17/10/2017

Journal d'un enfant de lune

journal d'un enfant de lune, Chamblain, nalin, kennes editions, enfants de la lune, témoignage, maladie orpheline, xeroderma pigmentosum, chronique sociale, 8/10, 10/2017journal d'un enfant de lune, Chamblain, nalin, kennes editions, enfants de la lune, témoignage, maladie orpheline, xeroderma pigmentosum, chronique sociale, 8/10, 10/2017Scénario : Joris Chamblain
Dessin : Anne-Lise Nalin
Éditeur : Kennes Editions
56 pages
Date de sortie :  11 octobre 2017
Genre : chronique sociale, témoignage

 

 

 

Présentation de l'éditeur

Avec Journal d'un enfant de lune, Joris Chamblain, le scénariste de la série best-seller Les Carnets de Cerise et de Sorcières Sorcières, propose un récit fort véhiculant des valeurs positives pour un public ado-adulte. Journal d'un enfant de lune a pour thème une maladie rare (l'hypersensibilité de la peau au soleil). Il est scénarisé par Joris Chamblain et dessiné par Anne-Lise Nalin.

 

journal d'un enfant de lune, Chamblain, nalin, kennes editions, enfants de la lune, témoignage, maladie orpheline, xeroderma pigmentosum, chronique sociale, 8/10, 10/2017

 

Mon avis

Les parents de Morgane, une jeune ado de 16 ans, emménagent dans une nouvelle maison. Difficile pour une ado de changer de vie, de perdre ses copines et de se rerouver dans un nouveau lieu avec pour seul horizon ses parents et son petit frère. Elle râle beaucoup, elle claque les portes et envoie balader un peu tout le monde. Elle est cependant loin de se douter que ce déménagement va changer sa vie, et peut-être même lui faire mettre un premier pied dans le monde adulte.

En déballant ses cartons elle trouve un journal intime caché derrière un radiateur. C'est celui de Maxime, âgé de 17 ans. Il y raconte sa maladie, la Xeroderma Pigmentosum, une de ces maladies génétiques orphelines, appelées maladies rares, qui font doublement souffrir d'une part parce que la maladie en elle même est une souffrance et d'autre part parce que ces maladies orphelines sont difficiles à prendre en charge du fait de la rareté des cas.

Cette maladie interdit à Maxime de s'exposer au soleil sans quoi sa peau serait irrémédiablement détruite par les UVA. Il est donc obligé de se cacher des rayons du soleil en enfilant des combinaisons lourdes, incommodes et inconfortables et n'a pour seul espace de liberté totale que la nuit et lueur de la lune.

journal d'un enfant de lune, Chamblain, nalin, kennes editions, enfants de la lune, témoignage, maladie orpheline, xeroderma pigmentosum, chronique sociale, 8/10, 10/2017

Morgane est tout de suite bouleversée par ce journal plein de noirceur et la description touchante que Maxime fait de sa maladie. Elle veut retrouver l'auteur du journal et le lui rendre. Sa petite enquête la mènera au sein d'une association d'aide aux enfants de la lune où elle y fera du bénévolat durant un été. Cette expérience montrera à Morgane que la vie, faite de peines et de joies, réserve tous les jours son lot de surprises et que l'espoir est un formidable moteur pour avancer et franchir les obstacles.

journal d'un enfant de lune, Chamblain, nalin, kennes editions, enfants de la lune, témoignage, maladie orpheline, xeroderma pigmentosum, chronique sociale, 8/10, 10/2017

Voilà une très belle histoire, touchante, émouvante, intelligente, sensible et utile que nous raconte le scénariste des Carnets de Cerise, Joris Chamblain. Joliment illustré et chaleureusement mis en couleur par Anne-Lise Nalin, ce récit nous fait découvrir avec simplicité cette maladie rare qui bouleverse la vie non seulement de ceux en sont atteint mais aussi de tout leur entourage. Imaginez-vous un instant sortir de chez vous affublé d'une combinaison de spationaute entièrement étanche aux UV. Imaginez les transformations à faire dans votre maison pour chasser les UV : ampoules électriques spéciales, filtres sur les vitres, hectolitres de crème solaire protectrice ... Difficile à imaginer si on y est pas confronté. Sans verser dans le pathos et la sensiblerie larmoyante, nous découvrons avec beaucoup d'émotion le quotidien de ces gens pas comme les autres qui essayent de vivre comme tout le monde.

C'est en partenariat avec l'association "Enfants de la lune" que les éditions Kennes ont mené ce projet éditorial. Plus qu'une mise en lumière – si j'ose dire – de cette maladie rare, cet album a vocation à venir en aide à l'association par le reversement d'une partie des recettes de l'album afin d'aider à la recherche mais aussi et surtout à venir en aide aux familles notamment par l'achat des coûteux équipements.

Une BD belle, intelligente, bouleversante et utile qui touchera les lecteurs de tous âges et qui devrait faire prendre un peu de recul aux ados qui pleurnichent quand ils n'ont plus de wifi...

 

Loubrun

 

le site de l'association Enfants de la Lune

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

journal d'un enfant de lune, Chamblain, nalin, kennes editions, enfants de la lune, témoignage, maladie orpheline, xeroderma pigmentosum, chronique sociale, 8/10, 10/2017

 

journal d'un enfant de lune, Chamblain, nalin, kennes editions, enfants de la lune, témoignage, maladie orpheline, xeroderma pigmentosum, chronique sociale, 8/10, 10/2017

 

journal d'un enfant de lune, Chamblain, nalin, kennes editions, enfants de la lune, témoignage, maladie orpheline, xeroderma pigmentosum, chronique sociale, 8/10, 10/2017

 

 

Corto Maltese - tome 14 - Equatoria

corto maltese t14.jpgcorto maltese t14_pl.jpgScénario : Juan Diaz Canalès
Dessin : Ruben Pellejero
Éditeur : Casterman
76 pages
Date de sortie :  septembre 2017
Genre : aventure

 

 

 

Présentation de l'éditeur

1911, entre Venise et les jungles d'Afrique équatoriale, Corto recherche le « miroir du prêtre Jean », un mystérieux objet rapporté des croisades. Sur sa route, il croise trois jeunes femmes aux destins étrangement complémentaires : Aïda, journaliste entreprenante, Ferida, exploratrice en quête de son père disparu, et Afra, ancienne esclave.

