19/10/2017

Maîtres inquisiteurs T7 : Orlias.

les maitres inquisiteurs t6.jpgmaitres inquisiteurs.jpgDessinateur : Andrea Cuneo.
Scénariste : Sylvain Cordurié.
Éditeur : Soleil
Sortie : 27 septembre 2017.
Genre : héroïc-fantasy.

 

 

Le résumé.
Depuis la trahison d’Assynia, l’Ordre ne peut plus faire respecter la loi en Oscitan. D’un coup, on envoie le maître inquisiteur Orlias à la forteresse de Yagoss rééduquer des brebis galeuses.


« Tu sais, combien l’Inquisition est fragile. Notre premier devoir est de lui rendre sa grandeur ».

Mon avis.
Encore une série concept annoncée initialement en 6 tomes qui n’arrive pas à stopper la cavalerie. Effectivement mais comme j’ai toujours trouvé les maîtres inquisiteurs de bonne facture, on ne va pas cracher dans la soupe non ? J’imagine aussi qu’il doit avoir succès sous roche sinon on se serait arrêté là.
Bon revenons à nos sorciers policiers. L’Ordre ne se porte pas bien, on peut même dire qu’il est moribond, d’un coup on fait appel à Starky et Hutch pour réinitialiser des jeunes pousses parqués dans une forteresse lointaine. Comme pour la saison 1, on suit un nouveau couple inquisiteur/elfe avec certainement une apothéose dans l’ultime tome 5. C’est un peu comme dans Game of thrones, on réduit le nombre d’épisodes avec les saisons. Par contre, ce qui ne change pas, c’est la cohérence et la complexité de cet univers. Là, on peut remercier Sylvain Cordurié car il a su rendre crédible cette épopée. De bons dialogues, des personnages souvent charismatiques, des enjeux politiques et pas mal d’action sont de nouveau au programme. Et comme pour les autres tomes, le dessin est de qualité. Cette fois, c’est l’italien Andréa Cuneo qui s’y colle. Un trait expressif, des décors détaillés, une colorisation attrayante et on est de nouveau sous le charme.
Voilà, une saison II qui semble bien partie, sur de bons rails. Il ne manque plus qu’un maître inquisiteur féminin pour nous surprendre.

02.jpg



Samba.
Inscrivez-vous à la newsletter.

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

a06-3e788fc.gif

 

a07-3e78901.gif

 

a06-3e788fc.gif

Chronosquad T4 : Concerto en la mineur pour timbales et grosses têtes.

chronosquad.jpgchronosquad t4.jpgScénario : Giorgio Albertini
Dessin : Grégory Panaccione.
Editeur : Delcourt (néopolis).
248 pages
Sortie : 13 septembre 2017
Genre : Science-fiction.

 

 

Le résumé.
découvrez dans cet ultime épisode tous les tenants et aboutissants de cette folle épopée trans-temporelle. L’inextricable écheveau de ligne narratives se dénoue enfin avec une évidence inattendue et enthousiasmante.

1172_5121bd806336df283ba00d1b5887452b.jpg


« J’ai vu ces machineries lors de mon voyage. Elles sont petites et utiles à plein de chose, inutiles comme par exemple aligner des rangées de friandises colorées. »

Mon avis.

Je ne sais pas si on se rend bien compte de l’exploit de Grégory Panaccione sur cette série. Il nous a pondu presque 1000 pages en un an. En effet le tome 1 date d’octobre 2016. J’imagine qu’il avait pris un peu d’avance mais quand même, c’est prodigieux surtout que le dessin est loin d’être bâclé. Il suffit de jeter un œil au décorum des frères Montgolfier ou du concert des Clash pour s’en persuader.
D’ailleurs, a-t-on des nouvelles du dessinateur milanais ? Sa famille ou ses proches l’ont-ils vu récemment ? Ne croupit-il pas dans une infâme geôle de Recep Erdogan ou de Vladimir Poutine ?
Ce qui est sûr, il doit avoir perdu son bronzage car vivre comme un ermite, ça doit laisser des traces !
Je suis toujours bluffé par sa capacité à faire passer sans aucun texte une foule d’émotion simplement avec son trait entraînant et presque magique.
Et sinon pour l’histoire Samba ? Je pense qu’il faut prendre cette brique comme un grand divertissement. Certes certains sujets sur la relativité du temps passé, sur les revendications sociales au néolithique, la satire sur notre belle technologie abrutissante sont bien présents mais on retient surtout la comédie et l’humour de cette saga. A noter, les affiches publicitaires qui entrecoupent le récit sont toujours aussi délirantes. Revivez la résurrection de Jésus avec un visa du Vatican !!!
Voilà, c’est assez léger, guilleret comme histoire mais bougrement copieux pour son contenu.
Bonne digestion à tous.

