon avis

Sarah Caron est photo-reportrice et parcourt le monde pour les plus grands magazines français et étrangers. C'est lors d'une mission au Pakistan en 2007 qu'elle rencontre le dessinateur Hubert Maury, alors en poste à l'ambassade de France. Sarah revient du Pakistan avec de quoi publier un livre de photos, Pakistan, Land of the pure et avec une expérience forte et très marquante puisqu'elle s'est retrouvée au cœur du chaos lors de l'assassinat de Bénazir Bhutto. Elle en a fait un récit intime, Le Pakistan à vif, qui a inspiré cet album "Le pays des purs" à Hubert Maury.

Hubert Maury nous plonge en immersion totale dans cet État islamiste de 193 millions d'âmes plus grand que la France et la Belgique réunis. C'est avec une narration très rythmée et qui donne parfois l'impression d'être légèrement et peut-être volontairement chaotique, à l'image de la situation du pays en 2007, qu'il nous met sur les pas de Sarah dont on suit les aventures et mésaventures comme on suivrait celles d'une héroïne de BD dans une fiction. On est pourtant bien loin d'une fiction, les 14 pages de photos légendées ouvrant le livre sont là pour nous le rappeler.

le pays des purs,caron,maury,la boite à bulles,pakistan,documentaire,reportage,benzir bhutto,052017,810

Le sujet du photoreportage, tout comme celui de ce livre, n'est pas de faire une analyse de la situation géopolitique des lieux, mais bien de montrer les faits et d'être si possible au cœur des évènement et au plus près de ceux qui les font. Ainsi, l'on suit la photographe toujours en quête, non pas du scoop (ça c'est plutôt l'affaire des rédactions occidentales), mais des images au plus près de la vérité. Toutes ses rencontres, de Benazir Buttho au Mollah islamiste en passant par les chauffeurs de taxi, intermédiaires et facilitateurs, permettent de mieux appréhender la complexité de ce pays à la culture si différente de la nôtre.

En juxtaposant les anecdotes (la quête de sous-vêtements suite à la perte des bagages à l'aéroport ; le besoin constant d'une connexion internet pour transférer les photos ...) à des situations graves, dramatiques ou terrifiantes (poursuite par une foule enragée après l'assassinat ; rencontre avec une jeune fille mariée de force à 12 ans puis répudiée ; incursion dans un village transformée en usine d'armement et tombée aux mains des talibans ; ...), le récit est mis à hauteur d'homme et permet de prendre la mesure de tous ces faits qui paraissent parfois surréalistes. Comme l'est cette rencontre avec un guerrier Pachtoune qui cite Victor Hugo et prend pour modèle Napoléon.

le pays des purs,caron,maury,la boite à bulles,pakistan,documentaire,reportage,benzir bhutto,052017,810

Ce sont eux les héros de ce récit et ils nous font comprendre, avec un coup de pouce de l'auteur, le sens de ce titre énigmatique pour une contrée où règnent violence et conflits depuis des décennies. Pakistan signifie Pays des purs en ourdou, la langue officielle du pays. Les purs, ce sont ces guerriers Pachtounes qui vivent avec le chaos, armes à la main protégeant village, maison, famille avec cet espoir toujours chevillé au corps et une certitude inébranlable que la paix reviendra un jour. Sarah Caron en a rencontré un, et l'on devine que c'est peut-être la rencontre qui l'aura le plus marquée.

 

Le dessin léger de Hubert Maury contraste avec la tension permanente du récit. A mi-chemin entre le semi-réalisme et la caricature, les traits sont posés avec précision et beaucoup d'expressivité. Ce style confère aussi au récit un ton volontairement épique et le sort du registre des documentaires didactiques au ton trop dramatique, et permet de prendre un peu de distance avec la réalité des faits. Comme le fait Sarah avec ses photos, Hubert montre les faits le plus simplement possible. L'alternance entre bichromie et noir et blanc profond crée un jeu subtile entre ombre et lumière mettant en évidence les nombreux contrastes de ce pays.

 

le pays des purs,caron,maury,la boite à bulles,pakistan,documentaire,reportage,benzir bhutto,052017,810

 

Le Pays des purs, je vous en recommande vivement la lecture, car c'est le genre de livre qui aide à comprendre des évènements qui souvent nous échappent, noyés que nous sommes par des flots d'informations sélectionnées souvent superficielles.

C'est aussi un bel hommage rendu aux journalistes, ceux qui vont au front chercher l'info, en permanence pris en tenaille entre la tension du terrain et la pression exercée par leurs rédactions.