 

"- Je ne vois aucun intérêt à devenir un héros de papier!

- Pauvre Corto ! Comme si on pouvait choisir ... "

 

 

Mon avis

Juan Diaz Canalès et Ruben Pellejero remettent le couvert deux ans après la reprise des aventures de Corto Maltese et leur beau premier album Sous le soleil de Minuit.

S'attaquer à ce mythe de la BD et prendre la succession d'Hugo Pratt n'est pas une chose facile tant le personnage de Corto est devenu une icône même au delà du monde de la BD. Le succès du premier album des deux auteurs Espagnols montre qu'ils ont abordé avec une grande intelligence ce défi éditorial. On peut aussi toutefois relativiser ce succès en le mettant sur le compte de la curiosité. Bah oui ! Un nouveau Corto écrit et dessiné 20 ans après la mort de Pratt, forcément ça suscite la curiosité. On pourrait donc penser que ce premier tome a bénéficié d'un engouement hors norme dû au statut particulier de Corto et de Pratt dans l'univers de la BD.

C'est donc sur le deuxième tome de la reprise – le quatorzième de la série – que l'on va commencer à pouvoir juger du succès ou non de la poursuite des aventures de Corto Maltese par le duo espagnol.

corto maltese,canales,pellejero,pratt,casterman,aventure,venise,zanzibar,égypte,henry de monfreid,churchill,colonialisme,esclavagisme,910,092017

Prenant le parti dès le départ de la continuité du style originel de la série, autant dans la narration que dans les histoires racontées et dans le graphisme, l'éditeur et les auteurs n'ont pas forcément choisi la voie la plus facile.

Pourtant, avec ce volume ils transforment l'essai de fort belle manière en apportant leur patte personnelle tout en mettant encore un peu plus leurs pas dans ceux du Maître. Dans ce récit d'aventures nonchalantes (il n'y a pas de grandes scènes d'actions ni de grand souffle épique, juste un héros flegmatique qui va où le porte son aventure) on retrouve le ton des premiers albums de la série, notamment La ballade de la mer salée ou Les Ethiopiques.

Il y a de l'aventure bien sûr, mais aussi de la poésie, une once de fantastique et de mystique, des drames humains, quelques bastons avec coups de feu, le tout sur une toile de fond historique puisque Corto Maltese se retrouve ici au centre de tous les trafics du colonialisme et de l'esclavagisme et qu'il va croiser la route d'éminents personnages tels que le jeune politicien Winston Churchill, le trafiquant Henry de Monfreid, ou encore l'esclavagiste Tippo Tip.

corto maltese,canales,pellejero,pratt,casterman,aventure,venise,zanzibar,égypte,henry de monfreid,churchill,colonialisme,esclavagisme,910,092017

Comme toujours Corto a son idée en tête : la quête d'un trésor improbable (pour Corto la quête est plus importante que le trésor). Quête qui le mène de Venise à Zanzibar et sur le lac Victoria en passant par l’Égypte après avoir frôlé son île natale de Malte. Et Comme souvent, ses plans seront modifiés, contrariés, et il se retrouvera mêlé à des histoires qui à priori ne le concerne pas.

Aventurier, séducteur, pirate, trafiquant, Corto peut tout être tant que c'est lui qui décide de se laisser porter par un vent de liberté qu'il chéri plus que tout.

 

Cet album est une réussite, dans la veine des plus beaux albums de Pratt. Il y aura bien des esprits chagrins pour n'y voir là qu'une bonne mais pâle copie cherchant à appliquer soigneusement une recette ou a suivre un cahier des charges, comme dans la reprise de Blake et Mortimer. Un cahier des charges, il n'y en a pas, comme le révèle le directeur éditorial de Casterman Benoit Mouchart dans le tout nouveau numéro des Cahiers de la BD : "Ni l'ayant droit ni Casterman n'a souhaité imposer un style graphique ou une chronologie dans laquelle l'action doit se dérouler." J'y vois moi en effet un des plus beaux hommages qui soit, en continuant à faire vivre ce héros de papier en l'intégrant de plain pied dans l'univers créé par Hugo Pratt et dont on finit par se demander s'il n'est pas finalement fait aussi d'un peu de chair et de sang.

 

corto maltese,canales,pellejero,pratt,casterman,aventure,venise,zanzibar,égypte,henry de monfreid,churchill,colonialisme,esclavagisme,910,092017

 

Ruben Pellejero, qui était déjà bon sur l'album précédent, donne l'impression ici de se glisser dans la peau de Pratt. On n'est pas dans la copie du style – il suffit pour s'en convaincre d'ouvrir en parallèle les premiers albums de Pratt – mais plus dans la reproduction et la réinterprétation d'une ambiance. Il y a bien sûr des attitudes du marin ou des profils qui donnent une impression de "à la manière de", mais à y regarder de près et notamment dans les décors, on s'aperçoit que Pellejero fait bien du Pellejero et ne cherche pas à imiter Pratt. Cet habile mélange de précision et d'épure donne aux planches de Ruben Pellejero une puissance évocatrice assez proche de ce que l'on ressent à la lecture des planches d'Hugo Pratt.

Les puristes préfèreront sûrement la version noir et blanc qui délivre encore plus de force. Ceci étant, la version colorisée ne démérite pas. Les couleurs sont douces, chaleureuses et lumineuses et ne mangent jamais le trait permettant d'en apprécier quand même la puissance évocatrice.

