13/08/2015

Golden dogs T4 : Quatre.

Couv_235626.jpgPlancheA_235626.jpgAuteur :Griffo et Desberg.

Editeur : Le lombard.

Sortie : 23 janvier 2015.

Genre : Thriller historique.

 

Ils étaient quatre, deux filles et deux garçons. Voleurs, escrocs, faussaires, ils unirent leurs talents pour devenir ensemble les plus célèbres voleurs de Londres.

« Tu es une pute Fanny, tu ne seras jamais autre chose …. »

Nous voilà au bout du chemin, on espérait avoir un final de toute beauté, un dernier coup marquant les esprits mais c’est surtout un pétard mouillé qu’on a eu à la place.  On sent déjà que Griffo avait envie d’en terminer au plus vite avec cette série.  Je me suis d’ailleurs  posé la question si le dessinateur belge croyait encore à cette série ?  Il a du constater comme quasiment tout le monde le manque d’épaisseur des personnages, tout s’ enchaîne avec une facilité déconcertante. Ce manque de profondeur n’aide pas à réellement comprendre les motivations des golden dogs .En plus, on termine sur une fin ouverte à un 2e cycle. Bref, on espérait des vraies réponses et pas cette fin tronquées  et creuse de sens.

Un peu à l’instar d’un Corbeyran, Desberg nous réalise des scénarios convenus et sans âme mais vu sa maîtrise et son expérience, il reste une référence pour pas mal de lecteur.

 

a04-3e788e4.gifScénario 

a07-3e78901.gifDessin 

a05-3e788c9.gif Global.

golden dogs.JPG

Samba.

Inscrivez-vous à la newsletter.

 

05/05/2015

CAPHARNAÜM. Récit inachevé.

Capharnaüm, Trondheim, L'association, 8/10, Aventure, humour, 01/2015Capharnaüm, Trondheim, L'association, 8/10, Aventure, humour, 01/2015Dessin & scénario: Lewis Trondheim

Sortie : 01/2015

Editeur : L’Association

280 pages – Broché

Aventure, humour.

 

 

 

Résumé (de l’éditeur): Willard Watte est un héros hors du commun, Martin Mollin est un libraire pas très malin. Rien, jusqu’ici, ne les prédisposait à se rencontrer. Sauf, peut-être, une bande dessinée. En effet, Willard n’est pas un justicier comme les autres, accompagné de sa fine équipe d’experts, il combat le crime et ses aventures sont reproduites et publiées sous forme de feuilletons dessinés. Vengeur cagoulé, sa véritable identité reste mystérieuse et les extrapolations fantaisistes à son sujet vont bon train. À la suite d’une bagarre sur son lieu de travail à laquelle il a assisté, Martin est amené à la base secrète de Willard pour y être interrogé. C’est bien malgré lui qu’il va devenir l’un des protagonistes d’une enquête de son personnage de BD préféré. À l’instar de Gotham City, Capharnaüm est le décor de l’intrigue où le super-vilain Gashinga sème désordre et zizanie.

 

Capharnaüm, Trondheim, L'association, 8/10, Aventure, humour, 01/2015

 

 

«Pour moi, c’était un travail pratique et ludique pour essayer quelque chose.» Lewis Trondheim.

 

 

Mon avis : Dans ce marché de la bande dessinée sinistré et en crise, il y a encore des stars de la branche qui peuvent se permettre de publier un récit inachevé. Cette star, c’est Lewis Trondheim…Il suffit de lire l’avant-propos de l’auteur pour comprendre le contexte, je cite : « Cette histoire a été dessinée entre juillet 2003 et janvier 2005, sans crayonnés, sur des carnets. Elle devait faire 5000 pages. Mais étant passé à un autre projet, Capharnaüm s’est arrêté là. Pour moi, c’était un travail pratique et ludique pour essayer quelque chose. La réaction du peu de personnes qui ont lu ces carnets m’a encouragé tout de même à les publier. Je les en remercie. »

Capharnaüm, Trondheim, L'association, 8/10, Aventure, humour, 01/2015

Résultat : L’Association publie une brique de 280 pages, le résultat d’un projet qui devait comporter 5000 pages ! Cela me laisse songeur…Lewis Trondheim est pourtant encore bien vivant car il s’agit d’une pratique digne de grands auteurs décédés tels qu’Hergé  et Franquin…C’est comme si on raclait les fonds de tiroir pour retrouver des œuvres inconnues d’un auteur décédé. Mais Lewis Trondheim est toujours bien vivant et continue à produire beaucoup. On se rend compte de la facilité qu’il a de dessiner, d’inventer des histoires. Et sans crayonnés, s’il vous plait ! Bien évidemment, ce n’est pas du grand dessin, léché, mais c’est drôlement efficace et il a un style reconnaissable entre tous. C’est surtout cela qui fait la valeur de l’artiste, le style !

