11/08/2014

Les Arcanes du midi-minuit Tome 11 L'Affaire des origines : Épisode 1 : Jim McKalan

Les Arcanes du midi-minuit,soleil,gaudin,trichet,perdriset,guillo,032014,8510,fantastique,montre,mirroir,mystereLes Arcanes du midi-minuit,soleil,gaudin,trichet,perdriset,guillo,032014,8510,fantastique,montre,mirroir,mystereScénario : Gaudin, Jean-Charles
Dessin : Trichet, Cyril
Couleurs : Perdriset, Luc Guillo, Yoann
Dépôt légal : 03/2014
Éditeur : Soleil Productions
ISBN : 978-2-302-03724-3

 

Voilà 10 épisodes que je suis les aventures de Jim et Jenna et que je suis plutôt satisfait de mes achats et de mes lectures. Les Arcanes du midi-minuit est une série qui a trouvé son rythme de croisière et qui ronronne bien tranquillement sans jamais me décevoir ou m'emballer outre mesure. C'est donc confiant que je me suis lancé dans la lecture de ce tome 11. Je n'attendais rien de particulier, juste une autre aventure plaisante à suivre et...... paf !!! Une grosse claque !!!

 

Jean-Charles Gaudin nous a délivré là un scénario béton de chez béton. Il se décide enfin à nous révéler les origines de ses deux héros. Ce tome 1 ce concentrant plus particulièrement sur Jim Mc Kalan, Suite à la disparition de Jim & Jenna les membres du Bureau Royal cherchent à savoir ce qu'il est arrivé à leurs amis. Cet épisode va nous permettre de lever le voile sur une partie du mystère qui entoure nos deux héros.

 

J'ai été emballé par cette BD !!! Le scénario est bien construit. Il m'a tenu en haleine du début à la fin. Jean-Charles Gaudin terminant ce tome par un cliffhanger qui m'a donné qu'une envie : connaître la suite. Les dessins de Cyril Trichet sont comme à l'habitude de bonne facture et très plaisants à regarder.

 

Merci messieurs de m'avoir fait cette bonne surprise et après 10 tomes d'avoir su faire rebondir et repartir mon intérêt pour votre série. Un lecteur des plus ravis et qui attend avec beaucoup d'impatience l'épisode 2.

 

 

Les Arcanes du midi-minuit,soleil,gaudin,trichet,perdriset,guillo,032014,8510,fantastique,montre,mirroir,mystere

Ma note :

Scénario : 9/10

Dessin : 8/10

 

Global : 8,5/10

 

Revedefer

18/07/2014

Les P'tits Diables Tome 17 Frère adoré chéri de mon cœur !

les p'tits diables,dutto,bekaert,soleil,032014,0710,jeunesse,humour,tom,nina,grippy,chat,angouleme,journal de mickey,soeur,frere,fratrie,famille,dessin animéles p'tits diables,dutto,bekaert,soleil,032014,0710,jeunesse,humour,tom,nina,grippy,chat,angouleme,journal de mickey,soeur,frere,fratrie,famille,dessin animéScénario : Dutto, Olivier
Dessin : Dutto, Olivier
Couleurs : Bekaert, Benoît
Dépôt légal : 03/2014  
Éditeur : Soleil Productions
ISBN : 978-2-302-03753-3
Planches : 46

 

 

Voilà 10 ans, et 17 tomes, qu’Olivier DUTTO a donné vie à Tom et Nina et que les P’tits Diables ravissent  enfants et parents aussi.  Cette série jeunesse a déjà enchanté plus de 800 000 lecteurs. Les P’tits Diables ont même remporté le prix du meilleur album jeunesse à Angoulême en 2005.  Leurs gags sont pré publiés dans le Journal de Mickey. Il existe même un dessin animé comportant 76 épisodes. Un 18ème tome sortira le 22 octobre 2014. Une série dérivée, Grippy, a même vu le jour cette année. Voir la chronique sur le blog  Une page facebook spéciale Les P’tits Diables a été ouverte : www.facebook.com/LesPtitsDiables.laBD  pour leur 10ème anniversaire.   