Voilà donc une relance de série très réussie et dont je risque d'attendre avec frénésie chaque nouveau tome.

 

corto maltese,canales,pellejero,pratt,casterman,aventure,venise,zanzibar,égypte,henry de monfreid,churchill,colonialisme,esclavagisme,910,092017

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

corto maltese,canales,pellejero,pratt,casterman,aventure,venise,zanzibar,égypte,henry de monfreid,churchill,colonialisme,esclavagisme,910,092017

 

corto maltese,canales,pellejero,pratt,casterman,aventure,venise,zanzibar,égypte,henry de monfreid,churchill,colonialisme,esclavagisme,910,092017

 

corto maltese,canales,pellejero,pratt,casterman,aventure,venise,zanzibar,égypte,henry de monfreid,churchill,colonialisme,esclavagisme,910,092017

 

la version noir et blanc

corto maltese,canales,pellejero,pratt,casterman,aventure,venise,zanzibar,égypte,henry de monfreid,churchill,colonialisme,esclavagisme,910,092017corto maltese,canales,pellejero,pratt,casterman,aventure,venise,zanzibar,égypte,henry de monfreid,churchill,colonialisme,esclavagisme,910,092017

 

 

 

 

 

 

 

 

09/10/2017

La légende du héros chasseur d'aigles - livre 1 - la loyauté des armes et du sang

la légende du héros chasseur d'aigles, Li zhiqing, jin yong, urban china, légende, arts martiaux, chine médiévale, saga, fresque, 4/10, 09/2017la légende du héros chasseur d'aigles, Li zhiqing, jin yong, urban china, légende, arts martiaux, chine médiévale, saga, fresque, 4/10, 09/2017Scénario : Jin Yong
Dessin : Li Zhiqing
Éditeur : Urban China
410 pages
Date de sortie :  septembre 2017
Genre : manhua, arts martiaux

 

 

 

Présentation de l'éditeur

Dans la Chine du XIIe siècle, deux braves amis sont assassinés par des envahisseurs. Afin de les venger, leurs fils respectifs décident de se former aux arts martiaux. Mais si l’un choisi la voie de la droiture et de la justice, l’autre est fasciné par le pouvoir et la puissance… Vengeance, amours, trahison, loyauté, amitié : tous les ingrédients d’une grande épopée sont réunis dans ce récit initiatique, pour le plus grand plaisir du lecteur.

Jin Yong, né en 1924, est considéré comme le maître incontesté du wuxia, roman d’arts martiaux lu avec passion en Chine. La Légende du héros chasseur d’aigles fait partie de ses plus grands chefs-d’œuvre.

la légende du héros chasseur d'aigles, Li zhiqing, jin yong, urban china, légende, arts martiaux, chine médiévale, saga, fresque, 4/10, 09/2017

 

 

Mon avis

Au XII siècle, la Chine est divisée entre la dynastie des Jin et celle des Song du Sud. Ces deux dynasties rivales doivent cependant s'allier pour faire face aux invasions barbares des Mongols. Cette alliance tournera court et les Jin finiront par dominer les Song en s'emparant de leur territoires. C'est dans ce contexte, et las des batailles incessantes, que deux frères d'armes – Guo et Yang – ont fuit leur terre natale pour vivre paisiblement auprès de leurs épouses enceintes. La paix, il la trouveront mais de manière définitive, puisque l'envahisseur leur tombe finalement dessus et les assassine. Les femmes s'en sortent et donnent chacune naissance à un fils. Tous deux se mettent rapidement à la pratique intensive des arts martiaux avec pour seul but de venger leurs pères.

la légende du héros chasseur d'aigles, Li zhiqing, jin yong, urban china, légende, arts martiaux, chine médiévale, saga, fresque, 4/10, 09/2017

Voilà un bon gros pavé de 400 pages pour ouvrir cette grande fresque épique, adaptation du roman éponyme de Jin Yong considéré comme un maitre du genre en Chine. Le genre, c'est celui du récit initiatique baigné d'arts martiaux dans une Chine médiévale violente et cruelle.

Mêlant le contexte historique médiéval Chinois, compliqué à aborder pour nous autres occidentaux, aux destinées des personnages fictifs s'étalant sur plusieurs générations, le récit n'est pas d'un abord des plus aisé. Le récit est très dense et le foisonnement des personnages et des évènements complique encore la compréhension. J'avoue avoir souvent décroché de l'histoire pour finalement n'admirer que les dessins de Li Zhiqing ! D'un réalisme et d'une précision remarquables ses mises en scènes dynamiques et pleines de détails donnent envie malgré tout de tourner les pages.

Malheureusement, le dessin ne fait pas tout et, à moins d'être un passionné d'arts martiaux et d'Histoire médiévale chinoise, la lecture tourne vite à l'ennui et à la répétition : bastons, poursuites, trahisons, pleurs,  ... tournent en boucle. Le scénario est dense, riche et plein de promesses, mais il est aussi confus et l'on a souvent du mal a saisir les liens entre les différentes séquences.

 

Mis à part le dessin magnifique, cette légende ne m'a pas franchement convaincu, mais peut-être est-ce parce que je ne suis pas assez féru d'arts martiaux ...