Capharnaüm, Trondheim, L'association, 8/10, Aventure, humour, 01/2015

En ouvrant l’album, on ne peut s’empêcher directement de penser à Lapinot ! Ce cher et regretté Lapinot que Lewis a trucidé trop tôt dans un moment d’égarement…Dans la même période, Trondheim se lance dans ce projet monumental qui raconte l’histoire de Martin Mollin, un autre lapin qui ressemble pas mal à Lapinot. Les oreilles sont un peu plus imposantes et les dents plus proéminentes. Est-ce un simple fait du hasard ou déjà le début des remords ? Il n’empêche que le lecteur qui va acheter cette brique va retrouver toute la verve de Lewis Trondheim et ne va pas se retrouver avec un album du style « Tintin et l’Alph’Art » avec une esquisse de dessin, sans scénario bien établi. Non, ici nous avons quand même 280 pages d’un dessin lisible et efficace. Le scénario est plus qu’un début d’une histoire. On a déjà moult péripéties, on apprend à connaître le décor et les personnages principaux. En plus, le récit, même s’il est inachevé, se suffit déjà à lui-même mais laisse bien entendu la porte ouverte à de nombreux développements. Sur la dernière planche, on entrevoit un bâtiment qui ressemble furieusement à la base secrète de Watte…C’est mon interprétation. Les lecteurs en auront peut-être une autre. Cela laisse place à la réflexion, à des hypothèses mais nullement à la frustration d’un fin sans queue ni tête, laissant le lecteur dans la perplexité.

Capharnaüm, Trondheim, L'association, 8/10, Aventure, humour, 01/2015

Lewis Trondheim laisse encore une fois libre cours à un récit débridé qui nous parle d’un super-héros dont on ignore tout, son vrai visage, où il habite, dénommé Willard Watte. Ses aventures sont racontées dans des feuilletons dessinés vendus en librairie, des comics quoi ! De suite, on a affaire à l’absurde, l’humour surréaliste, moqueur et ironique de Maître Lewis qui s’en prend à Martin Mollin, un libraire pas toujours très fute-fute mais suffisamment débrouillard pour tirer son épingle du jeu. Certaines répliques sont bien senties et les situations parfois valent le détour. Trondheim se lance dans les comics, pourquoi pas bientôt le manga? Il est taillé pour avec son dessin concis et réalisé rapidement,  sa propension à pondre des scénarios hors du commun sans devoir se creuser les méninges pendant des mois devant une feuille blanche. L’album est en noir et blanc, pas de couleurs, il ne faut pas exagérer !

Capharnaüm, Trondheim, L'association, 8/10, Aventure, humour, 01/2015

Cet album intitulé « Capharnaüm » évoque une ville de Galilée en Israël, citée à de nombreuses occasions dans les Evangiles. Ce nom veut dire aussi, par assimilation, un amas d’objets ou un endroit où règne une grande pagaille. C’est loin d’être le cas dans ce livre qui mine de rien est quand même bien abouti. Par contre, la créativité débridée de l’auteur peut être assimilé à un capharnaüm mais ne vous en faites pas car Lewis Trondheim sait où il a tout rangé. J’ai pour ma part bien aimé ce début d’histoire qui m’a rappelé (un peu) Lapinot !

Les amateurs de Lewis Trondheim ne peuvent pas passer à côté…Bon Lewis, il te reste exactement 4720 planches à réaliser pour terminer ton monument…3, 2, 1, go, partez !!!!

 

a08-3e78906.gifDessin

 

a08-3e78906.gifScénario

 

a08-3e78906.gifMoyenne

 

 

Lien vers la fiche technique de l’album chez L’Association : ICI.

 

 

Capitol.

 

Capharnaüm, Trondheim, L'association, 8/10, Aventure, humour, 01/2015

 

 

 

24/04/2015

One Piece - Tome 73 : L'opération Dessrosa S.O.P

Eiichiro Oda, glenat,pirate,012015,45,luffy,chapeau de paille,mangaeiichiro oda,glenat,pirate,012015,45,luffy,chapeau de paille,mangaScénario : Oda, Eiichirô
Dessin : Oda, Eiichirô
Dépôt légal : 01/2015
Éditeur : Glénat
Collection : Glénat Shônen Manga
Planches : 195
ISBN : 978-2-344-00645-0
 

 

L’action est toujours au rendez vous de ce 73ème opus.  L'équipage du Chapeau de Paille est toujours dispersé aux quatre coins de Dressrosa, chaque groupe étant comme une pièce du puzzle qu’Eiichiro Oda construit peu à peu.  Eiichiro Oda nous a concocté un scénario truffé de situations complexes et multiples, pleines de rebondissements. Il s’offre même le luxe de réorienter son scénario dans une autre direction en fonction des révélations que font certains personnages dans ce volume.

