25/08/2013

Les Petites Chroniques (26) : Le cycle de Cyann – Tome 5, Loup de pluie Tome 2, American Tragedy - L'Histoire de Sacco & Vanzetti

Le cycle de Cyann –Tome 5 : Les couloirs de l’Entretemps

le cycle de cyann,bourgeon,lacroix,12bis,102012,sf,science fiction,aventure,710,loup de pluie,pellejero,dufaux,dargaud,092013,western,610,american tragedy,sacco,vanzetti,calvez,042012,delcourt,histoire,etat unis,syndicat,syndicalismele cycle de cyann,bourgeon,lacroix,12bis,102012,sf,science fiction,aventure,710,loup de pluie,pellejero,dufaux,dargaud,092013,western,610,american tragedy,sacco,vanzetti,calvez,042012,delcourt,histoire,etat unis,syndicat,syndicalismeConception : Bourgeon & Lacroix – Réalisation : Bourgeon
Editions 12bis
Sortie : 11/10/2012
68 pages
Prix conseillé : 15,00 €
ISBN : 9782356483232
Science fiction, Aventure.

Mon avis : Ma pile d’albums à lire diminue mais je ne suis pas encore à sec… Je viens d’enfin lire le tome 5 du Cycle de Cyan paru en octobre 2012 ! Rien de changé par rapport aux autres tomes. Je n’accroche pas vraiment à l’histoire. La science fiction à la sauce Bourgeon et Lacroix n’a pas beaucoup d’effet sur moi… Le dessin de Bourgeon est toujours excellent mais toutes les péripéties du scénario me paraissent bien compliquées. Difficile de s’y retrouver et de retrouver le fil de l’histoire. Je n’ai pas retrouvé le souffle des « passagers du vent » ou des « compagnons du crépuscule ». Encore un tome et c’est fini…

Moyenne : 7,0/10


Capitol

 

*************************

 

Loup de pluie Tome 2


le cycle de cyann,bourgeon,lacroix,12bis,102012,sf,science fiction,aventure,710,loup de pluie,pellejero,dufaux,dargaud,092013,western,610,american tragedy,sacco,vanzetti,calvez,042012,delcourt,histoire,etat unis,syndicat,syndicalismele cycle de cyann,bourgeon,lacroix,12bis,102012,sf,science fiction,aventure,710,loup de pluie,pellejero,dufaux,dargaud,092013,western,610,american tragedy,sacco,vanzetti,calvez,042012,delcourt,histoire,etat unis,syndicat,syndicalisme


Par Pellejero et Dufaux.
Chez Dargaud en 09/2013.



Suite et fin de ce western crépusculaire. Je ne vais pas me faire que  des amis  mais je ne suis pas trop fan du dessin de Pellejero  ni de ses couleurs d'ailleurs. Ok, l'ambiance est prenante et la mise en page agréable mais je trouve aussi que son trait manque d'émotion. Surtout pour une histoire où la haine est omniprésente. J'ai eu l'impression de voir un trait neutre pendant toute ma lecture. Il manque quelques gros plans bien sentis pour comprendre la motivation de tout ce beau monde. C'est presque démoralisé que j'ai terminé ma lecture vu le nombre de morts et de souffrance que produit cette histoire. Il m'a certainement manqué une bonne musique de Morricone pour accompagner ce règlement de compte.


6/10


Samba.


 *************************


American Tragedy - L'Histoire de Sacco & Vanzetti


le cycle de cyann,bourgeon,lacroix,12bis,102012,sf,science fiction,aventure,710,loup de pluie,pellejero,dufaux,dargaud,092013,western,610,american tragedy,sacco,vanzetti,calvez,042012,delcourt,histoire,etat unis,syndicat,syndicalismele cycle de cyann,bourgeon,lacroix,12bis,102012,sf,science fiction,aventure,710,loup de pluie,pellejero,dufaux,dargaud,092013,western,610,american tragedy,sacco,vanzetti,calvez,042012,delcourt,histoire,etat unis,syndicat,syndicalismeScénario, dessins, couleurs : Florent CALVEZ
Date de parution : 18/04/2012
Éditeur : Delcourt
978-2-7560-1584-2
109
Genre : Histoire, Drame, documentaire


Cet album nous raconte l’une des plus grandes injustices qu’ont connus les Etats-Unis. C’est la voix d’un grand père qui raconte à son petit-fils ces évènements qui eurent lieu dans les années 20 en plein essor du syndicalisme. Sacco et Vanzetti, deux immigrés Italiens activistes anarchistes furent injustement arrêtés pour une histoire de braquage ayant mal tourné. Condamnés à la peine capitale, puis exécutés, cette affaire ébranla le monde entier et servit même la cause syndicaliste.