 

Loubrun

 

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

la légende du héros chasseur d'aigles, Li zhiqing, jin yong, urban china, légende, arts martiaux, chine médiévale, saga, fresque, 4/10, 09/2017

 

la légende du héros chasseur d'aigles, Li zhiqing, jin yong, urban china, légende, arts martiaux, chine médiévale, saga, fresque, 4/10, 09/2017

 

la légende du héros chasseur d'aigles, Li zhiqing, jin yong, urban china, légende, arts martiaux, chine médiévale, saga, fresque, 4/10, 09/2017

 

le tome 2 est disponible en librairie depuis le 6 octobre

la légende du héros chasseur d'aigles, Li zhiqing, jin yong, urban china, légende, arts martiaux, chine médiévale, saga, fresque, 4/10, 09/2017

03/10/2017

le photographe de Mauthausen

le photographe de mauthausen, rubio, colombo, le lombard,le photographe de mauthausen, rubio, colombo, le lombard,Scénario : Salva Rubio
Dessin : Pedro J. Colombo
Éditeur : Le Lombard
102 pages
Date de sortie :  29 septembre 2017
Genre : Historique, documentaire

 

 

 

 

Présentation de l'éditeur

Comme beaucoup de ses camarades déportés dans le camp de Mauthausen, Francisco Boix ne pensait qu'à survivre à ce cauchemar éveillé. Mais lorsqu'il croise le chemin du commandant Ricken, esthète nazi des plus pervers, qui prend plaisir à photographier l'horreur, le jeune homme comprend qu'il tient là un témoignage unique. A condition de parvenir à faire sortir les photos du camp...
L'histoire vraie d'un témoin à charge du procès de Nuremberg, et de son combat pour la vérité et le souvenir.

 

 

Mon avis

On croit toujours tout savoir sur la seconde guerre mondiale et notamment sur l'horreur des camps de concentration. Mais l'Histoire est faite d'une myriade de petites histoires, de tranches de vies, de faits héroïques et d'une multitude de drames que la postérité n'a pas retenu et plus ou moins laissé tombé dans l'oubli. Aucuns des faits de la seconde guerre mondiale ne doit s'oublier, particulièrement la barbarie nazie.

Cet album contribue au devoir de mémoire en exposant l'action folle et héroïque de Francisco Boix, personnage qui a vraiment existé. Oui, tout ce qui est raconté dans cet album est vrai, ou presque. Seuls les personnages secondaires sont inventés pour faciliter la narration.

Espagnol Républicain ayant fui le régime Franquiste, Francisco Boix, comme nombre de ses compatriotes s'est retrouvé prisonnier dans le camp du Vernet dans l'Ariège. Pour échapper à l'horreur du camp d'internement, le seul moyen était de s'engager "volontairement" dans les compagnies de travailleurs étrangers. Nous sommes alors en 1941 et ce n'est pas dans les intentions du régime de Vichy de venir en aide aux réfugiés Espagnols. Francisco part donc dans les Vosges où il sera fait prisonnier par les Allemands et envoyé dans le camp de Mauthausen en Autriche. Son statu de photographe lui offre une place au service d'identification chargé de photographier tous les prisonniers, toutes les morts suspectes (sic) mais aussi de développer les photos personnelles des soldats. C'est là que le SS Paul Ricken lui accordera sa confiance et en fera son assistant personnel pour exécuter sa morbide passion de photographier les cadavres de ses victimes. Toute l'abomination nazie est consignée en photo, en 5 exemplaires. Un pour le camp, et les autres pour les différentes archives du régime nazi. La situation de Francisco est vue d'un très bon œil par le QG communiste clandestin du camp. Voilà en effet une occasion unique de conserver un témoignage des crimes commis par les SS. Francisco, aidé au début par d'autres républicains espagnols puis finalement tout seul, réussira à faire sortir du camp des milliers de photos qui serviront plus tard de témoignage à charge au procès de Nuremberg.

Malheureusement, ce témoignage n'aura pas la portée attendue par Francisco. Les rares photos qui sont présentées lors du procès servent davantage comme pièce à conviction apportée au dossier qu'a révéler l'horreur du projet nazi.

le photographe de mauthausen,rubio,colombo,le lombard,hisoire,guerre,39-45,déportation,nazis,camps de concentration,092017,810

 

Voilà une BD documentaire hors du commun, dont l'histoire glace d'effroi comme a chaque fois qu'on lit des choses sur cette période, et nous fait sentir tout petit devant les épreuves subies par les prisonniers et particulièrement Francisco Boix.

Le dessin réaliste aux couleurs sombres rend bien compte de cette folie, notamment en reproduisant quelques photos volées au commandant SS Ricken.

En plus de la BD qui explique déjà très en détails les faits, l'album est constitué d'un gros dossier historique reprenant tous les faits depuis la fuite de la guerre civile Espagnole jusqu’à la mort de Boix en 1951. Illustré par de nombreuses photos et dessins, ce dossier approfondit le sujet en expliquant en autre le fonctionnement du camp, la libération, l'après-guerre et le retour impossible des espagnols républicains dans leur pays. On y apprend par exemple que ces derniers, après avoir survécu à l'enfer, deviennent victimes de la folie politicienne. Celle des Alliés qui ne feront pas tomber Franco, rendant impossible tout retour au pays, et celle de Staline qui condamnait à mort tous les communistes qui n'étaient pas morts dans les camps, les considérant soit comme des traitres, soit comme des espions. Les républicains qui se réfugièrent en URSS, furent quasiment tous envoyés au Goulag et les survivants de Mauthausen exclus du parti communiste ...

le photographe de mauthausen,rubio,colombo,le lombard,hisoire,guerre,39-45,déportation,nazis,camps de concentration,092017,810

Cet album est un vrai documentaire riche d'enseignements qui s'ajoute aux nombreux ouvrages indispensables au devoir de mémoire.

Loubrun

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

le photographe de mauthausen,rubio,colombo,le lombard,hisoire,guerre,39-45,déportation,nazis,camps de concentration,092017,810

 

le photographe de mauthausen,rubio,colombo,le lombard,hisoire,guerre,39-45,déportation,nazis,camps de concentration,092017,810

 

le photographe de mauthausen,rubio,colombo,le lombard,hisoire,guerre,39-45,déportation,nazis,camps de concentration,092017,810

30/09/2017

Etienne Willem - art book

etienne willem, art book, illustration, dessin, croquis, 07/2017,9/10etienne willem, art book, illustration, dessin, croquis, 07/2017,9/10
Dessin : Etienne Willem
Éditeur : Paquet
96 pages
Date de sortie :  juillet 2017
Genre : art book

 

 

 

Mon avis

Connu et reconnu pour sa série L'Epée d'Ardennois, le travail d’Étienne Willem gagne à être encore plus connu, comme en témoigne sa nouvelle série, les Ailes du Singe. Particulièrement talentueux dans le registre animalier et dans la caricature, ce qui souvent va de pair, il est aussi amateur de pin-up, de Steampunk et du XVIIIè siècle.