 

eiichiro oda,glenat,pirate,012015,45,luffy,chapeau de paille,mangaCe tome nous en apprend plus sur  les plans de  Doflamingo et son passé. Ce personnage est vraiment machiavélique et sans aucunes scrupules. Toutes ses actions et ses décisions n’ont qu’un but lui apporter ce qu’il veut. Il n’a aucune empathie pour les autres et tous les moyens sont bons pour lui permettre d’attendre ses objectifs.  Trafalgar Law va en faire les frais.

 

Ce qui peut surprendre le plus le lecteur habituel de One Piece dans cet arc narratif, c’est le rôle de Luffy . Ce dernier est très en retrait et il n’intervient quasiment pas dans le déroulement des événements. Il est toujours dans l’arène des gladiateurs en attente de rentrer dans les combats. Ceci afin d’y récupérer le prix qui reviendra au vainqueur : le fruit du démon, le Pyro-Fruit, de feu son frère : Portgas D. Ace.

 

eiichiro oda,glenat,pirate,012015,45,luffy,chapeau de paille,mangaLa fin de ce volume tient le lecteur en haleine, entre l’arrivée d’un grand empereur Big Mom, qui va combattre l’équipage du Sunny. Le possible décès d’un personnage non négligeable dans l’univers de One Piece. La possible « résurrection » d’un autre personnage que tous croyait mort. Eiichiro Oda ne ménage pas les nerfs de ses lecteurs et il sait toujours distiller les rebondissements pour rendre son histoire toujours aussi intéressante à lire et ce après 73 tomes.

 

A aucun moment je me suis ennuyé à la lecture de L'opération Dessrosa S.O.P et c’est avec impatience que j’attends de lire le tome 74 des aventures de Luffy et de son équipage !!

 

eiichiro oda,glenat,pirate,012015,45,luffy,chapeau de paille,manga

 

 

Ma note : 4/5

 

 

Revedefer

18/04/2015

Les mondes de Thorgal - Louve : Tome 5 : Skald

les mondes de thorgal,louve,skald,viking,yann,surzhenko,lombard,012015les mondes de thorgal,louve,skald,viking,yann,surzhenko,lombard,012015Scénario : Yann
Dessin : Surzhenko, Roman
Dépôt légal : 01/2015  
Éditeur : Le Lombard
ISBN : 978-2-8036-3540-5
Planches : 46

 

 

Nous avions laissé Louve en bien fâcheuse posture dans le tome précédant, il en est de même dans ce nouvel opus. Elle est toujours seule dans la forêt, poursuivie par la redoutable et énigmatique Crow. Cette redoutable guerrière déjouant tous ses pièges. Louve qui ne sait plus comment faire pour se débarrasser de Crow décide de laisser la place à son « double animal », afin que ce dernier combatte Crow…

 

les mondes de thorgal,louve,skald,viking,yann,surzhenko,lombard,012015Dans le même temps, Aaricia se laisse convaincre, par le fourbe Lungden qui la courtise. Croyant que Thorgal est mort, mais aussi que Louve a péri dans la forêt, suite aux dires de Lungden. Elle décide de quitter le village et de l’accompagner. Cependant, un « ange gardien » veille sur Aaricia et il va s’employer à déjouer les plans du vil Lungden, même si cela risque de lui couter cher…

 

Un autre personnage va intervenir dans cette histoire, Skald, le colosse muet doté du pouvoir de guérison. Skald était apparu dans le tome précédant en portant assistance à Louve. C’est avec plaisir que je l’ai retrouvé dans ce tome. Je m’attendais à en apprendre plus sur lui, son pouvoir…et surtout à le voir beaucoup plus présent dans cet album : vu qu’il porte son nom. Que nenni ! Il fait juste une petite apparition et je me demande encore pourquoi avoir donné son nom à l’album et l’avoir autant sous utilisé ? C’est pour moi la plus grande déception de cet opus.

 

Depuis que j’ai débuté la lecture de cette série c’est la première fois que je suis déçu par le scénario de Yann. Pourtant Yann a su donner du rythme et de la vie à son histoire, actions, fourberies, trahisons, tensions, rebondissements, fantastique…sont au programme dans cette BD. Cependant, la sous utilisation du personnage de Skald m’a laissé un goût d’inachevé en bouche après lecture, ce qui explique ma note pour le scénario.

 

les mondes de thorgal,louve,skald,viking,yann,surzhenko,lombard,012015

Par contre du coté du dessin et de la mise en couleurs, là c’est grandiose !! Une fois encore, Roman Surzhenko colle parfaitement à l’univers développé par Grzegorz Rosinski.

 

Malgré nom petit bémol scénaristique ce Skald reste quand même très plaisant à lire.