 

 

Voilà pour planter le décor concernant la sortie de Frère adoré chéri de mon cœur ! Qu'en est-il après lecture ?

 

les p'tits diables,dutto,bekaert,soleil,032014,0710,jeunesse,humour,tom,nina,grippy,chat,angouleme,journal de mickey,soeur,frere,fratrie,famille,dessin animéJ’ai beaucoup aimé cette nouvelle aventure de Tom et Nina. Comme à son habitude Olivier DUTTO nous sert des gags bien pensés.  Ici pas de vulgarité ou de gags pipi, caca, ce n’est pas le genre de la maison. Tout l’humour des P’tits Diables tourne autour des relations familiales, des chamailleries, entre un frère et une sœur. Ou de leur complicité quand il s’agit de faire tourner en bourrique leurs parents ou leur adorable chat Grippy.

 

Les P’tits Diables est vraiment une très bonne série jeunesse à partager en famille de 7 à 77 ans. Vivement la sortie du tome 18 !!!

 

 

les p'tits diables,dutto,bekaert,soleil,032014,0710,jeunesse,humour,tom,nina,grippy,chat,angouleme,journal de mickey,soeur,frere,fratrie,famille,dessin animéMa note : 7/10

 

Revedefer

15/07/2014

LIP des hèros ordinaires

lip des heros ordinaires,galandon,vidal,dargaud,melenchon,besancon,cfdt,cgt,conflit social,manifestation,montre,one shot,greve,syndicat,1973lip des heros ordinaires,galandon,vidal,dargaud,melenchon,besancon,cfdt,cgt,conflit social,manifestation,montre,one shot,greve,syndicat,1973Scénario : Galandon, Laurent
Dessin : Vidal, Damien
Dépôt légal : 03/2014  
Éditeur : Dargaud
ISBN : 978-2-505-01994-7
 Planches : 168
 

 

Comtois rends-toi. Nemi ma foi !!!!

 

LIP trois petites lettres qui ne parlent surement pas à grand nombre d’entre vous amis lecteurs. Mais trois petites lettres qui résonnement dans le cœur du fier Comtois que je suis. LIP, c’était une des fiertés industrielle de Besançon et de sa région. Les montres LIP c’étaient le top du top !!!  Une entreprise qui employait plus de 1300 salariés sur Besançon et Ornans. Un des fleurons de l’industrie horlogère. Une entreprise qui sera sacrifiée par ses actionnaires au nom de la sacro sainte rentabilité économique.

 

lip des heros ordinaires,galandon,vidal,dargaud,melenchon,besancon,cfdt,cgt,conflit social,manifestation,montre,one shot,greve,syndicat,1973,032014,0910Laurent GALANDON nous compte ici la première crise que subiront les LIP celle de 1973.  Les ouvriers et ouvrières, en plus grand nombre, de  LIP  se retrouvent confrontés à la décision de leurs actionnaires de détruire leur outil de travail. Ces Ouvriers et leurs organisations syndicales, CFDT et CGT, vont se mobiliser pour sauver leur entreprise.

 

Les ouvriers occupent l’usine empêchant ainsi les patrons de démanteler celle-ci. Ils mettent la main sur les stocks de montres, se constituant ainsi un trésor de guerre. Ils vont décider de s’auto gérer et de reprendre la production. Production qu’ils vont vendre par eux même. Ces mêmes ouvriers arriveront à réunir plus de 100 000 manifestants, à Besançon, le 29 septembre 1973, pour les soutenir dans leur combat contre le gouvernement et les actionnaires de LIP.

 

lip des heros ordinaires,galandon,vidal,dargaud,melenchon,besancon,cfdt,cgt,conflit social,manifestation,montre,one shot,greve,syndicat,1973,032014,0910

Laurent GALANDON signe là un magnifique roman graphique !!! Cette bande dessinée est un véritable reportage immergé au cœur de l’action d’un des plus grands mouvements ouvriers Français d’après guerre.  Laurent GALANDON, nous fait vivre ce conflit à travers l’histoire de Solange ouvrière chez LIP. Il va entremêler dans ce récit l’histoire avec un grand H et l’histoire de cette ouvrière somme toute banale.   Il profite aussi de ce récit pour nous éclairer sur  la condition faite aux femmes à cette époque. Solange va se battre pour son emploi mais aussi pour elle. Elle sortira profondément changée de ce conflit.  