Florent Clavez met habilement en scène cette sombre et triste histoire. Sans prendre parti, il expose les faits en faisant parler en voix off ce vieux grand père qui tient absolument à  ce que ces deux Italiens ne tombent pas dans l’oubli. Nous buvons ses paroles avec délectation et prenons aisément la place du petit-fils qui veut toujours en savoir plus.

Un très bel album mémoriel révélant une histoire qui mérite d'être connue.

Ma note 7/10


Loubrun

11/03/2013

MARVEL ZOMBIES N°8 - ZOMBIE SUPREME

marvel zombies,100% marvel,panini,frank marraffino,fernando blanco,zombies,710,042012,comicsMarraffino, Franklin
Blanco, Fernando
Blanco, Fernando
04/2012
Panini Comics
100% Marvel
978-2-8094-2351-8



Pour ma première chronique je voudrais vous parler de la série MARVEL ZOMBIES un peu trop délaissée à cause du phénomène Walking Dead. Cette série, issue d'un épisode de Ultimate Fantastic Four a revolutionné l'univers Marvel. Le scénario est génial : dans un des mondes parallèles de notre univers tous les super héros et vilains sont devenus des zombies mangeant allègrement le commun des mortels qui se trouve sans défense face à des super zombies. On voit bien que les dessinateurs et auteurs de Marvel se sont amusés comme des fous à créer cette série, allant jusqu'à parodier les plus grands événements de l'univers Marvel, tel le mariage de Spider-man.


MARZOM005_cov.jpg

Au fil des albums les zombies ont gagné tous les mondes parallèles et ripaillent à coeur joie, tuant tout ce qui bouge et combattant le peu de super héros qui n'ont pas été contaminés par le virus zombie. On voit par exemple Le zombie Elektra tailler en pièces ce pauvre Daredevil ou le zombie Deadpool se retrouvant à l'état d'une tête sans tronc qui tente de croquer en claquant des machoires et sautillant comme un Zébulon.  En lisant ces volumes on est partagés entre l'horreur de la situation car certaines scènes sont très dures et l'envie de se rouler par terre de rire tellement d'autres situations sont cocasses. La série a permis de ressortir certains héros plus ou moins oubliés comme l'innénarrable Howard the Duck ! Vous savez ce canard iconoclaste qui eut son heure de gloire dans les 70's, ou bien Machine Man le robot vivant. Bref une série jubilatoire qui arrive maintenant à son huitième tome ! 

 

Mais malheureusement la série commence à perdre du souffle et ce huitième volume en est le parfait exemple. Cette fois c'est l'ESCADRON SUPREME qui est contaminé par le virus et nous assistons à l'invasion de notre terre ( dans l'univers Marvel s'entend ) par ces zombies avides de sang. ILs déciment dans un complexe souterrain clos tout un commando de super soldats entrainés aux pires combats ( faut croire que l'instructeur avait oublié d'envisager le problème "attaque de super zombies" ) et notre terre n'est sauvée que par la résurrection d'un autre héros disparu le superbe VALET DE COEUR !   

 

 

MZ3a.jpg                MarvelZombies3_01_SecondPrinting.jpg                     Couv_161098.jpg

 

 

Finalement avec cinq premiers albums extraordinaires et trois suivants d'un niveau plus bas mais comportant de belles séquences et clins d'oeil, la série MARVEL ZOMBIES a su insuffler un nouveau sang "pourri" à nos héros souvent fatigués.


Ma note : 7/10


JR

 

 

 

 

04/12/2012

Vol de la Joconde (Le)

le naour, bontemps, roymondus, 042012, 7510, louvre, musee, policier, picasso, apollinaire, leonard de vinci le naour, bontemps, roymondus, 042012, 7510, louvre, musee, policier, picasso, apollinaire, leonard de vinci Scénario : Le Naour, Jean-Yves
Dessin : Bontemps, Didier
Dépôt légal : 04/2012
Editeur : roymodus
ISBN : 978-2-363-63014-8
Planches : 47 

 

 

 Mon avis :

 

le naour, bontemps, roymondus, 042012, 7510, louvre, musee, policier, picasso, apollinaire, leonard de vinci 1 août 1911, vers sept heures du matin, un individu vêtu d’une blouse blanche dérobe le tableau le plus célèbre du monde au beau milieu du musée du Louvre. La Joconde a disparu !



Pour retrouver le chef d’œuvre que son auteur Léonard de Vinci, avait cédé par testament à la France depuis 1519, le célèbre Préfet Lépine apporte son concours à l’enquête en la confiant au plus fin limier du pays, le commissaire Vaud.

 


Voilà pour la présentation de ce one shot que j’ai découvert et acheté lors d’un festival pour le faire dédicacer par le dessinateur. Je ne regrette absolument pas mon achat !!