 

les mondes de thorgal,louve,skald,viking,yann,surzhenko,lombard,012015Ma note :

 

a08-3e78906.gifDessin et couleur 

a06-3e788fc.gifScénario 

 

a07-3e78901.gifGlobal 

 

Revedefer

12/04/2015

Les Chroniques Courtes (73):monstres,ORIGINAL SIN Hors série N°2 MIGHTY AVENGERS,Le Sang du Dragon Tome 9

MONSTRES

Scénario et dessin de GUSTAVO DUARTE

Editions PAQUET - 28 janvier 2015

80 pages - 15€

 

gustavo-4aaf078.jpg

 

Les monstres attaquent...........le Brésil! La petite ville de Santos est envahie, trois monstres gigantesques sont sortis de la mer, une sorte de pieuvre, un lézard et une tortue! Les trois Behémoths se promènent, détruisant tout sur leur passage, les gens fuient, certains sont écrasés, d'autres mangés. En haut des immeubles les gens assistent au passage des monstres, tel ce gamin qui, jouant avec ses figurines d'animaux, voit un oeil gigantesque le regarder à travers la vitre.

 

 

Pinô est un vieux pécheur à la retraite, il a ouvert un bar à l'entrée du musée de la Marine et ce matin il attend les clients comme d'habitude. D'ailleurs, bizarrement il n'y a pas un chat! soudain Pinô voit passer des gens qui courent affolés, un monstre sur leurs talons. Le vieil homme, stoïque, retourne derrière son comptoir et prépare une potion à base d'alcools divers, plantes et mort aux rats puis, tranquillement, son flacon et un étui contenant une grosse seringue avec trois aiguilles à la main, il part à la chasse aux bestiasses. Lui seul pourra sauver la ville....

 

 

Voici un joli petit album, une histoire sans paroles, un dessin fluide et des personnages et monstres bien dessinés à la manière d'un cartoon humoristique. Un hommage aux films de monstres japonnais tels Godzilla ou américains comme King Kong.

 

 

Gustavo Duarte est un jeune dessinateur brésilien qui vient de faire son entrée dans la cour des grands. Son travail a même conquis les américains au point que Marvel lui a confié l'illustration de couvertures de séries importantes (Les gardiens de la Galaxie entre autres)

 

 

a08-3e78906.gifScénario 

a09-3e78912.gifDessin  

JR

 

----------------------------------------------------------------

ORIGINAL SIN Hors série N°2 MIGHTY AVENGERS

 

couv_242439-4ab3bbb.jpg

Panini kiosque 

sortie : 17 mars 2015

Prix : 5,50€

autre_242439-4ab3bca.jpgQuelqu'un a tué LE GARDIEN (on sait maintenant que Nick Fury était le tueur), un être cosmique qui avait pour mission de surveiller notre univers sans toutefois pouvoir intervenir. Orb, un vilain, avait volé un des yeux du Gardien et l'a fait exploser à la face des super-héros qui l'affrontaient! tous ont eu alors accès à un secret les concernant et cela va bouleverser leurs vies.

Dans cet Hors Série nous assistons à l'aventure de LUKE CAGE qui va apprendre que son père avait fait partie, dans les années 70, d'un groupe aux super pouvoirs appelé MIGHTY AVENGERS comme le sien. Ce groupe composé du père de Cage, un flic, de Blade le tueur de Vampires (qui fait ici un superbe retour), de Constance Molina, une journaliste, de Blue Marvel, de Ours une fille hybride et d'un sorcier, Kaalu. Ensemble ils avaient affronté des esprits malins, les THANATONAUTES.

La deuxième histoire de cet album concerne le DR STRANGE, être aux pouvoirs planchea_242439-4ab3bc6.jpgmystiques, membre des Illuminati, protecteurs de la terre, qui a fait un pacte innommable pour devenir plus puissant : il a vendu son âme pour pouvoir utiliser la "magie du sang" qui le rend imbattable! Nous allons apprendre quel est le secret qui le mine, une erreur dans ses premières années de chirurgien du cerveau... Une histoire magnifiquement dessinée par MARCO RUDY.

 

Ma note pour cet album:

 

a07-3e78901.gifscénario

a08-3e78906.gifdessin 

JR

--------------------------------------------------

Le Sang du Dragon Tome 9 Au nom de… Satan !

 

monstres,gustavo duarte,paquet,original sin,panini,le sang du dragon,istin, crety,soleil,01/2015,monstres,gustavo duarte,paquet,original sin,panini,le sang du dragon,istin, crety,soleil,01/2015,Scénario : Istin, Jean-Luc

Dessin : Créty, Stéphane

Dépôt légal : 01/2015 

Editeur : Soleil Productions

Collection : Soleil Celtic - Aventures Celtiques

Planches : 44 

 

 

C’est avec grand plaisir que j’ai retrouvé le Capitaine Hannibal Mériadec et son équipage de forbans  pour ce neuvième tome. Faut dire que notre duo d’auteurs avaient bien fait prendre la mayonnaise avec le précédent tome : Une promesse est une dette ! Enfin, nous allions en apprendre plus sur qui et pourquoi trois marins avaient été sauvagement assassinés. Le Capitaine Hannibal Mériadec mène l’enquête au sein de l’équipage des 300 flibustiers du  Mac Lir pour débusquer l’assassin. 