chronosquad 4.jpg


Samba.

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

a06-3e788fc.gif

 

a08-3e78906.gif

 

a07-3e78901.gif

14/10/2017

Game Over T16 Aïe aïe eye

game over t16.PNGAuteur : Midam.
Editeur : Glénat, collection Mad Fabrik.
48 pages.
Sortie :3 octobre 2017.
Genre : humour

 

 

Sur la couverture, 2 grands yeux essayent certainement d’hypnotiser la princesse.
Vos paupières sont lourdes adorable princesse, de plus en plus lourdes triple blonde, elles sont égales à une tonne de blorks.
Vous allez maintenant m’écouter attentivement et enregistrer mes 10 commandements.

game over t 16.PNG

 

-Ne pas pendre son linge quand le barbare fait de la tyrolienne, il vous libère des corvées ménagères.
-Ne pas sauter à la corde, vous avez passé l’âge.
-Ne pas s’effrayer bêtement à la vue du sang sur le barbare, pensez qu’il a attrapé la varicelle.
-Faites une augmentation mammaire, visiblement le barbare fait une fixation là-dessus.
-Aucun n’échange de fluide, même pour un bouche-à-bouche.
-Pas de retouche maquillage, une calamité tu resteras.
-Ne joues pas aux cartes, tu ne sais pas y jouer de toute façon.
-N’appuies pas sur le détonateur à dynamite, ça me parait pourtant évident.
-Mets un casque au lieu de ton bête chapeau pointu.
-Oublies le ménage, surtout à trois.

game over t  16.PNG

 

Mais bon même avec ces conseils, vous n’êtes pas encore sortis de l’auberge.

Fichier 48R1_sf_65pix.png

a05-3e788c9.gif

 



Samba

Écrit par Samba dans SAMBAVIS | Commentaires (0) | Tags : game over, midam, glenat, mad fabrik, humour |  Facebook | |

10/10/2017

La grande guerre des mondes T2/3 terreur martienne.

la grande guerre des mondes.jpgla grande guerre des mondes t2.jpgDessin : Zeljko Vladetic
Scénario : Richard D. Nolane.
Éditeur : Soleil.
Sortie : 13/9/2017.
48 pages.
Genre : anticipation.

 

 

Le résumé.
Les poilus de la grande guerre tourmenté par les martiens d’H.G. Wells.

« Les calmars n’ont pas de cuirasse métallique autour de leurs fouets ! »