Loubrun

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

le pays des purs, caron, maury, la boite à bulles, pakistan, documentaire, reportage, benzir bhutto, 05/2017, 8/10

 

le pays des purs, caron, maury, la boite à bulles, pakistan, documentaire, reportage, benzir bhutto, 05/2017, 8/10

 

le pays des purs, caron, maury, la boite à bulles, pakistan, documentaire, reportage, benzir bhutto, 05/2017, 8/10

 

 

 

 

Le site de Sarah Caron

09/01/2018

Les Dalton - tome 2 - le dernier jour

les dalton, visonneau, alonso, ep éditions, ep, paquet, western, dalton, 7/10, 11/2017les dalton, visonneau, alonso, ep éditions, ep, paquet, western, dalton, 7/10, 11/2017Scénario : Olivier Visonneau
Dessin : Jesús Alonso
Éditeur : Ep Editions
56 pages
Date de sortie :  novembre 2017
Genre : western

 

 

 

Présentation de l'éditeur

Après le braquage du saloon de SilverCity, Emmett et Bob sont obligés de se cacher. Ils passent un hiver difficile dans une cabane vétuste au fond d'un bois.

De retour de Californie, où il s'est évadé de prison, Grattan propose à ses frères de dévaliser des trains. Le gang composé des Dalton, Bill, Dick et Black face se reforme.

De pillages en hold-up, ils s'enfoncent toujours plus dans l'illégalité. Toutes les polices du pays sont à leurs trousses. Les mois passent, et les difficultés d'une vie en cavale créent de violentes tensions au sein du gang.

 

"Personne n'est à l'abri de devenir riche. Il suffit qu'une idée de génie te traverse l'esprit"

 

Mon avis

"l'histoire s'appréciera mieux dans son ensemble lors de la parution du second volume ", c'est ce que je disais dans ma chronique du tome 1 publiée en août 2016. J'ai donc relu le premier tome avant d'entamer le second. Bien m'en a pris, car j'avais vu juste, ce diptyque se lit comme un one-shot. Certes, on sait depuis le début comment tout cela se termine, mais on reste curieux de voir comment et pourquoi les frères Dalton ont inexorablement glissé sur la mauvaise pente. Jusqu'au terminus à Coffeyville, Olivier Visonneau nous raconte de manière épique et dans la droite lignée des plus grands westerns, les principaux méfaits de la fraterie infernale. Pour donner encore plus de relief à l'intrigue, il s'arrange légèrement avec l'Histoire officielle en intégrant quelques personnages fictifs dans son récit. Ces seconds couteaux rendraient d'ailleurs presque sympathiques les frangins !

Le dessin jeté comme un crayonné abouti, donne une ambiance sauvage qui sied parfaitement à ce récit. On y ajoute une mise en couleur sobre et des dialogues percutants, et l'on obtient un très bon western qui sonne juste et ne tombe jamais dans l'exagération des codes du genre.

J'ajouterai une mention spéciale pour les couvertures. Prises séparément, elles n'ont rien d'extraordinaire. Il faut les lire côte à côte et l'on s'aperçoit que pour le tome 1 les frères font dos à la banque, arborant fièrement leurs étoiles de shériffs et prêts à faire front d'éventuels braqueurs. Même lieu pour le tome 2. Mais les frères font face à la banque, les étoiles sont tombées, colts aux poings, visages fermés, prêts pour leur ultime combat. La vie des Dalton résumée en deux dessins.

Loubrun

 

les dalton, visonneau, alonso, ep éditions, ep, paquet, western, dalton, 7/10, 11/2017

les dalton, visonneau, alonso, ep éditions, ep, paquet, western, dalton, 7/10, 11/2017

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

les dalton, visonneau, alonso, ep éditions, ep, paquet, western, dalton, 7/10, 11/2017

 

les dalton, visonneau, alonso, ep éditions, ep, paquet, western, dalton, 7/10, 11/2017

 

les dalton, visonneau, alonso, ep éditions, ep, paquet, western, dalton, 7/10, 11/2017

 

Le tome 1

les dalton, visonneau, alonso, ep éditions, ep, paquet, western, dalton, 7/10, 11/2017

04/01/2018

Serum

serum.jpgserum_pl.jpgScénario : Cyril Pedrosa
Dessin : Nicolas Gaignard
Éditeur : Delcourt
150 pages
Date de sortie :  octobre 2017
Genre : anticipation

 

 

 

Présentation de l'éditeur

Paris, 2050. Depuis les purges qui ont suivi le changement de régime, les tensions sont loin d’être apaisées. Une organisation clandestine semble préparer une action spectaculaire. Reclus dans son minuscule appartement, Kader vit seul. Il ne parle à personne. Une injection de « Sérum », un produit psychoactif, l’empêche de mentir. Qu’il le veuille ou non, il ne peut dire que la vérité. Rien que la vérité. Toute la vérité. Cette malédiction fait de sa vie un enfer.

 

"- Madame la Présidente, est-ce que vous dites la vérité aux Français ?

- Non, bien sûr que non."