Didier Bontemps a un beau coup de crayon. Ses dessins font penser immédiatement à Jacques Tardi, y-a pire comme référence ;-))))   

le naour, bontemps, roymondus, 042012, 7510, louvre, musee, policier, picasso, apollinaire, leonard de vinci


le naour, bontemps, roymondus, 042012, 7510, louvre, musee, policier, picasso, apollinaire, leonard de vinci Ensuite le scénario de Jean-Yves Le Naour est tout bonnement excellent !! L’idée est simple le vol de la Joconde.  Ce vol nous propulse dans la 4ème dimension !! Un enquête des plus abracadabrantes, une galerie de personnages truculents, le commissaire Vaud et son équipe de bras cassés, Pablo Picasso et Guillaume Apollinaire, des jeux de mots, des références à la TV, la chanson, etc.


Un pur moment de bonheur que la lecture de ce Vol de la Joconde !!!

 


Revedefer

 

 

le naour, bontemps, roymondus, 042012, 7510, louvre, musee, policier, picasso, apollinaire, leonard de vinci



Note Globale : 7.5/10

Dessins : 7/10

Scénario 8/10

24/08/2012

WOLFSMUND - Tome 1.

Couv_161885.jpg1208181105010001.JPGDessin & scénario: Mitsushisa Kuji

Editions Ki-oon

Sortie : 12/04/2012

192 pages

Prix conseillé : 7,65 €

ISBN : 9782355923739

Aventure, Moyen-âge, manga

 

 

Résumé (de l’éditeur) : Dans la Suisse du XIVe siècle, un seigneur tyrannique règne sur la forteresse et la passe de Saint-Gothard, surnommée le Col du Loup par les voyageurs terrifiés. L’homme a une capacité surnaturelle à deviner les tragédies personnelles que cachent les malheureux cherchant à fuir le pays. Avec un adversaire aussi machiavélique, le sort est souvent cruel pour les clandestins qui risquent le tout pour le tout…

 

 

1208181107000001.JPG

 

Mon avis : Toujours dans ma balade au sein de la planète manga, j’ai lu ce tome 1 de « Wolfsmund ». Coq de combat, mon vénéré collègue, spécialiste du manga, n’a pas aimé et me voilà donc avec cet album à chroniquer. N’ayant pas de préjugé, je me suis plongé dans ce manga dessiné par Mitsuhisa Kuji, un ancien assistant de Kentaro Mura, le dessinateur de la série à succès « Berserk ». Il s’agit ici de sa première série, une chronique médiévale, « sombre et torturée », d’après les termes de l’éditeur. On ne peut mieux définir l’ambiance qui règne dans ce manga : sombre et torturé. La mention « pour public averti » est indiquée en 4e page de couverture.

1208181107530001.JPG

Plus je lis des mangas, plus je me dis que nous sommes influencés par une certaine image des sociétés asiatiques et plus particulièrement nippone et chinoise.

1208181110080001.JPGA côté des séries qui nous parlent de la vie à Tokyo, Pékin ou Séoul, il nous arrive maintenant des séries directement inspirées de l’Europe, tant au niveau de la vie quotidienne que d’épisodes historiques. Le moins que l’on puisse dire c’est qu’en général ces séries sont bien documentées. On peut dire aussi, si on prend le problème du point de vue de l’éditeur francophone, qu’il y a eu un tri effectué par des professionnels dans une surproduction qui existe aussi dans les mangas. On s’est plaint à un certain moment de la violence des séries américaines au cinéma, à la télévision. Dans le manga, c’est plus diffus. On y met plus les formes, on exalte les grands sentiments d’abord mais on n’a pas peur d’étaler une certaine violence, une violence sublimée et mise sur un piédestal, comme s’il s’agissait d’un plaisir, une certaine forme de sadisme de bon aloi…

Wolfsmund surfe sur cet aspect torturé du récit, au propre comme au figuré. Le seigneur tyrannique du Saint-Gothard prend un malin plaisir à tuer tout qui ne respecte pas la loi mais aussi tout qui ne lui plait pas ou lui semble suspect…Il ne se soucie pas beaucoup du problème de la preuve ou des droits des accusés. Nous sommes au Moyen-âge et l’auteur appuie sur cette particularité historique.

1208181111060001.JPG

Au niveau du scénario, cela se laisse lire mais il ne faut pas y trouver le scénario très novateur. Les références extérieures sont monnaie courante. On y croise Guillaume Tell et son fils. On y voit un remake de la scène mythique du film « Il était une fois dans l’Ouest », du fils qui porte son père sur ses épaules. Son père à la corde autour du coup et si le fils s’effondre, le père passera « ad patres ». Mais il manque l’harmonica…Ce manga manque vraiment de poésie…

Le dessin n’a rien d’extraordinaire. Bon sans plus. Les scènes de combat, c’est par moment un peu du n’importe quoi. Il faut être fort pour suivre tous les développements.