Mon avis.
Personnellement, le tome1 m’a complètement échappé dans la cascade de nouveautés de l’année passée. Il faut dire qu’avec la collection H.G. Wells chez Glénat, ce titre passe assez inaperçu.
Il s’agit donc d’une énième variation de la guerre des mondes du célèbre écrivain britanique. Décidément, ces martiens aiment recevoir des dérouillées terrestres à répétition. L’idée de transposer l’invasion des « petits hommes verts » pendant la grande bataille de Verdun est originale et bien pensée. Il faut dire que Nolane est visiblement un spécialiste des 2 guerres mondiales (Wunderwaffen) et que le contexte historique est bien respecté. Ensuite, on mélange les possibilités historiques pour arriver au final à une honnête uchronie d’anticipation rétro. J’ai terminé ma lecture avec une drôle de sensation, certains passages sont réellement passionnants (les scènes de combat et tout ce qui tourne autour de la « découverte ») mais d’autres sont parfois très bavards et sans grand intérêt (les négociations, les tractations diplomatiques) notamment à cause de dialogues peu percutants.
Il vous restera un ultime écueil à passer, celui du trait balkanique de Vladetic. Là, chacun ses goûts mais ce genre de dessin si caractéristique de cette « école » des Balkans n’arrive décidément pas à flatter ma rétine. Un trait un peu trop charbonneux, des visages peu expressifs et pas mal de variabilité au fil de l’album. Les premières scènes aérées sont réellement bien réussies par contre la fin est vraiment trop ramassée et peu attrayante. Vous l’aurez compris, je ne suis pas spécialement fan et si en plus il a des tiques ! (ok elle n'est pas fameuse !) !
Ah oui, il manque un élément indispensable aux tripodes, leurs « tûûûuût » si terrifiants !
A quand une BD avec du son d’ambiance ? Avec la technologie actuelle, ça pourrait se faire aisément non ?

Couv_288906.jpg

 


Samba.

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

a06-3e788fc.gif

 

a04-3e788e4.gif

 

a05-3e788c9.gif

 

Inscrivez-vous à la newsletter.

29/09/2017

Une aventure des spectaculaires T2 la divine amante.

une aventure des spectaculaires t2.jpgla dinie mante.jpgDessin : Arnaud Poitevin
Scénario : Regis Hautière.
Éditeur : rue de Sèvres.
Sortie : septembre 2017
60 pages.
Genre : comédie.

 

 

Résumé.
Sarah Bernhardt est la reine du tout Paris, l'étoile des théâtres. Mais une ombre inquiétante plane : Sarah a reçu plusieurs lettres de menaces. Après divers « accidents », plus de doute possible, quelqu'un veut attenter à sa vie ! Elle prend la route accompagnée de sa troupe de fidèles, direction Belle-Île. Et c'est à son fidèle ami Pipolet, accompagné de nos inénarrables Spectaculaires, qu'elle confie le soin de l'enquête et de sa sécurité.

sarah-theodora-nadar.jpg


« Évidemment ! Je ne peux quand même pas m’aventurer en province sans un bon médecin et un peu de compagnie.»

William_Downey_(1829-18_),_Sarah-Benhardt.jpg

 

Mon avis.


Oyez oyez, Gentes Dames et Nobles Damoiseaux !

Voici venu le temps des rires et des chants, le temps des incroyables, des ébouriffants, des abracadabrants, des invraisemblables, des formidables Spectaculaires.
On applaudit d’une manière tonitruante ce 2e tome mettant en avant , la divine, l’impératrice du théâtre, le monstre sacré, la voix d’or, la graaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaande Saraaaaaaaaaaaaaaah Bernhardt ! Clap clap clap , bravo , bis , quel talent , magnifique, encore , je suis toute émuse, grandiose !
Figurez-vous qu’on en veut à la vie de cette grande actrice ! Horreur, quelle ignominie, quel goujat, à mort l’assassin, direction la Veuve Clicquot ??? C’est vrai qu’elle nous les casse la vieille Céline, mais ça va aller morte-couille !
Pour protéger notre diva, une équipe de choc, les spectres lunaires... euh les pectoraux d’air, mais enfin, les spectaculaires… une sorte de troupe de la panthère rose adepte de Peter Sellers.
Vous l’avez compris, c’est pittoresque comme BD, un rien suranné. Euh ça veut dire quoi ça, aller sur un âne ? Mais non, qui appartient au futur, enfin je crois ou alors c’est l’inverse.
Bon, on va demander à Hercule Poirot de résoudre ce mystère, cette énigme, ce logogriphe, cette quadrature du cercle, pour savoir qui pourra diluer cette menthe à l’eau... cette amante à Coo…cette mante à croc. Veuillez me tamponner, me pardonner pour ce lapsus.
Vous n’avez rien compris, retenez simplement que c’est divertissant, amusant, réjouissant, délassant comme BD.