Le scénario de Jean-Luc Istin tient toutes ses promesses et pas un seul instant je me suis ennuyé à la lecture de Au nom de… Satan ! Le tout étant parfaitement servi par les dessins du Sieur  Stéphane Créty !

Merci messieurs les auteurs pour ce bon moment de lecture.

 

Ma note 

a07-3e78901.gif

 



Revedefer

13/03/2015

Le grand méchant renard

le grand méchant renard, renner, delcourt, shampooing, animalier, humour,animaux de la ferme,poules,9/10,012015le grand méchant renard, renner, delcourt, shampooing, animalier, humour,animaux de la ferme,poules,9/10,012015Scénario et dessin : Benjamin Renner

Editeur : Delcourt (Shampooing)

date de sortie : janvier 2015

192 pages

genre : humour, animalier

 

 

 

"je te préviens, si tu fous encore le bordel, c'est toi qui range !"

 

Les renards ont la vie dure ! Tueurs de poules ou semeurs de rage, ils n'ont jamais vraiment conquis le cœur des hommes, sauf pour leur fourrure et leur queue ...

Ce grand méchant renard n'a pas la vie facile non plus, mais ce sont ici ses congénères bipèdes, quadrupèdes à poils ou a plumes qui le font tourner en bourrique.

Ce pauvre renard, quand il sort de son terrier n'a qu'une idée en tête : manger. Et que mangent les renards ? Des tas de petits mammifères qu'il faut chasser. Mais ce goupil se dit en son fort intérieur "moi j'suis pas bête, j'suis un renard ! J'vais pas m' fatiguer à chasser alors qu'il y a un garde manger plein de bonnes volailles prêtes à consommer juste à côté !". Eh oui, c'est bien connu, les renards sont des malins !

le grand méchant renard,renner,delcourt,shampooing,animalier,humour,animaux de la ferme,poules,910,012015

Le voilà donc qui part avec énergie dans la ferme voisine en quête d'un bon poulet. Sauf que ce brave renard en plus d'être un peu maladroit, n'effraie plus personne, que ce soient les poules ou le chien de garde. Et il est même pris en pitié par le lapin et le cochon qui lui préparent un panier repas végétarien.

 

le grand méchant renard,renner,delcourt,shampooing,animalier,humour,animaux de la ferme,poules,910,012015

 

Sieur Renard est bien dépité quand il s'en revient dans les bois avec son petit panier rempli de navets et qu'il croise le loup auprès du quel il va réviser ses gammes pour faire peur.

Ce dernier, qui lui aussi est un grand prédateur et en a marre de bouffer du mulot et du moineau, à une idée de génie. Puisqu'il s'avère impossible de voler une poule, il n'y a qu'a voler des œufs, les faire éclore, élever les poussins et enfin les croquer. Vu que le loup - qui fait vraiment peur, lui  - ne peut s'approcher de la ferme sans prendre du plomb dans les fesses, c'est le renard qui se chargera de mettre à exécution ce plan machiavélique !

Mais ce renard qui n'est définitivement pas comme les autres, va se découvrir un instinct maternel qui va chambouler sa vie ...

 

le grand méchant renard,renner,delcourt,shampooing,animalier,humour,animaux de la ferme,poules,910,012015

 

Issu de l'animation (Benjamin Renner est l'animateur et le réalisateur de Ernest et Célestine) l'auteur de cette fable hilarante a brillamment transposé sur papier les qualités indispensables à un bon film d'animation : sens de la narration, rythme enlevé, expressivité des personnages. Réalisé comme un unique plan séquence de 192 pages, le découpage dénué de cases bordées donne une fluidité et un dynamisme au récit. Difficile de lever le nez du bouquin quand on y a plongé !

L'histoire est hilarante et tendre à la fois. On est vraiment pris d'affection pour tous ces personnages à contre emploi qui se retrouvent dans des situations délirantes et qui poussent le lecteur à rire aux éclats. Imaginez : un renard qui se fait appeler maman par des poussins, qui eux-mêmes sont persuadés d'être des renards et qui prennent le loup pour le grand méchant renard ... ou encore le renard déguisé en poule assistant à une conférence sur l'extermination des renards. Ajoutez à ça des dialogues cinglants, et le rire est garanti à chaque page.

 

 

le grand méchant renard,renner,delcourt,shampooing,animalier,humour,animaux de la ferme,poules,910,012015

 

La réussite de cet album tient aussi du trait caricatural et hyper expressif de Renner. En deux coups de crayon incisifs il donne une expression vivante et presque humaine à ses personnages, ce qui contribue grandement à la dynamique du récit.

La lecture à plusieurs niveaux animée d'un humour jovial, burlesque et caustique fait mouche à tout les coups et ravira un lectorat très large. Entre deux éclats de rire, cette fable nous invite aussi à réfléchir sur la place et le rôle de chacun dans la société et pourquoi pas, sur certaines idées préconçues.