 

lip des heros ordinaires,galandon,vidal,dargaud,melenchon,besancon,cfdt,cgt,conflit social,manifestation,montre,one shot,greve,syndicat,1973,032014,0910Laurent GALANDON a su ciselé un scénario béton de chez béton avec cette histoire !!! Il a aussi su s’entourer d’un dessinateur qui va sublimer cette histoire, Damien VIDAL.  Au premier abord ses dessins peuvent paraitre minimalistes, voire simplistes, que nenni !!! Ils vont à l’essentiel !!! Il n’y a pas pléthores de décors ou de détails justes ce qu’il faut pour accompagner la narration de l’histoire, sans détourner le lecteur du principal, les personnages. Il nous régale par la précision de son coup de crayon et sa maitrise du noir et blanc.  

 

LIP : Des héros ordinaires la méga grosse claque de cette année 2014 pour moi !!!! 

 

lip des heros ordinaires,galandon,vidal,dargaud,melenchon,besancon,cfdt,cgt,conflit social,manifestation,montre,one shot,greve,syndicat,1973,032014,0910Ma note :

Scénario : 10/10

Dessin : 8/10

 

Global : 9/10

 

Revedefer

07/07/2014

Rencontre sur la transsaharienne.

transsaharienne.jpgtranssaharienned.jpgAuteurs :Verdier/Christin

Editeur :Aire Libre

Sortie :03/2014.

Sur le sable.

 

Au même moment, en trois points du monde, des jeunes gens se préparent à partir. Pour Fanny, Nico et Lila, c'est le grand départ pour l'Afrique, où les attend une mission humanitaire ; Diop et Norbert quittent leur village africain pour une vie meilleure en Europe ou ailleurs ; Karim et Shafiq s'apprêtent quant à eux à prendre l'avion qui les mènera d'Arabie Saoudite au Sahara, où ils doivent participer à une chasse. Ils n'ont rien de commun, mais ils vont tous emprunter la Transsaharienne, cette route sans fin perdue au milieu du désert, étrangement propice aux rencontres les plus improbables. Dans cette zone imprécise et comme hors du temps, vont se nouer et se dénouer des liens entre des êtres que rien dans leur vie, leur parcours et leurs motivations ne prédisposait à se rencontrer. 

 

Carnet de voyage.

Cette BD, c’est d’abord un carnet de voyage pour l’Afrique. Fanny veut faire quelque chose « d’utile » dans sa vie alors quand deux de ces amis lui proposent un voyage humanitaire, elle saute sur l’occasion. Le problème, c’est que ce road movie est avant tout une aventure d’amateurs. Mais il sera aussi l’occasion de faire des rencontres, de croiser d’autres cultures .C’est un hymne à l’entre-aide avec une lueur d’humanité au milieu de nulle part.

On est bien loin des voyages intergalactiques de Valérian pour Christin. 

Le dessin semi réaliste de Verdier (Ultamate Agency) convient bien à ce style d’histoire. Dommage cette rigidité sur les scènes d’action.

 

Ce qui m’a un peu étonné avec ce récit, c’est l’accélération de la narration en fin de tome, comme si on devait boucler l’histoire précipitamment. En plus vu la fin, on s’attend logiquement à une suite donc cette accélération est d’autant plus étonnante.

Dommage aussi qu’on ne ressente pas plus le caractère de Fanny qui en a visiblement beaucoup mais qui reste calé dans les bulles.

Au final, un honnête road movie réaliste sans parti-pris plaisant à lire mais manquant par moment de charisme pour être totalement indispensable.

 

 

a07-3e78901.gifDessin 

a06-3e788fc.gifScénario

a06-3e788fc.gif Global 

Samba

rencontre sur la transsaharienne.jpg

 

 

Inscrivez-vous à la newsletter.

