28/03/2017

Ajin - tome 8

Ajin t8.jpgScénario : Gamon Sakuraï
Dessin : Gamon Sakuraï
194 pages
Date de sortie : 15 février 2017
Genre : fantastique

 

 

 

 

Présentation de l'éditeur

Kei Nagai a choisi le siège de Forge sécurité comme arène pour affronter Sato et ses complices. Deux des onze personnalités visées par le groupuscule terroriste serviront d’appât, dans ce plan qui se met en action dès l’arrivée du commando ajin dans les locaux.
Menés par Tanaka, les immortels progressent rapidement dans les étages, loin de se douter qu’ils devront bientôt faire face à l’unité spéciale formée par Kei, Tosaki et leurs subordonnés. Les échanges de tirs entre mortels et immortels s’intensifient et les balles fusent de tous côtés dans cette tour désormais isolée de l’extérieur…

 

 

"Le hacker comprendra alors que tout ne se déroule pas comme prévu..."

 

Mon avis

Après une petite pause dédiée à la réflexion et à la stratégie dans le précédent volume, voilà nos deux clans d'immortels qui passent à nouveau à l'action. Le groupe de Kei s'installe dans le siège de Forge Sécurité pour y attirer Sato et ses sbires. Le piège fonctionne mais Sato a plus d'un tour dans son sac et ne s'en laisse pas compter si facilement. Le lecteur n'a plus qu'a mettre son cerveau sur off et compter les points. Ça défouraille dans tous les sens et l'intrigue n'avance pas tellement. L'auteur nous avait pourtant habitués à avoir quelques bribes d'informations dans chaque volume permettant de maintenir l'intérêt du lecteur en éveil.

Bon, on a quand même envie de connaitre la suite, mais il ne faudrait pas nous faire trop languir et il serait temps de faire avancer d'un bon pas cette intrigue qui commence à dangereusement trainer en longueur.

 

 Loubrun

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

a05-3e788c9.png

 

a08-3e78906.png

 

a06-3e788fc.png

 

 

ajin,gamon sakurai,fantastique,manga,seinen,610,032017

 

 

 les autres tomes

ajin,gamon sakurai,fantastique,manga,seinen,610,032017ajin,gamon sakurai,fantastique,manga,seinen,610,032017ajin,gamon sakurai,fantastique,manga,seinen,610,032017ajin,gamon sakurai,fantastique,manga,seinen,610,032017ajin,gamon sakurai,fantastique,manga,seinen,610,032017ajin,gamon sakurai,fantastique,manga,seinen,610,032017

 

 

 


ajin,gamon sakurai,fantastique,manga,seinen,610,032017 

27/03/2017

Le Troisième Gédéon T1

sans-titre.pngle-troisieme-gedeon-extrait1.jpgAuteur : Taro Nogizaka

Editeur : Glénat - Collection Seinen

Genre : Historique romancé

208 pages

Sortie : le 8 mars 2017

 

Avis de l'éditeur :

À la veille de la Révolution, Gédéon rêve de représenter le Tiers-État aux états généraux pour sauver la France de la misère. Georges, duc de Loire, n’aspire quant à lui qu’à détruire l’ordre établi. Quel avenir la rencontre de ces deux hommes apportera-t-elle à la France ?

 

Mon avis :

 Voici le moment de retrouver l'un des auteurs japonais les plus talentueux de ces dernières années, à savoir Taro Nogizaka, déjà connu pour sa série Team Mediacal Dragon, portant sur le thème hospitalier, mais surtout pour son précédent chef-d’œuvre La Tour Fantôme dont l'intrigue ficelée brillamment, propulsait le lecteur dans un dédale d'adrénaline à quasi chaque page de lecture. (Chers lecteurs, vous pouvez de ce pas lire les différentes chroniques de La Tour Fantôme, également repris sur Samba BD).

Nous voici, pour le coup, plongés avec cette nouvelle série, Le Troisième Gédéon en exactement l'an 1788, où deux hommes au destin fort distant vont illuminer une France en très mauvaise posture.