Si vous êtes en quête d'une bonne bouffée d'oxygène agrémentée d'une bonne tranche de rigolade et d'une petite dose de tendresse, alors ruez-vous sans hésiter sur le grand méchant renard.

Vous n'en ferez qu'une bouchée. (le pôôôvre ! C'est encore lui qui trinque !)

 

le grand méchant renard,renner,delcourt,shampooing,animalier,humour,animaux de la ferme,poules,910,012015

a09-3e78912.gif

 

 

Loubrun

 

Pour vous donner un avant gout de cet album, voici une lecture interactive proposée sur le site de Delcourt. Les scènes que vous y découvrirez sont inédites.

Saurez-vous prendre les bonnes décisions pour notre ami Renard ?

 cliquez sur l'image ...

le grand méchant renard,renner,delcourt,shampooing,animalier,humour,animaux de la ferme,poules,910,012015

 

 

 Inscrivez-vous à la newsletter

27/02/2015

Nude

nude.jpgnude j.jpgAuteurs : Makoto Ojiro et Mihiro

Editeur :Glénat Manga

Sortie :01/2015.

Genre : Erotique de 391 pages.

Le résumé

Depuis toute petite, Hiromi Yamase rêve d’être sous les feux des projecteurs. Lorsqu’un dénicheur de talent lui propose un travail de mannequin dans la photo érotique, elle y voit une chance inespérée d’accomplir son rêve et se lance dans cette nouvelle voie où elle rencontre un succès inattendu la menant à des jobs de plus en plus osés. Cependant, sa carrière naissante se heurte bientôt à l’incompréhension de ses proches et met en péril sa vie tranquille. Hiromi est bien déterminée à suivre sa propre voie, mais à quel prix ?

 

« Tu te joins à nous »

Mon avis.

Lors de la sélection des services de presse, tous mes chroniqueurs masculins avaient émis l’envie de chroniquer ce titre. Allez savoir pourquoi ;-)

Mais comme je suis pour la paix des ménages, je me suis dévoué corps et âme pour réaliser cette chronique. Je m’imaginais déjà utiliser des termes du style » cette histoire n’a ni queue ni tête »   ou ce manga ne manque pas de «  sex-appeal »  mais je dois bien avouer que je n’ai pas eu grand-chose à dire après lecture. Une grande sensation de vide s’installa devant mon écran PC.

J’ai eu l’impression de regarder une sorte de télé-réalité d’une porno star. C’est joliment dessiné, l’héroïne est quasiment plus mignonne qu’en vrai, le cadrage est assez adroit pour éviter le scabreux (sinon, la censure règle l’affaire)  et on arrive vite à bout des 391 pages.

Mais mon dieu que c’est creux par moment, j’ai eu l’impression d’une histoire trop édulcorée. La fille veux devenir une star, elle pose nue, elle n’ose pas le dire à son petit ami, des grosses larmes et on continue crescendo. Je n’ai vraiment pas senti les motivations de cette jeune japonaise. A chaque drame après quelques hésitations, on remet ça en doublant la mise. C’est bizarre qu’on ne parle quasiment jamais de la vraie motivation : l’argent !

Un récit qui donne quand même le bon rôle à l’héroïne. En plus, ajoutez-y la pudeur toute japonaise et on a à la fin une série de dessin de baise avec  peu de chose à raconter en dehors.

Une BD érotique dans les standards du genre en somme !

a07-3e78901.gifDessin 

a04-3e788e4.gifScénario 

a06-3e788fc.gif global.

Samba.

nude x.jpg

 

Inscrivez-vous à la newsletter.

 

 

Écrit par Samba dans SAMBAVIS | Commentaires (4) | Tags : nude, ojiro, mihiro, glénat, manga, 012015, 610, erotique |  Facebook | |

18/02/2015

Jabberwocky T1 - Masato Hisa - Glénat

 

jabberwocky,masato hisa,glénat,710,sciences-fiction,012015jabberwocky,masato hisa,glénat,710,sciences-fiction,012015Dessin et Scénario : Masato Hisa

Edition : Glénat

Sortie prévue : le 7 janvier 2015

224 pages. Format : 18 x 13 cm

Genre : Intrigues - Sciences-Fiction

 

 

 

Un visuel rempli de détails, un scénario de haute voltige, des protagonistes qui se démarquent et appellent à la curiosité... Jabberwocky, la série aussi délirante qu'insolite.

 

Résumé de l'éditeur : Pourquoi les services secrets de l'Angleterre victorienne ont-ils choisi d'envoyer une tueuse alcoolique éliminer un terroriste russe sur le sol russe? Et ces ennemis qu'elle affronte, pourquoi a-t-elle tant de mal à les poignarder?

 Il faut dire que leur peau est si… écailleuse, comme des dinosaures… Mais ceux-là ne se tenaient pas debout, et surtout, ils ne parlent pas!