 

19/06/2014

Celui qui n’existait plus.

celui qui n'existait pas.jpgdsq.jpgAuteurs : Rodolphe et G.Van Linthout.

Éditeur : Vents d’Ouest.

Sortie : 03/2014.

Une nouvelle vie.

 

Norman Jones, américain de 40 ans, a une femme, deux enfants et un job qui rapporte. Oui mais voilà, Norman s'ennuie ferme. Arrivé à la moitié de son existence, il a l'impression d'avoir raté quelque chose, de ne pas avoir mené la vie qu'il s'imaginait. Il rêve d'une nouvelle chance, d'un nouveau départ. Le matin du 11 septembre 2001, il ne se rend pas au bureau, préférant paresser au lit avec sa maîtresse, et échappe ainsi à une mort certaine dans l'attentat du World Trade Center. Pour tous, il est mort. Alors pourquoi ne pas en profiter pour disparaître pour de bon, tout lâcher, partir à l'aventure et commencer cette nouvelle vie dont il rêve ? 

celui-qui-nexistait-plus-une-720x320.jpg

On the road again.

 

Après Mojo, Rodolphe et Georges Van Linthout nous emmènent une nouvelle fois sur les routes américaines dans un road movie existentiel (doublé d'un thriller !) alors que les plaies du 11 septembre viennent juste de s'ouvrir.

Voilà bien un titre que je n’ai pas vu passer malgré que j’apprécie Rodolphe et le bon Georges Van Linthout mais il n’est jamais trop tard pour rattraper cet oubli.

 L’histoire commence par une question que tout bon quadra s’est déjà au moins poser une fois dans sa vie « n’ai-je pas raté ma vie ? »

Et pourquoi ne pas partir loin à l’aventure ? Vivre enfin sa vie !

Avec le drame du 11 septembre, Norman à l’occasion d’effacer son nom des registres, le voilà parti sur les routes pour un road movie de folie selon lui. Ce sera l’occasion de visiter la mythique route 66 et de rencontrer des gens du coin. Cette balade à travers les USA est admirablement bien rendu par le dessin en noir et blanc du bon Georges Van Linthout. Ses aquarelles nous plongent vite dans le coté sombre de cette expédition. On en vient vite à bien réfléchir avant de tout quitter car c’est un peu à une descente en enfer que nous conte ce roman graphique. Décidément, la fuite semble impossible. 

Un petit regret néanmoins, la fin tragique est malheureusement bien trop évidente vu l’ouverture.

Voilà au final, une belle immersion dans la misère quotidienne ponctuée de solidarité mais aussi de coups bas. 

Ca m’a donné le cafard cette histoire. Moralité, pour tout laisser tomber, il vaut mieux bien le préparer !

 

a08-3e78906.gifDessin 

a06-3e788fc.gifscénario 

a07-3e78901.gif Global.

 

Samba.

Celui-qui-n_existait-plus-p.jpg

 

Inscrivez-vous à la newsletter.

 

01/06/2014

Les chroniques courtes (50).Boule à zéro T3 ,Badlands T1.

Badlands1.jpgBadlands1h.jpgBadlands 1. L'enfant-hibou  

 Scénario : Corbeyran, Éric

Dessin : Kowalski, Piotr

Couleurs : Folny, Aurore

Dépôt légal : 03/2014

Editeur : Soleil Productions

Pages : 48

New York 1880. La très jolie Pearl exhume les notes de son ancêtre Herman Ruiz-Tenguillo révélant la présence de force occulte maitrisées par les civilisations Amérindiennes. Flanquée de trois «  employés », l’Indien Meurs-Beaucoup, le black Sam et un pseudo érudit des sciences occultes(le sieur Labotte), Pearl est bien décidée à percer ce mystère. Une aventure qui les mènera bien au-delà de leurs cauchemars.  