Verso_310113.jpg




Sambarlipopette.

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

a07-3e78901.gif

 

a07-3e78901.gif

 

a07-3e78901.gif

28/09/2017

On Mars T1 : un monde nouveau

on mars.jpgon mars t1.jpgScénario : Sylvain Runberg.
Dessin : Grun.
Editeur : Daniel Maghen.
80 pages.
Sortie : 31 août 2017
Genre : science-fiction.

 

 

Le résumé.
En 2132, la colonisation de Mars est devenue une réalité. Avec l’épuisement des ressources terrestres, c’est surtout une nécessité. L’avenir du genre humain repose sur une poignée de scientifiques... 

Jasmine Stenford est en route pour Mars, condamnée aux travaux forcés, en compagnie de Recherche On Mars 09-15.jpgmilliers d’autres prisonniers. Etre condamnée à la prison en l’an 2132, c’est un aller simple dans les camps de travail de Mars assuré. Sans espoir de retour. Comme tous les prisonniers arrivant sur cette planète, on lui greffe un implant respiratoire facial qui lui permettra de respirer à l’air libre, en attendant que l’atmosphère martienne soit suffisamment transformée pour que les humains puissent un jour s’en passer.

On Mars - Recherche 01.jpg

 

« Trop d’impôt tue la colonisation dit le dicton ! »

On Mars - Recherche 02.jpg

 

Mon avis.
On Mars - Recherche 04.jpgOn Mars est la nouvelle série en 3 tomes de 2 auteurs qui ont le vent en poupe dans le petit monde de la BD franco-belge. Le belge Sylvain Runberg qui partage son temps entre la Suède et la France, est déjà l’auteur d’une trentaine d’albums très variés allant de la SF comme Orbital, Kookaburra universe au thriller comme Face Cachée, Trahie, Millenium à l’héroic-fantasy comme Kunungar, Hammerfall, le Règne au roman graphique comme les colocataires et London Calling. Bref, un éventail déjà impressionnant.
Au dessin, le français Ludovic Dubois alias Grun a déjà marqué (de laOn mars %28Work in progress%29.jpg tête) les esprits avec les séries Conjuration d’Opale et le Métronom’. Des albums unanimement salués pour leurs qualités graphiques.
On change donc de ton en passant du bleu du Métronom’ à l’ocre-rouge de la planète Mars (même si les dernières explorations de cette planète ont montrées que ce n’était pas vraiment le cas). On croyait Mars inhabitée depuis le passage de Chuck Norris mais non, elle est en pleine terraformation avec une horde de prisonniers, une sorte de bagne des temps futurs en somme. Un tome 1 que je qualifierais d’introduction car on prend le temps de nous présenter cet univers carcéral bien particulier en plus de faire un focus sur le passé de l’héroïne. Je me suis même posé la question vers où on allait, difficile à dire tellement les pistes possibles semblent nombreuses malgré qu’on y ait déjà abordé de thèmes comme le travail forcé, l’embrigadement religieux ou la pollution.

On Mars - Recherche 00.jpg


Sinon, un petit conseil pour notre héroïne (bien énigmatique pour le moment), le soleil de mars donne des rhumes tenaces. Mais attention, un certificat médical ne sera pas une excuse valable pour éviter cette lecture « pseudo-évasive » avec son beau cahier de croquis en bonus.
Allez au boulot bande de poireaux !

On Mars - Recherche 03.jpg



Sambofer.

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

a06-3e788fc.gif

 

a09-3e78912.gif

 

a07-3e78901.gif

25/09/2017

Saga Valta T3

saga valta t3.jpgsaga valta v3.jpgDessin : Aouamri.
Scénario : Jean Dufaux.
Editeur : le Lombard.
Sortie : août 2017.
Genre : légende nordique.