En plus de nous dévoiler pléthore de dessins préparatoires, de croquis, d’illustrations, de recherches et de dessins faits juste pour le plaisir, cet art book nous révèle un auteur complet, c'est à dire capable d'écrire des histoires aussi bien qu'il les dessine. En témoignent ces quelques projets inachevés comme "l'Apothicaire de Hollowpitt", une histoire se déroulant au XVIIIè siècle et dont nous découvrons ici 8 pages de crayonnés très aboutis d'une qualité remarquable. Des crayonnés, on en voit pleins dans ce beau livre. C'est à mon sens la partie la plus intéressante, car c'est dans cette étape du dessin que se révèle tout le talent de l'artiste. On y voit tout. Les traits de construction du dessin, les lignes de fuite, les proportions, les essais, les ratages, les premiers traits jetés pour créer les formes, puis le crayonné final qui n'attend plus que l'encrage. Un vrai régal pour les yeux !

etienne willem,art book,illustration,dessin,croquis,072017,910

Cet art book nous révèle un auteur aux talents multiples, et il permet de prendre la mesure du travail accompli par les dessinateurs en jetant un œil dans les coulisses de leur atelier et parfois dans les profondeurs de leurs tiroirs. Une question m'est venue à l'esprit en refermant ce livre : combien de projets restent dans le noir des cartons à dessins pour un qui est mis en lumière ?

etienne willem,art book,illustration,dessin,croquis,072017,910

Si ce genre de livre permet de faire tourner un peu les projecteurs, alors ils valent vraiment le coup d'être publiés et qu'on s'y attarde, car, comme les écrivains écrivent pour être lus, les dessinateurs, eux,  dessinent pour être vus.

Loubrun

 

 

 

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

etienne willem,art book,illustration,dessin,croquis,072017,910

28/09/2017

Vers l'ouest - livre 1

vers l'ouest, zheng jianhe, deng zhihui, urban china, légende, conte, batailles, vers l'ouest, zheng jianhe, deng zhihui, urban china, légende, conte, batailles, Scénario : Zheng Jianhe
Dessin : Deng Zhihui
Éditeur : Urban China
152 pages
Date de sortie :  20 septembre 2017
Genre : manhua, conte et légende

 

 

 

Présentation de l'éditeur

Xuan Zang, le moine sacré, peut enfin se reposer : son voyage en Inde est terminé et sa mission de rapporter en Chine les textes sacrés du bouddhisme est un succès. Mais des décennies plus tard, il découvre que le but des dieux n'était pas d'apporter la paix sur la Chine mais au contraire de récupérer les rouleaux sacrés pour contrôler le monde ! Le moine décide donc de reformer une équipe pour lutter contre les divinités du ciel, et de se mettre à nouveau en route vers l'Ouest !

 

vers l'ouest,zheng jianhe,deng zhihui,urban china,légende,conte,batailles

 

Mon avis

Cette nouvelle série qui démarre chez Urban China est un héritage direct d'un des plus grands monuments de la littérature Chinoise. Aussi, une petite explication s'impose afin de bien appréhender les contours de cet album et de ceux qui vont suivre.

La Pérégrination vers l'ouest est à l'origine un roman fantastique de la littérature chinoise écrit sous l'ère Ming au XVIè siècle par Wu Cheng. Véritable institution en Chine, il a été adapté à de nombreuses reprises sous diverses formes : en albums jeunesse, à l'opéra de Pékin, au théâtre, en jeux vidéos, en peinture, au cinéma, à la télévision et bien sûr en bande dessinée. En Chine, toutes les générations se retrouvent dans cette histoire et dans ses héros. Mais cette œuvre fut aussi source d'inspiration hors des frontières de Chine. On retrouve par exemple dans les célèbres mangas Dragon Ball et Naruto des éléments du roman et notamment de nombreux attributs du Roi Singe, personnage principal de l'histoire. Le chanteur Damon Albarn et son acolyte dessinateur Jamie Hewlett (le dessinateur de Tank girl) se sont également emparé du mythe en le transposant dans l'opéra pop Monkey, Journey to the west.

Récit initiatique mettant en exergue les travers de l'être humain par le biais d'une odyssée construite sur plusieurs thèmes – politique, religion, mythologie, pouvoir, guerre – et offrant de multiples niveaux de lecture, ce roman est une grande aventure qui suit les pas d'un moine bouddhiste et de ses protecteurs dont le fameux roi singe, chargé par les dieux d'aller chercher en Inde des textes sacrés. Ce périple leur fera affronter moult dangers, sources de réflexions sur les thèmes cités plus haut.

vers l'ouest,zheng jianhe,deng zhihui,urban china,légende,conte,batailles

Deng Zhihui et Zheng Jianhe se sont à leur tour approprié le mythe en y apportant toutefois une nouvelle dimension. Ce Vers l'ouest proposé par les auteurs Hongkongais n'est pas une nouvelle adaptation du mythe mais plutôt une suite imaginée de toutes pièces. Flirtant entre hommage et irrévérence ils y apportent une vision moderne en inversant la perspective entre les hommes et les dieux. Ces derniers semblent moins sages qu'au 16è siècle et les coups bas contre les mortels vont bon train, offrant des luttes dantesques entre les dieux, les démons et les hommes.

C'est d'ailleurs là la caractéristique principale de ce premier tome qui réussi à poser l'intrigue, pour l'instant simpliste mais qui est sans doute amenée à se complexifier, tout en démarrant sur les chapeaux de roues.