En conclusion, une série manga qui se laisse lire mais qui ne laissera pas non plus un souvenir impérissable…Si vous êtes intéressé par ce genre de lecture, le tome 2 est sorti au mois de juin 2012.

 

Graphisme : 6,5/10

Scénario :   6,5/10

Moyenne :   6,5/10

 

Capitol.

1208181105560001.JPG

21/08/2012

7 SHAKESPEARS - tome 1.

Couv_161661.jpg1208151142410001.JPGDessin & scénario: Harold Sakuishi

Editions Kaze

Collection Kaze Seinen

Sortie : 04/04/2012

279 pages

Prix conseillé : 9,99€

ISBN : 9782820303097

Aventure, manga

 

 

Résumé (de l’éditeur) : "Je connais Shakespeare depuis des années ! C'est lui, l'imposteur, pas moi !" À la fin du XVIe siècle, alors que le théâtre est considéré comme un loisir vulgaire, et par certains comme un contre-pouvoir corrupteur, un jeune auteur sans éducation est parvenu à attirer l'attention de la cour royale avec des pièces qui brisent les vieilles conventions d'écriture. Mais derrière ce succès sans précédent se cache un personnage au passé mystérieux. Bienvenue dans un monde de faux-semblants, où chaque rencontre, chaque événement dramatique forme une pièce supplémentaire du puzzle Shakespeare.

 

 

1208151143590001.JPG

 

Mon avis : Je ne suis pas un grand amateur de mangas mais j’aime de temps en temps aller fouiner dans les nouveautés et lire des avis sur les forums, à la recherche de bonnes séries qui en valent la peine. « 7 Shakespeares » en fait partie. L’auteur Harold Sakuishi n’est pas n’importe qui. Il s’agit d’un mangaka bien installé dans la profession depuis plus de 20 ans. Il est l’auteur de la série « Beck » qui compte 34 tomes et a eu de nombreux prix, d’excellentes ventes. Cette série « shonen », destinée aux adolescents, fait référence au rock et à la culture pop en général. C’est l’histoire d’un adolescent de 14 ans qui monte un groupe de rock.

 

Ici, point de rock mais une autre icône anglo-saxonne : William Shakespeare !

Une réplique de l’album est inscrit sur la 4e page de couverture de l’album : « Je connais Shakespeare depuis des années ! C’est lui l’imposteur, pas moi ! ». Le ton est donné, polémique mais aussi donne l’envie d’aller voir plus loin…Le grand William serait-il un imposteur ?

1208151145040001.JPG

 

Le premier chapitre se déroule à Londres en l’an 1600 et nous fait rentrer directement dans l’action. William Shakespeare révolutionne le théâtre. Le théâtre est considéré comme un loisir vulgaire et n’est pas bien vu par les autorités sauf par la reine qui assiste presque incognito à des représentations théâtrales…Il donne des idées de révolte, de remise en question aux jeunes dans une société un peu trop étriquée.

Le lecteur est directement plongé dans les mœurs de l’époque et on ne fait qu’entrevoir Shakespeare qui ne manque pas d’aplomb. L’auteur va nous faire découvrir ce qu’il y a derrière l’homme, derrière son vécu. Ce parcours de vie va l’amener à créer une œuvre hors norme qui aujourd’hui encore compte.

 

Après le premier chapitre, il y a une rupture dans le scénario. Les 9 chapitres suivants se déroulent à la Chinatown de Liverpool  en 1587. On y découvre Li, une jeune chinoise, qui a dû fuir son pays. Elle est arrivée en Angleterre avec ses parents après un voyage éprouvant dans la cale d’un bateau en tant que passagère clandestine. Elle a des dons de voyance et cela lui vaut beaucoup de problèmes…L’auteur y décrit la vie d’une diaspora chinoise qui essaye de s’implanter dans le royaume d’Angleterre. On apprend aussi en fin d’album que les deux personnages vont se rencontrer dans le tome 2 après des événements dramatiques.

 

1208151147090001.JPG

Le dessin de Sakuishi est bien maîtrisé. Les personnages sont expressifs, le découpage est dynamique. Ce n’est donc pas au niveau du dessin que le lecteur va être découragé dans sa lecture. Loin de là…

 

Au niveau du scénario, la lecture est passionnante et j’ai apprécié l’arrière-fond historique qui nous plonge dans la vie anglaise et les traditions chinoises du 16e siècle. C’est très bien raconté et ce fond de vérité donne toute la dimension au récit. Ce tome 1 n’est qu’une mise en bouche mais j’ai déjà envie de prolonger la lecture avec le tome 2 qui vient de sortir de presse. Au Japon, la série en est déjà au tome 6…

 

En résumé, il s’agit d’une série qui va probablement cartonner et elle ne manque pas d’atouts.