D'une part, Gédéon Aymée, à l'origine d’illustrations peu orthodoxes, dessine des croquis portant atteinte aux bonnes mœurs. Ces écrits érotiques dévoilant Marie Antoinette & Madame de Lignac ne sont pas du goût des nobles, incarcérant l'artiste et son graveur, Mr Alain Teviller, dans un cachot.

Certes, mal vu par les autorités, il n'empêche, le Marquis Arnauld aussi fourbe que fine lame espère convaincre Gédéon d’utiliser son talent au service des riches. Car ses dessins érotiques aussi précis et aguicheurs soient-ils ne présentent qu'une infime partie de son potentiel. L'homme est surtout connu pour ses talents d'attirer les foules par ses discours prenants, qui de fait, le place sur un piédestal par les gens du peuple, voyant en lui une forme de Messie.

Sauf que tout bon orateur qu'il est, il refuse catégoriquement le jeu vicieux et abjecte des nobles. Lui-même, dont l'existence faillit lui couper les ailes durant son jeune âge, provenant d'une misère profonde, et donc voué à une mort certaine, n'a vu sa vie sauvée que miraculeusement.

Afin d'éviter des bouches inutiles à nourrir, les nouveaux-nés sortant du ventre de leur mère, finissent quelques instants plus tard étouffés et enterrés. Un triste sort évité de justesse par un homme riche qui l'acheta pour quelques piécettes.

Recueilli par des nobles, il séjourna dans l'opulence et se créa un lien solide avec un jeune garçon nommé Georges, le fils de celui qui le racheta. Malencontreusement, un accident le fait fuir, sa vie étant menacée.

Des années plus tard, face au dilemme atroce que le Marquis Arnauld inflige à Gédéon (travailler à sa botte ou voir sa fille mourir pendue sur la place publique), un mystérieux guerrier à cheval intervient, et sauve d'une mort certaine Solange, la fille de Gédéon.

Ce jeune homme à la prestance féminine, n'est autre que Georges, Duc de Loire, ancien ami de Gédéon.

Ce Troisième Gédéon commence en force avec des ingrédients d'une rare efficacité pour entamer une nouvelle série.

Une fois encore, Taro Nogizaka démontre son talent et son génie. Tout y est pour satisfaire un public savourant des mets onctueux et délicats, parmi cette foule innombrable de nouvelles séries.

On retrouve des similitudes frappantes avec ses protagonistes de La Tour Fantôme. Le duo composé de Gédéon et de Georges de Loire, rappelle sans peine celui composé par Taichi et Tetsuo, qui durant 9 tomes ont su tenir le lecteur en haleine.

Des points communs pertinents se notent aussi bien d'un point de vue visuel, que sur leur personnalité : Le profil de Georges de Loire provient d'un même parallélisme que celui de Tetsuo, chacun offrant un tempérament à double courant. Tous deux semblent hermaphrodites et l'auteur joue en permanence sur ces caractères hommes - femmes avec une facilité consternante.

Chaque page se décortique et se lit avec une fluidité consternante. La qualité graphique et le découpage s’accordent à la perfection avec la trame.

Seul bémol se note sur les pages comprenant un nombre de cases trop élevées. Plus ses cases sont petites, plus le trait semble brouillon, mais rassurez-vous, cela ne dénote pour ainsi dire en rien la qualité impressionnante de cet album.

Ce 1er opus commence donc en force. On tient certainement un nouveau bijou entre nos mains. Attendons la suite afin de se prononcer, si il s'agit ou non, d'un nouveau chef-d’œuvre!

 

le troisième gédéon,taro nogizaka,glénat,810,historique romancé,032017

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

le troisième gédéon,taro nogizaka,glénat,810,historique romancé,032017

 

le troisième gédéon,taro nogizaka,glénat,810,historique romancé,032017

 

le troisième gédéon,taro nogizaka,glénat,810,historique romancé,032017

 

 

Coq de Combat

 

24/03/2017

Moses Rose - tome 3 - El Deguello

Moses rose T3.jpgmoses rose T3 pl.PNGScénario : Patrice Ordas, Patrick Cothias
Dessin : Christelle Galand
Éditeur : Bamboo Édition
48 pages
Date de sortie :  1er mars 2017
Genre : western