 Le scénario est signé du très prolifique Eric Corbeyran. On l’a connu plus inspiré. Si l’aventure est menée tambour battant, le lecteur est loin d’être happé par cette pseudo chasse Lovecraftienne. Les protagonistes manquent cruellement de personnalité, le scénario est à la dérive dans un magma gluant de monstres et d’esprits. La fin n’appelle même pas à une quelconque envie de suite. Seul le dessin de Piotr Kowalski et les très belles couleurs d’Aurore Folny justifient la lecture de cet album. Mais sans grand enthousiasme. 

 a05-3e788c9.gif 

Tigrevolant

-----------------------------------------------------------

 

Boule à zéro3.jpgBoule à zéro3q.jpgBoule à Zéro Tome 3 Docteur Zita

 

 

 

Ce tome 3 ce déroule toujours à l’hôpital de La Gaufre. Il met en scène pour notre plus grand plaisir la petite Zita (Boule à Zéro) qui y combat une leucémie. Cette petite fille espiègle et pleine de vie, malgré sa maladie, nous entraîne dans les couloirs et les chambres de son hôpital à la rencontre des autres pensionnaires qui combattent la maladie ou se remettent d’un accident.  

  

Zidrou a su encore une fois nous ciseler, tel un orfèvre, un scénario béton !!! 

 

Boule à Zéro est une série classée jeunesse qui a  sa place dans votre bibliothèque même si vous n’êtes pas fan des séries jeunesses habituellement. Les sujets abordés ici par Zidrou : maladie, hospitalisation, regard des autres, racisme, vieillesse, mort, souffrance … sont loin des sujets abordés généralement dans les séries jeunesses. La gravité de la maladie de Zita est contrebalancé par sa gaieté et son coté joyeux luron.

 

 

Les dessins de Serge Ernst tout en rondeur donne de la chaleur aux personnages et ils atténuent le coté froid et aseptisé de l’hôpital.  

 

Cette série est absolument à lire et à faire lire au plus grand nombre de lecteurs possible !!!!  

 

 a08-3e78906.gif 

 

Revedefer
----------------------------------------------

21/05/2014

HERTZ - Tome 4: L'ombre de l'aigle.

Hertz, triangle secret, adam, Falque, gine, Convard, Glénat, 03/2014Hertz, triangle secret, adam, Falque, gine, Convard, Glénat, 03/2014Dessin : Eric Adam, Denis Falque, Christian Gine

Scénario : Didier Convard

Collection : Le Triangle Secret

Editions Glenat

Sortie 12/03/2014

56 pages

Prix conseillé : 14,50 €

ISBN : 9782723490962

Histoire, Franc-maçonnerie, aventure

 

Résumé (de l’éditeur) : En parcourant le journal intime de son ancêtre, Martin Hertz fait une découverte étonnante : André Hertz aurait été « l’ombre de l’Aigle », l’espion particulier de Napoléon Bonaparte ! Son récit commence le 16 juin 1815… Dissimulé sur les toits de la Tour de Londres, André Hertz observe des membres du gouvernement anglais s’échanger un parchemin susceptible de donner à Bonaparte la clé de la victoire finale. Faisant état de ses talents, il parvient à subtiliser le document et à se faufiler telle une ombre. De son côté, sans nouvelles de son espion, Napoléon marche vers Waterloo : Hertz doit à tout prix rejoindre son Empereur avant que celui-ci ne s’empale sur les armées de l’Alliance. Mais il va devoir passer à travers les lignes ennemies et la fureur du combat…

 

Hertz, triangle secret, adam, Falque, gine, Convard, Glénat, 03/2014

 

Mon avis : Les séries estampillées « Triangle Secret », je suis preneur. Je les achète systématiquement chez mon libraire les yeux fermés. Ce tome 4 nous raconte l’histoire d’André Hertz via son journal intime. Didier Convard réussit à chaque fois à relancer l’intérêt. Ici, on côtoie Napoléon himself depuis la bataille de Waterloo jusqu’à son exil sur l’ile de Sainte-Hélène. Mais Convard va relire l’Histoire avec un grand H pour la mettre à sa sauce. Nous rentrons à partir de là dans l’histoire fiction à la limite de la vérité historique. C’est très habile comme procédé et je suis demandeur de ce genre de récit.