Ce premier tome de près de 180 pages est une très bonne entrée en matière. Mais, je suis persuadé que le meilleur arrive et que les futurs développements du scénario réserveront encore bien des surprises et du plaisir aux lecteurs.

 

Graphisme : 8,0/10

Scénario :   8,0/10

Moyenne :   8,0/10

 

Capitol.

1208151149500001.JPG

03/08/2012

Long Hiver (Le) Tome 1. 1914

 mallet, lecloux, casterman, 042012, 710, guerre, 1418, elfe, talisman, petit peuple, fantastiquemallet, lecloux, casterman, 042012, 710, guerre, 1418, elfe, talisman, petit peuple, fantastique

 

 

Mon avis :


Tout d’abord j’ai beaucoup aimé le travail de Patrick Mallet sur la série Achab. C’est donc très confiant que j’ai acheté Le long hiver.  Quand j’ai vu la couverture, je me suis dit que Patrick Mallet avait collaboré avec Pierre Dubois. Mais non pas vraiment, Pierre Dubois lui a juste donné quelques conseils. 


Cette BD commence comme une énième série historique sur la guerre de 14.  Juin 1914, l'archiduc d'Autriche et son épouse, en visite dans la ville de Sarajevo, sont victimes d’un attentat meurtrier.  Cet évenement va déclencher la première guerre mondiale.


Département de la Mayenne, dimanche 2 Août 1914, les paysans font les moissons, le tocsin sonne, la France entre en guerre, la mobilisation générale est décrétée.  Baptiste Beaufils, notre héros,  doit partir à la guerre avec les autres hommes du village. Il va laisser derrière lui sa femme Camille et son fils Jules.  Ce n’est pas la peur qui domine mais bien l’enthousiasme.  La guerre ne devrait pas durer bien longtemps, quelques semaines tout au plus.

mallet, lecloux, casterman, 042012, 710, guerre, 1418, elfe, talisman, petit peuple, fantastique


Camille n’est pas du même avis, elle se souvient de la guerre de 1870 contre la Prusse.  Superstitieuse, elle a fait appel à Louise la guérisseuse du village pour lui confectionner un talisman, une pierre de foudre, qui attachée au cou de son homme le protégera des balles allemandes.  


Baptiste part rejoindre son régiment avec son ami Gustave. La guerre commence tranquillement pour les deux hommes, puis vient le temps des premiers combats.  La pierre de foudre remplit bien son œuvre Baptiste échappe à la mort et aux blessures.  Gustave, lui, aura moins de chance et la grande faucheuse l’emportera.

mallet, lecloux, casterman, 042012, 710, guerre, 1418, elfe, talisman, petit peuple, fantastique


Tout pourrait aller pour le mieux pour notre héros, mais que nenni, une première lettre arrivant du village va bouleverser sa vie.  Baptiste apprend dans cette missive la mort accidentelle de son fils Jules. Puis une seconde lettre arrive lui donnant des nouvelles alarmantes de l’état de santé mentale de Louise.  A partir de cet instant Baptiste ne sera plus jamais le même. Il sera toujours le premier à monter à l’assaut, à risquer sa vie. Cependant la mort l’épargnera toujours.  Ce qui ne sera pas sans conséquences pour notre héros. …

 

 

Lors d’une reconnaissance dans un bois, en compagnie de deux autres soldats,  ils rencontrent un groupe de soldats allemands. S’en suit une fusillade et là, Baptiste décide d’offrir son talisman au jeune soldat l’accompagnant Jules Duval qui lui fait penser à son fils disparu. N’ayant plus de protection Baptiste est blessé au visage par une balle allemande. Puis soudain, un obus,  le sol se dérobe sous lui et il se retrouve enfoui sous terre.  Notre héros se retrouve dans une galerie, il pense que cette dernière a été creusée par les allemands, il avance prudemment. Finalement il arrive devant une porte ornée de motifs. Il l’ouvre  et … suite et fin dans le deuxième tome.

mallet, lecloux, casterman, 042012, 710, guerre, 1418, elfe, talisman, petit peuple, fantastique


Les dessins de Patrick Mallet sont « naïfs » et  j’accroche moins que dans la série Achab.  Le scénario n’est pas des plus originaux, tout en étant bien ficelé,  bref je suis assez mitigé sur ce premier volume du diptyque. C’est peut-être dû au fait de ne pas croiser d’elfes ou autres représentants du Petit Peuple, alors qu’ils sont présents sur la couverture.  


J’espère que toutes les pièces du puzzle se combineront dans le deuxième opus pour rendre cette série aussi  intéressante qu’Achab.


 

Revedefer.


mallet, lecloux, casterman, 042012, 710, guerre, 1418, elfe, talisman, petit peuple, fantastique

Ma note :

Dessins : 7/10


Scénario : 7/10


Global 7/10

31/07/2012

LES PIN UP DE FRANCIS BERGESE.