On y suit donc les pas de Loup Blanc, jeune dragon recueilli par le clan des dragons du mont Tian Yu ayant acquis suffisamment d'expérience pour garder une forme humaine et être au service du roi dragon. Sa vie tranquille va basculer quand les armées des dieux attaquent le mont Tian Yu pour récupérer la flamme sacrée. Loup Blanc va alors entamer un long voyage pour mettre la flamme en sécurité. S'ensuivent des combats épiques dans des décors grandioses entre dieux et démons.

 

vers l'ouest,zheng jianhe,deng zhihui,urban china,légende,conte,bataillesLe dessin assez typé manga, tant dans les traits des personnages que dans le découpage et les cadrages, est sublimé par une mise en couleur très réussie et des décors exécutés avec une précision chirurgicale. On en prend plein la vue et l'on prend plaisir à scruter tous les détails des quelques dessins réalisés en pleines pages.

Pour le récit en lui-même, il vaut mieux aimer les histoires fantastiques avec dragons, dieux vindicatifs, combats d'arts martiaux, démons et monstres en tous genres, pour pouvoir accrocher au récit. Mais si l'on est un peu curieux et qu'on se laisse éblouir par la beauté des planches, alors on a vite fait de tomber sous le charme de ce récit onirique et l'on a hâte d'en découvrir la suite.

 

Loubrun

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

vers l'ouest,zheng jianhe,deng zhihui,urban china,légende,conte,batailles

 

vers l'ouest,zheng jianhe,deng zhihui,urban china,légende,conte,batailles

 

vers l'ouest,zheng jianhe,deng zhihui,urban china,légende,conte,batailles

vers l'ouest,zheng jianhe,deng zhihui,urban china,légende,conte,batailles

 

L'opera pop Monkey, journey to the west

 

26/09/2017

Les ailes du singe - tome 2 - Hollywoodland

les ailes du singe, willem, paquet, policier, aventure, animalier, 7/10, 06/2017les ailes du singe, willem, paquet, policier, aventure, animalier, 7/10, 06/2017Scénario : Etienne Willem
Dessin : Etienne Willem
Éditeur : Paquet
48 pages
Date de sortie :  juin 2017
Genre : aventure, animalier

 

 

 

Présentation de l'éditeur

Ancien pilote de l’Escadrille Lafayette, Harry Faulkner se retrouve engagé comme cascadeur aérien par Hollywood…Il découvre rapidement que la cité des anges abrite également quelques démons, comme la belle et sulfureuse Clara Palmer.
Et voici notre pilote entrainé dans le scénario macabre d'un film noir, prouvant, une fois de plus, que la réalité est au-delà de la fiction. Une plongée au cœur du Hollywood des années 30, de ses starlettes mais aussi de ses intrigues, dont certaines pourraient changer la face du monde.

 

 

les ailes du singe, willem, paquet, policier, aventure, animalier, 7/10, 06/2017

 

Mon avis

Révélé au grand public avec la série Héroïc médiévale animalière en 4 tomes L'épée d'Ardennois, Étienne Willem continue dans la voie des personnages anthropomorphiques dans la série Les Ailes du Singe. Polar se situant dans les années 30 aux États-Unis et dans le milieu de l'aviation, cette série met en scène un ancien pilote d'avion devenu cascadeur qui se trouve mêlé à des affaires qui le dépassent vite. On est là en pleine BD d'aventure et d'action, au scénario simple et très efficace dont la prétention n'est autre que de divertir. Mission accomplie donc pour ce cascadeur un brin hâbleur qui se retrouve ici dans une sombre histoire d'espionnage sous les strass et paillettes du Hollywood des années 30. Politique, cinéma, prohibition, personnages hauts en couleur comme Howard Hughes, Douglas Fairbanks, ou Cecil B. DeMille, les ingrédients sont réunis pour faire un bon polar. On y ajoute un excellent dessin animalier dans lequel on sent l'influence qu'a eu l'animation sur son auteur, des dialogues percutant et sonnant justes, et on a là une BD très agréable à lire.

Je suis toujours stupéfait de voir dans les séries animalières avec quelle justesse les dessinateurs arrivent à trouver les animaux qui interprètent le mieux les personnages. Il n'y a pas de fausse note. Le tueur un peu débonnaire figuré par un tapir, Douglas Fairbanks représenté par un gros félin, Howard Hughes par un chien aux traits secs et tendus ... des rôles de figurants aux rôles principaux, pas un personnage n'est négligé et ils sont tous réussis. 

Du grand art assurément, du même niveau que Guarnido dans Blacksad, et justement récompensé en août 2017 par le Grand prix du festival Wallonie BD.

Après un tome 1 en demi teinte quant au scénario, voici un tome qui, je pense, devrait installer confortablement la série. Ça ne serait que justice pour un auteur si talentueux, aux nombreux projets avortés, comme en témoigne l'art book d’Étienne Willem que vous je présenterai prochainement.

Loubrun

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

les ailes du singe, willem, paquet, policier, aventure, animalier, 7/10, 06/2017

 

les ailes du singe, willem, paquet, policier, aventure, animalier, 7/10, 06/2017

 

les ailes du singe, willem, paquet, policier, aventure, animalier, 7/10, 06/2017

 le tome 1 et l'art book

les ailes du singe, willem, paquet, policier, aventure, animalier, 7/10, 06/2017les ailes du singe, willem, paquet, policier, aventure, animalier, 7/10, 06/2017

22/09/2017

Infinity 8 - tome 5 - le jour de l'apocalypse

infinity 8, trondheim, de felici, mourier, rue de sèvres, science-fiction, space-opera, humour, 6/10, 09/2017infinity 8, trondheim, de felici, mourier, rue de sèvres, science-fiction, space-opera, humour, 6/10, 09/2017Scénario : Lewis Trondheim ; Davy Mourier
Dessin : Lorenzo de Felici
Éditeur : Rue de Sèvres
96 pages
Date de sortie :  13 septembre 2017
Genre : science-fiction, humour

 

 

 

Présentation de l'éditeur

Tous aux abris : une horde de zombies décime les passagers de l’Infinity ! Non seulement leur morsure est contagieuse, mais l’arme expérimentale qui les a créés a touché la nécropole et l’a transformée en une inépuisable armée de morts vivants ! Ann Ninurta, élue du capitaine pour cette nouvelle boucle temporelle, échappera-t-elle au coup de dent fatal ? Modèle de droiture et jeune mère célibataire ne boudant pas les rencontres masculines, elle pourrait bien être la première agente à découvrir l’origine du cimetière… Choisira-t-elle sa fille ou sa mission ?