 

Mon avis : En 1875, Le Japon intègre l'archipel des îles Kouriles à son territoire mais l'objectif réel de l'amiral Takeaki Enomoto consiste à faire d'une pierre deux coups : non seulement récupérer les îles mais surtout obtenir les œufs des dinosaures de "l'ultime armée" dissimulée par les Russes. Peu de temps après, Masato Hisa devient un dragon japonais lorsqu'il éclot sur l'île d'Ouroup. Impliqué durant la guerre contre les Russes, il tente de déstabiliser le régime mais devra revenir au pays suite à une jambe blessée. Ce n'est qu'ensuite, qu'il devient mangaka et il n'hésite pas à se baser sur son passé d'espion pour y relater des faits marquants...

 

La particularité majeure de Jabberwocky consiste en un mélange des genres, qui évoque le cinéma moderne dont Sin City de Robert Rodriguez par ses effets saccadés d'ombre et de lumière à perte de vue ainsi qu'une panoplie de recettes efficaces, références aux arts modernes et culturels. Outre ce choix graphique, le scénario, quant à lui propose une originalité autant structurée que déjantée. On y apprend donc, que des dinosaures existeraient toujours et seraient particulièrement localisés dans un contexte très Angleterre période victorienne. Mais ne vous attendez pas à croiser ici uniquement des bestioles de cette époque révolue, mais bien des êtres à l'intelligence surdéveloppée donc certains évoluent parmi les humains. Ingénieurs, chimistes, chercheurs et savants aux dons multiples, cette caste s'est impliquée à perdurer son espèce aussi loin que possible. Ces êtres aux 1001 visages ont ainsi pu insérer l'élite de notre société, qu'elle soit économique, politique, culturelle ou manipulatrice. Le fil conducteur de notre histoire met en place deux protagonistes : Lily et Sabata Van Cleef. Une espionne alcoolique au parcours chaotique, accompagnée d'un oviraptor. Un duo fracassant. Ils travaillent à la solde du Château d'If, une organisation de l'ombre spécialisée dans les faits étranges de clans sauriens.

 Une espionne stylée accompagnée d'un oviraptor : Lily et Sabata Van Cleef, duo de choc recruté pour une mission en Russie.

Masato Hisa affiche un dessin que l'on aime... ou que l'on déteste, certainement à ne laisser personne indifférent. Les nombreux fans de Franck Miller retrouveront la connotation avec l'auteur. Du noir et blanc qui scintillent, qui magnétisent le regard, et provoquent par moments un long arrêt de l'œil sur l'image. Fascinant pour certains.. dérangeant pour d'autres, le commun des mortels pourra s'en donner à cœur joie d'une manière ou d'une autre.  Jabberwocky c'est graphiquement du Sin City et du Tarantino made in Japan. Une ambiance démesurée, un dessin qui pousse le lecteur à rechercher ses propres réponses, une intrigue qui avance pas à pas, la série est servie par d'agréables ingrédients. Les personnages dégagent également leur raffinement, on a droit à la belle et aux bêtes...la belle étant une espionne anglaise, piliforme aux traits fins et à la ligne attirante, tandis qu'en face,  des dinosaures versions natures, recouverts d'écailles aux dents pointues et acérées. Un mélange subtil, aguicheur et rocambolesque. Le duo se nomme Lily et Sabata Van Cleef. Notation particulière au légendaire acteur Lee Van cleef qui a d'ailleurs enrôlé à de multiples reprises le rôle de Sabata... Quant au découpage, il se montre harmonieux et calibré pour servir une intrigue progressive.

 

Avec de premier tome, l'auteur nous plonge vers son introduction, ni plus ni moins, il étale ses différents pions et on comprend subtilement les stratagèmes mis en place.

Une série qui a le mérite d'être lu et surtout contemplé. Ce tome truffé de surprises en tout genre en surprendra plus d'un...

 

 

a07-3e78901.gif Dessin

a07-3e78901.gifScénario

a07-3e78901.gifGlobal

 

Lien vers la fiche technique de Jabberwocky T1: ICI.

 

Coq de Combat.

 

jabberwocky,masato hisa,glénat,710,sciences-fiction,012015

16/02/2015

The Walking dead tome 22 - Une autre vie

walking dead T22.jpgwalking dead T22 planche.jpgScénario : Robert Kirkman

Dessin : Charlie Adlard ; Stefano Gaudiano

Éditeur : Delcourt

date de sortie : janvier 2015

 

 

 


Depuis que ce monde a été précipité dans l’apocalypse zombie, l’ancien policier Rick Grimes n’a eu de cesse de protéger et conduire une communauté qui, après avoir triomphé non sans lourdes pertes de l’exercice quotidien consistant désormais à survivre jusqu’au lendemain, s’est organisée pour tenter de préserver un semblant d’existence normale, s’alliant au passage à d’autres communautés dotées des mêmes aspirations.

Confrontés à la faction menée par le terrifiant et despotique Negan, Rick et les siens ont fini par gagner.

La guerre est terminée.