 

Mon avis

Voilà bien un livre à ne pas mettre entre les mains de nos dirigeants. Ca pourrait leur donner des idées ! Qu'il soit démocratique, autoritaire, ou dictatorial, c'est le voeux, secret ou avoué, de tout Etat que de vouloir tout contrôler. C'est ce qu'imagine ici Cyril Pedrosa, dans ce récit d'anticipation politique où le contrôle étatique s'immisce jusque dans l'esprit des gens grâce à un puissant sérum de vérité. C'est le programme "Vérité-Sécurité", dont le but est de faire ingérer une potion de vérité à tous les citoyens justiciables en le diluant à l'eau potable. Le truc est vraiment terrible puisqu'il interdit toute forme de mensonge aussi bénin soit-il. Finis les prétextes bidons pour éviter d'aller boire un verre avec ses collègues ! Terminées, les petites cachotteries faites à sa hiérarchie ou pire, aux flics. On suit alors Kader, personnage taciturne, solitaire à la mine triste et qui semble soumis à ce pouvoir omnipotent. Il finira pourtant par s'affranchir de ce contrôle et par rejoindre une forme de rébellion qui mettra un terme d'une façon radicale à ce programme.

Tout est gris, terne et manque d'envergure dans ce récit. Les personnages, la société imaginée par Pedrosa, le pouvoir en place, mais aussi la rébellion qui manque d'éclat. C'est dommage, parce qu'il y a une bonne idée de départ mais on a l'impression que l'histoire ne décolle pas et que cette bonne idée n'est pas exploitée à fond. Le récit se déroule pourtant sur 150 pages, qui se lisent très vite tant les silences sont nombreux. Au vu de la thématique, j'attendais un récit beaucoup plus percutant et remuant.

La lecture arrive quand même à nous arracher quelques frissons et quelques pistes de réflexions, notamment quand le pouvoir en place devient victime de sa propre folie. On se plaint souvent des mensonges de nos dirigeants, mais qu'adviendrait-il s'ils ne pouvaient nous dire que la vérité ? Pourraient-ils réellement rester en place ? Pas sûr !

Nicolas Gaignard dont c'est le premier album s'en sort honorablement, dans un registre semi-réaliste au trait tendu et assez anguleux renforçant l'atmosphère pesante du récit.

Sérum se pose en récit d'anticipation intrigant auquel il manque cependant une petite étincelle pour le rendre captivant.

Loubrun

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

a05-3e788c9.png

 

sérum, pedrosa, gaignard, delcourt, anticipation, politique fiction, dictature, vérité, autoritarisme, 10/2017,

 

a05-3e788c9.png

 

01/01/2018

La guerre des Lulus - tome 5 - Le der des ders

la guerre des lulus T5.jpgla guerre des lulus T5_pl.jpgScénario : Régis Hautière
Dessin : Hardoc
Éditeur : Casterman
56 pages
Date de sortie :  novembre 2017
Genre : aventure, jeunesse

 

 

 

Présentation de l'éditeur

1918. Alors que la Première Guerre mondiale fait rage, les Lulus tentent de survivre en zone occupée. Enrôlés malgré eux par une société secrète, les quatre orphelins sont contraints de se séparer. Cette séparation, la toute première depuis qu'ils se connaissent, pourrait être beaucoup plus longue qu'ils ne l'imaginent...

 

la guerre des lulus T5_e01.jpg

 

Mon avis

C'est toujours une joie de retrouver nos bons Lulus ! Même si pour eux la joie et l'innocences des débuts n'est plus qu'un lointain souvenir. Ils ne le savent pas encore, mais la guerre touche à sa fin et cette dernière année du conflit est pour eux la plus difficile et la plus sombre. Les inséparables sont séparés, et se retrouvent plus que jamais confrontés à la réalité. C'est dur, âpre, émouvant et touchant. Régis Hautière montre très bien avec cet ultime volume que la guerre change les Hommes en les faisant grandir et vieillir plus vite que de raison. Comme il nous y a habitué depuis le début de cette belle série, l'action, l'émotion et le drame figurent quasiment à chaque page, tout comme les rebondissements qui font le sel de ce récit de guerre hors normes. Car il s'agit bien d'un récit hors normes qui, initialement destiné aux jeunes lecteurs, réussit à captiver tous les lectorats. Il y a tout dans ce récit : Histoire, émotion, aventure, amitié, drame, des personnages réalistes avec une diversité de caractères permettnant à tout un chacun de s'identifier facilement à l'un ou a l'autre.

Le dessin de Hardoc est toujours aussi magistral. Son trait semi-réaliste donne vie de manière très expressive à tous les personnages et confère un ton juste à toutes les situations vécues par les Lulus.