 

Hertz, triangle secret, adam, Falque, gine, Convard, Glénat, 03/2014

 

Au niveau du dessin, rien ne change. Toujours ce dessin typique, pas franchement beau, mais efficace. C’est un découpage classique et simple. Rapidement, on n’y fait plus attention car c’est le scénario qui est le moteur de la série. A noter qu’André Julliard se charge toujours de la couverture de l’album, c’est sa seule contribution dans l’album.

 

Hertz, triangle secret, adam, Falque, gine, Convard, Glénat, 03/2014

 

La fin de l’album laisse le lecteur sur un coup de théâtre qui va laisser le lecteur sur sa faim en attendant la suite. C’est la frustration perpétuelle. Il n’empêche qu’il s’agit d’une série de fond qui continue à avoir son public fidèle. J’ai bien aimé mais je radote la même chose à chaque album de la série qui sort…C’est une formule qui fonctionne à plein et reste une référence en la matière.

 

Dessin :             7,0/10

Scénario :          8,0/10

Moyenne :          7,5/10

 

Capitol

Hertz, triangle secret, adam, Falque, gine, Convard, Glénat, 03/2014

25/04/2014

SUCCUBES - Tome 4: Messaline.

Succubes, Messaline, Mosdi, Dominici, Soleil, 03/2014Succubes, Messaline, Mosdi, Dominici, Soleil, 03/2014Dessin : Marco Dominici - Scénario : Thomas Mosdi

Editions Soleil

Collection : Secret du Vatican

Sortie : 19/03/2014

48 pages

Prix conseillé : 12,90 €

ISBN : 9782302037496

Histoire, Rome, aventure, ésotérisme.

 

Résumé (de l’éditeur) : Rome, 48 après J.-C. Parfois surnommée la "putain impériale", il est peu de femmes à avoir laissé dans l’Histoire, une empreinte aussi sulfureuse. Mariée dès son plus jeune âge à l’empereur Claude, de loin son aîné, Messaline se démarque par sa fureur de vivre, son appétit sexuel insatiable, son goût pour le pouvoir et le luxe. Esprit libre mais d’un tempérament cruel et manipulateur, elle n’hésite pas à soumettre ou à éliminer tous ceux qui lui portent ombrage. Ses crimes sont si nombreux qu’en établir la liste est impossible. Placée dans le lit de Claude par l’Ordre des Filles de Lilith, en lutte contre la mystérieuse Confrérie des Chasseurs, Messaline ne tarde pas à vouloir se défaire des liens secrets qui l’entravent.
Des bas-fonds de Rome, au palais impérial, en passant par les fabuleux jardins de Lucullus, commence alors un combat sans merci où se mêlent complots, trahisons et volupté. Messaline ne pourra pas échapper à sa destinée

Succubes, Messaline, Mosdi, Dominici, Soleil, 03/2014


Mon avis : Tome 4 de la série Succubes dans la collection « Les Secrets du Vatican » (il faudra qu’on m’explique le rapport avec Messaline). L’avantage de cette collection, c’est qu’on n’est pas obligé de suivre les différents tomes puisqu’ils sont indépendants l’un de l’autre. C’est à chaque fois une autre histoire à une autre époque de l’Histoire.

 

Succubes, Messaline, Mosdi, Dominici, Soleil, 03/2014

 

Ici, on se retrouve à l’époque de Messaline qui a été placée dans le lit de l’empereur Claude par l’ordre des filles de Lilith (tout un programme !) qui combat pour la reconnaissance des femmes au plus haut niveau de la société. Les femmes œuvrent donc à l’accomplissement d’un vaste plan aux objectifs occultes (sic !). Cela nous vaut donc une sombre histoire d’alcôves, de pouvoir, de manipulations au temps des Romains.

 

Succubes, Messaline, Mosdi, Dominici, Soleil, 03/2014

 

Le dessin est plus que correct. Messaline et ses copines sont bien dessinées. Cela tient la route. Je suis moins fan de la colorisation, question de goût. Quant au scénario, il raconte la vie dépravée de Messaline, une femme de pouvoir, et qu’il faut surveiller comme le lait sur le feu…La narration est classique comme la mise en images et la construction de l’intrigue.