 

" - Tu es amphibie, toi ?

- Non, non, pas du tout. Je m'appelle Mason.

- Euh ... Tu fais de l'humour ?

- Non ... du karaté et des arts martiaux. "

 

 

Mon avis

Vous vous souvenez de ce film avec Bill Muray, Un Jour sans fin, où chaque jour se déroule exactement comme la veille. Infinity 8 pourrait être le pendant BD version space opéra de ce film devenu mythique. Sauf que, si chaque reboot d'Infinity 8 nous ramène au postulat de départ, rien ne se passe ensuite de la même façon et ce pour notre plus grande joie. Nous avons à chaque fois droit à une nouvelle héroïne et une nouvelle situation plus ou moins loufoque, absurde, débile, et dans tous les cas à l'humour potache et pulp totalement assumé, fond de commerce de cette série unique en son genre.

Donc, dans ce 5ème redémarrage, la nécropole gigantesque est toujours là et personne n'a encore réussi à débloquer le vaisseau de cet amas inextricable de tombes et mausolées. On ne doute pas qu'Ann Ninurta y parvienne. Quoique, vu le titre de l'album et le concept de la série, si, finalement on doute ! Après avoir eu affaire à des groupes de psychopathes nécrophages, de néo-nazis, de secte politico-religieuse voilà que nos naufragés de l'espace sont confrontés à une horde de zombies ... le vaisseau est plus que jamais en danger.

Ce cinquième opus, réalisé par Davy Mourier et Lorenzo de Felici, est encore plus déjanté que les autres. Curieusement, le scénario et le niveau de lecture est beaucoup plus binaire que dans les tomes précédents. On a un brin d'explication dans les bonus : ce tome est le premier de la série à avoir été scénarisé. On sent bien que les auteurs se sont défoulés sans retenue et qu'ils ont tiré jusqu'au bout sur la ficelle du concept reboot. C'est du on/off, il y a les méchants zombies, la gentille agente et sa mignonne petite fille et les bras cassés débiles de l'équipe de sécurité. Pas de messages sous-jacent, ça dézingue à tout va dans un rythme effréné de la première à la dernière page. Et franchement, ça a beau être hyper simpliste, on prend un vrai plaisir à lire cette histoire absurde.

Bien entendu, la mission va échouer et une réinitialisation sera nécessaire. Sauf que, quand même, on à droit à un début de semblant d'explication sur le pourquoi du comment de ce que fout cette nécropole en plein milieu de nulle part.

De quoi nous allécher pour le sixième reboot ...

 

Loubrun

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

infinity 8, trondheim, de felici, mourier, rue de sèvres, science-fiction, space-opera, humour, 6/10, 09/2017

 

infinity 8, trondheim, de felici, mourier, rue de sèvres, science-fiction, space-opera, humour, 6/10, 09/2017

 

infinity 8, trondheim, de felici, mourier, rue de sèvres, science-fiction, space-opera, humour, 6/10, 09/2017

 

les autres tomes de la série

infinity 8, trondheim, de felici, mourier, rue de sèvres, science-fiction, space-opera, humour, 6/10, 09/2017infinity 8, trondheim, de felici, mourier, rue de sèvres, science-fiction, space-opera, humour, 6/10, 09/2017infinity 8, trondheim, de felici, mourier, rue de sèvres, science-fiction, space-opera, humour, 6/10, 09/2017infinity 8, trondheim, de felici, mourier, rue de sèvres, science-fiction, space-opera, humour, 6/10, 09/2017

14/09/2017

Le chevalier Brayard

le chevalier brayard, porcel, Zidrou, dargaud, humour, chevalier, croisades, moyen-âge, 8/10, 09/2017le chevalier brayard, porcel, Zidrou, dargaud, humour, chevalier, croisades, moyen-âge, 8/10, 09/2017Scénario : Zidrou
Dessin : Francis Porcel
Éditeur : Dargaud
78 pages
Date de sortie :  septembre 2017
Genre : humour, aventure

 

 

 

Présentation de l'éditeur

Le seigneur Brayard s'en revient de croisade, accompagné du jeune moine Rignomer. Sur leur chemin, ils croisent la route d'une adolescente, la princesse Hadiyatallah, qui se révèle être une otage en fuite. Brayard n'hésite pas un seul instant : il décide d'escorter la princesse en Orient pour la rendre à son père en échange d'une rançon, et entraîne Rignomer dans l'aventure. C'est le début d'un voyage qui s'annonce particulièrement rocambolesque...

 

"- En revenant de Jérusalem, Lem ! Lem ! ...

- Par les saints tympans de la cathédrale de Chartres, noble chevalier Brayard ! Cela fait 783 lieues que vous braillez cette rengaine ! "

 

Mon avis

Que les chastes oreilles et délicates mirettes s'éloignent de cet album bercé par les comptines paillardes du seigneur Brayard ! En voilà un qui porte bien son nom et qui ne manquera pas de vous faire esquisser un petit sourire grivois lorsqu'il pousse la chansonnette.