Bien sûr, on est content que cette sale guerre n'ait duré "que" quatre ans, mais quand même, on est un peu triste de quitter cette bande de petits héros en herbe pour laquelle on s'est pris d'une grande affection. Les auteurs aussi doivent avoir du mal à s'en séparer. C'est sans doute pourquoi Régis Hautière nous propose de continuer l'aventure en revenant sur quelques évènements survenus en 1916 et 1917 dans deux albums à paraitre intitulés "La guerre des Lulus, la perspective Luigi". Affaire à suivre !

 

Vraiment, je recommande vivement cette série qui est selon moi l'une des meilleures du genre pour initier un jeune lectorat à l'Histoire de la guerre de 14-18. En tout cas, tous ceux à qui je l'ai conseillée n'ont pas été déçus.

 

Loubrun

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

a08-3e78906.png

 

a09-3e78912.png

 

a08-3e78906.png

31/12/2017

Klimt - Judith et Holopherne

klimt, mar-renier, cornette,glénat, biographie, peintre, art, art moderne, 11/0217, klimt, mar-renier, cornette,glénat, biographie, peintre, art, art moderne, 11/0217, Scénario : Jean-Luc Cornette
Dessin : Marc-Rénier
Éditeur : Glénat
46 pages
Date de sortie :  novembre 2017
Genre : biographie romancée

 

 

 

Présentation de l'éditeur

Vienne, 1907. Gustav Klimt se rend dans la demeure des Bloch-Bauer. Ce couple de la haute-bourgeoisie viennoise et le peintre semblent partager une profonde amitié. Il faut dire que six ans plus tôt, alors que le scandale de son tableau La Médecine lui mettait à dos les trois-quarts des professeurs de l’université de Vienne, Adèle et Ferdinand Bloch-Bauer étaient parmi les seuls à reconnaître son génie. Visitant son atelier, partageant son quotidien, ils étaient peu à peu devenus amis. Aujourd’hui, Ferdinand lui demande l’honneur de réaliser un portrait de sa femme. Flatté et reconnaissant, Klimt promet de la recouvrir d’or... littéralement.

 

klimt,mar-renier,cornette,glénat,biographie,peintre,art,art moderne,110217

 

 

Mon avis

"A chaque époque son art, à chaque art sa liberté". C'est avec ces mots inscrits sur le palais de la Sécession de Vienne que débute ce récit sur 7 ans de la vie de Gustav Klimt. Intégrant la collection Les Grands Peintres de chez Glénat qui compte déjà 18 albums, Jean-Luc Cornette à choisi le peintre symboliste Autrichien connu surtout pour son tableau que l'on surnomme la Joconde Autrichienne.

C'est précisément l'histoire de la création de se tableau qui est nous contée ici. Les auteurs nous font pénétrer dans l'intimité du maitre en nous invitant dans son atelier à la rencontre de la création et de ses modèles, et nous dévoilant ses rêves et cauchemar, parfois sources de créativité.

Le génie artistique subversif de Klimt est vraiment bien rendu et Jean-luc Cornette à réussit à donner de la consistance à ces personnages de la Bourgeoisie Autrichienne de ce début de XXè siècle.

klimt,mar-renier,cornette,glénat,biographie,peintre,art,art moderne,110217

Marc-Renier anime de fort belle manière ce récit et rend très expressif le peintre, quelle que soit son humeur, reflétant parfaitement ses traits de caractère. La mise en couleur est assez réussie également utilisant des tonalités douces et changeantes selon les lieux, comme ces tons ocres/dorés pour l'atelier, comme un rappel à cet or omniprésent sur le tableau du portrait d'Adèle Bloch-bauer.

Voilà un récit qui ouvre les portes du monde de l'Art nouveau de manière intéressante et bien documenté.

Loubrun

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

klimt,mar-renier,cornette,glénat,biographie,peintre,art,art moderne,110217

 

klimt,mar-renier,cornette,glénat,biographie,peintre,art,art moderne,110217

 

klimt,mar-renier,cornette,glénat,biographie,peintre,art,art moderne,110217

 

Les chroniques courtes #155 : Star Wars Rogue One ; PAGNOL fait son cinéma ; 7th Garden tome 3 ; U.47 tome 11; Siné comme chez LUI

Star Wars ROGUE ONE

star wars,rogue gone,delcourtstar wars,rogue gone,delcourtScénario : Alessandro Ferrari
Dessin : Ken Chue
Éditeur : DELCOURT
68 pages
Date de sortie :  8 novembre 2017
Genre : Science Fiction, space opera

 

 

 

 Delcourt poursuit la publication en BD des films de la saga STAR WARS dans une édition pour jeunes lecteurs. Ici il s'agit du "spin-off" titré ROGUE ONE dont l'histoire se situe entre les épisodes III et IV de la saga. Une bande hétéroclite de gens qui n’avaient pas prévu de devenir des héros, mais qui dans une époque de plus en plus sombre, vont le devenir en dérobant les plans de l’Étoile de la Mort, l’arme de destruction ultime de l’Empire. Le film est assez bon et la bande dessinée lui est fidèle mais comporte un "hic" de taille : le dessin est très mauvais et ne rend pas hommage à cette série dont certains albums sont vraiment réussis !