 

 

 

Présentation de l'éditeur

Louis « Moses » Rose est victime d’un procès truqué. Condamné à mort, il parvient à s’évader grâce à ses compagnons. Pourtant, les politiques qui ont ourdi l’affaire depuis Washington décident de calmer un jeu risquant de se retourner contre eux. Mais Masseria, leur homme de main sicilien, a des intérêts personnels à défendre et poursuit Moses et ses compagnons jusque dans les ruines de l’Alamo. Tout y a commencé. Tout doit y finir au cours d’un ultime affrontement au terme duquel disparaîtra une certaine idée de l’Amérique et des hommes qui l’ont faite.

 

"Le lieutenant Rose est de ceux qu'il faut tuer plusieurs fois, Général"

 

 

Mon avis

 

Dernier acte de cette curieuse trilogie qui se termine à peu près comme elle avait commencé, c'est à dire dans un imbroglio d'intrigues aux liens pas toujours évidents à cerner. L'originalité du thème abordé et de l'évènement historique évoqué n'auront pas suffit à élever ce western ni à lui donner ce souffle aventureux que l'on attend sur ce genre de récit. Pourtant les rebondissements ne manquent pas ! Mais peut-être justement y en a-t-il trop, mêlant trop de personnages aux intérêts divergents ou convergents – on finit par ne plus trop savoir – empêchant le lecteur d'avoir une quelconque empathie pour qui que ce soit. Même le pauvre Rose, victime d'une sombre machination et d'un procès truqué, ne provoque la moindre émotion chez le lecteur.

Christelle Galland ne s'en tire pas trop mal avec un dessin qui, sans être renversant, aura progressé sur les trois albums. Les maladresses du début ont quasiment disparu et l'on peut noter le soin apporté aux expressions des visages et aux mises en scènes.

Au final, à vouloir trop en faire ou en dire, il semble que sur cette série les auteurs soient passés à côté de leur scénario nous offrant une histoire aux allures alléchantes mais finalement assez décevante.

 

Loubrun

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

moses rose,cothias,ordas,galland,bamboo,grand angle,western,mafia,fort alamo,032017,410

 

moses rose,cothias,ordas,galland,bamboo,grand angle,western,mafia,fort alamo,032017,410

 

moses rose,cothias,ordas,galland,bamboo,grand angle,western,mafia,fort alamo,032017,410

 

Les autres tomes

moses rose,cothias,ordas,galland,bamboo,grand angle,western,mafia,fort alamo,032017,410moses rose,cothias,ordas,galland,bamboo,grand angle,western,mafia,fort alamo,032017,410
 

20/03/2017

Les grandes batailles navales, la bataille de Jutland.

les grandes batailles navales la bataille du Jutland.jpgjutland.jpgScénario : Jean-Yves Delitte.
Dessin : Jean-Yves Delitte.
Éditeur : Glénat.
Sortie : 15 mars 2017.
56 pages.
Genre : Guerre.

 

 

Le résumé éditeur.
31 mai 1916. Après plus de deux ans d’attente et plusieurs occasions manquées, la Royal Navy anglaise, dont la Grand Fleet est commandée par le vice-amiral John Jellicoe et l'escadre des croiseurs de bataille par le vice-amiral David Beatty, contraint les Allemands à une grande confrontation navale en mer du Nord au large des côtes danoises du Jutland. 


« N’ayez pas d’inquiétude, mon commandant, aucun fridolin ne pourra approcher notre flotte sans gouter aux obus de notre Charly ! On va vous les pulvériser, tous ces fridolins ! ».

les grandes batailles navales,la bataille du jutland,delitte,glénat,032017,610,guerre

 

Mon avis.

Expert en la matière, Jean-Yves Delitte propose avec cette nouvelle collection de vous plonger au cœur des plus grands batailles navales de l’histoire, de l’antiquité à la seconde guerre mondiale.
Privilégiant la narration à travers le regard des anonymes, on nous invite à vivre la fureur de ces combats de l’intérieur.
J-Y Delitte va assurer le scénario et les illustrations de tous les albums et déléguera son rôle de dessinateur sur certain tome de cette collection. Ainsi, Dénis Béchu, Federico, Nardo,Christian Gine, Philippe Adamov et Roger Seiter feront partie de cette aventure.