 

 

1207221752070001.JPG1207221752340001.JPGDessin: Francis Bergèse

Editions Idées+-Passion BD

Plein vol collection

Sortie : 15/04/2012

Prix conseillé : 30,00€

ISBN : 9782916795553

Portfolio,pin up, aviation

 

 

Résumé (de l’éditeur) : Portfolio réalisé par Francis Bergèse, qui vous présente 14 illustrations originales de Pin-up évoluant auprès d'avions mythiques.
L'ensemble imprimé sur papier Novateck Ultimat 250g, blanc naturel, est tiré à 700 exemplaires ''Edition Originale'' numérotés et signés. Format 22 x 31 cm.

 

 

1207292050580001.JPG

 

Mon avis : On ne peut pas nier que le succès de Romain Hugault et de la collection cockpit de chez Paquet a donné des idées à beaucoup d’autres éditeurs…A croire que les éditeurs ont trouvé la nouvelle pépite qui va leur amener automatiquement succès et argent…

Les pin up de Hugault (surtout le tome 1 en français tiré à seulement 1000 exemplaires) s’arrachent à prix d’or sur Ebay. Depuis lors, Paquet tape sur le clou en sortant une version anglaise puis allemande de l’ouvrage.

 

Un petit éditeur, Idées+-passion BD, a senti le filon et a lancé une collection « plein vol » dont la tête de proue est Francis Bergèse, le talentueux dessinateur de la série « Biggles ». Bergèse a repris aussi de 1993 à 2008 la série mythique « Buck Danny ». Pas un néophyte, ni un charlot…D’où la sortie de ce portfolio dont le tirage officiel est de 700 exemplaires + 300 exemplaires destinés à la presse et l’auteur qui les dédicace dans les foires BD (Contern 2012) et meeting d’aviation (très tendance actuellement).

Et le résultat ? Un succès de vente, les portfolios se sont arrachés rapidement et il ne reste que de très rares exemplaires en librairie, parait-il. Si votre libraire n’a plus cet ouvrage, il reste deux filons : les séances de dédicace de Bergèse et le site de vente en ligne de l’éditeur « idées+ ».Mais il ne devrait plus en rester des masses…

Le produit en lui-même est de bonne qualité, tant au niveau des avions que des pin up.

Comme dirait notre copain du forum à propos de Bergèse : « Cela va le changer de Buck Danny ! »

 

Si vous aimez les jolies carlingues, ce para-bd est pour vous !

 

Graphisme : 9,0/10

 

Capitol.

1207292050100001.JPG

18/07/2012

Schumi Tome 2 Handicapé toi-même !

schumi couv.jpgschumi verso.jpg

  • Scénario : Zidrou
  • Dessin et Couleurs : E411
  • Dépot légal : 04/2012
  • Editeur : Paquet
  • ISBN : 978-2-88890-477-9


Présentation :


Schumi est un petit garçon presque comme tous les autres, avec son meilleur pote Hami, sa soeur pupuce, son instit' et sa prof de gym dont il est secrètement amoureux. Mais Schumi est en fauteuil roulant ! Tout ça à cause d'un extra-terrestre au nom imprononçable Armand de la Batelière. Franchement, a-t-on idée de s'appeler comme ça ?


Je roule pour vous :


Schumi, une bande dessinée qui sort des sentiers battus.  Zidrou et E 411 s’attaquent ici au handicap, avec un héros, Schumi, qui se déplace en fauteuil roulant.  Ce n’est pas un sujet courant dans la bande dessinée. Sur le même thème, j’ai déjà lu, La Bande à Ed, éditions Grrr...art, deux volumes à ce jour.


zidrou, e411, humour, handicap, fauteuil roulant, enfant, paquet, 042012, 610



La lecture de Schumi est agréable sans plus. Il y a quelques bonnes idées de gags. Cependant, je trouve que Zidrou n’est pas au meilleur de sa forme. Il nous a habitués à beaucoup mieux : l’Elève Ducobu, les Crannibales et surtout le génialisime Boule à Zéro chez Bamboo.

zidrou, e411, humour, handicap, fauteuil roulant, enfant, paquet, 042012, 610


Ce qui me dérange dans cette histoire :


Primo : la présence d’un extra-terrestre Armand de la Batelière qui enlève beaucoup au côté réaliste des situations vécues par les Personnes à Mobilités Reduites et qui n’apporte rien à l’histoire.

zidrou, e411, humour, handicap, fauteuil roulant, enfant, paquet, 042012, 610



Secondo : le personnage de l’agent de police Crépar, imanquablement ce dernier fait penser à la relation Longtarin/Gaston Lagaffe ou Quick et Flupke/l’Agent 15, mais sans jamais en atteindre le niveau des gags. Ici, les situations sont toutes plus invraisemblables les unes que les autres.  C’est dommage !! Car par ailleurs il y a de très bons gags et idées dans cette bande dessinée.

zidrou, e411, humour, handicap, fauteuil roulant, enfant, paquet, 042012, 610


Les dessins de E 411 sont typiques des Gros Nez et  légérement caricaturaux.  Les têtes des personnages étant hypertrophiées par rapport au restant du corps.