JR

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

 

 

 ___________________________________________________________________

PAGNOL fait son cinéma

star wars,rogue gone,delcourt,alessandro ferrari,ken chue,davide turottiScénario : Philippe CHANOINAT
Dessin : Charles DA COSTA
Éditeur : Glénat
64 pages
Date de sortie :  15 novembre 2017
Genre : Hommage au cinéma,caricatures

 

 

Chanoinat et Da Costa nous ont habitués à cette série d'hommages au cinéma français (ou pas) avec des monuments comme les séries sur les Gendarmes ou Fantômas, les films cultes comme "les tontons flingueurs" ou "les barbouzes", etc. Cette fois ils s'attaquent à Marcel Pagnol et son œuvre cinématographique. Comme d'habitude tous les films sont cités par l'expert Chanoinat, avec leur mini-fiche technique, la carrière des acteurs principaux est détaillée par la liste de leurs films et le tout est accompagné de scènes des films "croquées" par le talentueux Da Costa. Un régal pour cinéphiles.

JR

star wars,rogue gone,delcourt,alessandro ferrari,ken chue,davide turotti

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

 

 

 ___________________________________________________________________

7Th Garden Tome 3

star wars,rogue gone,delcourt,alessandro ferrari,ken chue,davide turotti,pagnol fait son cinéma,glénat,philippe chanoinat,charles da costa,fernandel,raimu,yves montand,daniel auteuil,fernand charpin,pierre larqueyScénario : Mitsu Izumi
Dessin :  Mitsu Izumi
Éditeur : Delcourt / Tonkam
Date de sortie :
Genre : seinen, aventure, fantasy

 

 

 

Tandis que Awyn continue de s'entraîner pour protéger son jardin et les gens qui lui sont chers, Vyrde interrompt une assemblée au sommet entre tous les anges qu'elle compte bien éliminer. La guerre est déclarée ! Ce tome sert donc de présentoir afin de mettre un visage sur tous les protagonistes des aventures et des batailles à venir. Un chouette tremplin où l'art graphique de Mitsu Izumi s'affiche, tant dans le style médiéval que futuriste. À quand la suite ?! Parce que j'ai hâte moi, dites donc.

Déjà parus :

star wars,rogue gone,delcourt,alessandro ferrari,ken chue,davide turotti,pagnol fait son cinéma,glénat,philippe chanoinat,charles da costa,fernandel,raimu,yves montand,daniel auteuil,fernand charpin,pierre larquey, 7th garden, Mitsu Izumi, Tonkam, seinen, aventure, fantasy star wars,rogue gone,delcourt,alessandro ferrari,ken chue,davide turotti,pagnol fait son cinéma,glénat,philippe chanoinat,charles da costa,fernandel,raimu,yves montand,daniel auteuil,fernand charpin,pierre larquey, 7th garden, Mitsu Izumi, Tonkam, seinen, aventure, fantasy

Album_R_sf_txt_65px.jpg

star wars,rogue gone,delcourt,alessandro ferrari,ken chue,davide turotti,pagnol fait son cinéma,glénat,philippe chanoinat,charles da costa,fernandel,raimu,yves montand,daniel auteuil,fernand charpin,pierre larquey, 7th garden, Mitsu Izumi, Tonkam, seinen, aventure, fantasy

ShayHlyn

 ___________________________________________________________________

 U.47 - tome 11 - Prisonnier de guerre

star wars,rogue gone,delcourt,alessandro ferrari,ken chue,davide turotti,pagnol fait son cinéma,glénat,philippe chanoinat,charles da costa,fernandel,raimu,yves montand,daniel auteuil,fernand charpin,pierre larquey,7th garden,mitsu izumi,tonkam,seinen,aventure,fantasystar wars,rogue gone,delcourt,alessandro ferrari,ken chue,davide turotti,pagnol fait son cinéma,glénat,philippe chanoinat,charles da costa,fernandel,raimu,yves montand,daniel auteuil,fernand charpin,pierre larquey,7th garden,mitsu izumi,tonkam,seinen,aventure,fantasyScénario : Mark Jennison
Dessin :  Gerardo Balsa
Éditeur : Zéphyr Editions
Date de sortie : août 2017
48 pages
Genre : Guerre

 

 

 

Atmosphère toujours aussi étouffante et tendue à bord du U Boot allemand dont on suit l'épopée depuis 11 tomes déjà. Ce volume nous offre un récit fictif haletant où l'on voit le sous-marin en proie à l'opposition entre un jeune lieutenant de pont fraichement sorti de l'académie et un équipage endurcit par le combat. Envoyé en mission de sauvetage dans les eaux soviétiques, la mission aux rebondissements multiples est loin d'être une sinécure.