En fin de chaque album, vous trouverez aussi un cahier didactique de 8 pages illustré par des cartes et documents d’époque pour apporter un éclairage scientifique, tactique et historique.
On débute donc avec la bataille de Jutland qui a été la dernière grande confrontation maritime de la 1ère guerre mondiale.

Une énorme canonnade avec des navires aux allures massives admirablement dessinés par sieur Delitte. Je me suis arrêté sur ses superbes illustrations de navires (parfois en double page). On est aussi servi sur le contenu technique des vaisseaux mais on ne peut pas dire que l’émotion soit de mise.
Dommage !

Jutland.PNG

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

a05-3e788c9.gif

  a08-3e78906.gif  

a06-3e788fc.gif

Samba.
Inscrivez-vous à la newsletter.

17/03/2017

Survivants, anomalies quantiques, épisode 5

survivants.jpganomalies quantiques.jpgAuteur : Léo
Editeur : Dargaud.
Sortie : 17 mars 2017.
56 pages
Genre : science-fiction.

 

 

 

Le résumé.
Quand il n’y plus d’espoir, plus de solution. Il vous reste un recours, un seul, prendre une douche ! Et appelez l’agence SOS détresse extra-terrestre !

« Je me sens comme dans un film de science-fiction. Votre technologie est si en avance sur la nôtre ».

Mon avis.

Douche froide, douche écossaise ou douche italienne, vous saurez tout sur les jets d ‘eau en milieu hostile. L’hygiène et la cause féminine sont copieusement arrosés dans cet ultime tome des survivants. La recette du bain-marie ou plutôt du bain-Léo est connue, archi-connue même, mais on se laisse avoir à tous les coups. De l’exotisme, des animaux étranges, des douches, des mystères, de l’aventure, des étranges rencontres, voilà le menu qu’on apprécie à chaque visite des mondes d’Aldébaran.
Sinon, à quoi aspirent nos voyageurs interstellaires à la fin de l’album ?
A de la bière et à des frites ! Comme quoi les belges ont tout compris depuis longtemps. Et dire que les anglais appellent ça des french fries, quelle honte !

Survivants_625x220.jpg


Samba

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

a07-3e78901.gif

 

a07-3e78901.gif

 

a07-3e78901.gif

 

Tous les albums de cette série en un seul clic.
survivants,léo,les mondes d'aldébaran,dargaud,science-fiction,032017,710

15/03/2017

The last contract

the last contract, ankama, brisson, estherren, polar, thriller, tueurs, réglement de comptes, 5/10, 03/2017the last contract, ankama, brisson, estherren, polar, thriller, tueurs, réglement de comptes, 5/10, 03/2017Scénario : Ed Brisson
Dessin : Lisandro Estherren
Éditeur : Ankama
112 pages
Date de sortie :  3 mars 2017
Genre : polar, thriller

 

 

 

Présentation de l'éditeur

Après une vie passée comme tueur à gages, un vieil homme profite d’une retraite paisible en compagnie de son chien. Mais lorsque la liste de ses contrats pour un boss mafieux est révélée par un mystérieux maître-chanteur, il est obligé de faire face aux démons du passé et de revenir aux affaires. Alors qu’il se bat pour survivre et protéger ceux qui sont exposés par cette liste, le vieux tueur fait tout pour découvrir l’identité du maître-chanteur, sans se soucier de ce qui l’attend au bout du chemin.

 

 

 

"Encore ? J'en ai ma claque de voir des gens sortir des flingues."