 

Succubes, Messaline, Mosdi, Dominici, Soleil, 03/2014

 

C’est du bon travail, vite lu, apprécié sans plus, et surtout bien vite oublié. Cette série manque franchement d’une unité et d’un ressort qui donnerait un dynamisme à cette production sans grand relief. Lecture de fin de week-end de Pâques et encombrement dans les bacs des libraires. A quand la décroissance des sorties en bande dessinée ?  

 

Dessin :             7,0/10

Scénario :          7,0/10

Moyenne :        7,0/10

 

Liens vers le site de l’éditeur Soleil : ICI.

 

Capitol

 

Succubes, Messaline, Mosdi, Dominici, Soleil, 03/2014

 

23/04/2014

Un petit livre oublié sur un banc

un petit livre oublié sur un banc,jim,mig,bamboo,grand angle,comédie romantique,bookcrossingun petit livre oublié sur un banc,jim,mig,bamboo,grand angle,comédie romantique,bookcrossingScénario : Jim

Dessin : Mig

Couelurs : Delphine

Editeur : Bamboo

Collection : Grand angle

date de sortie : mars 2014

48 pages

genre : comédie romantique

 

Vous avez un message

 

Camélia est une jeune femme qui voit la routine s'installer tout doucement dans sa vie. Son compagnon est plus préoccupé par les nouvelles technologies que par son couple et ses collègues de boulot sont superficielles et sans grand intérêt. Sa vie va changer le jour ou elle trouve un livre abandonné sur un banc. Elle y découvre une dédicace invitant à le prendre, le lire et le déposer ensuite dans un lieu public pour un prochain lecteur. Elle découvre aussi que certains mots sont entourés et forment un message, éveillant sa curiosité ...

Camélia se prend au jeu et suit les consignes. Cette expérience anodine la mènera plus loin qu'elle n'aurait pensé, et elle mettra tout en œuvre pour retrouver l'auteur des messages qui parsèment le livre.

un petit livre oublié sur un banc,jim,mig,bamboo,grand angle,comédie romantique,bookcrossing



Jim (Une nuit à Rome, Une petite tentation) est en passe de devenir l'auteur spécialiste d'histoires contemporaines mettant en scènes de jeunes adultes en proie à l'ennui ou la routine. Avec un petit livre oublié sur un banc, il surfe sur le phénomène du bookcrossing qui consiste à partager les livres en les abandonnant dans des lieux publics pour leur donner une seconde vie. Certains livres auraient ainsi fait le tour du monde ...

 

A travers une intrigue toute simple, Jim nous propose une comédie romantique des plus sympathiques pleine de tendresse. A l'heure du tout connecté, l'histoire de Camélia nous rappelle qu'il n'y a pas que le numérique dans la vie et qu'il est possible de communiquer autrement qu'avec des machines, qui plus est de manière ludique, voire enivrante. C'est ce qu'il se passe pour la pimpante Camélia qui trouve là matière à mettre un peu de piment dans sa vie en transformant cette expérience en véritable enquête.

 

Mais que cette enquête est lente ! L'histoire est plaisante, le personnage attachant, on sourit des maladresses de l'enquêtrice en herbe, on la suit volontiers dans sa quête, notre curiosité est titillée par cet énigmatique messager, mais l'ennui s'installe vite au cours de la lecture. Le tout manque de relief et ce premier tome donne l'impression de n'être qu'une mise en place. Prendre 48 pages pour faire une mise en place sur une histoire prévue en deux volumes, c'est un peu du gâchis. Ce genre d'histoire gagnerai vraiment à être publiée en un seul volume.

 

Mais Jim sait y faire et, comme un écolier du fond de la classe se réveille au son de la cloche sonnant la récréation, il nous réveille sur la fin avec un rebondissement salvateur qui nous fait remettre les pieds dans ce jeu de piste.

un petit livre oublié sur un banc,jim,mig,bamboo,grand angle,comédie romantique,bookcrossing

Mig (Sam Lawry, Le messager) aux crayons et Delphine aux pinceaux sauvent les meubles en donnant à l'ensemble un ton léger et aéré. Dans un style épuré et simple, les personnages sont très réussit et les expressions et attitudes très vivantes. Les couleurs douces et chaleureuses de Delphine apportent à l'ensemble un ton élégant et apaisant.