Sans être époustouflant, cet album maintient correctement la série à flots et la confirme dans ce genre qu'est le récit guerre réaliste.

A noter que l'album existe en deux versions, dont l'une comporte un gros bonus de 80 pages sur les combats de U-boot.

Loubrun

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

star wars,rogue gone,delcourt,alessandro ferrari,ken chue,davide turotti,pagnol fait son cinéma,glénat,philippe chanoinat,charles da costa,fernandel,raimu,yves montand,daniel auteuil,fernand charpin,pierre larquey,7th garden,mitsu izumi,tonkam,seinen,aventure,fantasy

 

star wars,rogue gone,delcourt,alessandro ferrari,ken chue,davide turotti,pagnol fait son cinéma,glénat,philippe chanoinat,charles da costa,fernandel,raimu,yves montand,daniel auteuil,fernand charpin,pierre larquey,7th garden,mitsu izumi,tonkam,seinen,aventure,fantasy

 

star wars,rogue gone,delcourt,alessandro ferrari,ken chue,davide turotti,pagnol fait son cinéma,glénat,philippe chanoinat,charles da costa,fernandel,raimu,yves montand,daniel auteuil,fernand charpin,pierre larquey,7th garden,mitsu izumi,tonkam,seinen,aventure,fantasy

__________________________________________________________________________________________

siné comme chez LUI

star wars,rogue gone,delcourt,alessandro ferrari,ken chue,davide turotti,pagnol fait son cinéma,glénat,philippe chanoinat,charles da costa,fernandel,raimu,yves montand,daniel auteuil,fernand charpin,pierre larquey,7th garden,mitsu izumi,tonkam,seinen,aventure,fantasy,u47,guerre,jennison,balsa,zéphyr éditions,sous-marin,u-bootstar wars,rogue gone,delcourt,alessandro ferrari,ken chue,davide turotti,pagnol fait son cinéma,glénat,philippe chanoinat,charles da costa,fernandel,raimu,yves montand,daniel auteuil,fernand charpin,pierre larquey,7th garden,mitsu izumi,tonkam,seinen,aventure,fantasy,u47,guerre,jennison,balsa,zéphyr éditions,sous-marin,u-bootScénario : Siné
Dessin : Siné
Éditeur : FLUIDE GLACIAL
152 pages
Date de sortie :  8 novembre 2017
Genre : Humour, érotisme

 

 

Maurice Sinet dit Siné (31/12/1928 - 05/05/2016) était un dessinateur et caricaturiste aux idées anarchistes, plutôt anticléricaliste, antisioniste, anticapitaliste et, peut-être, antisémite ! il a, dès le début des années 60, contribué à la liberté de la presse et des mœurs dans notre cher hexagone !

Cet album est une compilation des dessins et écrits parus dans le magazine de "charme" LUI. Dessins amusants, humoristiques et franchement à caractère érotique qui ne pourraient paraître à notre époque où la liberté d'expression est remplacée par le "politiquement correct". Siné et ses dessins que l'adolescent boutonneux que j'étais admirait en cachette de ses parents en se demandant si les filles étaient vraiment comme ça sous leurs vêtements. Nostalgie quand tu nous tiens...

JR

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

 

 

25/12/2017

Le top 10 2017 de Loubrun

Cette année 2017 aura été marquée - encore une fois - par une profusion de nouveautés, de nombreux services presse et pas mal d'achats !

Sélectionner mon top 10 parmi les presque 90 chroniques que j'ai écrites cette année n'a pas été des plus simples et ma première réflexion a été de me dire que je n'en trouverai sûrement pas 10 ! Finalement j'ai réussi à en trouver 15, qui méritent d'ailleurs tous de figurer dans cette liste, mais je ne vous en donnerai que 10. Comme tout le monde !

Voici donc mon top 10 de l'année 2017 qui me reflète assez bien. J'aime à peu près tous les genres et peut lire de tout (sauf des Shojo...) pourvu que l'histoire et le scénario soient bons. Bien entendu et évidemment, le dessin a son importance, mais, autant un excellent scénario pourra faire oublier un dessin pour lequel à priori on n'accroche pas, autant un excellent dessin ne sauvera jamais un scénario médiocre. Donc, pour mes goûts, je lis de tout et ai pas mal d'affinités pour la SF, l'anticipation, les thriller et polar, les BD Historiques, les romans graphiques, les BD documentaires, les western et bien sûr l'humour... On trouve un peu de tout ça dans mon top 10, et même un peu plus, même si ça manque de Manga et de comics. J'en ai pourtant lu quelques uns de sympas, mais je ne les ai pas chroniqués (Eh oui ! On ne chronique pas tout !) ou alors, ils ont déjà été récompensés dans les Samb'or précédents.

Passez tous d'excellentes fêtes et que 2018 soit pleine de bonnes lectures !