 

 

 

Mon avis

 

Après avoir écrit des récits de science-fiction ou d'anticipation (Sheltered, Comeback, Cluster), Ed Brisson, qui a commencé sa carrière d'auteur de BD comme lettreur freelance, se met au bon vieux thriller noir. Mélangeant road trip et histoire de vengeance, cet album est loin de révolutionner le genre mais reste très efficace grâce à une dynamique narrative soutenue, un rythme endiablé et des dialogues bien piquants. Pas un instant de répit n'est accordé aux protagonistes et au lecteur. Les balles fusent, le sang coule allègrement et les actes de violences deviennent quasiment la norme ... Comme dans les films de Tarantino ou de Scorcese, Ed Brisson ne s'embarrasse pas et n'a pas l'intention de faire dans la dentelle. Après tout, c'est bien logique, nous avons affaire à des tueurs de la pire espèce qui même après 20 ans de retraite ont gardé leurs vieux réflexes.

Dommage que dessin et couleur ne soient pas à la hauteur. Le trait approximatif de Lisandro Estherren n'est pas des plus attirants et donne une impression trop brouillonne. Les couleurs blafardes enfoncent le clou et font penser à une BD des années 80 ... Pas top !

The last contract, c'est une histoire de papy flingueur efficace et sanguinolente qui aurait bien supporté une mise en image plus chatoyante.

Loubrun

 

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

the last contract, ankama, brisson, estherren, polar, thriller, tueurs, réglement de comptes, 5/10, 03/2017

 

the last contract, ankama, brisson, estherren, polar, thriller, tueurs, réglement de comptes, 5/10, 03/2017

 

the last contract, ankama, brisson, estherren, polar, thriller, tueurs, réglement de comptes, 5/10, 03/2017

 

 

 

 

 

 

 

 


 

14/03/2017

Une génération française T1/6 Nous vaincrons !

une génération française.jpguneGenerationFrancaiseT1-4.jpgScénario : Thierry Gloris.
Dessin : Eduardo Ocana.
Éditeur : Soleil.
Sortie : 8 mars 2017.
48 pages.
Genre : guerre.

 

 

 

Le résumé.
Martin Favre est étudiant à la faculté de langue de la Sorbonne. Il habite une chambre de bonne d’un grand hôtel particulier, et donne des cours aux lycéens des beaux quartiers, ce qui lui assure un niveau de vie très convenable. Séducteur, il virevolte des serveuses du quartier Latin, aux mères de ses élèves. Quand la guerre éclate, Martin tombe des nues.

« Mais le fond de l'air était encore doux. Je refusais d'entendre les bruits de bottes en plongeant dans les jupons des filles. »

Mon avis.

Comment réagir face à des événements qui bouleversent radicalement une société ? Lutter ou subir ? Dans cette série chorale s’incarnent, en trois personnages principaux, trois attitudes de la population française face à l‘Occupation nazie : l’exil et la lutte armée suite à l’appel du Général de Gaulle ; la collaboration dans les traces du maréchal Pétain ; la Résistance. Une génération française constitue un panorama général de la société française d’avant-guerre, où se dessinent 3 choix de vie, façonnés par l’histoire familiale des héros et par le tournant de l’Histoire.

On suivra donc un des trois personnages sous le format d'un diptyque, six albums au total avec le même scénariste,Thierry Gloris ,aux manettes.

Ce 1er tome nous permet de suivre une sorte de Bebel préférant les jupons des filles aux canons d'Hitler (on peut le comprendre). Un personnage attachant avec une bonne dose de bagout qui est donc notre fil conducteur pour suivre l'avant guerre, la drôle de guerre et le fiasco de la bataille de France .
Au dessin, l'espagnol Ocana (Messiah complex) rend une copie très honorable, j'ai même trouvé qu'il s'améliorait à fur et à mesure que l'artillerie tonnait. On retrouvera Martin Favre au tome 4 .
Au final, une lecture très agréable, rien de bien révolutionnaire ( l'aspect historique est bien respecté) mais on tourne les pages de cette BD avec intérêt . Un peu comme un village français où on aborde cette période via le destin de gens «ordinaires » qui se révèle souvent très surprenant et plein de rebondissements.
Curieux de connaître les deux autres protagonistes de cette génération française.

uneGenerationFrancaiseT1-1.jpg


Samba.
Inscrivez-vous à la newsletter.

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

a07-3e78901.gif

 

a07-3e78901.gif

 

a07-3e78901.gif