 

En arrière plan de l'intrigue, le lecteur pourra réfléchir sur l’intérêt de conserver des livres dans sa bibliothèque. Est-ce bien raisonnable d'entasser sur des étagères des centaines de livres qu'on ne relira pour la plupart jamais ? J'écris ces lignes entouré d'étagères croulant sous les BD, et je me pose de temps en temps cette question ...

 

Cette forme de partage du livre est intéressante, et l'idée me plait de savoir qu'un livre vit en circulant de mains en mains au lieu de s'éteindre sur une étagère.

 

J'attends une suite un peu plus dynamique qui me permettra de rehausser la moyenne de cette histoire sympathique.

 

Ma note : 6,5 /10

Loubrun

 

 

un petit livre oublié sur un banc,jim,mig,bamboo,grand angle,comédie romantique,bookcrossing

 

Inscrivez-vous à la newsletter

 

21/04/2014

La malédiction des sept boules vertes T1 :le voyageur imprudent.

album-cover-large-22881.jpgm7bv1-int-hd-1.jpgAuteurs :Parcelier et Epié

Editeur : Paquet

Sortie : 03/2014

 

Chemin faisant.

Une très ancienne légende raconte que si quelqu’un parvenait à rassembler trois des sept boules vertes créées par Hori, il hériterait de tous les pouvoirs... Dans un royaume étrange, où se trouve une immense foret au beau milieu d’une clairière perdue, vit Guilio. Ce dernier ne cesse de rêver de voyages, de terres inconnues et d’aventures. Un jour, son faucon Izard lui ramène un étrange objet, dont Guilio ne connait ni la provenance, ni la matière. Prenant cet objet pour une preuve de l’existence d’un monde par-delà̀ l’immense foret, Guilio décide de partir à l’aventure. Un soir, dans une auberge, il apprend l’existence d’un immense chemin, le seul à partir de la clairière, un chemin qui ne semble pas avoir de fin, mais qui est là depuis bien longtemps, un chemin dont personne n’est jamais revenu. Guilio voit là sa chance. Son premier but sera de se trouver un compagnon de voyage, car on ne part pas seul à l’aventure...

 

A mi-chemin

Voilà bien un service de presse qui a trouvé son chemin tout seul pour arriver à la rédaction de SambaBD alors qu’on n’avait rien demandé. Lâchement, tous mes autres chroniqueurs ont passé leur chemin pour cet album mais ne reculant devant aucune foret même immense, j’ai pris mon bâton de pèlerin pour décortiquer cette série sortie initialement chez Casterman de 1988 à 1991 en 5 tomes. 

Il faudra demander aux éditions Paquet pourquoi ils  ont voulu dépoussiérer cette série en réalisant une nouvelle colorisation faite par Samuel Epié ?

C’est avec un peu de nostalgie qu’on redécouvre donc un style de dessin presque désuet (celui  de Laurent Parcelier se consacrant maintenant uniquement à la peinture). De la ligne claire pour certains, pour moi du  Willy Vandersteen , le papa de « Bob et Bobette ».

L’univers s’avère être très original et décalé baignant dans une atmosphère très étrange et parfois onirique. Je ne vais pas y aller par 4 chemins, c’est étonnant voir spécial comme album surtout que la finalité de l’affaire nous échappe complètement pour le moment. Chemin faisant, on tourne les pages car comme notre héros, on a envie de savoir ce qu’il y a au bout du chemin. La lecture est donc assez entraînante. Je pense bien poursuivre mon chemin par curiosité. L’avenir nous dira si j’aurais dû passer mon chemin ou pas.

 

a06-3e788fc.gifDessin 

a06-3e788fc.gifScénario 

 a06-3e788fc.gifGlobal.

 

Samba.

m7bv1-int-hd-2.jpg

 

Inscrivez-vous à la newsletter.