Loubrun

 

Le top 10 de Loubrun pour l'année 2017

 

Ces jours qui disparaissent – Glénat

Bug – Casterman

Groenland Vertigo – Casterman

Jolly jumper ne répond plus – Lucky Comics

Shelton & Felter – Kennes Editions

Undertaker Tome 3 – Dargaud

Les étoiles du temps – Gallimard bande dessinée

Bleu pétrole – Bamboo Grand Angle

Corto Maltese tome 14 – Casterman

Le projet Bleiberg tome 1 – Dargaud

 

Ces jours qui disparaissent.jpg

Couv_314861.jpg

groenland vertigo.jpg

Jolly Jumper ne répond plus.jpg

Shelton et Felter T1.jpg

undertaker T3.jpg

les étoiles du temps.jpg

bleu pétrole.jpg

 

corto maltese t14.jpg

917574424.jpg

 

24/12/2017

Les chroniques courtes #154 Les Pompiers tome 17 ; LUFTBALLONS tome 2 - Defcon ; Les passagers du vent tome 8 [1/4] - le sang des cerises

LES POMPIERS tome 17 Les preuves du feu

Couv_315454.jpg001.jpgScénario : Christophe Cazenove
Dessin : Stédo
Éditeur : BAMBOO édition
46 pages
Date de sortie : 08/11/2017 
Genre : humour

  

 

Voici donc le dix-septième  volume de la série (hé oui, déjà ! et deux hors série en plus). Comme d'habitude les gags se suivent avec quelques hauts, beaucoup de bas, mais l'ensemble nous fait passer un bon petit moment. Le héros du jour est Arnold, spécialiste aquatique, très doué en sport mais très bête ! (non de Dieu, qu'il est bête) Il y a aussi le bon gros Robert qu'il ne faut pas approcher lorsqu'il mange des pâtes à la bolognaise et toute l'équipe de "bras cassés" habituelle... A lire entre deux moments d'intense occupation intellectuelle pour décompresser !

JR

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

 

 

__________________________________________________________________________________________

LUFTBALLONS Tome 2 : DEFCON

 

les pompiers,bamboo édition,christophe cazenove,stédo,les preuves du feuScénario : Jean-Pierre Pécau
Dessin : Maza
Éditeur : DELCOURT
53 pages
Date de sortie :  18/10/2017
Genre : guerre froide, uchronie

 

 

Deuxième opus pour cette série qui met en vedette l'aviation de guerre. Les deux allemandes de l'Est, Lena, pilote de chasse dans l'armée est-allemande et Romi, espionne agissant de l'autre coté du mur, à l'Ouest, continuent leur travail malgré les embûches quotidiennes. L'OTAN prépare ses grandes manœuvres nommées "Able Archer 83" mais les soviétiques et leurs alliés allemands pensent que les américains, commandés par le "va-t-en guerre" Ronald Reagan, préparent la troisième guerre mondiale ! la tension monte, un avion de ligne est abattu par les soviétiques... et si le pire allait arriver ?

Le scénariste Jean-Pierre Pécau mêle adroitement faits historiques et personnages fictifs pour nous livrer une bonne histoire d'espionnage et le dessinateur, Maza, maître dans l'art des combats aériens, rend l'ensemble encore plus vraisemblable.

JR

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

 

 

__________________________________________________________________________________________

 

Les passagers du vent - tome 8 - le sang des cerises [épisode 1/4]

 

les pompiers,bamboo édition,christophe cazenove,stédo,les preuves du feu,luftballons,delcourt,jean-pierre pécau,maza,guerre froide,avions de chasse,otan,allemagne de l'est,mur de berlinles pompiers,bamboo édition,christophe cazenove,stédo,les preuves du feu,luftballons,delcourt,jean-pierre pécau,maza,guerre froide,avions de chasse,otan,allemagne de l'est,mur de berlinScénario : François Bourgeon
Dessin : François Bourgeon
Éditeur : Delcourt
24 pages
Date de sortie :  novembre 2017
Genre : aventure

 

 

7 ans plus tard, pour l'édition, et 20 ans plus tard, pour l'histoire, nous retrouvons l'arrière petite fille d'Isa, l'héroïne emblématique de cette fameuse série au long cours qu'est Les passagers du vent. Zabo à quitté la Louisiane pour le Paris de cette fin de 19è siècle et nous la retrouvons répondant au prénom de Clara 5 ans après l’amnistie des communards et le retour des exilés, pendant l'enterrement de Jules Vallès.

Ce huitième tome de la série paraitra en librairie en novembre 2018 à l'issue d'une prépublication en quatre journaux trimestriels dont voici le premier numéro. Impossible pour l'instant de parler de l'histoire, mais l'objet ravira les collectionneurs. Grandes planches en noir et blanc permettant d'apprécier le trait de Bourgeon, interview de l'auteur et quatrième page sur le contexte politique de 1885.