Le temps de rebâtir est venu…

 

Ainsi peut commencer Une autre vie.

Après La Guerre Totale, et de guerre lasse au bout d’un certain nombre de tomes qui finissaient par errer tels des zombies sans but, on pouvait se demander si Kirkman saurait encore nous surprendre.

Et voici qu’il nous propose une nouvelle saison, un nouveau cycle, nous épargnant la narration de deux ou trois ans de mise en pratique du Manuel Survivaliste Post Apocalyptique par les héros, afin de nous en faire découvrir un résultat possible, plutôt encourageant, presque rassurant.

Rick, en patriarche apaisé, dirige son fief médiéval dont  des chevaliers en armure du XXIème siècle sécurisent les abords en conduisant habilement les hordes de zombies comme du bétail au son de la corne. Sauvegarde de l’eau potable, agriculture, élevage, éoliennes, moulin, forge… de belles avancées ont été faites.

Dame Maggie regarde grandir en sécurité son petit Glenn, et, alliée du Sieur Rick d’Alexandria,  règne sur la Confrérie de la Colline.

On a de nouveau du temps pour développer plus finement les liens sociaux, les relations père-fils (Carl, adolescent, veut entrer en apprentissage à la forge, à la Colline, et Rick a du mal à le laisser partir, à admettre qu’il a grandi…), ou même goûter la beauté d’un coucher de soleil…

Bref, les personnages ont pris quelques rides ou quelques boutons d’acné, les caractères se sont forgés et ont mûri, une civilisation s’est réorganisée, et ce bond en avant apporte beaucoup d’oxygène au récit…

N’allez pas croire que tout soit rose pour autant. Un nouveau groupe de rescapés introduit à Alexandria arrive d’ailleurs avec ses doutes : n’est-ce pas trop beau pour être vrai ? N’a-t-on pas tué un des leurs, fût-ce accidentel, avant de les amener ici ?

Quant à Negan, potentiellement plus dangereux à lui seul que tous les zombies réunis,  s’il a momentanément été mis hors d’état de nuire, il est bien vivant et attend son heure, trop sagement assis dans sa prison. On frémit en songeant que sa présence constitue une lourde et insidieuse menace…

Et dehors, ça rôde toujours… Et ça ne râle pas seulement, on a même entendu  certains morts murmurer…

Pour notre plus grand plaisir la bouffée d’oxygène est donc viciée de relents inquiétants, et, à nouveau, on attend avec impatience le prochain épisode !

 

a08-3e78906.gif

 

 

 Virgule

 

12/02/2015

Le Roy des ribauds Livre 1

le roy.jpgle roy des ribauds 1.jpgScénario : Vincent Brugeas.

Dessin : Ronan Toulhoat

Editeur :Akiléos.

Sortie : 01/2015

Genre : Thriller moyenâgeux.



Le résumé.
Bien qu’étant de basse extraction, celui que l’on appelle Le Triste Sire est un des personnages les plus craints et respectés du royaume.

Officiellement, il ne sert que la cause de son souverain, le roi Philippe Auguste, dont il assure la garde rapprochée. Mais dans l’ombre, appuyé par ses redoutables espions et hommes de main, les Ribauds, il surveille, manipule et, parfois, élimine ceux qui se mettent en travers de son chemin, dans les bas-fonds aussi bien qu’à la cour.

"Tavernier, sers-nous ta meilleure piquette !"

Mon Avis.

Les auteurs de Block 109 et de Chaos team nous emmènent et c’est un peu une surprise, au temps de Richard Cœur de Lion et Philippe Auguste .Le cadre général se veut réaliste mais l’histoire est bel et bien une fiction. Ce que j’ai remarqué en premier, c’est l’ambiance qui règne dans ce 1er tome .Une atmosphère lourde, poisseuse et malfamée dans les bas-fonds parisiens. Le dessin de Ronan Toulhoat qui ne chôme pas avec 3 albums sortis en ce début d’année 2015 (Cet album-ci, le monde perdu T2 et Trains de légende T3) est très agréable à suivre, avec un bémol néanmoins, il vous faudra vous armer d’une bonne attention pour bien tout suivre. Perso, j’apprécie, on vit trop dans le confort, un peu de discipline et de rigueur ne peuvent pas faire du mal  surtout quand on affronte des hommes tels que le Triste Sir et sa clique !

J’ai bien aimé également le scénario, une sorte de thriller médiéval intelligent sans extravagance mais avec pas mal de finesse stratégique. Par contre, on connait finalement peu de choses sur la vie des protagonistes, je ne serais pas contre quelques révélations à leur sujet. 

Voilà, un bon premier tome qui lance bien cette série qui pourrait nous apporter d’agréables surprises par la suite !

A suivre assurément !

a07-3e78901.gifDessin

a07-3e78901.gifScénario 

a07-3e78901.gifGlobal

Samba

le roy des ribauds.JPG

 

Inscrivez-vous à la newsletter.