 

 


Le résumé.
Au pays du Eyjafjallajökull, Valgar de Valta, fils d’Hallgerr aux cheveux d’or part en guerre judiciaire dans l’illdeildir pour récupérer sa femme Astridr et son fils Gunnar avec l’appui de Njall-le-brulé et Skarperdinn. Mais attention le père de sa bien-aimé, Athorgerr Agfusson aux 100 guerriers ne l’entend pas ainsi surtout avec l’aide de Dar Guilva adepte de De Lyhmm le barde fou de l’ile de Skriarr avec son sort du chant d’hunlhot. Et je ne vous parle pas d’Hildegirrd aux courts cheveux et de Looki qui pourraient jouer à la mante religieuse pour s’emparer de son gros cœur de viking.

aouamri_dufaux.jpg

 

Qui dans sa grande mansuétude, le lui accordera. Pour autant que Valgar de Valta soit châtié à hauteur de sa scélératesse.

saga-valta-croquis.jpg


Mon avis.
On pourrait se perdre dans tous ces noms nordiques à rallonge mais force est de constater que la lecture se fait assez aisément. On peut dire ce qu’on veut sur Jean Dufaux mais personne ne pourra lui retirer sa qualité narrative. La trame est certes classique (les bons sont vraiment bons et les méchants, très méchants) mais tout bon amateur du genre viking y trouvera son petit bonheur. Du muscle, de l’honneur et une divinité avec une cape rouge sont au programme. En plus, Aouamri nous émoustille avec des héroïnes vraiment attrayantes à la « game of thrones »(Hildegirrd me fait un peu penser à Cersei). A noter, une colorisation de Goussale pour ce tome 3 nettement plus lumineuse que les albums précédents. L’histoire semble close mais la porte reste partiellement ouverte à un nouveau cycle. Qui vivra verra.

saga-valta-2-mohamed-aouamri-valgar-3bkw.jpg



Samba de Northtok.

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

a06-3e788fc.gif

 

a08-3e78906.gif

 

a07-3e78901.gif

 

Écrit par Samba dans SAMBAVIS | Commentaires (0) | Tags : saga valta, le lombard, aouamri, dufaux, viking |  Facebook | |

20/09/2017

Olympus Mons T02 : Opération Mainbrace.

olympus mons.jpgolympus mons t2.jpgScénario : Christopher Bec
Dessin : Stephano Raffaele.
Editeur : Soleil.
48 pages.
Sortie : 6 septembre 2017
Genre : science-fiction.

 

 

Le résumé.
Sur Mars et sur Terre, on cherche à comprendre les anomalies qui semblent être d’origine extra-terrestres. Il en va de l’avenir de notre planète.

« Trois semaines que je n’ai plus parlé à personne, sinon à l’œil de cette caméra qui me filme. »

Olympus_Mons_3.jpg

 

Mon avis.

Si vous avez aimé le tome 1, ce 2e opus ne devrait pas poser de problème. C’est du Bec (Prométhée et Carthago) pur jus qui aime distiller son intrigue sur de nombreuses pistes. En 12 pages, on passe des vikings à la planète Mars en passant par la Russie de 1927, 1937 à l’état de New-England. C’est une sorte de journal télévisé des mystères du monde qui nous est proposé. Il ne manque plus que César, Charlemagne ou Kim Jong Un pour parfaire le tableau. On nous cache tout, on nous dit rien ! Le grand complot est bien là ! 

Coté graphisme, c’est toujours du tout bon sauf ce côté froid, aseptisé pour les émotions qui passent difficilement mais le scénario laisse-il la place à l’émotion ?

olympus mons,raffaele,bec,soleil,science-fiction,092017

 olympus mons,raffaele,bec,soleil,science-fiction,092017

 

 

 

 

 

Samba.

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

a06-3e788fc.gif

 

a07-3e78901.gif

 

a06-3e788fc.gif



17/09/2017

Les chroniques courtes #143 Dead Tube T5

Dead Tube Tome 5
dead tube 5.jpgdead tube v5.jpgScénario : Mikoto Yamaguchi
Dessin : Touta Kitakawa.
Editeur : Tonkam-Delcourt 
Sortie : juin 2017.
224 pages.
Genre : Seinen.