De quoi patienter en nous mettant l'eau à la bouche.

Loubrun

21/12/2017

Le Député

le député, cucuel, Coutelis, bamboo, documentaire, politique, assemblée nationale, 09/2017,7/10le député, cucuel, Coutelis, bamboo, documentaire, politique, assemblée nationale, 09/2017,7/10Scénario : Xavier Cucuel
Dessin : Al Coutelis
Éditeur : Bamboo
154 pages
Date de sortie :  septembre 2017
Genre : documentaire

 

 

 

Présentation de l'éditeur

Jean-René Galopin est médecin de campagne en Aquitaine. Maire d’un village de 350 habitants, il décide de tenter sa chance dans la course à la députation. Contre toute attente, ce candidat sans étiquette est élu pour siéger à l’Assemblée nationale. Comme il s’était engagé dans cette législative partielle par bravade plus que par réelle ambition, Jean-René Galopin doit tout apprendre sur le tas. Et très vite. Il ne dispose d’aucun parti politique en mesure de le soutenir. Dans les premiers jours, le jeune élu de 41 ans se perd dans les couloirs du palais Bourbon. Le nouveau député va néanmoins peu à peu s’habituer à ce monde qui lui était jusqu’alors totalement étranger. Soutenu par un mystérieux mentor, il apprend tous les rouages de l’Assemblée nationale, de la meilleure façon de se faire remarquer aux accointances les plus compromettantes.

 

le député,cucuel,coutelis,bamboo,documentaire,politique,assemblée nationale,092017,710

 

Mon avis

On pourrait qualifier cette BD de docu-fiction. Fruit d'une rencontre fortuite lors d'un salon au Touquet durant lequel Xavier Cucuel et Jean-Louis Debré – alors président du conseil constitutionnel – dédicaçaient leurs ouvrages respectifs, cet album nous immerge au cœur du pouvoir législatif français. Au cœur, puisqu'on pénètre dans l'assemblée, mais surtout dans les coulisses, puisqu'on en voit tous les rouages en suivant pas à pas l'installation d'un nouvel élu, totalement novice en la matière.

Devenu député un peu malgré lui, Jean-René Galopin incarne ces gens qui ont la foi et qui sont animés d'un enthousiasme débordant pour la cause publique, au sens noble du terme. Aux innocents les mains pleines, comme on dit !

Il y a des règles à l'Assemblée, des codes à respecter, des us et coutumes à connaitre, des pièges à éviter, des trucs à savoir pour se faire connaitre et reconnaitre, par ses pairs mais aussi par les médias. Jean-René Galopin apprendra tout cela vite et bien, mais il aura du mal à éviter le piège tendu par une belle lobbyiste diligentée par des labo pharmaceutiques.

 

Écrite avant 2017 et le renouvellement des députés (424 nouveaux députés aux législatives de 2017) cet album est véritablement instructif car tout ce qui y est dit est vrai. La caution est de taille puisque les deux auteurs ont eu le privilège de faire une visite guidée des lieux par Jean-Louis Debré qui fut Président de l'assemblée Nationale de 2002 à 2007. Il connait les lieux,  l'institution et son fonctionnement sur le bout des doigts. Ainsi, toutes les anecdotes relèvent de ce qui a été raconté par Debré, et sont donc authentiques : les surnoms, le choix des commissions, les anciens ministres qui profitent des droits et privilèges à vie, les ministres ou députés odieux et méprisant avec le personnel du palais Bourbon, le mépris envers les sans étiquette, les lobbys, les candidatures au poste d'attaché parlementaire, le rôle de l'épouse (qui spontanément ouvre son courrier et l'aide à gérer son agenda), les réunions et doléances locales, la prise de poids, les cocktails, et j'en passe des vertes et des pas mûres qui ne donnent pas franchement envie de côtoyer cet univers.

Si certaines situations font sourire, d'autres sont assez pitoyables et globalement tout cela n'est pas très reluisant et ne met pas en valeur les représentants du peuple.

Entre épure et détail, le dessin d'Al Coutelis se veut des plus réalistes. Il représente les monuments et les scènes avec précision pour s'approcher de la réalité des architectures, des décors et des personnages. Le style est simple, sans fioritures, et va à l'essentiel pour un rendu des plus efficace.

Le Député est un beau reportage instructif et très documenté qui offre une autre vue de cette petite ville qu'est le palais Bourbon.

Par contre, le risque est de ne plus avoir envie de voter après l'avoir lu !

 

Loubrun

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

le député,cucuel,coutelis,bamboo,documentaire,politique,assemblée nationale,092017,710

 

le député,cucuel,coutelis,bamboo,documentaire,politique,assemblée nationale,092017,710

 

le député,cucuel,coutelis,bamboo,documentaire,politique,assemblée nationale,092017,710