Je garde un arrière goût amer à la lecture d’Handicapé toi-même. L’idée était originale mais  le côté fantastique avec  l’extra-terreste, je n’accroche pas !!  


Revedefer


Ma note :

zidrou, e411, humour, handicap, fauteuil roulant, enfant, paquet, 042012, 610


Dessins : 6/10 

Scénario/Gags : 6/10

Global : 6/10

15/07/2012

OH GIOVANNA!: Tome 3:Giovanna! Ah!

Couv_161899.jpg1207081754370001.JPGDessin : Casotto Giovanna

Editions Dynamite

Collection Canicule

Sortie : 01/04/2012

64 pages

Prix conseillé : 15,90 €

ISBN : 9782915101720

Erotique, Adulte

 

 

Résumé (de l’éditeur) : Les nouvelles aventures de la fabuleuse dessinatrice Giovanna Casotto, qui se met en scène sans aucune pudeur. Régalez-vous !

1207081758060001.JPG

Mon avis : Une fois n’est pas coutume, je vais vous parler d’un album réservé aux plus de 18 ans, à ne pas mettre dans toutes les mains. C’est un genre de bandes dessinées bien spécifique mais qui a aussi une place dans le flux des nombreuses sorties de BDs. De nombreuses librairies ont un étal qui en propose.

Il s’agit du troisième album paru  chez Dynamite dans la collection « Canicule » (tout un programme !) de la dessinatrice érotique italienne Giovanna Casotto. C’est un véritable phénomène et réellement une vedette confirmée en Italie. Elle est non seulement dessinatrice mais aussi illustratrice et photographe. Elle se démarque du reste du marché de la BD érotique car il s’agit d’abord d’une femme (c’est rare dans le genre) et qu’elle assume son statut et son œuvre. Elle n’hésite pas à se mettre elle-même en scène dans ses bandes dessinées très osées. Elle est son propre modèle, c’est un auto-portrait. Elle est ainsi l’actrice principale de toutes ses histoires coquines. Pour s’aider dans son travail, elle se prend en photo et prend en photo ses copines et basta !

1207081759470001.JPG

Le résultat ? Un dessin de très grande qualité et un paquet de fantasmes délirants de l’auteure mis en vitrine sans pudeur mais avec naturel, en dehors des clichés habituels. C’est érotique mais aussi pornographique.

Concernant le scénario, il s’agit de 6 petites histoires qui n’ont aucun lien entre elles, si ce n’est de changer à chaque fois de décor et de pitch. La couverture de l’album ne renseigne pas le nom du ou des scénaristes. La star, c’est Giovanna Casotto et son dessin. Le scénario est plus accessoire, mais pas innocent. Chaque chapitre est crédité du nom d’un scénariste mais on peut franchement se poser la question si ce ne sont pas des pseudonymes derrière lesquels se cache la dessinatrice. Car la caractéristique de ces petites histoires, c’est que la femme prend les choses en main (c’est le cas de le dire), décide, mène sa vie. L’homme n’est qu’un objet, une potiche qui est à disposition de la demoiselle. Les rôles sont inversés. Cela change un peu des scénarios convenus et formatés du genre.

Bien évidemment, on n’atteint pas les sommets au niveau du scénario mais le produit ne manque pas de spécificités scénaristiques et de qualités au niveau graphique. Les amateurs du genre ne se feront pas prier. C’est le nouveau « girl power » !

  

Graphisme :   9/10

Scénario :     7/10

Moyenne :     8/10

 

Capitol.

1207081804220001.JPG

06/07/2012

Interview de Fabrice Meddour pour le roi des singes.

John Arthur Livingstone - Le Roi des singes1.jpgJohn Arthur Livingstone - Le Roi des singep1.jpgAuteurs:Bonifay-Meddour-Paitreau.
Editeur: Vents d'ouest.

Sortie:04/2012

Le résumé .

Londres, à la fin du XIXe. Darwin a disparu il y a peu, et voici qu’apparaît à point nommé un homme qui illustre la proximité entre l’Homme et le singe… John Arthur, aujourd’hui lord anglais, est cet homme extraordinaire. Il a été retrouvé enfant sur une île où il vivait nu, en compagnie d’orang-outans. Douloureusement, il a appris à se plier aux codes de la civilisation, à dompter son animalité. Cependant, des jeunes femmes se font assassiner dans les ruelles sombres de Londres…  Le monstre est-il de retour ou est-ce une nouvelle bête qui rôde ? Voici le premier tome d’un passionnant diptyque rendu somptueux par la langue élégante de Bonifay et le dessin d’un Meddour au sommet de son art.