"Sur les berges de la Charente, Rente ! Rente ! Elle m'offrira sa ... "

C'est un bien drôle d'équipage qui s'en revient de Jérusalem ! Un chevalier fatigué des combats et content de rentrer au bercail, un moinillon qui rapporte de belles reliques de la sainte patronne de son ordre, et une belle princesse arabe qui pourrait bien rapporter une belle rançon.

"A Montmoreau Saint Cybard, Bard ! Bard ! Elle empoignera mon ..."

Ça tombe bien, le père de la ravissante est prêt à payer pour retrouver sa fille. Ça tombe doublement bien, parce que "le chevalier Brayard aime l'aventure, Ture ! Ture ! Bien plus que la ... " et que le quotidien l'ennui vite (surtout sa femme en fait !).

Bref, les voilà repartis sur les chemins d'Orient affrontant 1000 et un dangers, toujours bercés par les grivoiseries du sieur Brayard.

 

le chevalier brayard, porcel, Zidrou, dargaud, humour, chevalier, croisades, moyen-âge, 8/10, 09/2017

 

Scénariste et dialoguiste hors pair, Zidrou semble vraiment à l'aise dans tous les domaines ! Que ce soit dans ses séries jeunesses et humoristiques (l'élève Ducobu, Boule à Zéro, sac à puces...) ou ses récits plus adultes (l'adoption, les beaux étés, Bouffon, Folies Bergères....) il trouve toujours le ton juste et les bonnes recettes pour faire marrer le lecteur ou faire vibrer sa corde sensible. Ici, il fait un peu des deux et nous invite à toucher du bout des doigts l'époque des croisades en nous livrant une bonne farce faite de grosses ficelles, de délicieuses caricatures et de quelques moments d'émotion. On rit quasiment à chaque page de toutes ces situations rocambolesques, on bataille avec eux contre les bandits de grand chemin et les traitres en tous genre, on chantonne avec le chevalier, et dans tous les cas on s'attache à ce trio improbable qui jusqu'au bout nous réserve de drôles de surprises.

Coté dessin, c'est Francis Porcel qui accompagne pour la troisième fois Zidrou. Après Les Folies Bergères et Bouffon, on le découvre ici dans un registre encore diffèrent. Usant d'un style proche de la caricature mais non dénué d'un certaine finesse, il rend une copie en parfaite osmose avec la comédie.

Cette aventure moyenâgeuse est un régal de drôlerie !

Loubrun

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

le chevalier brayard, porcel, Zidrou, dargaud, humour, chevalier, croisades, moyen-âge, 8/10, 09/2017

 

le chevalier brayard, porcel, Zidrou, dargaud, humour, chevalier, croisades, moyen-âge, 8/10, 09/2017

 

le chevalier brayard, porcel, Zidrou, dargaud, humour, chevalier, croisades, moyen-âge, 8/10, 09/2017

11/09/2017

Velvet - tome 3 - l'homme qui vola le monde

velvet, brubaker, epting, delcourt, comics, thriller, espionnage, 8/10,06/2017velvet, brubaker, epting, delcourt, comics, thriller, espionnage, 8/10,06/2017Scénario : Ed Brubaker
Dessin : Stev Epting
Éditeur : Delcourt
128 pages
Date de sortie :  juin 2017
Genre : espionnage, thriller

 

 

 

Présentation de l'éditeur

La série mettant en scène une très belle et sexy agent secret imaginée par Ed Brubaker et Steve Epting est de retour pour cette fin de cycle ! Espionnage et film noir se mélangent à merveille sous les talents conjugués de deux maîtres du genre !

Tout ce en quoi Velvet Templeton croyait jusqu’alors a volé en éclat au cours de la pire nuit de sa vie. Après avoir de peu échappé à la mort, elle reprend son destin en main, et est bien décidée à pourchasser ceux qui l’ont trahie. Les pistes qu’elle met à jour la conduisent à nouveau à Washington, au plus près du pouvoir, pour ce qui promet d’être un final explosif !

 

velvet,brubaker,epting,delcourt,comics,thriller,espionnage,810,062017

 

 

Mon avis

Au jeu du chat et de la souris, les rôles ont parfois vite fait de s'inverser, surtout dans les affaires d'espionnage.

La trame compliquée mise en place dans les deux précédents volume par Ed Brubaker se conclue ici de manière magistrale et explosive. Comme on l'a vu dans le tome 2, Velvet Templeton n'a vraiment pas l'intention d'être le jouet des hommes de l'agence. Aussi, mettra-t-elle en œuvre ses qualités (qui sont presque trop nombreuses !) pour arriver à ses fins : la mise en pièce du complot qui la vise. Stratège et manipulatrice hors pair, elle retrouve dans cet ultime opus son côté glacial et implacable, indispensable à la survie dans ce milieu.

Le récit d'Ed Brubaker est dense, parfois un peu compliqué à suivre, mais d'une richesse et d'un dynamisme absolu. Les rebondissements, les coups bas et les trahisons font le sel de ce récit noir d'espionnage. Cerise sur le gâteau, Ed Brubaker jette une passerelle entre son histoire qui n'était au début que pure fiction et un épisode d'espionnage bien connu de la vraie Histoire.

Alors si vous associez à ce récit parfaitement écrit pour titiller les nerfs du lecteur, un dessin d'un réalisme éblouissant aux traits d'un noir ténébreux et une mise en couleur qui excelle dans le rendu des ambiances, vous obtenez forcément une œuvre hors normes à mettre sur le dessus du panier.

Loubrun

 

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

velvet, brubaker, epting, delcourt, comics, thriller, espionnage, 8/10,06/2017

 

velvet, brubaker, epting, delcourt, comics, thriller, espionnage, 8/10,06/2017

 

velvet, brubaker, epting, delcourt, comics, thriller, espionnage, 8/10,06/2017

 

les tomes 1 & 2

velvet,brubaker,epting,delcourt,comics,thriller,espionnage,810,062017velvet,brubaker,epting,delcourt,comics,thriller,espionnage,810,062017