 


Résumé
Dans ce chapitre de l’île déserte (un grand classique pour un manga), les participants peuvent gagner grâce à Dead Tube, un million de yens par seconde de vidéo tournée du sérial Killer Crazy Lascar. C’est en somme des Neymar de la vidéo morbide.

dead tube,yamaguchi,kitakawa,tonkam,manga seinen,horreur,érotique



« Par contre, tes magnifiques tétons font honneur à ce regard de petite salope que tu as !».

dead tube,yamaguchi,kitakawa,tonkam,manga seinen,horreur,érotique

 

Mon avis.
C’est des malades ! Et je ne parle pas des « visiteurs » mais bien des auteurs. Accrochez-vous car les viols, les assassinats bien gores, les tortures et autres joyeusetés de psychopathe sont toujours bien présents au menu de ce tome 5. Et tout ça avec le sourire SVP.
Mais pourquoi je poursuis encore cette série à la perversité assumée ? Bin, ça reste un très bon page turner et on se demande jusqu’où iront nos psychopathes préférés.
Pour un public averti vous l’auriez compris.

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

a05-3e788c9.gif

 

a07-3e78901.gif

 

a06-3e788fc.gif




Inscrivez-vous à la newsletter .

12/09/2017

Montana 1948

montana 1948.jpgmontana 1948 e.jpgAuteur : Nicolas Pitz.
Editeur : Sarbacane.
124 pages
Sortie : mars 2017.
Genre : drame.

 

 

 

Le résumé.
De l'été de mes douze ans, je garde les images les plus saisissantes et les plus tenaces de toute mon enfance, que le temps passant n'a pu chasser ni même estomper. Ainsi s'ouvre le récit du jeune David Hayden. Cet été 1948, une jeune femme sioux porte de lourdes accusations à l'encontre de l'oncle du garçon, charismatique héros de guerre et médecin respecté. Le père de David, shérif d'une petite ville du Montana, doit alors affronter son frère aîné. Impuissant, David assistera au déchirement des deux frères et découvrira la difficulté d'avoir à choisir entre la loyauté à sa famille et la justice.

« Tu as transformé ma buanderie en prison ? »

Mon avis.
Alors le Montana, état des USA d’un million d’habitants, ce qui fait de lui un des états les moins peuplés de la nation de Trump. La capitale du Montana ? On ne sait jamais que vous participeriez à un jeu pour devenir millionnaire, ça pourrait servir : Helena. Et comme vous vous en doutiez, le nom est d’origine espagnol et il signifie simplement montagne.
Un état donc rural avec de grandes plaines herbeuses et du relief à ses extrémités. Un état idéal pour trouver des bleds au milieu de nulle part avec une population bien ancrée dans ses traditions (souvent religieuses et rétrogrades).
Voilà donc planté le décor de cette adaptation du roman de Larry Watson paru en 1993.montana 1948,pitz,sarbacane,032017,drame Vous l’aurez compris, on est en Amérique profonde avec des habitants portant l’arme comme une montre et se prélassant dans la dévotion religieuse pour mener leur vie.
Le rythme de ce roman noir est plutôt lent. On suit les vicissitudes d’une bonne famille blanche via les yeux d’un gamin, David Hayden. L’ambiance est assurément là, les pleines pages font leur effet, par contre l’expressivité des personnages est moins marquante surtout avec leurs grands yeux presque hypnotiques. On y parle d’un cas de conscience quasi cornélien, choisir entre sa famille ou son devoir. La trame joue aussi beaucoup sur les silences pour bien marquer la tension croissante qui s’installe. Au final, une lecture très correcte mais je dois bien avouer que question empathie, c’est du régime au pain sec. Intrigant, assurément, passionnant, nettement moins.

Montana-1948-planche-1.jpg

Samba

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

a06-3e788fc.gif

 

a06-3e788fc.gif

 

a06-3e788fc.gif

 

Écrit par Samba dans SAMBAVIS | Commentaires (0) | Tags : montana 1948, pitz, sarbacane, 032017, drame |  Facebook | |