Une petite vidéo pour capter l’ambiance du Roi des singes.



Et maintenant place à l’artiste, une interview de Fabrice Meddour.



Peux-tu nous expliquer comment est né ce projet ?
Il  est né autour d'un repas avec Philippe, j'avais déjà parlé du projet avec Valérie Aubin (directrice collection VDO), je lui avais dit que je voulais proposer ce scénar à Philippe elle avait trouvé l'idée très séduisante!
Au repas de Glénat à Angoulême je dîne avec Philippe, lui expose l'idée avec tout ce que cela comporte d'incohérences de "et puis j'aimerais ça et ah oui si on fait une scène comme ça........"
Le lendemain 9H, il m'appelle et me donne rendez vous ainsi qu'a Valérie à 11H !!
Devant un thé, il nous raconte l'histoire intégrale en mimant..... L’histoire était faite!

0022.jpg


Pourquoi des orang-outans au lieu de gorilles comme dans Tarzan ?
John Arthur Livingstone - Le Roi des singep1 j.jpgL’orang-outan est intrigué et attiré par ce qu'il ne connait pas, curieux! le gorille a peur de tout ce qu'il ne connait pas et détruit en général !!! Donc plus crédible !! Puis dans l'histoire de Saturnin Farandoul ce sont des orang-outans et..... J’ai un faible pour les orang-outans !!!

On te sent très  à l’aise dans la « Londres victorienne » tout comme dans  la jungle africaine, ça doit être plaisant de pourvoir faire un album avec un environnement si riche ?
Oui, c'est un vrai pied ! ... surtout que j'ai eu la chance d'avoir des amis (Jean Marie Minguez Beatrice Tillier) qui m'ont envoyé des paquets de photos, sans parler des vieux Sherlock Holmes etc ... J’aime la brume, la pluie, le brouillard !!!! et Londres ça colle bien !!!

Pour la jungle ... Philippe vie en Guyane !!!

John Arthur Livingstone - Le Roi des singevs1.jpg


Si je compare ton trait à celui d’Yslaire, d’accord ou pas d’accord ?
Je ne sais pas, j'aspire à devenir moi même !! Cela fait 17 ans que je fais ce métier et que je cherche une écriture très personnelle !! J'avais un fort penchant Loisellien (comme beaucoup); aujourd'hui je me sens dans un élément qui me correspond vraiment.. Je suis un grand fan de l'écriture d'Yslaire, fan de son univers, fan, de ses histoires !!! Alors me comparer à lui est un grand honneur !!!!!

Si je ne me trompe pas, tu vas bientôt fêter tes 20 ans( 17 ans donc !) dans le métier. Quel regard portes-tu sur ton métier et tes ouvrages en regardant dans le rétro ?
Je suis toujours fier de faire ce métier comme au premier jour, d'avoir rencontré des amis, et d'avoir peu à peu trouvé une identité à moi !!!

J’ai un peu goutté à tout avant de me stabiliser.... il y a ceux qui trouvent de suite leur chemin ... pour ma part il m'a fallut du temps. Mais le plus important c'est de bosser, le reste .......
J'écoute les histoires autour de moi et je sais bien que tout n'est pas rose, et ensoleillé, mais il me semble que dans chaque taf c'est ça aussi !!!

Quelqu’un disait "réussir sa carrière aujourd'hui c'est déjà l'exercer"....

0023.jpg


Comme j’ai été enthousiasmé par les couleurs de Stéphane Paitreau, peux-tu nous expliquer comment s’est passé votre collaboration ?
 J’ai réalisé les planches avec un lavis monochrome sépia....... Stef a reçu les fichiers et sur Photoshop il a mis ça en couleur!!!!!  Stef est un méga pro, alors tu lui donnes les clefs et tu le laisses bosser !!!

Tu lui dis j'aime ça parce que ... je n’aime pas ça parce que.... et voilà!

Je pense que je pourrais bosser 20 ans (au moins) avec Stef sans soucis !!!

Et pour terminer, la question traditionnelle, pour quand le tome 2 ?
Je l'attaque, je termine Blanche Neige à paraitre chez Glénat ... un peu emmerdé par tout ce qui est sorti (la BD aucun problème, mais les deux films de qualité ...euh ! bref, là ça fait mal).

Pour peu que le public se dise : Ah une Blanche Neige de plus et la dernière !!! ... alors que cela fait 3 ans qu'on est dessus.
Donc le T2 pour fin 2013 ou début 2014 !!! ... Au mieux !!!

Un grand merci à Fabrice pour cette interview très vivante, on ne s’ennuie pas non ?
Maintenant, vous savez ce qu’il vous reste à faire : vous ruer sur "Le roi des singes".